Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2111
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par AngstromCyclo » mar. 14 mai 2019 18:16

Chapeau! :bravo2

Très intéressant. Tu rates le chrono à cause de quoi? Par rapport à tes plans de route et ce que tu vois chez les copains qui ont le même projet, tu ne roules pas assez vite ou tu dois t'arrêter trop souvent? (ou les 2).

En tous ca merci car ça me permet de bien me rendre compte de ce qu'une participation à un BPB implique. J'admire sincèrement à défaut d'avoir envie de m'y mettre (pour l'instant peut-être?).


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Membre actif
Membre actif
Messages : 328
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 51
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par emilpoe » mar. 14 mai 2019 20:01

Salut,

Bravo ! Car même si t'es "hors-délais" (je crois que) c'est ton premier 600 et c'est donc un nouvel objectif atteint ! ;)
Tu sais maintenant que t'as la capacité pour cette distance, reste à "régler" tout ça (vêtement plus chaud, pauses plus longues et moins nombreuses, etc...).
Tu as combien de kilomètres depuis le début de l'année ?


L'horizon est inépuisable...

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 553
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » mer. 15 mai 2019 17:25

Ce n'était pas vraiment la première fois que j'atteignais 600 km d'une traite.
J'avais fait une tentative infructueuse en août 2017 : 690 km en 56h30 (dont deux nuits de 3h de bivouac léger). Et j'ai validé un BRM 600 l'année sur un parcours exigeant et sous la canicule, mais j'ai eu la chance d'avoir des compagnons de route qui m'ont bien aidé.

Là, ce qui a manqué, c'est la première nuit où j'ai perdu du temps à devoir m'arrêter dormir. Les températures très fraîches également m'ont ralenti : je ne prenais pas de vitesse dans les descentes pour ne pas trop me refroidir. Dans les montées, le corps était moins échauffé et je ne montais pas très vite non plus.

Je pense que j'aurais pu continuer jusqu'à Portbail en faisant des pauses intermittentes mais cela n'aurait pas été raisonnable.

Je sais que je ne roule pas très vite (surtout quand la route monte) et, seul, je m'arrête trop longtemps et trop souvent. En groupe, les arrêts sont moins fréquents et moins longs et, en plus, on roule plus vite. J'aurai donc intérêt à accrocher des groupes sur PBP ! :D



Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 553
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » mer. 15 mai 2019 17:33

Jamais 2 sans 3 dit-on ! :aime:

Samedi dernier, c'était donc la 3ème fois que je parcourais ce beau parcours dessiné par Stéphane au départ de Montebourg (50).
La première fois, c'était en juillet 2017 et ce fut mon entrée dans la cour des grands : premier BRM 400 validé et même premier BRM supérieur à 200 validé ! 8)
J'avais roulé les 80 premiers kilomètres dans un petit groupe de 4 que j'avais laissé filer dans la côte de Commes après Port en Bessin. J'avais donc terminé le 320 derniers km tout seul.

La seconde fois, c'était fin mars et je l'ai racontée dans ce fil. Je suis parti de la maison et j'ai roulé tout seul avec une belle météo printanière.

La troisième fois, c'était donc samedi dernier, toujours avec une belle météo malgré les prévisions pas très optimistes et dans un groupe de 6 à 7 de bout en bout... ou presque, car les 25 km ont été faits à 2 seulement.

Le trajet est connu et reconnu, mais Stéphane a pris la peine de dessiner quelques variantes pour agrémenter ce BRM 2019. Il ne roulera pas avec nous et c'est donc moi qui ouvre la route pour sortir de Montebourg/Saint Floxel. Je ne mènerai pas longtemps la danse car ça pousse derrière (et pas que le vent). A peine en vue de Fontenay sur Mer ça part devant.
J'essaie de maintenir l'allure car j'ai une mission à remplir : prendre une photo de groupe devant un monument et je pensais la faire à Utah Beach.

Là, à la grande surprise d'un autre cyclo et de moi-même, le groupe continue à rouler sans se soucier du pointage. Nous ne sommes donc que 2 à faire le crochet pour aller déchiffrer le nom du Roosevelt. Tant pis pour la photo de groupe, de toute façon il ne faisait pas encore assez jour car il est à peine 5h50.
On rattrape un groupe qui me semble plus convenir à mon allure habituelle. On roulera d'ailleurs ce BRM tous ensemble. Le reste de la troupe s'est envolée dans la montée vers Sainte Marie du Mont.

La photo de groupe sera finalement faite à Omaha Beach, mais par un curieux hasard, on aurait pu la faire à l'écluse de la Barquette car le premier groupe nous double pendant notre pause technique... Ils n'étaient pas censés être loin devant nous les costauds ? :twisted: :roll: :wink:
Image

La traversée de Carentan est rapide et le vent continue à nous pousser. Nous bifurquons bientôt à Vierville sur Mer pour longer Omaha la sanglante.
Le groupe ne le sait pas encore, mais ils vont constater que j'ai adapté mon matériel pour mieux profiter des descentes : je suis plus lourd et je prends de la vitesse. Je jouerai (parfois inconsciemment) à ce petit jeu dans presque toutes les descentes du parcours : même en queue de peloton en haut de la bosse, il est rare que je ne sois pas le premier en bas.
Image
Ca me laisse l'occasion de prendre une photo du groupe qui essaie de me rattraper avant le pointage d'Omaha
Image
Les nuages gris et noirs sont devant nous, le ciel bleu derrière nous : il est urgent de ne pas se précipiter dans la gueule du loup !

On s'arrête au pointage et on mitraille pour la presse et la postérité.
Image
Image

On remonte à Saint Laurent sur Mer et on s'appuie sur le vent pour enchaîner vers Port en Bessin, puis la montée de Commes et enfin la montée d'Arromanches. Petit arrêt photo pour que le groupe se reconstitue et pour admirer le paysage sous ce beau soleil. Le panorama nous rassure sur les conditions météorologiques à venir.
Image
Image

Le vent reste notre allié sur la suite du parcours et on enlève le faux-plat montant entre Asnelles et Ver sur Mer en une bouchée de minutes. Sur la route de Courseulles mon compteur semble bloqué à 35/37 km/h... Oups ! :oops: Il va falloir lever le pied si l'on veut tenir sur la distance !
Le passage au pied de la croix de Lorraine permet de ralentir l'allure en zig-zaguant sur le port.

On apprécie la délicate attention de Stéphane qui nous fait éviter un bout de route droit et vent dans le dos (mais un peu passant) pour faire un crochet par Reviers, son petit centre typique, son cimetière canadien et sa montée en sortie de village.
Après cet épisode de fractionnée, c'est du tout plat et encore du vent arrière qui pédale à notre place avec le soleil qui a séché la route.

Nous arrivons au café Gondrée vers 10h28. Photos de rigueur :
Image
Image
Nous profitons des toilettes publiques pour remplir les bidons. Notre groupe repart juste après 2 cyclos qui sont arrivés juste après nous, dont 1 jeune qui fête ses 19 ans ce jour-là. ;)

Laissant Pegasus Bridge dans notre dos après une pause de 15 minutes, nous pédalons vers Caen qui sera vite atteint puisque nous serons à Eterville vers 11h30.
Nous avons tourné à droite mais le vent ne nous semble pas si gênant pour notre progression. Certes, il ne pousse plus dans le dos, mais il n'est pas face à nous.
Néanmoins tout le monde se projette vers la pause prévue à Aunay sur Odon qui sera atteint vers 12h35. Arrêt à la boulangerie, prise de position sur la terrasse du café pendant que le marché est en train de plier bagages. On déjeune.
Image
Déjeuner en terrasse

Mais lorsqu'on veut partir, voilà que les nuages noirs qui menaçaient mettent en route leur artillerie. Nous nous réfugions bien vite à l'abri de ces projectiles humides et froids. Une fois l'attaque terminée, les combattants reprennent leurs armes et partent à l'assaut des 230 km restants et du vent de face.

Le soleil revenu et réchauffé par les montées, tout le monde profite de la pause devant le cimetière de Tilly sur Seulles pour enlever veste, coupe-vent, couche en trop...

A Saint Paul du Vernay, une petite frayeur qui aurait pu mal finir : des roues se touchent et un cyclo tombe au sol. Plus de peur que de mal, pas de bobo pour le cyclo ni pour le vélo. Ouf ! On peut repartir avec une vigilance accrue : on vient juste de passer la moitié du parcours... il en reste donc encore autant à faire devant les roues !
Image
Tout le monde va bien.

Pendant cette partie, nous jouons au chat et à la souris avec Joël qui roule en solitaire. Il monte mieux que nous mais nous le rattrapons à la faveur de ses arrêts. Puis nous le perdons de vue mais continuons notre chemin avec le vent qui ralentit un peu notre allure. Surtout sur la partie entre Saint Jean de Daye et Saint Pellerin. L'arrivée à Brévands est toujours agréable avec cette allée bordée d'arbres.
Après le pointage devant le monument à 17h00, nous rallions Carentan où nous avons prévu un arrêt pour nous ravitailler. Un des membres du groupe est attendu à Sainte Mère Eglise et nous fausse donc compagnie.
Un saut à la boulangerie et un stop au café des sportifs. Avec une assemblée un peu plus nombreuse, l'ambiance, déjà typique, aurait pu être exceptionnelle.
Image
Le café des sportifs

Avant que nous ne repartions Joël nous rejoint mais quand il faut repartir son pneu est crevé et ce n'est pas la première fois !
Image
Réparation à Carentan

Nous reprenons la route et filons vers Sainte Mère Eglise. C'est juste avant de sortir du bourg que je me rappelle qu'on devait y récupérer un cyclo. J'ai bien cru apercevoir un vélo qui pourrait correspondre sur la place de l'église. Demi-tour droite ! on retourne chercher notre camarade... qui s'est envolé ! Soit ce n'était pas son vélo, soit j'ai déjà des hallucinations...
Tant pis, nous reprenons la route d'Orglandes pour aller pointer au cimetière allemand. Le groupe voulait suivre la trace et il a fallu insister pour qu'on aille jusqu'au lieu du pointage qu'on atteint vers 19h50. Non mais ! :twisted:
Image
Cimetière allemand d'Orglandes

Prochain objectif : Portbail en passant pas Saint Sauveur le Vicomte. Il paraît que la route de la forêt est moins monotone que la grand'route. C'est ce qu'on va voir !
L'heure est agréable, les haies empêchent le vent de trop nous importuner et l'on prévoit une halte à Portbail pour casser la croûte avant la nuit. On touchait au but, on voyait presque le panneau d'entrée dans Portbail... mais Joël a crevé de nouveau ! Arrêt de rigueur et la réparation ne laissera pas le temps au soleil de descendre en dessous de l'horizon.
Image
Crevaison avant Portbail

Nous profitons donc du coucher de soleil à Portbail et rentrons nous réchauffer, rassasier, changer dans un café restaurant. Des assiettes de pâtes sont commandées pendant que j'allège ma sacoche de selle d'une salade mexicaine sur la place.
Image
Couche de soleil à Portbail. C'est encore et toujours marée basse !

Avant de repartir, chacun met ses habits pour la nuit qui s'annonce fraîche car le ciel est bien dégagé. Quelques appréhensions concernant la durée des batteries et l'autonomie des phares... mais nous sommes au moins deux dans le groupe avec des dynamos dans le moyeu et des phares qui éclairent fort. Pas trop d'appréhension à avoir.

Nous partons donc dans la nuit tombante vers les majeures difficultés de ce parcours : monter à Bricquebec et Brix, ainsi que la montagne du Roule et ses lacets.
Peu de péripétie sur cette partie, mis à part des crampes aux mollets qui faisaient mine d'arriver juste avant les montées. J'augmente donc la fréquence de l'hydratation et j'évite de forcer en laissant ma place à l'avant pour fermer la marche. Arrêt à Brix pour grignoter, étirer les muscles... On continue vers Cherbourg et la descente de la Glacerie toujours aussi grisante.
Puis la montée de montagne, la cerise sur le gâteau de ce BRM : arrivée à l'entrée du fort du Roule à 00h48 avec les lumières de la ville à nos pieds. Le vent est tombé et ne nous a pas embêtés dans cette partie plus vallonnée depuis Portbail.

Image
Cherbourg by night

On redescend de notre piédestal et on enquille la fameuse piste cyclable. J'ai dû me louper un peu dans la navigation mais nous attrapons tout de même la route du val de Saire sans trop de détours. Yapluka ! :bounce:
Prochaine étape : Barfleur et son petit port. Mais les yeux papillonnent et veulent se fermer. Les discussions sont plus rares lorsqu'on a 350 km dans les pattes. ;)
J'ai du mal à rester éveiller et préviens le groupe : je fais un arrêt dodo à Barfleur ! J'avise un banc devant la pizzeria qui m'avait ravitaillé lors de mon dernier parcours et je m'allonge.
Joël est aux petits soins car il étend sa couverture de survie sur moi alors que je ne pensais pas rester trop longtemps et me laisser réveiller par le froid.

J'entends vaguement que ça parlemente... ça hésite entre rester avec moi, ne pas me laisser tout seul et finir le brevet sans moi. Certain(s) évoquent même l'idée de terminer le brevet et de venir me chercher en voiture ! :shock: NON ! Il est 3h du matin, il reste donc 5h de délais et 25 km à parcourir... Même en dormant 3h, je devrais réussir ce brevet. Je suis fatigué, mais pas encore mort ! :x ;)

Au final, c'est Joël qui me réveille 40 minutes plus tard : le groupe est parti et il est resté pour faire un court somme lui aussi.
On reprend la route tous les deux et on avance à notre rythme sans forcer mais sans trop nous arrêter non plus. Quand on voit les panneaux "Montebourg", on n'a pas vraiment le courage de passer par Crasville comme le suggère Stéphane sur la feuille de route : on reste sur la grand'route déserte à cette heure matinale, qui n'est pas exempte de montée non plus, mais peut-être moins casse-patte.

Je laisse Joël faire la pancarte à Montebourg : il l'a bien méritée ! Lorsqu'on arrive nous sommes étonnés de tomber au milieu d'un banquet gaulois !
Nous apprenons que notre groupe est arrivé à 5h et il est 5h20 lorsque nous posons nos vélos. Nous les dérangeons donc en plein gueuleton et ne nous faisons pas prier pour les accompagner ! :grin:

C'est le ventre calé par les gaufres et sous les premières lueurs de l'aube que nous allons nous coucher après une bonne douche qui détend.
2h de sommeil et nous revoilà d'attaque pour le petit-déjeuner et le retour à la maison sous le soleil.
Voilà une bonne chose de faite !

Merci encore à Stéphane et son père pour leur accueil et leur disponibilité !



Avatar de l’utilisateur

albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 1612
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 83
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par albina » mer. 15 mai 2019 18:27

Sont fous ces mecs.... :bravo3 :bravo_double :diablotin :velo4
Charles


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2111
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par AngstromCyclo » mer. 15 mai 2019 18:51

albina a écrit :
mer. 15 mai 2019 18:27
Sont fous ces mecs.... :bravo3 :bravo_double :diablotin :velo4
Charles
+1


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Singerse
Membre
Membre
Messages : 70
Inscription : lun. 31 déc. 2018 19:25
Localisation : Béziers nord
Âge : 60
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Singerse » mer. 15 mai 2019 19:28

:yikes :yikes :yikes

+ 2 !!!!


Bof, moi ça passe ou ça casse ............


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2042
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par vaber » mer. 15 mai 2019 22:27

J'ai pas encore lu mais des que je peut j'y court :readbook

Sur ce bonne nuit :sommeil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

chelmi
Site Admin
Site Admin
Messages : 869
Inscription : ven. 16 août 2002 19:56
Localisation : Andrésy (78)
Âge : 44
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par chelmi » ven. 17 mai 2019 10:12

albina a écrit :
mer. 15 mai 2019 18:27
Sont fous ces mecs.... :bravo3 :bravo_double :diablotin :velo4
Charles
Je dirais même plus, ils sont fous ces mecs. :surprise


Amicalement,
Michel ALLONNEAU.

Image

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1615
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 42
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Hristo » ven. 17 mai 2019 11:04

Génial ce BRM les gars...


La paresse est un luxe abordable


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2042
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par vaber » ven. 17 mai 2019 13:32

Je viens de lire les récits de tes brevets qualificatif c''est sur que cela doit être plus facile en groupe que seul mais je crois que je finirais par m'endormir sur le vélo si je devait faire 45h de vélo avec moins de 3h de sommeil et encore ce n'était que la moitié du PBP
En tout cas bravo. Si ce n'était pas si loin je viendrais bien t'encourager :bravo3 :bravo2 :bravo3


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1615
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 42
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Hristo » mar. 4 juin 2019 10:44

Aloha,

@EgaregEtKristell juste une question pratique.

Etant donné que j'envisage de préparer cette folie pour 2023. Comment vas-tu gérer globalement ? As-tu un plan de route ?

A priori pour être dans les délais il faut faire J1, J2 et J3 350 km par jour et J4 180 km. Ca donne environ 17h de pédalage et quatre heures de sommeil par jour les trois premiers jours sur une moyenne de 20 km/h.

Tu as prévu de t'organiser comment ? Je serais curieux de connaître ton plan d'action et ta préparation autant physique que mentale. Comment vas-tu gérer le sommeil car c'est le point le plus délicat me concernant.

Merci d'avance.


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 553
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » jeu. 6 juin 2019 18:40

Hristo a écrit :
mar. 4 juin 2019 10:44
Etant donné que j'envisage de préparer cette folie pour 2023. Comment vas-tu gérer globalement ? As-tu un plan de route ?
Je vais effectivement essayer de suivre un plan de route.
L'idée est de pointer avant le délai max à chacun des contrôles. Ca semble trivial à dire, mais ça pourrait coincer à certains contrôles du retour si on fait un arrêt dodo au mauvais endroit.
J'attends avec impatience la feuille de route officielle avec les heures de fermeture des contrôles correspondant à mon départ pour mieux caler ça.

L'inconnue principale, c'est ma vitesse moyenne sur une telle distance.
Le départ sera forcément plus rapide, avec l'euphorie, les différents groupes... mais je ferai tout pour ne pas me cramer tout de suite. Il faudra doser entre profiter des groupes et en garder sous la pédale pour tenir la distance.

Je sais que je ne roule pas vite. Au fil des kilomètres, j'ai gagné en régularité, pas en vitesse max.
J'aime bien les descentes et je n'y utilise pas les freins pour ne pas gâcher de l'énergie chèrement acquise à la montée. :wink:
Ce qui permet de gagner du temps ou d'en perdre moins, c'est de limiter les arrêts au strict nécessaire.
Je redoute un peu le coup de barre au milieu de la première nuit. J'espère donc avoir engrangé suffisamment de marge pour pouvoir faire une micro-sieste.

Les contrôles seront forcément plein de monde, donc je pense ne m'y arrêter que pour faire tamponner ma carte de route. Les ravitaillements se feront entre les contrôles, là où la file de cyclos sera moins compacte et l'attente inutile réduite au minimum. Je prévois d'ailleurs d'être complètement autonome pour l'équivalent de la première journée. Ainsi, si je trouve à me ravitailler durant ces premières 24h, cela me permettra de garder du ravitaillement en réserve et pouvoir éviter des arrêts par la suite si je vois qu'il risque d'y avoir trop d'attente.
Hristo a écrit :
mar. 4 juin 2019 10:44
A priori pour être dans les délais il faut faire J1, J2 et J3 350 km par jour et J4 180 km. Ca donne environ 17h de pédalage et quatre heures de sommeil par jour les trois premiers jours sur une moyenne de 20 km/h.
C'est tout l'enjeu de se connaître suffisamment pour découper la randonnée en journées raisonnables, tout en tenant compte des fermetures des contrôles.
Si tu fais 350km le premier jour, ça te fait aller jusqu'à Tinténiac environ : 362 km. Heure limite pour un départ à 20h30 comme moi : 20:40 à J+1 (lundi). Mais le contrôle suivant, Loudéac ferme à 2:20 environ. 20h40, c'est un peu tôt pour aller au lit et 2h20, c'est un peu tôt aussi pour être déjà remonté sur le vélo en ayant dormi.
Donc je vais essayer de dépasser Loudéac et dormir ensuite.
En fait, en partant avec le délai de 90h, donc le dimanche après-midi/soir, il faut viser une première randonnée de 500 km environ.

Pour la deuxième journée, je vise à nouveau un arrêt après Loudéac, mais je ne pense pas atteindre Tinténiac. Ca fera quand même une journée à 350 km environ.
La troisième journée, j'essaierai de pousser au maximum afin d'avoir moins de 200 km pour la dernière journée qui sera plus courte (arrivée avant 14h30 pour être dans les délais). Il faudra donc que je m'arrête après Villaines la Juhel, l'idéal étant de viser un arrêt après avoir pointé à Mortagnes au Perche car ce contrôle doit être validé avant 06h45.
Hristo a écrit :
mar. 4 juin 2019 10:44
Tu as prévu de t'organiser comment ? Je serais curieux de connaître ton plan d'action et ta préparation autant physique que mentale. Comment vas-tu gérer le sommeil car c'est le point le plus délicat me concernant.

Merci d'avance.
D'expérience (avec les sorties supérieures à 600 km), j'ai besoin de dormir 3h dans la nuit avant de remonter sur le vélo. Je m'arrête autour d'1h du matin et j'essaie de repartir avant 4h30. Sur le dernier 600, j'ai fait plusieurs arrêts dans la journée avec des micro-siestes (temps cumulé : ~35mn).

Sur mon plan de route, je prévois un arrêt dodo d'1h dès la première nuit (en mode sieste rapide sur le bord de la route), puis un arrêt de 3h30 la seconde nuit.
Troisième nuit : arrêt de 5h30.
Et 6h30 d'arrêt la quatrième nuit.

Il me faudra faire attention à ne pas perdre de temps aux contrôles pour garder de la marge pour des arrêts micro-sieste en cours de journée.



Pour la préparation mentale, il faut se dire que l'on va faire plusieurs randonnées d'affilée... mais se concentrer sur celle qu'on roule à l'instant présent. Demain sera un autre jour.
Une fois arrivé au bout de la première randonnée, on dort et on repart à l'heure prévue pour la seconde randonnée et ainsi de suite. Si la forme permet d'allonger la distance et de se coucher à l'heure prévue quelques kilomètres plus loin, c'est du bonus mais il ne faut pas puiser dans ses réserves pour cela.
De même, si cette avance fond au cours de la randonnée suivante, il faut rester fixé sur l'objectif de la randonnée en cours et s'arrêter là où on l'avait décidé, même si le kilométrage est moindre que prévu : on repart alors sur le plan de marche initial et on assure le coup.



Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1615
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 42
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Hristo » ven. 7 juin 2019 09:31

Merci beaucoup pour toutes ces précieuses données. En tous cas je te sens prêt pour ton PBP. Avance sereinement.


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 553
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » ven. 7 juin 2019 11:40

Bon... Ce n'est pas tout de parler préparation... il faut aussi pédaler !
Et j'ai comme une revanche à prendre sur la distance des 600 km.

Les aléas des agendas font que je ne pouvais pas prendre le départ du BRM 600 organisé par Montebourg. J'avais reconnu le parcours, assez varié, mais sans rentrer dans les délais impartis. La revanche sera pour une autre fois ; pour valider cette ultime étape de qualification j'ai pris le départ le 25 mai du BRM 600 organisé par le club de Pavilly.

J'avais bien repéré ce BRM lorsque le calendrier avait été publié : le départ est à 1h30 de la maison en voiture, ça peut être accessible en train + vélo au départ de Caen, le parcours est prometteur (Pavilly au nord de Rouen -> Mont Saint Michel -> Fougères -> Mortagne au Perche -> Bac de Duclair -> Pavilly) : on passe donc dans les collines du pays d'Auge, les vallées de la Laize et de l'Odon, mais aussi dans le pays virois qui est bien vallonné également, on va jusqu'au Mont (c'est toujours sympa comme destination), on fait une incursion en Bretagne et on emprunte un peu du parcours de PBP et, cerise sur le gâteau, j'ai enfin l'occasion de passer la Seine sur un bac.

Allez ! C'est parti pour une boucle de 600 kilomètres ! Je vous emmène ?

Grâce à l'entremise du forum des mordus de la longue distance, les rubans blancs, (http://parisbrestparis2007.actifforum.com), j'ai pu dormir au chaud et dans un vrai lit la nuit précédant le départ. Ce n'était pas un luxe car je venais d'enchaîner une série de régates durant la semaine, et il me fallait un peu de sommeil pour refaire mes forces.
Partageant la chambre d'un cyclo plus expérimenté que moi, nous n'avons pas fermé les yeux tout de suite, mais la discussion pédalait vite sur nos différentes expériences.
4h30, le réveil sonne... C'est dur de soulever les paupières, mais nous préparons nos affaires, grignotons plus ou moins et refermons la porte de la chambre derrière nous : nous voilà en route vers Pavilly pour pédaler 600 km.
Nous arrivons en avance et prenons le temps de préparer les vélos avant que les organisateurs n'arrivent. Les formalités administratives sont vite remplies : inscriptions, remise du carton jaune, café... Et c'est le départ à 6h pile.
IMG_20190525_055609.jpg
Avant le départ.
IMG_20190525_055609.jpg (154.69 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 05:56:10
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 03:56
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/14.285102067054 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
152
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 34 6.6293/ E 0 57 8.908
Google Maps :
IMG_20190525_055621.jpg
Avant le départ.
IMG_20190525_055621.jpg (118.83 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 05:56:22
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 03:56
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/16.666111129629 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
155
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 34 6.6293/ E 0 57 9.2088
Google Maps :
Nous sommes un peu moins de 30 cyclos à prendre le départ. Certains partent très vite, d'autres s'échauffent tranquillement dans la montée pour sortir de Pavilly.
IMG_20190525_061100.jpg
Il reste quelques bancs de brouillard sur les champs en sortant de Pavilly.
IMG_20190525_061100.jpg (48.7 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 06:11:00
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 04:11
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/99.970008997301 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
64
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 34 9.7741/ E 0 55 34.4579
Google Maps :
IMG_20190525_065154.jpg
Le pont dans une ambiance ouatée.
IMG_20190525_065154.jpg (65.63 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 06:51:54
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 04:51
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/110.37527593819 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
50
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 31 7.4835/ E 0 44 45.5037
Google Maps :
Je suis parti avec un groupe de 6, dont le vélo couché, pour passer le pont de Brotonne et traverser le pays d'Auge avec un premier pointage à Bonnebosq. Le temps de faire tamponner nos cartes à la boulangerie et de grignoter le croissant avec un café, d'autres cyclos, en solo ou en groupes, nous rejoignent.
Nous ne les attendons pas pour ne pas prolonger la pause et, sur un 600, on joue assez perso : une différence de rythme prend plus d'ampleur que sur une sortie de 50 km.
On passe sur de jolies routes peu fréquentées et je retrouve des itinéraires connus. Ca simplifie la navigation, mais ne nous épargne quelques désagréments liés au revêtement plus ou moins bien entretenu : le porte-bagage avant d'un cyclo appuie sur son garde-boue et ça frotte sur le pneu. Arrêt de rigueur pour remettre ça d'aplomb.
IMG_20190525_105530.jpg
Arrêt pour bricoler le porte-bagage un peu trop chargé pour ces petites routes
IMG_20190525_105530.jpg (135.7 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 10:55:31
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 08:55
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/236.1832782239 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
50
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 10 31.5765/ W 0 3 38.6521
Google Maps :
IMG_20190525_105539.jpg
Des routes très tranquilles
IMG_20190525_105539.jpg (163.9 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 10:55:40
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 08:55
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/33.337778370449 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
63
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 10 31.549/ W 0 3 38.6884
Google Maps :
On s'est retrouvé à 4/5 en arrivant sur la plaine de Caen où le vent nous signale sa présence. Une mauvaise gestion de l'alimentation m'a fait lâcher le groupe que je n'ai rejoint qu'à Aunay sur Odon pour le second pointage. Je les ai laissés repartir avant moi pour prendre le temps de manger et je suis reparti devant un autre groupe : ça me donnait un peu de sécurité en cas de moins bien.
Le paysage est vallonné et c'est agréable car les routes sont loin d'être monotones. La météo est très belle avec un grand soleil.
IMG_20190525_124710.jpg
Une chapelle abandonnée après Trois Monts
IMG_20190525_124710.jpg (104.5 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 12:47:10
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 10:47
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/1015.2284263959 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
50
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 3 20.2258/ W 0 28 29.3153
Google Maps :
IMG_20190525_130010.jpg
Le paysage est vallonné
IMG_20190525_130010.jpg (80.7 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 13:00:11
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 11:00
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/2358.4905660377 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
50
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 1 37.4075/ W 0 28 50.0041
Google Maps :
Finalement, le groupe ne m'a dépassé qu'à l'occasion d'une pause peu après la sortie de Vire : mon dérailleur arrière ne voulait plus descendre sur le petit pignon. :pascontent2
IMG_20190525_161321.jpg
Mon dérailleur semble encrassé
IMG_20190525_161321.jpg (184.79 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:25 16:13:22
Image taken on :
sam. 25 mai 2019 14:13
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/155.6420233463 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
51
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 48 49 22.7517/ W 0 55 53.0639
Google Maps :
Je m'arrête donc et ne remarque rien : ça bouge bien à la main, le levier actionne bien le câble. Peut-être un peu d'encrassement à la longue ?
Je nettoierai ça à la maison et j'en profiterai probablement pour changer le câble en prévision de PBP. Je continue donc sous le soleil vers Saint Pois en me demandant si le groupe qui est passé pendant mon arrêt sera attablé en terrasse avec un coca comme j'ai prévu de le faire. Ca me permettrait de me mettre à l'abri du vent... mais non, ce n'est pas là qu'ils ont prévu leur arrêt. Je suis seul à siroter mon soda sur la terrasse. Le profil est descendant ensuite, même si l'on voit bien qu'une colline barre l'accès à la baie du Mont Saint Michel.

L'arrivée au Mont Saint Michel m'a un peu séché : c'est plat, certes, mais il n'y avait plus aucune protection contre le vent... qui soufflait bien et rafraîchissait fort. Un premier groupe me rattrape, un autre suit derrière. Ca veut dire qu'ils ont fait une pause aussi, mais je n'ai pas vu où. Je n'arrive pas à tenir dans les roues de ceux qui me dépassent car le vent est 3/4 face : suffisamment en face pour nous gêner, mais trop sur le côté et cela oblige à rouler de plus en plus à gauche... :evil:
Arrêt casse-croûte rapide devant le Mont Saint Michel et ses boutiques pleines de touristes. La trace repart ensuite vent arrière en direction de Saint James et Fougères : portion en mode TGV sur de belles routes peu fréquentées à ces horaires. Je suis parti en solo car je voyais des nuages qui s'assombrissaient de plus en plus et je craignais de prendre froid avec le vent : de toute façon, le groupe devrait me rejoindre sur cette portion roulante.
En fait, non ! J'avais trouvé le mode turbo-éolien et j'ai savouré cette quarantaine de kilomètres ! 8) :headbang :velo4

Fougères marquait la moitié du trajet. Après avoir pointé dans une pizzeria et emporté une calzone (plus facile à transporter dans la sacoche, lu dans un CR), j'ai donc continué 45 km plus loin avant de m'arrêter dormir en mode bivouac sous une rampe de skate-park. Un groupe m'a rejoint à mi-parcours entre Fougères et Ambrières où j'ai dormi. Je pédale avec eux et nous faisons une pause dans un bar encore ouvert à minuit. On évite de trop s'attarder dans cette ambiance chaude pour pouvoir continuer à pédaler.
Mes yeux papillonnent et je préfère m'arrêter comme prévu. :sommeil Je laisse partir le groupe sans trop de regret car je suis encore bien dans les délais, voire en avance sur mes estimations, et j'espère aussi récupérer un groupe demain matin.

Reparti à 5h du matin, je pédale vers Villaines la Juhel, puis Alençon où, en cherchant désespérément un bar ou une boulangerie ouverts, je récupère un groupe qui avait dormi à Fougères et qui était encore attablé devant des boissons chaudes. J'ai le temps de prendre un rapide petit déjeuner réconfortant après ce passage dans les Alpes Mancelles et d'enlever la tenue de nuit avant qu'on reparte tous ensemble. Merci à eux d'avoir attendu un peu. :wink: On continue jusqu'à Mortagne au Perche où l'on s'arrête une dernière fois pour pointer. Les vestes de pluie sont de sortie car les nuages sont menaçants, mais finalement rien ne tombera pour l'instant.
Ensuite, la navigation est facile : c'est tout droit, cap au nord ! Quand tu vois la Seine, tu attends le bac et tu continues encore tout droit cap au nord !
IMG_20190526_104348.jpg
La météo est bonne, je roule avec un groupe de mon niveau
IMG_20190526_104348.jpg (59.06 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:26 10:43:48
Image taken on :
dim. 26 mai 2019 08:43
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/2136.7521367521 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
108
Whitebalance :
Auto
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
IMG_20190526_104357.jpg
Ca reste vallonné
IMG_20190526_104357.jpg (90.25 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:26 10:43:58
Image taken on :
dim. 26 mai 2019 08:43
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/773.99380804954 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
50
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 48 30 16.0675/ E 0 30 49.4219
Google Maps :
Enfin, ça, c'est la théorie quand tu suis l'itinéraire sur une carte... dans la réalité, ce fut un peu plus difficile quand même ! :maboul
En effet, je perds le groupe dans le village de Soligny la Trappe, 12 km après Mortagne au Perche. Ca monte, certes, mais pas au point de décrocher... sauf quand ça déraille sec d'un coup ! Pas de stress, je m'arrête pour remettre la chaîne pendant que les copains continuent à monter. Mais en voulant monter la chaîne sur des pignons plus grands, rien ne bouge... humm ! Mon câble serait vraiment bien encrassé ! Je tire un peu dessus sous le tube diagonal et c'est très lâche, beaucoup trop lâche ! CASSE ! :evil: :yikes

OK. On souffle un grand coup, on sort le multi-tool, on essaie de monter le dérailleur au maximum en bloquant avec les butées et on repart récupérer les autres qui ont peut-être attendu en voyant que je ne réapparaissais pas tout de suite. Parce que faire les 135 km qu'il reste en solo sur seulement deux vitesses, je le sens moyen comme finale d'un 600... :shock: :chaleur
Je roule donc en appuyant sur mon 50x14 ou en montant en danseuse sur mon 34x14 suivant le relief, je scrute les virages devant moi mais je ne vois aucun groupe de cyclos. :cyclope
IMG_20190526_131412.jpg
Câble de dérailleur cassé : je reste sur le 14 dents à l'arrière et je jongle entre le 50 et le 34 dents à l'avant
IMG_20190526_131412.jpg (98.53 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:26 13:14:12
Image taken on :
dim. 26 mai 2019 11:14
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/49.987503124219 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
52
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 48 44 59.9588/ E 0 30 51.7502
Google Maps :
Je me rends donc rapidement à l'évidence que l'écart est trop grand et que la vitesse du groupe doit être supérieure à la mienne. Pas la peine de continuer la chasse, il reste des bornes et il ne faut pas se cramer inutilement. Je fais des calculs mentaux pour vérifier que même avec une vitesse moyenne faible je pourrais finir le parcours dans les délais.

La météo semble vouloir s'en mêler car quelques gouttes de crachin s'invitent et me proposent de faire une pause déjeuner à Beaufai. J'en profite pour alléger ma sacoche d'une salade mexicaine et quelques pompotes.
Je prends une dizaine de minutes pour une micro-sieste et je repars en reprenant la partition habituelle : soliste en bicyclette sur un air de symphonie pastorale alternant les thèmes boisés, champêtres, les prés d'ovins ou de bovins.
Depuis le début du BRM, je remarque d'ailleurs que l'on est dans la pleine période de floraison des rhododendrons. Il y en a de magnifiques, éclatants de couleurs ! Le colza est en train de monter en graine et les champs ont donc perdu leur éclat jaune. Les blés et l'orge ne sont pas encore à maturité, ils restent verts tendres et ondulent sous le vent qui me reste favorable.
Il est d'ailleurs doublement favorable car il me pousse dans le dos (de 3/4 arrière) et pousse également les nuages en travers de mon chemin. Certains molosses noirs seront donc loin de moi lorsque qu'ils déchargeront leur colère froide et humide. Ouf !

La pause à Beaufai était judicieusement placée : ensuite, ça descend vers la vallée et vers Broglie où j'avais bien repéré sur la trace que l'on empruntait une voie verte bitumée jusqu'à Bernay. De mémoire, la trace quittait la voie verte vers la moitié des 11 kilomètres, mais j'ai préféré rester dessus jusqu'au bout. J'ai parié sur le fait que les quelques gouttes tombées avant mon passage auraient écarté les familles de cet axe qui doit tout de même être fréquenté pour les balades dominicales. J'ai effectivement croisé quelques promeneurs, mais relativement peu et j'ai pu appuyer sur les pédales.
Depuis Broglie, je suis la Charentonne et l'itinéraire poursuit ensuite par la Risle dans laquelle se jette la Charentonne. Ca fait environ 40 km à rouler au fond de la vallée qui canalise plus ou moins le vent et qui offre des petites routes isolées mais sans relief marqué : l'idéal pour ne pas perdre le moral lorsqu'on est seul face à ses deux vitesses. Je m'accorde néanmoins une courte sieste à Brionne car je sais qu'il faudra bien sortir de cette vallée enchantée.

La sortie se fait par la droite à Pont-Authou. J'ai déjà eu l'occasion de passer dans les parages lors d'un week-end tandem... Je sais donc que je risque de mettre pied à terre, ne pouvant pas mettre tout à gauche... Et ça ne manque pas : je marche sur 300m. Mais en regardant les 4,6 km/h affichés sur mon compteur, je me dis que, debout sur les pédales, je dois pouvoir faire un peu mieux. Je remonte donc, non pas en selle car ce sera de la danseuse jusqu'en haut, et ma vitesse fait de même car mon compteur affiche entre 8 et 10 km/h.
Une fois cette dernière difficulté passée, le profil est plus encourageant : nous sommes sur un plateau et il n'y aura que quelques amorces de vallées à traverser avant de redescendre vers la Seine.

J'ai d'ailleurs un peu peur de me retrouver à découvert, exposé au vent qui risque d'être moins favorable. Mais mes craintes sont infondées : le vent doit être un peu canalisé par la vallée de la Seine qui serpente majestueusement et il continuera à me pousser vaillamment.
Depuis Brionne, je salive en pensant à la pause dîner que je ferai en attendant le bac de Duclair, ou juste en descendant du bac si j'y arrive juste pour l'embarquement. Ca se confirme lorsque je passe Bourg Achard, mais lorsque je descends et que je constate qu'il ne me reste que 11 km jusqu'au bac et qu'il est 18h30, je me dis qu'en baissant la tête comme un coureur et en appuyant sur les pédales, je devrais attraper le bac de 19h. Ca me conviendrait bien car je visais plutôt celui de 20h20 ou 20h40 en partant de Pavilly hier matin. :prie :velo4
Je me raisonne tout de même un peu et je me force à boire fréquemment car il ne faudrait pas tout perdre à cause d'une bête crampe, qui risque d'arriver plus vite à cause de mon dérailleur défaillant.

J'arrive donc juste avant 19h à Duclair. OUF ! :victoire Il ne reste maintenant plus que 13km et j'ai 3h de délais : même si je dois continuer à pied, je finirai ce brevet et je le validerai ! :velo1
Du coup, je prends des photos, je savoure ce moment et j'en oublie ma boîte de pâté Hénaff qui se blottit au fond de ma sacoche. Grand prince, je lui accorde un sursis : je l'emmènerai sur une autre randonnée car dans l'immédiat, je préfère terminer le BRM et je trouverai bien quelques sandwiches à me mettre sous la dent à l'arrivée (en fait, non...).
IMG_20190526_185629.jpg
Le bac est sur la berge opposée quand j'arrive
IMG_20190526_185629.jpg (70.27 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:26 18:56:30
Image taken on :
dim. 26 mai 2019 16:56
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/542.888165038 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
50
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 28 44.0295/ E 0 52 37.0939
Google Maps :
IMG_20190526_185955.jpg
Il faut patienter un peu pour laisser passer d'autres bateaux
IMG_20190526_185955.jpg (74.11 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:26 18:59:56
Image taken on :
dim. 26 mai 2019 16:59
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/472.3665564478 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
50
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 28 43.7136/ E 0 52 38.8199
Google Maps :
IMG_20190526_190514.jpg
Mon vélo passe le bac pour la première fois
IMG_20190526_190514.jpg (89.07 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:26 19:05:15
Image taken on :
dim. 26 mai 2019 17:05
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/272.25701061802 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
51
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 28 45.6225/ E 0 52 36.1335
Google Maps :
Une fois la Seine traversée (cela faisait quelques temps que je comptais profiter d'une randonnée pour prendre un bac à vélo), je repars vers Barentin et Pavilly. On est censé monter évidemment, mais c'est presque imperceptible car je reste tout le temps en 50x14.

Et voilà les bâtiments en brique rouge. Je vois qu'il y a des cyclos devant la maison pour tous. C'est fini ! :victoire
Il est 19h43 lorsque je rends mon carton jaune. Mon BRM 600 est validé en 37h45. Je peux maintenant m'inscrire pour de vrai à PBP ! Bienvenu chez les fous ! :fou :boire2 :mdr


Je suis plutôt satisfait de ce BRM :
- je l'ai fini dans les temps et pas en mauvais état (je n'avais pas de jour de congé pour récupérer ensuite)
- j'ai pu rouler à mon rythme, tout en profitant de groupes qui m'ont rejoint ou que j'ai rejoints
- j'ai dormi au bon endroit (pour moi) : avant, cela aurait été trop tôt, après, il aurait fallu pédaler encore 1h pour trouver un lieu favorable
- j'ai été autonome en nourriture, les achats aux contrôles ont été en bonus. Les arrêts ont donc été moins fréquents que d'habitude, c'est ça qui me fait gagner du temps.
- des rencontres sympas (un pilote-cadreur et sa belle machine qui participera au concours de machines, des cyclos bourrés d'expérience...)
- une météo clémente (les coups de soleil du samedi m'ont réchauffé pour ma nuit en bivouac)
- des paysages variés et des routes bien choisies (malgré quelques passages fraîchement gravillonnés)
- pas vraiment de coup de moins bien, sauf avant Aunay sur Odon parce que je n'avais pas fait attention à grignoter, j'ai corrigé par la suite et ça marche mieux
- pas de souci d'hydratation, même si mon sachet de poudre de perlimpinpin s'est renversé dans ma sacoche de selle et je n'avais plus que de l'eau claire
- il y a quand même une petite part de fierté d'avoir terminé ce brevet malgré les deux vitesses des 135 derniers km 8)

Le cyclo, content d'arriver au bout de cette randonnée :
egareg11.jpg
Arrivé !
egareg11.jpg (127.8 Kio) Consulté 67 fois
Pièces jointes
IMG_20190526_195643.jpg
Belle machine ! Soudée à la main par son propriétaire.
IMG_20190526_195643.jpg (143.87 Kio) Consulté 68 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:05:26 19:56:44
Image taken on :
dim. 26 mai 2019 17:56
Focus length :
3.5 mm
Shutter speed :
1/16.666111129629 Sec
F-number :
f/2.2
ISO speed rating :
55
Whitebalance :
Manual
Flash :
Flash did not fire
Camera-manufacturer :
Ulefone
Camera-model :
MIX
Exposure program :
Not defined
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Center-weighted average
Coordinates :
N 49 33 32.1322/ E 0 57 16.4078
Google Maps :



Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité