7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.

jean66
Membre néophyte
Membre néophyte
Messages : 11
Inscription : lun. 18 juil. 2022 14:33
Âge : 65
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par jean66 »

Merci pour ces bons moments de partage ... J'ai adoré ! :bien


Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5476
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 73
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par CYCLOHC »

Merci à tous les deux !
J'ai l'impression de l'avoir vécu en direct :bravo3
Les orages par ici sont souvent très impressionnants, vous semblez être bien passés au travers. J'y ai chopé quelques belles frayeurs par là-bas :yikes


Sans cap, tous les vents sont contraires....
Avatar de l’utilisateur

Topic author
masu39
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 541
Inscription : mar. 19 mai 2020 18:35
Âge : 47
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par masu39 »

CYCLOHC a écrit : lun. 1 août 2022 16:18 Merci à tous les deux !
J'ai l'impression de l'avoir vécu en direct :bravo3
Les orages par ici sont souvent très impressionnants, vous semblez être bien passés au travers. J'y ai chopé quelques belles frayeurs par là-bas :yikes
Effectivement, nous sommes passés au travers des orages. En montant au col d'Esischie on entendait tonner mais c'était sur une vallée voisine.


"Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l'avaler, c'est toxique). Si vous n'avez pas de noix de muscade, allez-y en bicyclette."
Pierre Desproges

https://2rouescommedesailes.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur

Topic author
masu39
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 541
Inscription : mar. 19 mai 2020 18:35
Âge : 47
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par masu39 »

Pedrodelaluna a écrit : lun. 1 août 2022 10:59 Un compte-rendu qui nous prend comme si on y était, merci!
Des photos qui rappellent des choses ^^

Vote chargement est quand même assez différent en taille, et poids ?
Pour 48h, qu'est-ce qui vous semblait impératif à avoir avec vous ?

P.
J'avais juste gardé ma sacoche Carradice d'une contenance de 12 l. J'avais une doudoune, une paire de jambière, une veste softshell, un gant et une serviette de toilette, un bout de savon, du dentifrice et une brosse à dents (pour les cheveux ça va :) ). Une trousse de secours, un pantalon short léger une paire de chaussettes de rechange, un tshirt, un maillot de bain qui fait office de slip. Une veste de pluie et un buff. Dans une pochette étanche, mes papiers, deux chèques en blanc, ma liseuse et des cables et prises pour recharger). Dans la poche de mon maillot, le petit coupe-vent Vaude. Je réfléchis encore à mon équipement pour notre périple savoyard.


"Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l'avaler, c'est toxique). Si vous n'avez pas de noix de muscade, allez-y en bicyclette."
Pierre Desproges

https://2rouescommedesailes.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Vétéran
Vétéran
Messages : 1265
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 54
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par emilpoe »

Pedrodelaluna a écrit : lun. 1 août 2022 10:59Pour 48h, qu'est-ce qui vous semblait impératif à avoir avec vous ?
Sacoche de selle : 1kg
Slip-chaussettes (ville)
Pharmacie
Outils
Chargeur universel

Sacoche guidon : Entre 1.5 et 2.5kg
Papier - Téléphone - APN - Argent - CB - GPS
Coupe-vent & Veste-pluie (froid & pluie)
Bonnet, gants & foulard (froid)
Tshirt manches longues (froid & ville)
Jambières (froid & ville)
Musette (course)
Place pour la bouffe / Bouffe
Seconde paire de lunette de vue de soleil
Trousse toilette

Deux bidons : 1.6kg

Sur la bête :
Tshirt manches longues (mieux que la crème solaire)
Sous-short (avec "peau de chamois")
Short (qui se transforme en pantalon via les jambières)
Casquette claire
Chaussettes légère
Chaussure SPD


Avatar de l’utilisateur

Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1393
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc, entre Minervois, Corbières et littoral
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par Manouche »

Pedrodelaluna a écrit : lun. 1 août 2022 10:59 Pour 48h, qu'est-ce qui vous semblait impératif à avoir avec vous ?
Et qu'est-ce qu'il y avait en trop ? :mrgreen: :oops:
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Vétéran
Vétéran
Messages : 1265
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 54
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par emilpoe »

Salut,

20 juillet 2022.

Il est sept heures quand j'ouvre les yeux. Je me lève et me prépare...
Aujourd'hui c'est le retour à la maison. J'avais tracé un itinéraire différant que celui de l'aller par le Lautaret, le Bourg-d'Oisan et le col du Glandon mais je pense qu'un retour au plus court Lautaret-Galibier m'ira très bien...
Joann a prévu de rentrer via la vallée de la Durance puis de remonter via Grenoble et Chambéry... Le sentant un tantinet dubitatif je lui propose de m'accompagner et de passer la nuit chez-moi. L'hésitation est assez courte, nous passerons le Galibier ensemble tout à l'heure...
À sept heures et demi un copieux petit déjeuner nous est servi dans la salle de restaurent. Retour à la chambre pour finir de nous préparer et descente au garage pour s'occuper de nos montures...
Il est neuf heures et quart, nous plongeons vers Briançon. La cité est atteinte un quart d'heure plus tard. La circulation y est impressionnante.
Rapidement la D-1091 qui mène au col du Lautaret est prise. Le flot d'automobiles y est ininterrompu jusqu'au Monêtier, cinquante minutes dans un trafic quasi urbain, l'horreur !...
Nous aurions du partir deux heures plus tôt...
Après Monêtier-les-Bains, la situation s'améliore, la circulation est toujours importante mais plus fluide et moins gênante...
Au col du Lautaret nous décidons à l’unanimité de boire un coup à l'endroit même où nous avions manger à l'aller. Joann est interpelé par un sympathique cyclo britannique au sujet de son matériel et principalement de sa sacoche, une Carradice... Et on dit que les français sont chauvins...
Après vingt minutes de pause il faut se résoudre à attaquer le gros morceau de la journée, les huit kilomètres d'ascension du col du Galibier. Nous faisons les deux premiers kilomètres ensemble puis chacun se cale sur son rythme habituel. La montée est plaisante, les jambes vont bien et je me surprend même à remettre du braquet...
Je crains le dernier kilomètre car de mémoire je sais qu'il est beaucoup plus raide mais finalement il passe bien et j'arrive au col relativement frais...
Le sommet est bondé, je trouve un endroit un peu au calme, c'est toujours vers le mur sud. Les kékés sont tous agglutinés devant le panneau sommital à faire des "selfies"... Navrant...
Je préfère admirer la Meige, les Écrins et le peu de glaciers qui leur reste...
Un jeune et jovial cycliste m'aborde et me complimente, il dévore des yeux ma randonneuse et m'abreuve de questions, quelle marque, quel acier, etc... C'est un passionné, il s'est fabriqué un cadre du côté de Roubaix chez le cadreur La-Fraise. Lui aussi est surpris et même choqué du nombre de motards et de bagnolards tout au long de la montée...
Joann arrive à son tour...
Inutile de s'attarder plus ici, nous plongeons dans la vallée...
À Valloire, il faut se restaurer, il reste encore un peu plus de quatre-vingt kilomètres. Nous poireautons sur la terrasse d'un établissement de "restauration rapide" (oxymore ? ) où je fini par ingurgiter une espèce de croque monsieur "micro-onde" heureusement poussé par une bonne pression...
Inutile de s'attarder ici non plus...
Les cinq kilomètres du col du Télégraphe se font chacun à notre rythme. Au sommet, je me pause près de la fontaine et renouvelle l'eau de mes bidons.

Image
Col du télégraphe...

Cinq minutes plus tard Joann fait de même...
Sans tarder et en ayant conscience que nous allons subir de plein fouet cette canicule nous plongeons dans la vallée en direction de Saint-Michel-de-Maurienne...
Les soixante cinq kilomètres restants n'ont pas grands intérêt mais on peut dire qu'ils sont pénibles et éprouvants... Une succession d'arrêts fontaine et de vaine recherche de bistrot... Nous finissons tout de même par en dégoter un à Randens où la bière dont nous rêvions devient enfin réalité !... Joann profite même de l'arrêt pour refixer sa sacoche avant avec l'aide d'un sympathique artisan plombier...
Les quinze kilomètres restants sont avaler assez rapidement. À sept heures vingt la dernière étape du périple est bouclée...
Un demi-heure après notre arrivée une belle averse d'un bon quart d'heure vient rafraîchir l'atmosphère...
Des amis sont présent à la maison ce soir. Nous passons une bonne soirée autour d'un bon repas en terrasse...
...
Voilà, c'est fait...
J'y ai pris beaucoup de plaisir. Je sais maintenant qu'en s'économisant on peut aller loin...
Qu'en gérant bien son alimentation on peut durer dans l'effort...
Qu'en ne se mettant jamais "dans le rouge" on peut y prendre beaucoup de plaisir...
...
"Vive la bicyclette !" comme aurait dit le Docteur James Ruffier.


Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5476
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 73
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par CYCLOHC »

emilpoe a écrit : mer. 3 août 2022 07:46 Salut,
.....
Inutile de s'attarder ici non plus...
Les cinq kilomètres du col du Télégraphe se font chacun à notre rythme. Au sommet, je me pause près de la fontaine et renouvelle l'eau de mes bidons.
.....
...
"Vive la bicyclette !" comme aurait dit le Docteur James Ruffier.
Comment çà ? Vous n'avez pas tenté le Col d'Albanne, plutôt que le Télégraphe !!

....Je vous sens "petits joueurs" là... :lol: :jesors: :wink:


Sans cap, tous les vents sont contraires....
Avatar de l’utilisateur

albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 2075
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 86
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par albina »

Magnifiques vos récits ! On vous suit presque à la trace :bravo3
(pour moi, pas tout. je ne connais pas la partie italienne du périple)
A coeur vaillant rien d'impossible
Charles
PS, un peu HS
ma liseuse
J'admire ton optimisme Joann :) Tu pensais vraiment avoir du temps pour la lecture :?: :mrgreen:


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait
Avatar de l’utilisateur

Topic author
masu39
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 541
Inscription : mar. 19 mai 2020 18:35
Âge : 47
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par masu39 »

albina a écrit : mer. 3 août 2022 17:16
J'admire ton optimisme Joann :) Tu pensais vraiment avoir du temps pour la lecture :?: :mrgreen:
:D Je m'en suis servi sur l'ensemble du périple, mais c'est vrai que je ne l'ai pas utilisée à la Randoulina, donc j'aurais pu la laisser à l'hôtel d'Izoard.

Comme je ne vous l'ai pas dit, lors du 2e jour sur les 7 Majeurs, alors que j'étais quand même un peu éprouvé, j'ai revu à la baisse mes éventuels objectifs pour le retour. Dans le plan initial, je repassais l'Izoard, allait glâner le BPF de St Véran, celui de l'Abbaye de Boscodon, puis Col du Frêne, Laffrey, Chartreuse (sur les conseils de Maurice), Chambery puis Clairvaux. Donc arrivé à l'Hotel d'Izoard, j'avais déjà abandonné l'idée de St Véran. Au réveil le matin, je réfléchis que je dois partir en rando pédestre avec ma douce le samedi à venir. Je me range donc facilement à la proposition de Maurice d'un retour chez lui par le même chemin qu'à l'aller, nuit chez lui avant de rejoindre Chambery pour prendre un train vers Lons.
Nous nous mettons donc en route, la descente vers Briançon est vite torchée, il reste à traverser la ville dans la chaleur et la circulation. La montée du Lautaret, malgré la circulation n'est pas désagréable. Nous nous désaltérons au col où comme vous l'a raconté Maurice, j'utilise mes faibles compétences en anglais. Puis, une fois que nous sommes attablés, nous voyons un cycliste d'un âge avancé s'asseoir près de notre table, l'air bien rincé. Nous repartons pour cette ascension du Galibier côté Lautaret. Je ne suis pas trop inquiet, c'est moins ling que depuis le Télégraphe. Maurice va son train, je vais le mien. A mi-col, j'aperçois un vélo se rapprocher relativement vite dans mon rétro. Quelques minutes plus tard, il me dépasse à bonne allure en me lançant un "bon courage" enjoué. Je reconnais notre voisin de table et commence à m'interroger sur mon état physique :D
Arrivé au col, Maurice me dira s'être fait doublé par le même. Mais lui a vu le moyeu assisté à l'arrière. Je suis rassuré :lol:

La montée s'est bien passé, avec moins de circulation que le dimanche précédent. La plongée vers Valloire commence de manière somptueuse avec une très belle vue plongeante sur les cimes alentours. Nous sommes rapidement à Valloire. Après la pause repas sans charme mais avec des bières, nous retournons au Télégraphe avant de plonger dans une ambiance de sauna sur St Michel. La chaleur nous mettra à l'épreuve dans la vallée de la Maurienne et nous aurons maintes fois l'occasion de nous désoler de la disparition des bistrots de campagne. Un monde qui privilégierait les modes de transport doux serait certainement plus riches en oasis :)
Arrivé chez Maurice et Noella, nous passons une agréable soirée en compagnie de leurs amis sur la terrasse, dans un air légèrement rafraichi par une ondée orageuse espérée mais fort courte.
Le lendemain, je reprendrai ma route pour parcourir les 40km qui me sépare de Chambery .


Imagerefuge galibie by joann masuyer, sur Flickr

Imagegalibier1 by joann masuyer, sur Flickr

Imagegalibier 2 by joann masuyer, sur Flickr

Imageretour galibier by joann masuyer, sur Flickr

Imagetélégraphe by joann masuyer, sur Flickr

Imagevallée maurienne by joann masuyer, sur Flickr



"Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l'avaler, c'est toxique). Si vous n'avez pas de noix de muscade, allez-y en bicyclette."
Pierre Desproges

https://2rouescommedesailes.blogspot.com/

vieuxjim
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 694
Inscription : sam. 27 juin 2015 18:30
Localisation : Franche Comté
Âge : 75
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par vieuxjim »

Chapeau les amis; je me suis régalé en lisant vos reportages "à deux voix" . Quant aux photos ? Tout simplement Superbes

Jimmy


Contempler la nature devrait être la religion de tous les hommes - Cédric Gras
Avatar de l’utilisateur

Beuzeville 130
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 684
Inscription : sam. 24 mars 2007 18:57
Localisation : Beuzeville
Âge : 73
Status : Hors-ligne

Re: 7 majeurs cyclos-cyclotes 2022.

Message par Beuzeville 130 »

Bon, j'ai tout lu... Bravo !!!
Dans ma vie de cyclo j'ai monté 3 cols de votre rando : Izoard Bonette Agnel. Mais jamais le même jour... :D
Putain ! On a réussit !... Je me marre tout seul sur mon vélo...
Tu as le droit... :D
Moi je me souviens d'avoir pleuré en haut du col de Peyresourde à l'occasion de la RCP. Je n'avais plus que la descente sur Luchon... trop content d'être allé jusqu'au bout.


Répondre