Parpaillon et autres routes de Montagne

Information et développement des Véloroutes et Voies Vertes, itinéraires sécurisés destinés aux déplacements non motorisés sur de courtes, moyennes ou longues distances.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5301
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par CYCLOHC »

Les Routes de Montagne nécessitent un entretien permanent, on a connu des éboulements très impressionnants qui ont nécessité des efforts considérables. Près de chez moi le Col d'Allos en a été un bel exemple, et quelques semaines plus tard tout était redevenu comme avant.viewtopic.php?p=63859#p63859

Voilà t'y pas que maintenant c'est le département des Hautes-Alpes qui va réactualiser certains passages "mythiques"...https://alpesdusud.alpes1.com/news/haut ... es-tunnels
Bon, pour le tunnel du Galibier on s'en fiche puisque nous Cyclos passons au dessus. Mais, pour l'autre...est-ce une bonne ou une nouvelle nouvelle ?...

...La Route du Parpaillon va "faire peau neuve" :D

Depuis quelques années, le Col du Parpaillon a perdu de sa superbe : c'est devenu un véritable Luna-Park avec des descentes à trottinette, des parcours de quads, moto-cross et autres défilés de 4x4. L'essort du VAE a enrayé les déposes VTT au sommet, qui favorisaient uniquement des descentes d'enfer aux consommateurs d'activités payantes et "fun", mais a largement accru sa fréquentation vélos (je fais d'ailleurs moi aussi partie de ces cyclos VTTAE, l'ayant parcouru des dizaines de fois en "musculaire" auparavant...).

Jusque vers les années 80 on pouvait le traverser sur une "Bicyclette Normale" sans se poser de questions, pourvu que l'on sache se servir de ses mollets. Et ce, pour le plus grand bonheur des marmottes qui savaient en apprécier le silence et se prélasser au soleil et regardant passer quelques rares huluberlus venus là pour en découdre.

Tous ces engins motorisés ont défoncé cette route militaire et amené une faune qui n'a rien à ficher de la beauté du site pourvu qu'elle puisse se la jouer à la "pseudo-Mike Horn", sans avoir du tout un brin de capacités pour l'aventure !

Bien entendu, je ne puis que me réjouir de l'entretien de ce magnifique patrimoine ; mais je m'inquiète réellement du devenir de nos belles montagnes.
Comme chaque année, j'ai parcouru à Bicyclette (Musculaire !) tous les Grands Cols Alpestres autour de chez moi (Izoard, Galibier, Granon, Agnel, Allos, Champs, Cayolle, Bonette, Vars etc...) je ne les ai pas illustrés par ici pour éviter les redites. Mais, je vous affirme que cela empire d'une année à l'autre : Hormis le fait que j'y grimpe beaucoup plus lentement :lol: , ces routes deviennent une calamité estivale. A force d'élargissements, rénovation du revêtement etc...cela devient des lieux banaux où l'on apprécie même plus la vue sur la Meije et ses glaciers, la Casse Déserte ou les Gorges du Guil ou du Bachelard tant la vitesse et le bruit y sont excessifs !
...Le Parpaillon, comme certains de ses cousins, restait encore un peu un lieu préservé :roll:

Ne prévoyez pas d'y aller en cette fin de saison, le travaux vont durer...et seront relayés par la neige (j'espère :wink: ...)...


Sans cap, tous les vents sont contraires....
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 3274
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 57
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par AngstromCyclo »

Ce sujet en est un vrai. Je trouve toujours difficile de regretter que d'autres découvrent et pratiquent ce que nous-mêmes aimons et pratiquons. Perso, je reconnais être en même temps Jekill and Mr Hyde.
La question de l'hyper-fréquentation de la montagne l'été (elle l'est déjà l'hiver) se pose, mais sur quelques sites, en vrai.
Moi, ce qui me pose le plus de problème, c'est la cohabitation entre les différentes pratiques. Si chacun garde la liberté de choisir ses activités, la réalité est que certaines d'entre elles produisent nettement plus de nuisances que d'autres. Et là on touche un problème sociétal: l'abus de la notion de liberté individuelle. Sous prétexte que "tout se vaut" et que "j'ai le droit de me faire plaisir comme je veux", il devient politiquement incorrect d'évoquer la possibilité de restreindre des pratiques, de critiquer des comportements de ceux qui imposent aux autres des nuisances. Et quand je dit "les autres", je veux autant dire "les autres individus" que "les autres" en tant que communauté humaine voire les autres habitants de "la maison commune", c.a.d "la terre". Certaines pratiques entraînent la dégradation de ce qu'on appelait "les communs", à savoir des biens ou des éléments qui n'appartiennent à personne individuellement mais dont nous avons collectivement la responsabilité, au moins celle de ne pas les dégrader (voire de les détruire, comme certaines ressources, la biodiversité, etc.). C'est une réalité. Dans un espace très vaste et peu dense, on avait l'habitude de fermer les yeux. On en voit aujourd'hui les conséquences. Désormais, les consciences s'éveillent, malheureusement pas chez tout le monde. Il en résulte des frictions et c'est ce que je crains au Parpaillon car comme tu le dis, cet espace a été découvert par les pratiquants de "sports" mécaniques biberonnés au Dakar qui, il faut le reconnaître, n'ont pas énormément de sites où ils peuvent se faire plaisir. On vient de très loin pour "faire le Parpaillon" en moto!
Mais personnellement, je trouve que la nouvelle est bonne car j'ai compris en lisant l'article qu'en gros, le CG05 va remettre cette route dasn une forme proche de ce qu'elle était il y a 50 ans, à savoir une piste carrossable en véhicule "normal" et donc à vélo "normal" aussi. Des randonneuses avec des pneus de 28 ou 32, quoi. :wink:


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo
Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Vétéran
Vétéran
Messages : 1047
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par emilpoe »

Salut,

Parpaillon (Luc Moullet 1993).



:)


"En équilibre au milieu des fous..." Patrick Plaine
Avatar de l’utilisateur

Topic author
CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5301
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par CYCLOHC »

:D :D
A la séquence de 1 h 03, le Cycliste n° 86 (ou 80) qui a frappé à la porte du tunnel...c'est mon fils ainé !! le film a :icon_aime :icon_aime été tourné en 1992, Il avait 18 ans...Luc Moullet avait recruté des figurants parmi les jeunes sportifs du coin (Auberge de Jeunesse, Lycée, clubs de sports).
Dernière modification par CYCLOHC le jeu. 16 sept. 2021 19:05, modifié 1 fois.


Sans cap, tous les vents sont contraires....
Avatar de l’utilisateur

JessicaB
Membre actif
Membre actif
Messages : 486
Inscription : sam. 24 oct. 2020 19:05
Localisation : fRance, Bretagne, Finistère Nord, Croas Ar Nezic
Âge : 53
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par JessicaB »

emilpoe a écrit : jeu. 16 sept. 2021 11:59 Salut,

Parpaillon (Luc Moullet 1993).

:)
Sympa ce film, je ne connaissais pas :)


"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche
"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)
Image
Avatar de l’utilisateur

JessicaB
Membre actif
Membre actif
Messages : 486
Inscription : sam. 24 oct. 2020 19:05
Localisation : fRance, Bretagne, Finistère Nord, Croas Ar Nezic
Âge : 53
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par JessicaB »

CYCLOHC a écrit : jeu. 16 sept. 2021 12:36 :D :D
A la séquence de 1 h 03, le Cycliste n° 86 qui a frappé à la porte du tunnel...c'est mon fils ainé !! le film a :icon_aime :icon_aime été tourné en 1992, Il avait 18 ans...Luc Moullet avait recruté des figurants parmi les jeunes sportifs du coin (Auberge de Jeunesse, Lycée, clubs de sports).
Dommage on ne le voit pas super bien :) à propos c'est vers 1H03Mn45Sec


"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche
"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)
Image

masu39
Membre actif
Membre actif
Messages : 327
Inscription : mar. 19 mai 2020 18:35
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par masu39 »

Je partage pleinement ton point de vue Vincent.


Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Vétéran
Vétéran
Messages : 1047
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par emilpoe »

Salut,
CYCLOHC a écrit : jeu. 16 sept. 2021 12:36 A la séquence de 1 h 03, le Cycliste n° 86 qui a frappé à la porte du tunnel...c'est mon fils ainé !!
Vu ! :)
AngstromCyclo a écrit : jeu. 16 sept. 2021 11:07 ...
Des randonneuses avec des pneus de 28 ou 32, quoi.
Donc, si je te suis bien, il va falloir se tracer un truc dans le secteur :wink:


"En équilibre au milieu des fous..." Patrick Plaine
Avatar de l’utilisateur

Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1238
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par Manouche »

AngstromCyclo a écrit : jeu. 16 sept. 2021 11:07 (...) Et là on touche un problème sociétal: l'abus de la notion de liberté individuelle. Sous prétexte que "tout se vaut" et que "j'ai le droit de me faire plaisir comme je veux", il devient politiquement incorrect d'évoquer la possibilité de restreindre des pratiques, de critiquer des comportements de ceux qui imposent aux autres des nuisances. Et quand je dit "les autres", je veux autant dire "les autres individus" que "les autres" en tant que communauté humaine voire les autres habitants de "la maison commune", c.a.d "la terre". Certaines pratiques entraînent la dégradation de ce qu'on appelait "les communs", à savoir des biens ou des éléments qui n'appartiennent à personne individuellement mais dont nous avons collectivement la responsabilité, au moins celle de ne pas les dégrader (voire de les détruire, comme certaines ressources, la biodiversité, etc.). C'est une réalité. (...)
Et comme le disait un intervenant il y a peu de temps : il ne faut pas penser que la nature appartient à tous, au contraire, elle appartient à ceux qui y travaillent et même avant cela, à ceux qui y vivent : marmottes, oiseaux, arbres et fleurs ...

Sympa, ce film.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Vétéran
Vétéran
Messages : 1047
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par emilpoe »

Salut,
Manouche a écrit : ven. 17 sept. 2021 07:59 ...au contraire, elle appartient à ceux qui y travaillent...
Surtout pas ! C'est un peu le résonnement des de certains chasseurs...
Tu sais il-y-a aussi des gros c**s chez les agriculteurs, chez les exploitants de remontées mécanique, chez certains "paysans" propriétaire de troupeaux de millier de bête, etc...
La nature se respecte, elle n'appartient à personne. A la limite, comme disent les nomades, on l'emprunte à nos enfants :)


"En équilibre au milieu des fous..." Patrick Plaine
Avatar de l’utilisateur

Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1238
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par Manouche »

emilpoe a écrit : ven. 17 sept. 2021 08:52
Manouche a écrit : ven. 17 sept. 2021 07:59 ...au contraire, elle appartient à ceux qui y travaillent...
Surtout pas ! C'est un peu le résonnement des de certains chasseurs...
Bon, j'ai sans doute mal formulée ma pensée, mais ma phrase a été troquée " elle appartient à ceux qui y travaillent et même avant cela, à ceux qui y vivent : marmottes, oiseaux, arbres et fleurs ..."
emilpoe a écrit : ven. 17 sept. 2021 08:52 La nature se respecte, elle n'appartient à personne.
Certes , mais trop nombreux sont ceux qui transforment en disant qu'elle appartient à tous, donc à moi, dit le promeneur qui cueille une fleur, le VTTiste qui passe sans se soucier de l'érosion que son passage entraîne, la famille qui laisse ses déchets de pique-nique, sans oublier des "toilettes" laissées par les uns et les autres ....
Manouche
Dernière modification par Manouche le ven. 17 sept. 2021 14:33, modifié 1 fois.


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

Topic author
CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5301
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par CYCLOHC »

Ah ! j'aime beaucoup ces réflexions philosophiques :D

Bon tant pis, on s'écarte (très légèrement :wink: ) du sujet initial...J'aime beaucoup rouler en solo sur ces routes lorsqu'elles sont libérées de ces hordes sauvages de l'été, car elles me donnent largement l'occasion de réfléchir sur les choses de la vie. "On a le droit d'essayer d'être intelligent" a dit récemment un Célèbre Professeur en Médecine que j'aime beaucoup (mais qui dérange...).

La terre n'appartient à PERSONNE ! l'humain y est (était ?) de passage pour quelques millénaires. Au train où il passe ces dernières années en fanfaronnant, je pense qu'il aura bientôt scié toutes les branches sur lesquelles il était assis...Et "tant mieux pour la planète car, elle, elle s'en remettra" (J.M. PELT).

Les fanfaronnades du monde occidental qui a voulu s'approprier tous les territoires, sont en train de recevoir de bonnes leçons :panpan_QQ2 Maintenant, en plus, lorsqu'il a quatre sous il essaye de s'envoyer en l'air dans l'espace pour voir si il n'y aurait pas encore quelque chose à dévaster plus loin.

L'éleveur, le chasseur, le pêcheur, l'agriculteur, de même que le promeneur, sont acceptés dans la nature; mais AUCUN n'en est le propriétaire et chacun devrait pouvoir tolérer la présence d'autrui à la condition formelle de nuire à personne ni à l'environnement

Tout cela n'est que pure réflexion et, bien qu'étant LIBERAL du fond du coeur, je pense que le très gros manque actuel c'est l'humanisme et le respect d'autrui !

...Plus tard, essayez de venir au Parpaillon hors saison : vous verrez combien il se prête formidablement à la méditation :bravo3


Sans cap, tous les vents sont contraires....
Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Vétéran
Vétéran
Messages : 1047
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Parpaillon et autres routes de Montagne

Message par emilpoe »

Salut,
CYCLOHC a écrit : ven. 17 sept. 2021 14:02 "tant mieux pour la planète car, elle, elle s'en remettra"
Sacré bonhomme ce Jean-Marie Pelt... Ce genre de personne manque...
CYCLOHC a écrit : ven. 17 sept. 2021 14:02 ...Plus tard, essayez de venir au Parpaillon hors saison : vous verrez combien il se prête formidablement à la méditation
C'est dans les projets :D
En général, à quelle époque il est ouvert ?


"En équilibre au milieu des fous..." Patrick Plaine
Répondre