Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 568
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » jeu. 21 juil. 2016 15:47

C'est une idée farfelue que j'ai laissé germer dans un coin de ma tête...
C'est plus un challenge sportif qu'une balade cyclo-touriste, mais il n'y a officiellement pas de classement à l'arrivée. Le plus dur ce n'est pas de rejoindre Brest, c'est de retourner à Paris ! :lol:

Pour pouvoir s'inscrire au Paris-Brest-Paris, il faut avoir validé 4 BRM dans l'année : BRM 200 (à faire en 13h30), BRM 300 (20 h), BRM 400 (à faire en 27h) et un BRM 600 (à réaliser en 40h).
Si on "loupe" un BRM, on peut faire un deuxième BRM d'une longueur supérieure... Dans l'idée, on pourrait faire 4 BRM 600. :yikes

Ceux qui valident des BRM l'année précédant le PBP gagnent la possibilité de se pré-inscrire en avance ; plus la distance est grande (BRM 600), plus la date de pré-inscription possible est tôt.

Mon idée, puisque mes balades actuelles tournent plutôt autour de 20 / 25 km sur la pause du midi lors des belles journées, c'est de voir jusqu'où je suis capable d'aller. En terme de vitesse, les BRM demandent une vitesse moyenne totale (y compris les arrêts) de 15 km/h : c'est une vitesse que tout cycliste peut atteindre. La difficulté vient ensuite de la durée et des pauses à gérer.
Pour ne pas me griller tout de suite et pour gérer les contraintes les unes après les autres, j'ai établi un petit "plan d'entraînement" :
  1. faire une balade de 200 km en N-4 (N étant l'année du PBP visé)
  2. faire un BRM 200 officiel et une balade de 300 km en N-3
  3. faire un BRM 200 et un BRM 300 officiels ainsi qu'une balade de 400 km en N-2
  4. faire un BRM 200, un BRM 300 et un BRM 400 officiels, plus une balade perso de 600 km en N-1 ; cela me permettra de me pré-inscrire au PBP
  5. faire la série des 4 BRM pour valider l'inscription au PBP de l'année N
Ayant fait un premier essai de 200 km l'année dernière, puis ayant validé un BRM 200 officiel en avril cette année, j'ai également bouclé un tour du Léon de 315 km dans les 20h requises en Juillet. Ma progression est donc plutôt conforme à mes prévisions pour une participation au PBP 2019.

Mon premier essai de 200 km m'a emmené du Mont Saint Michel jusqu'à la maison, via Crèvecœur en Auge, en compagnie du magazine 200 : récit et photos dans ce fil.
Mon BRM 200, validé en avril 2016, faisait une boucle entre Rennes, Cancale (pas tout à fait, Pontorson, Fougères et retour à Rennes. Je l'ai raconté ici.
Ma balade de 300 km, réalisée en juillet 2016, m'a fait faire le tour du Léon, pays qui occupe la majeure partie du Finistère Nord. Le récit illustré se trouve dans ce fil.

Dans ce fil, j'essaierai de vous raconter ma progression, mes déboires et mes coups de cœur. N'hésitez pas à réagir !



Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4709
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par CYCLOHC » jeu. 21 juil. 2016 17:40

Excellent !! :bravo3 :bravo3

Il faut toujours se donner des challenges, ensuite "à chacun son Everest"....
Tu as l'âge où toutes les ambitions sont permises.
J'ai eu toutes les peines du monde à finir dans le peloton lors de ma vie cycliste Cadet-Junior et ai tout envoyé promener !
Le vrai plaisir de la Bicyclette est venu après, lors de Flèche Vélocio, BRA, Marmotte et autres Cyclosportives, Triathlons et autres grands défis personnels. On y trouve le plus souvent son Maître, mais l'essentiel est d'y trouver son plaisir !

Sans objectif, la vie serait bien terne, vas y fonce !! :bravo3 :bravo3


Sans cap, tous les vents sont contraires....

Avatar de l’utilisateur

Flanoche
Membre actif
Membre actif
Messages : 499
Inscription : mar. 18 févr. 2014 17:10
Localisation : Val de Loire
Âge : 69
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Flanoche » jeu. 21 juil. 2016 19:50

Si tu en a envie, vas y !
Je l'ai fait 3 fois (1979, 1983, 1987), avec de l'entrainement et de la motivation, cela se fait !
Cela occupe bien l'année quand même ...
Ce sont de bons souvenirs, mais je suis passé à autre chose ...


Chaque fois que je vois un adulte sur une bicyclette, je reprends espoir pour l'avenir de l'humanité (H.G. Wells)

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 568
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » ven. 22 juil. 2016 09:11

Vous résumez assez bien mon état d'esprit : c'est un défi que je me lance, mais ce n'est pas une fin en soi.
Si j'y arrive, tant mieux, j'aurai quelque chose à raconter quand je serai grand-père ; si je n'y arrive pas, tant pis mais j'espère bien engranger des souvenirs à raconter tout de même (et c'est déjà commencé). :D

Je le tenterai peut-être une fois, voire pas du tout (si je cale trop durement sur un BRM) ; si j'arrive au bout et que j'y prends goût, je le retenterais peut-être encore...




Milesandmilesagain
Membre actif
Membre actif
Messages : 302
Inscription : sam. 27 août 2011 17:14
Localisation : Cholet (49300)
Âge : 47
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Milesandmilesagain » ven. 22 juil. 2016 10:07

Salut,

L'idée n'est pas farfelue, je trouve, juste ambitieuse. C'est un très beau défi.

Pour ma part, j'y ai déjà songé, à faire un PBP, un jour, mais préfère m'abstenir: les virées longue-distance improvisées me plaisent, mais s’inscrire à un PBP, c'est autre chose, qui me semble très contraignant, en particulier en terme de temps disponible. C'est à dire qu'il faut beaucoup, beaucoup rouler pour valider 4 BRM dans l'année. Cela représente bien des weekend consacrés au vélo. Trop pour moi, clairement, je ne me vois pas rouler un weekend sur deux, par obligation, pour être suffisamment affûté, entraîné _ parce que ce genre de challenge, ça ne se fait vraiment pas à l'arrache, sinon, on risque de souffrir beaucoup, voire d'échouer, ce qui serait dommage.

En fait, dans les années à venir, je pense aller vers des expéditions de plus en plus longues, des virées de 200 ou 300 bornes / jour, voire plus, exceptionnellement, mais ce sera juste pour le fun, en fonction de mes envies, des idées de parcours qui me passeront par la tête. La lecture du magazine 200 m'invite à cela, à chaque numéro, j'y pense et puis je... n'oublie pas. :mrgreen:

Quoiqu'il en soit, cette filière promet d'être intéressante: je m'abonne.

A+

Miles.


Méfiez-vous des gens qui ne rient pas: ce ne sont pas des gens sérieux.

Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4709
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par CYCLOHC » ven. 22 juil. 2016 11:32

Oui, de même pour moi : ce Magazine 200 apporte vraiment un sang nouveau dans le monde du Cyclisme en général. Pourvu qu'ils ne dévient pas de leur orientation !
On sent que l'on a vraiment affaire à des purs. :bravo3
Ils me paraissent bien sains ces gens-là, jusqu'à présent je l'achetais en kiosque mais je m'abonne.


Sans cap, tous les vents sont contraires....


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2101
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par vaber » ven. 22 juil. 2016 12:39

+1 pour le magazine c'est vrai que ça change des catalogues d'achat et des couraillons.
Et puis pour le prix il y a à lire (là c'est l'Aveyronnais qui parle... :frenchy3 )


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

Cirilo
Membre
Membre
Messages : 52
Inscription : jeu. 20 déc. 2012 19:52
Localisation : Paris
Âge : 51
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Cirilo » lun. 25 juil. 2016 04:06

EgaregEtKristell a écrit :j'ai établi un petit "plan d'entraînement" :
  1. faire une balade de 200 km en N-4 (N étant l'année du PBP visé)
  2. faire un BRM 200 officiel et une balade de 300 km en N-3
  3. faire un BRM 200 et un BRM 300 officiels ainsi qu'une balade de 400 km en N-2
  4. faire un BRM 200, un BRM 300 et un BRM 400 officiels, plus une balade perso de 600 km en N-1 ; cela me permettra de me pré-inscrire au PBP
  5. faire la série des 4 BRM pour valider l'inscription au PBP de l'année N
Je te conseillerais de faire au moins une sortie par semaine d'environ 120 km et de faire autant de BRM 200 que possible chaque année (un seul me parait un peut juste).


Cirilo...............................
Vivez vos rêves, ne rêvez pas votre vie
Mon Tour du Monde à Vélo : http://www.horizonto.net

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 568
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » jeu. 18 août 2016 10:47

Le conseil est sûrement bon et avisé... mais peu compatible avec mes contraintes familiales...
Dégager 6 ou 7h pour faire une sortie de 120km, c'est griller une journée dans l'agenda familial. :?

J'ai tout de même eu l'opportunité de faire un peu plus que mes 2x4 km quotidiens : profitant justement des vacances et de l'absence de mon épouse et mon fils, je suis partir faire un tour dans le Pays d'Auge.
J'avais prévu de partir vers 19h le vendredi après le boulot... début de vacances et compte-rendus obligent, je suis partir 2h en retard !! :lol:

Ce n'est pas grave : j'avais prévu un retour dans la nuit et j'ai donc tout l'équipement adéquat.

Je commence par traverser la campagne et les bois pour rallier Villers sur Mer : il fait nuit et le contraste est rude lorsque j'arrive dans la cité balnéaire. En effet, la fraîcheur de la nuit laisse la place à une moiteur maritime et le calme des petites routes nocturnes fait place à l'animation estivale des soirées en bord de mer.
Mais je ne vais pas rester longtemps dans cette ambiance et je retourne vite à ma méditation nocturne.

Je file maintenant vers Pont-l'Evêque que je trouve endormie. Le relief est facile et relativement plat : ça montait plus avant Villers sur Mer. Ca montera après Pont-L'Evêque jusqu'à Blangy le Château et Moyaux, point culminant de ma balade nocturne. Je m'y arrête d'ailleurs au pied de l'église, dont l'horloge s'est également endormie.

Je plonge ensuite vers Lisieux que je redoute un peu : je sais que la ville est dans une cuvette, ce qui veut dire qu'il faut descendre puis surtout remonter ensuite. Ca ne loupe pas et j'atteins de belles vitesses en roue libre avant de traverser la ville endormie.
C'est assez sympa comme ambiance : on roule seul dans le noir, simplement éclairé avec son phare avant, à contempler les étoiles filantes (pléthoriques cette nuit) et la lune qui a décidé d'aller se coucher avant moi. Puis, à l'occasion d'un village ou d'une ville, on arrive progressivement dans la lumière des réverbères, qu'on quitte bientôt pour replonger dans la nuit. Très peu de voitures croisés sur ces routes tranquilles au milieu de la nuit. Le même itinéraire de jour ne serait peut-être pas aussi tranquille.

Après Lisieux, il faut effectivement mettre à gauche pour grimper la longue côte qui grimpe sur presque quatre kilomètres. Je suis un cycliste de plaine, pas un maillot à pois des montagnes ! :lol:
Après un petit trou et une dernière montée, c'est un profil descendant que je suis en contournant Cambremer pour rattraper une route connue à Rumesnil.

J'avais prévu de faire un crochet par Beuvron en Auge (BPF ou autre point d'intérêt), mais mon phare en a décidé autrement : après avoir pris le temps de vérifier l'itinéraire, ma lampe n'a pas voulu se rallumer : batterie vide ! Bien chargée au départ, elle aura duré 5h d'éclairage. Largement suffisant pour mon utilisation quotidienne habituelle en hiver, ce n'est pas suffisant pour faire des BRM nocturnes. Finalement, cette balade aura également été utile en vue de la préparation au PBP.

J'ai donc poursuivi ma route en ligne droite vers la maison, éclairé par ma lampe frontale. Je l'ai d'abord accrochée sur ma sacoche de cintre, puis je l'ai mise sur la tête car les cahots du mauvais revêtement de la route ne me donnaient pas un éclairage très agréable. Une fois sur la tête, le brouillard faisait un voile blanc devant les yeux : pas très pratique pour distinguer les nids de poule ! C'est pour ça que j'ai préféré prendre une route connue plutôt que de faire un crochet touristique.

L'arrivée à la maison s'est faite sans encombre après les 134km de cette balade dans le calme et la fraîcheur nocturnes. Parti à 21h, je suis arrivé peu avant 4h du matin : 7h en tout, dont presqu'1h de pauses diverses et variées. Le rythme est bon, sachant qu'on roule moins vite la nuit, surtout sur les routes que je ne connaissais pas. Je n'avais pas de vent, l'air était très calme, avec quelques bancs de brouillard, surtout au niveau des marais traversés.

Désolé, ce compte-rendu ne pourra pas être agrémenté de photos : la nuit, mon appareil est encore moins performant ! Mais je pense que le parcours mérite d'être suivi de jour : les paysages sont vallonnés et variés et j'ai surtout suivi des petites routes.



Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 568
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » lun. 29 août 2016 17:10

J'avais oublié de mettre des images...
voici donc la carte de l'itinéraire :
Image
Et le profil de l'étape... assez casse-pattes par moment !
Image




kenakira
Membre
Membre
Messages : 33
Inscription : dim. 10 août 2014 21:15
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par kenakira » jeu. 1 sept. 2016 22:38

Je vois que 200 donne les même idées à pas mal de personnes :velo2

J'ai le meme " soucis " sacrifier mon seul jour où je peux être avec ma femme et mon fils pour faire du vélo. Je limite donc mes sorties à 2/3h mais pas plus

Un jour je ferais sûrement PBP, j ai encore 20 ans pour me préparer (quoi que cela ne fait que 5 éditions !)

Rouler le plus souvent, aligner les 200/300. Le plus dur est sûrement de se limiter et de pas s'obstiner à finir en moins de 90h, les bobos sont vitesse arrivés


Appellez moi Xavier :coucou2

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 568
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » ven. 2 sept. 2016 14:58

Disons que l'idée est arrivée avant la parution de 200 (inscription sur le forum super randonneur fin 2013) ... mais que la lecture de ce magazine et leur premier "Love Tour" l'année dernière m'a permis de mettre le pied à l'étrier. :wink:




kenakira
Membre
Membre
Messages : 33
Inscription : dim. 10 août 2014 21:15
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par kenakira » ven. 2 sept. 2016 17:14

Le prochain est dans 3 ans, c'est ça?


Appellez moi Xavier :coucou2

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 568
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » ven. 2 sept. 2016 17:18

Le dernier était en 2015 et la fête est organisée tous les 4 ans...
Le prochain Paris-Brest-Paris randonneur aura donc lieu pendant l'été 2019.

Pour l'instant, je suis réglo par rapport à mon "plan d'entraînement" minimum. 8)



Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 568
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » ven. 5 mai 2017 11:42

Le dimanche 30 avril, j'avais prévu de faire une balade en Anjou avec une incursion en Bretagne tout de même : le club des cyclos d'Angers organisait un BRM 300 qui faisait une jolie boucle au-dessus d'Angers : Angers -> Sablé sur Sarthe -> Cossé le Vivien -> Vitré -> Ancenis -> Angers

Départ prévu à 5h, délai max. = 20h, donc arrivée au plus tard à 1h du matin.

Pour corser le tout, je me suis mis en tête de rajouter 100 km en rejoignant le départ à vélo depuis Segré où réside ma belle-sœur et en retournant à vélo jusqu'à Segré après le brevet. Cela me permettrait donc de valider la distance de 400km et de valider également un BRM 300 officiel : d'une pierre, deux coups !

Le résumé serait "jeter l'éponge" : trempé et transi, j'ai préféré appeler la voiture balai car l'éponge était trop imbibée pour continuer dans de bonnes conditions... :?

Pourtant tout avait bien commencé : départ à 2h pile du Nord de Segré pour rallier le point de départ à Angers. Contrôle des éclairages, remise de la carte à tamponner, café chaud et quatre-quart, ambiance détendue même s'il vaut mieux ne pas parler de la météo à venir.
Pour l'instant, c'est sec et pas trop froid.

Tout le monde part à 5h, et, une fois les derniers feux d'Angers derrière nous, nous formons un long serpent lumineux dans la campagne sombre ; le vent est modéré, mais surtout il nous pousse dans le dos. N'ayant pas l'habitude de rouler en groupe, je me suis plutôt placé à l'avant (moins de stress et moins sur les freins que dans le peloton).

Rapidement, je sens qu'un écart s'est creusé, mais les jambes tournent bien car j'ai eu 50km pour m'échauffer. L'avantage d'être dans un groupe, c'est le temps gagné à chaque intersection : on ne s'arrête pas pour se poser trois fois la question de tourner à droite ou à gauche, on suit celui qui connaît les routes et le tracé. Nous arrivons donc promptement à Sablé-sur-Sarthe, où la boulangerie ouvre tout juste à 7h quand nous posons les vélos à côté.
Le temps de pointer et d'attendre la réparation d'une crevaison, nous sommes rejoints par les autres groupes.
Je lâche le groupe en faisant un arrêt pour prendre du liquide (argent, l'eau du ciel viendra ensuite sans qu'on l'ait cherchée). C'est pas plus mal car je ne pense pas que je pourrai continuer à ce rythme sur 300 km. Je me fais rattraper par un autre groupe qui roule moins fort et je reste avec eux autant que possible.

Mais je lâcherais avant Cossé-le-Vivien et nous serons deux à atteindre le second contrôle après une douche qui nous aura bien refroidis. La pause est de courte durée pour ne pas prendre froid et pour partir avec un autre binôme, qui nous lâchera rapidement... Nous continuons donc la route à deux jusqu'à ce que le groupe de l'organisateur nous rejoigne. Nous restons avec eux pour le pointage à Vitré et profitons de la chaleur du café pour manger un peu plus que des barres céréales.

C'est dur de ressortir dans le froid, mais la pluie a cessé et nous repartons vaillamment. Quelques montées nous permettent de nous réchauffer et la météo s'améliore : on sèche tout en pédalant face au vent. Nous descendons quasiment plein sud vers Ancenis et le vent sera contre nous tout du long.
Un arrêt rapide à la sortie d'Argentré-du-Plessis (envoi d'un texto pour rassurer l'équipe de support) me fait perdre le groupe. Aïe ! Ça se présente donc moins bien pour affronter seul le vent qui semble se renforcer. Mais je ne suis pas là pour évaluer ma performance à l'abri d'un groupe, mais bien pour voir si je suis capable d'enchaîner 400 km dans la journée. J'ai pris de l'avance dans la matinée grâce aux différents groupes : j'ai donc le temps de pédaler tranquillement pour rallier Ancenis puis Angers avant de remonter à Segré avec le vent dans le dos cette fois.

Donc je continue sur cette route rectiligne mais qui fait des vagues plus ou moins hautes selon l'humeur du relief. Même en descente, il faut pédaler pour contrer ce vent qui fatigue.

Les gouttes reviennent bientôt​, mais elles restent civilisées. C'est avant Pouancé que la douche tombe cru à nouveau avec un vent de plus en plus fort. Je vérifie l'itinéraire sous le maigre abri d'un balcon et je repars dans la tourmente. En traversant des bois le vent se fait plus calme, mais le ciel se déchaîne de plus belle lorsque je sors de Juigné-des-Moutiers : on ne voit plus la route qui n'est plus qu'un torrent et les gouttes emportées par le vent piquent fort le visage et les yeux. Mon abri derrière un arbre est trop dérisoire et je préfère faire demi-tour et trouver mieux dans le bourg.

Ça gamberge fort : il me reste au moins 100km + 50km, face au vent et avec une pluie qui ne semble pas vouloir se calmer... Je grelotte car je suis trempé et j'appelle donc la voiture balai ainsi que l'organisation pour dire que j'abandonne.
Je retourne à Pouancé dans l'espoir infime de trouver un commerce pour me mettre à l'abri et me réchauffer. L'équipe de support arrive quasiment en même temps que moi et nous savourons un chocolat chaud dans le seul café ouvert et désert.

Le temps de rentrer à Segré, la pluie laisse place à des éclaircies... Finalement, aurais-je eu une meilleure météo sur la fin du parcours ? Le vent ne semble pas calmé...
Avec le recul, ayant de la marge au niveau timing, j'aurais pu faire une halte à l'abri pour me réchauffer et laisser les trombes d'eau passer. Le reste aurait été un peu fatiguant contre le vent, mais pas irréalisable et j'aurais savouré le retour à Segré avec un bon vent dans le dos.
Mais c'est toujours plus facile de refaire l'histoire après coup ! :frenchy3

Au final, 250km pédalés de 2h à 16h et quelques enseignements utiles pour la suite des événements :
- ne pas partir trop vite. J'ai lâché le groupe rapide au bon moment : j'avais eu de l'échauffement et les jambes tournaient bien, mais je n'aurais pas pu suivre ce rythme sur les 300 km.
- lorsque la météo est capricieuse, c'est plus sympa de rester dans un groupe de son niveau. En cas de mou, on reste dans le mouvement, en cas de meilleure forme, on peut aider les autres.
- optimiser mes arrêts pour tenir au courant mon épouse sans m'arrêter en dehors du groupe
- C'est la première fois que je faisais plus de 50 km avec ce nouveau vélo : tout passe bien. Je valide la selle, la position, l'ergonomie du cintre, le volume des sacoches (cintre et selle).
- je valide également l'ajout d'un bidon de 1l (1.5l sera peut-être juste en été)
- je constate un réel manque d'entraînement sur les longues distances, il va me falloir augmenter les kilomètres de manière intelligente pour pouvoir m'aligner sur le PBP
BRM300-Angers-2017-carte.png
Je n'ai fait qu'un bout du BRM 300
BRM300-Angers-2017-carte.png (176.89 Kio) Consulté 4162 fois
elevation_profile.jpg
Profil de l'étape
elevation_profile.jpg (19.93 Kio) Consulté 4162 fois



Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité