Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2239
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par AngstromCyclo » ven. 21 sept. 2018 17:56

L'annonce ou l'arrivée sur le marché de plusieurs vélos notamment dernièrement le Rose Backcountry Randonneur, un vélo au cadre carbone pesant 9.8kg tout équipé
Rose Backroad Randonneur.png
Rose Backroad Randonneur.png (393.81 Kio) Consulté 1283 fois
et du Décathlon Triban RC 520 (non annoncé en France), les nombreux posts sur le sujet de la randonneuse, gravel et autres catégories de vélo m'ont poussé à accélérer la sortie d'un article sur le renouveau de la Randonneuse légère que j'avais commencé dans la foulée de l'article "un vélo de route capable de rouler sur chemins: avec quel vélo?"

Vous pouvez le lire sur mon Blog.

N'hésitez pas à réagir, à vous exprimer, à me corriger!


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 1656
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 83
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par albina » ven. 21 sept. 2018 18:21

Pas d'accord, Vincent ! Quand tu dis
Dernière solution, se tourner vers la confrérie des 650, une "secte" qui ne jure que par la randonneuse classique chaussée de pneus en 650B. Ils font fabriquer un très bon vélo pour un prix contenu pour une fabrication artisanale, mais qui dépasse quand même les budgets de beaucoup de cyclos.
La Confrérie des 650 n'est pas une secte mais une communauté d'intérêts. Née par un réflexe de défense vis-à-vis notamment des fabricants de pneus (et aussi dans une moindre mesure de jantes) qui condamnaient à terme des centaines de superbes randonneuses "à la française* à la ferraille, faute de pneus.
C'est grâce à elle ( et non à la mode ressuscitée grâce au marketing, qui est venue bien plus tard ) que nous trouvons maintenant de l'excellent matériel. Il faut leur rendre cette justice car la somme d'engagement personnel et bénévole qui se cache là-derrière est tout simplement pharamineuse...

Rendons à César...
Charles

PS Je ne prêche pas pour ma paroisse car je ne suis pas (plus) membre de l'association... C'est une autre histoire :mrgreen:


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait


RoueLibre
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 688
Inscription : mar. 1 avr. 2014 22:44
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par RoueLibre » ven. 21 sept. 2018 18:41

Vincent est pire qu'un ... AWAC pour tout ce qui touche au vélo.
Berthoud fabrique 3 vélos en 3 ans (pour des concours et avec en plus un porteur) et dès la semaine où ils annoncent la (re)prise d'activité vélo Vincent détecte l'information.
Par contre avec une transmission 32x48 et une grosse plaque qu'on ne peut pas remplacer par plus petit ce n'est pas pour moi!
Comme je n'aime pas non plus rouler avec un 32x14 pour remplacer mon 40x17 "nominal" je continuerai à utiliser un triple. J'en profite donc pour remercier la Confrérie qui oeuvre pour que ces produits soient toujours commercialisés tout comme les emmanchements carrés plus robustes que les Hollowtecheries (et qui offre une pérennité de composant meilleure). Ne pas se laisser "emm....." par des firmes qui veulent en permanence déstabiliser le marché je n'appelle pas ça une secte même si leur Graal peut être perçu ou affiché comme tel. D'ailleurs si j'ai bien lu entre les lignes il semblerait que la randonneuse Aubrac II va avoir ses tubes soudés quelque part en Sud Bourgogne (because Brexit?). Un beau vélo à 2100€ fait en France mérite son bouquet de Roses. (que le VPCiste Allemand mérite moins).
RoueLibre



Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2239
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par AngstromCyclo » ven. 21 sept. 2018 19:16

Tu as raison, Charles, je comprends que les membres (ou ex-membres) prennent cette formulation de manière péjorative. Elle élude le point que tu mentionnes, à savoir la communauté d'intérêt pour la sauvegarde de cette taille de pneus. Je prie ceux que j'ai pu froisser de m'excuser. Je vais corriger le terme.

Je vais quand même expliquer ce qui en a motivé l'emploi :

Lorsque j'ai connu la Confrérie par le net, il y a plusieurs années, leur site exposait un argumentaire non étayé sur la supériorité de la taille de roues 650B pour le cyclotourisme.
S'y mêlait une position idéologique sur les raisons qui avaient mené à la quasi disparition de cette taille de roues/pneus (de qualité; on trouvait tant bien que mal des pneus médiocres). Une sorte de conspirationisme selon moi teinté d'une certaine vision politique (pas d'un parti en particulier).

Depuis maintenant plusieurs années, les jantes et les pneus 650B se trouvent dans le commerce assez largement. Il y a désormais le choix. Le pneu de la Confrérie est un peu à part car l'association ayant payé les moules, ils ont tout à fait normalement un droit de regard sur la distribution (je ne connais pas les détails). Les VTT sont passés au 650B alias 27.5" (mais les pneus sont différents). S'il s'était agit uniquement d'une communauté d'intérêts, elle se serait déjà dissoute, ayant réussi à préserver le format de jante/pneus.

Mais l'association est bien plus qu'un fournisseur de pneus. Elle conçoit la randonneuse Aubrac, la commercialise en mode associatif et donc font perdurer une "tradition française". Elle défend une certaine vision de ce que doit être une randonneuse, de ce qu'est le cyclotourisme. Leurs sorties sont naturellement réservées aux membres et n'ayant pas fait de tentative, je ne sais pas s'il est impératif de rouler avec une randonneuse 650B pour en faire partie. Ce mode de fonctionnement me semble un peu sectaire même si le mot de "secte" est trop fort. Il n'y a pas de gourou à ma connaissance. Une atmosphère transparait cependant, visant à entretenir cette vision du gaulois qui résiste, dans un paysage cyclo qui a, à mon avis, pas mal changé. Une vision de repli sur un groupe très sûr de la supériorité de son opinion.
L'association à laquelle tu contribues, Charles, Les amis du Randonneur, me semble poursuivre des objectifs conviviaux proches, une approche du cyclotourisme très proche, sans qu'il y ait de critère de style de vélo ou de taille de roue comme critère d'association.

Peut-être la Confrérie est-elle désormais une simple association de cyclos qui partagent leur passion pour ces vélos et qui se retrouvent avec plaisir? Je n'y vois que du bien. Il y a des associations de propriétaires de 4cv, de Ferrarri, etc. Mais ces derniers ne tiennent pas, à ma connaissance, ce discours sur la supériorité de leur choix technique ni ne l'habillent dans des positions quasi idéologiques sur la société de consommation, le marketing, etc (avis que je partage souvent, néanmoins).Je ne ferais qu'un seul "copié/collé" de leur site:
Au final, au-delà du simple cadre de loisirs auquel on pourrait la limiter, la Confrérie des 650 se veut être une association engagée sur le plan social et politique au sens large.
Une telle approche me semble être tenir un peu du sectarisme sur le plan cyclos. Sur les idées, je n'ai pas de soucis que des groupes partageant la même vision sur la société s'associent. BIen au contraire.

Voilà ce que je pense.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2160
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par vaber » ven. 21 sept. 2018 22:25

Ayant des idées particulièrement tordues je ne prendrais pas positions sur pareil sujet mais quant tu dit Vincent:
"Depuis maintenant plusieurs années, les jantes et les pneus 650B se trouvent dans le commerce assez largement" Pour les pneumatiques c'est assez vrais depuis peu l'offre c'est bien étoffée mais pour les jantes a part la jante Ambrosio "confédérale" l'offre est quant même quasiment inexistante pour des jantes avec pistes de freinage à moins que l'on ait de confortables moyens pour s'acheter des ^production venues des Etats Unis ou du Japon. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde. J'en ai cherché et je n'ai trouvé qu'une jante simple paroi assez inadaptée à notre pratique.
A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2160
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par vaber » ven. 21 sept. 2018 22:31

Ah oui autre chose quant est ce que les firmes vont ressortir des gardes boue qui descendent assez bas car tous les modèles que l'on voit s'arrêtent au dessus du moyeu à l'arrière et à peine plus bas à l'avant. Il n'y a que Berthoud qui produit de tels gardes boue mais dont l'aspect "rétro" peu dérouter certains clients.
A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1711
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par Hristo » sam. 22 sept. 2018 08:48

Très intéressant point de vue et j'attends avec impatience ce vélo de chez Decathlon. En ce moment je suis en train de monter un vélo de voyage léger pour des virées de deux jours à une semaine en parallèle de ma randonneuse. C'est le renouveau de cette démarche qui relance l'intérêt du cyclotourisme.


La paresse est un luxe abordable


RoueLibre
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 688
Inscription : mar. 1 avr. 2014 22:44
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par RoueLibre » sam. 22 sept. 2018 09:22

vaber a écrit :
ven. 21 sept. 2018 22:25
......
"Depuis maintenant plusieurs années, les jantes et les pneus 650B se trouvent dans le commerce assez largement" Pour les pneumatiques c'est assez vrais depuis peu l'offre c'est bien étoffée mais pour les jantes a part la jante Ambrosio "confédérale" l'offre est quant même quasiment inexistante pour des jantes avec pistes de freinage à moins que l'on ait de confortables moyens pour s'acheter des ^production venues des Etats Unis ou du Japon. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde. J'en ai cherché et je n'ai trouvé qu'une jante simple paroi assez inadaptée à notre pratique.
A+ Phil
Bjr Phil, tu as au catalogue chez Mav.c une jante en 650. Par contre celle ci accepte en taille de pneumatique max du ...28mm!
C'est bien de segmenter le marché mais encore faudrait-il que quand l'utilisateur cherche à assembler ces bouts à la fin il n'y ait pas de trous!
En 700C c'est légèrement mieux mais en alternative aux jantes de trekking il faut faire une concession ... sur le nombre de rayons! (32 au maximum et pour ma part comme je me fiche de l'excédent de poids apporté par les 4 rayons supplémentaires c'est 36 ou rien).
RoueLibre



Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2239
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par AngstromCyclo » sam. 22 sept. 2018 09:36

vaber a écrit :
ven. 21 sept. 2018 22:25
Ayant des idées particulièrement tordues je ne prendrais pas positions sur pareil sujet mais quant tu dit Vincent:
"Depuis maintenant plusieurs années, les jantes et les pneus 650B se trouvent dans le commerce assez largement" Pour les pneumatiques c'est assez vrais depuis peu l'offre c'est bien étoffée mais pour les jantes a part la jante Ambrosio "confédérale" l'offre est quant même quasiment inexistante pour des jantes avec pistes de freinage à moins que l'on ait de confortables moyens pour s'acheter des ^production venues des Etats Unis ou du Japon. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde. J'en ai cherché et je n'ai trouvé qu'une jante simple paroi assez inadaptée à notre pratique.
A+ Phil
Phil,

Pour les pneus, une recherche en utilisant la taille normée ETRTO diamètre 584, en 28, 32, 35 te donnera une multitude de choix possible (en laissant de côté tous les pneus VTT 27.5").
Les marques Michelin, Grand Bois, Hutchinson, Continental, Schwalve entre autres ont plusieurs références dans ce diamètre.

Tu as raison pour les jantes, le choix est beaucoup plus réduit (en freinage sur jantes).

C'est clairement un problème économique. Je pense qu'il est désormais clair que la majorité des utilisateurs préfère les freins à disques sur leurs vélos de cyclotourisme. Ma préférence peut être différente (ou pas), mais c'est une réalité. Il est donc inévitable que l'offre de jantes en 650b freinage sur jante se raréfie et devienne chère. Lorsque la Confrérie a demandé à Mavic de refaire des jantes en 650B, ils se sont fait renvoyer chez eux gentiment: Mavic venait de passer à la benne recyclage un lot de 500 jantes 650B qui prenaient la poussière dans leur stock. Personne n'en voulait! On ne peut pas en vouloir à une entreprise de refuser de fabriquer et vendre à perte!

Donc je pense que si on veut monter un beau vélo pour durer, s'assurer de la possibilité de changer des pièces à l'avenir, il est raisonnable de partir sur un freinage par disque.
Si on veut se faire un vélo vintage, c'est différent évidemment. Mais alors il faut partir sur de l'occasion, ou sur ce qui existe et garder ce vélo à côté d'un autre vélo plus utilitaire pour ne pas trop risquer d'être coincé.
On ne peut pas tout avoir.

Je trouve qu'on a désormais un choix incroyable pour se monter une randonneuse moderne. Beaucoup plus qu'on a jamais eu. La possibilité de faire perdurer encore 50 ans un modèle de randonneuse "classique" sans rien changer. Il faut alors aller à la Confrérie car c'est clairement leur positionnement. Et c'est très rare dasn plein de domaines, on peut encore trouver des pièces pour des vélos vieux de 50 ans. C'est rare!

Moi, bien que j'apprécie beaucoup les vélos classiques, si j'ai 2000€ ou plus à mettre un jour dans un vélo, je ne le construirais pas sur des technologies du 20ème siècle.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2239
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par AngstromCyclo » sam. 22 sept. 2018 09:42

vaber a écrit :
ven. 21 sept. 2018 22:31
Ah oui autre chose quant est ce que les firmes vont ressortir des gardes boue qui descendent assez bas car tous les modèles que l'on voit s'arrêtent au dessus du moyeu à l'arrière et à peine plus bas à l'avant. Il n'y a que Berthoud qui produit de tels gardes boue mais dont l'aspect "rétro" peu dérouter certains clients.
A+ Phil
J'ai acheté des garde-boues SKS qui descendent très bas. Personnellement, je trouve que c'est d'ailleurs trop bas. Ca n'apporte rien, bine au contraire.

Les projections ne reviennent jamais sur le cycliste car pour que les projections soient assez puissantes pour qu'elles reviennent vers l'avant, il faut une grande vitesse. A une grande vitesse, l'eau est rabattue vers l'arrière naturellement.
Le bout de la roue non couvert par le garde-boue, c'est plus pratique car le pneu fait pare-choc. Mes garde-boues précédents ne remontaient pas aussi haut et étaient plus pratiques.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2239
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par AngstromCyclo » sam. 22 sept. 2018 11:22

RoueLibre a écrit :
sam. 22 sept. 2018 09:22
En 700C c'est légèrement mieux mais en alternative aux jantes de trekking il faut faire une concession ... sur le nombre de rayons! (32 au maximum et pour ma part comme je me fiche de l'excédent de poids apporté par les 4 rayons supplémentaires c'est 36 ou rien).
RoueLibre
Quelle est l'expérience sur laquelle tu te bases pour rejeter d'emblée une jante de 32 rayons?
Voyages-tu si chargé?

Les routes actuelles sont en moyenne meilleures qu'il y a 50 ans.
Les jantes actuelles sont plus solides qu'il y a 50 ans (à poids égal).
Les rayons inox actuels des marques réputées sont BEAUCOUP plus solides que les rayons d'il y a 50 ans.
Les roues AR modernes sont montées avec des cassettes qui se démontent beaucoup plus facilement que les RL à visser d'il y a 50 ans, facilitant le remplacement d'un rayon côté cassette, si par malchance on casse un rayon (je n'en ai jamais cassé un seul de ma vie, sur aucun vélo, moderne ou ancien, chargé ou pas, VTT ou route!!!)

Je défie quiconque de prouver qu'une roue 700 sans défaut montée avec 32 rayons sur une jante bien choisie ne soit pas adaptée au cyclo-tourisme itinérant chargé normalement pour rouler en France et que la même roue montée en 36 rayons apporte le moindre avantage réel (pas théorique).
De la même manière, je défie quiconque de prouver qu'une roue de 700 actuelle telle que décrite au dessus en 32 rayons soit plus faible qu'une roue de 700 d'il y a 40 ou 50 ans en 36 rayons.

Pour moi, si on pouvait prendre le risque de partir en 700 / 36 rayons sur un vélo de 40 ans, on n'a aucune raison de refuser de le faire avec une roue moderne en 32 rayons.

Chacun a évidemment la liberté de faire ses choix. Si on aime mieux l'esthétique d'une roue 36 rayons, ça ne se discute pas. Perso j'ai une roue AR 36 rayons sur mon VTT et j'ai gardé le moyeux donc je reste en 36 rayons à l'AR (sur un VTT). J'ai changé de roue AV il y a 10 ans et sans le remarquer, j'ai désormais une roue en 32 rayons à l'avant. Je n'ai jamais remarqué la moindre différence alors que je n'ai jamais roulé aussi chargé à l'avant que depuis que j'ai changé cette roue.

Il faut arrêter de propager ce qui n'est désormais qu'un dogme: une vraie roue de cyclotouriste a 36 trous. Prendre moins c'est prendre des risques.

Si vous cassez des rayons (comme c'est arrivé à Phil quelques fois), ça n'est pas une histoire de nombre de rayons (je crois qu'il en a 36) mais de qualité de ces rayons anciens (et de la qualité du montage/réglage de cette roue).


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


RoueLibre
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 688
Inscription : mar. 1 avr. 2014 22:44
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par RoueLibre » sam. 22 sept. 2018 11:57

Concernant les roues 700C en 36 rayons peut-être que ce choix est fait par dogmatisme mais il est avant tout fait par .... pragmatisme!
Mon expérience: en 1998 roues refaites par Routens qui n'ont quasiment pas bougées depuis et ce bien que je roule fréquemment sur des pavés (monstrueux) de bord de Loire, sur les galets des rives du Rhône, sur diverses voies vertes empierrées et ce sans ralentir.
Quand je trouve quelque chose qui me convient je ne suis pas partant pour faire le cobaye avec d'autres matériels/montages.
Après concernant le nombre de rayons sur les roues j'ai été obligé de remplacer sur un autre vélo une paire de roues de route qui n'avaient pas beaucoup roulées -et qui elles n'avaient arpentées que de l'enrobé- car au niveau de la jante les trous s'étaient étoilés compte tenu des contraintes collées au niveau de chaque tête de rayon! (en résumé des roues qui se sont usées sans servir).
Donc chacun fait comme il veut mais moi je n'amènerait pas les constructeurs sur le terrain de l'allègement des roues. :)
RoueLibre



Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2239
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par AngstromCyclo » sam. 22 sept. 2018 12:54

RoueLibre a écrit :
ven. 21 sept. 2018 18:41
Vincent est pire qu'un ... AWAC pour tout ce qui touche au vélo.
Concernant mes sources, c'est sûr que je suis ce qui se passe sur le domaine qui m'intéresse. Malheureusement, en France quasiment personne ne s'intéresse au marché des randonneuses, à l'exception de la Confrérie qui a une approche de la question très peu intéressante car leur objectif est de "défendre la randonneuse à la française". Ce qu'ils font, ils le font bien. Mais c'est pas vraiment passionnant pour ceux qui s'intéressent à la manière de trouver les bonnes solutions dans un monde qui bouge.

Donc mon intérêt pour les cycles est bien défini:
- pour une pratique donnée (le cyclotourisme)
- dans une époque donnée (aujourd'hui)
- en triant les vraies innovations et les fausses innovations
- en visant une consommation responsable, c'est à dire en refusant autant l'obsolescence programmée que l'immobilisme irréaliste
- capable de toucher toutes les tranches d'âges (on a vu sur ce forum que pas mal de jeunes s'intéressent à la pratique: ç n'est pas en les renvoyant sur le site de la Confrérie qu'on va les emballer pour cette pratique, soyons réalistes!!

Pour trouver des gens qui innovent, en France, à part des artisans comme Victoire et quelques autres – très influencés eux-même par ce qui se passe à l'étranger – il faut aller aux E-U, au R-U ou en Australie, en Allemagne.

Je suis donc principalement "branché" sur 4 sources d'informations (et m'inscris pour recevoir leurs publications de nouveautés):
- Jan Heine et son Blog (US mais fort connexion avec l'histoire du cycle français). Ils publient une fois / semaine et je consulte chaque semaine.
- Cycling About (Australie): un blog sur les vélos de voyage au sens large, le matos et le voyage à vélo (excellente série sur Youtube de son voyage de Terre de Feu à l'Alaska: je conseille. Les images sont fabuleuses et son contact avec les populations intéressant). J'y vais 1 à 2 fois / mois en moyenne.
- Bike Café: ils suivent le monde du gravel et aussi du vintage. Le côté mode m'agace franchement mais ils ont de très bons articles, il faut reconnaître. 1 à 2 fois / mois en moyenne.
- Road CC (UK) un site de matos route anglais (je n'y vais pas très souvent). Quand je fais certaines recherches, je tombe souvent sur eux.
Berthoud fabrique 3 vélos en 3 ans (pour des concours et avec en plus un porteur) et dès la semaine où ils annoncent la (re)prise d'activité vélo Vincent détecte l'information.
Je suis retourné par hasard hier sur le site de Berthoud que je n'avais pas visité depuis plusieurs mois!
Par contre avec une transmission 32x48 et une grosse plaque qu'on ne peut pas remplacer par plus petit ce n'est pas pour moi!
Comme je n'aime pas non plus rouler avec un 32x14 pour remplacer mon 40x17 "nominal" je continuerai à utiliser un triple.
Pas du tout obligé de lâcher ton triple, pour l'instant. C'est ce qui est bien: on a le choix.
Entre nous, le triple est né à uune époque où on ne savait pas faire de transmission avec des couronnes plus grandes que 30 (et 28 la plupart du temps).
Personne n'aurait inventé le triple si on avait eu des transmissions capables de monter un 48-32 devant et du 11 ou 14-34 derrière. On serait resté au double, sans aucun doute.
Maintenant, je suis comme toi, j'aime bien mon triple. Mais de là à dire que le double actuel ça ne peut pas marcher...
J'en profite donc pour remercier la Confrérie qui oeuvre pour que ces produits soient toujours commercialisés tout comme les emmanchements carrés plus robustes que les Hollowtecheries (et qui offre une pérennité de composant meilleure).
La confrérie a (eu) un rôle décisif pour le 650B (jantes et pneus). Pour le reste.. le Hollowtech, personne n'en veut. Pas les Confères ni le reste du monde, sur des vélos de rando.
Ne pas se laisser "emm....." par des firmes qui veulent en permanence déstabiliser le marché je n'appelle pas ça une secte même si leur Graal peut être perçu ou affiché comme tel.
La Confrérie n'a nullement l'exclusivité de dénoncer les aberrations marketing, même s'ils le font aussi. Patrick, des vélos de Patrick le fait aussi, parmi d'autres (dont moi :wink: ). L'autre post explique pourquoi j'ai utilisé ce terme (supprimé depuis).
(roses, que le VPCiste Allemand mérite moins).
Bien que j'ai décelé le jeu de mot, je ne pratique pas la distinction sur base de nationalité mais de contribution à l'apport de solutions adaptées au problème posé. Rose est un distributeur qui connait son marché et comme Décathlon, s'investit dans les solutions proposées aux clients, et pas seulement à pousser des boîtes. Un seul exemple: si tu veux monter une roue, partout ailleurs, le prix des rayons est très élevé. Roses, eux, proposent des rayons à un tarif adapté et raisonnable. Quel vélocistes ou VPCiste français fait de même? On ne va pas les dénigrer quand même??
D'ailleurs si j'ai bien lu entre les lignes il semblerait que la randonneuse Aubrac II va avoir ses tubes soudés quelque part en Sud Bourgogne (because Brexit?). Un beau vélo à 2100€ fait en France mérite son bouquet de Roses.
Je suis le premier à me réjouir quand les entreprises françaises marchent. Et dans le cycle, il y en a (Mavic, Zéfal, TA). Mais quasiment aucune qui s'intéresse au marché de la randonneuse.
Je suis passé devant chez Cyclable il y a une semaine et me suis arrêté (je voulais voir un Pelago en vrai que j'ai découvert sur le site et que je vous avais partagé). J'ai échangé avec le vendeur. Il n'en ont pas. Il en a vendu 2 ou 3 dasn sa vie: aucune demande. Pas visible dans les magasins de Montpellier en tous cas (2 magasins à Montpellier).

Bref, le public français ne connait plus rien en randonneuse. C'est un marché de niche qui existe chez nous grâce au vintage et à la Confrérie dans le mode "conservation des espèces protégées": surtout changer le moins possible.

Donc forcément, si on s'intéresse à cette pratique et qu'on veut s'inscrire dans une dynamique d'inventions, d'améliorations, il faut aller à l'étranger. C'est uniquement grâce à eux que l'expérience française perdure avec des produits modernes et innovants qui reprend les bonnes idées mais les utilise d'une manière moderne:
- Compass a sorti des freins cantilever et des pédaliers basés sur le travail de René Herse: magnifiques mais en ayant super investi sur la R&D pour prendre en compte les avancées en matière de transmissions, matériau etc.
- Vélo Orange comme Nitto a une gamme de porte-bagages, décaleurs (Berthoud aussi) totalement dans l'esprit des vélos français mais modernisés.
etc. je ne vais pas tout citer.

Ce que fait la confrérie est totalement anecdotique à l'échelle du cycle, même si c'et utile pour les confrères.

Vous me direz, ce qui est fait chez les Compass, Nitto, Grand Bois ou Vélo Orange, c'est cher. Mais oui, forcément ce sont des marchés de niche. Il n'y a pas les volumes industriels. Si on veut un PB alu pas cher, il y a les chinois qui font très bien. J'ai appelé Alex Singer pour un porte-bagages sur mesure et c'est dans les 800€. Donc 150 ou 250€ chez les américains ou les japonais c'est moins cher.
Alex Singer, avec l'expérience qu'il a et la marque fabuleuse, qu'en a-t-il fait? Est-il un acteur innovant?? C'est un orfèvre mais il y a belle lurette qu'ils ne sont plus nnovants. Ils se sont installés dasn leur zone de confort, qui a mené à la disparition de la randonneuse à la française et à la nécessité pour des mordus très motivés (la Confrérie) de fabriquer des vélos pour qu'on ait accès à un vrai vélo de cyclotourisme "abordable" (2100€).

Ca ne vous semble pas absurde tout ça??

Mais où sont les industriels français? Ils ont mis la clé sous la porte les Hurets, Simplex, Mafac, Idéale, etc. car ils n'ont pas réussi à s'en tirer. La concurrence les a laminés. Ils ne savaient pas faire le marketing pour vendre leurs produits chers, seule condition pour survivre avec des volumes qui baissaient suite à la concurrence asiatique. Avant ils avaient le marché de masse pour eux, mais ils l'ont perdu. Ils n'ont ni le marché de masse, ni le marché de niche.

C'est sûr, que c'est plus facile de pousser le bouton "pause" en figeant l'état de l'art à une époque où on avait 20 ou 40 ans et en adoptant une attitude méfiante voire hostile quasi systématiquement sur tout ce qui se passe depuis.

Moi j'ai 54 ans (donc me range dan la catégorie des "vieux", qui désigne une classe d'âge en danger de regarder vers sa jeunesse comme époque référence) et j'essaie, à ma mesure, de défendre une pratique et une approche du vélo que je pense être parfaitement conforme à la tienne et celle des autres membres du Forum, en m'intéressant aux solutions modernes et les jugeant à l'aune de leur aptitude à répondre au besoin; si possible pour un niveau de prix rendant la pratique accessible au plus grand nombre; sans référence à une époque que la grande moitié des pratiquants potentiels n'a pas pu connaître car ils n'étaient pas né lors de son apogée.

C'est sûr, c'est un choix. Je respecte complètement ceux qui ont des avis différents sur les questions techniques, à condition néanmoins que leurs arguments soient étayés par des éléments les plus concrets possibles et mis à jour. (Les préférences personnelles, comme Phil le dit souvent, c'est évidemment tout autre chose; je ne demande à personne de les justifier).
Quant à la consommation, c'est encore autre chose. Je roule avec mes vieux vélos même si je trouve certains des vélos présentés très intéressants pour la bonne raison que mon plaisir ne dépend pas de la machine mais de ce que j'en fais. Donc mes avis sur les nouveautés sont totalement déconnectées du fait d'en être ou non équipé.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Membre actif
Membre actif
Messages : 394
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 51
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par emilpoe » sam. 22 sept. 2018 20:11

Salut,
AngstromCyclo a écrit :
sam. 22 sept. 2018 11:22
...
Quelle est l'expérience sur laquelle tu te bases pour rejeter d'emblée une jante de 32 rayons?
10% de rayon en moins ce n'est pas rien
AngstromCyclo a écrit :
sam. 22 sept. 2018 11:22
...
Voyages-tu si chargé?
Y'a pas que la charge, 10% de rayon en plus ça fait des rayons moins tendus donc ça donne aussi (surtout) plus de confort à la roue.
AngstromCyclo a écrit :
sam. 22 sept. 2018 11:22
...
Les rayons inox actuels des marques réputées sont BEAUCOUP plus solides que les rayons d'il y a 50 ans.
Tout à fait et plutôt que d'en réduire le nombre il faut en réduire le diamètre : moins de poid, plus de résilience et encore plus costaud ;)


L'horizon est inépuisable...


loz
Vétéran
Vétéran
Messages : 1530
Inscription : lun. 20 nov. 2006 00:35
Localisation : Grenoble
Status : Hors-ligne

Re: Renaissance: la randonneuse au 21ème siècle

Message par loz » sam. 22 sept. 2018 21:43

Des rayons moins tendus ? Pourquoi ?

Quant au mythe du confort des roues, je n'y crois. Pour du confort il faudrait de la souplesse verticale, hors plus roue de vélo est beaucoup (plusieurs ordres de grandeur) plus souple latéralement. La roue serait proche d'une asperge trop cuite à l'usage…



Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité