La Transcontinental Race en deuil

Présentation et critique des manifestations pour le Cyclotourisme.
Si vous n'êtes pas satisfait ou content de votre randonnée, dites le ICI.
J'espère que les organisateurs tiendront compte de vos remarques.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1522
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 42
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par Hristo » sam. 5 août 2017 09:51

Sans avoir quelque rapport avec la TCR, je roule en ce moment trois fois par semaine deux heures vers 5h du matin avant le travail sur de minuscules routes. Personne ne m'enlèvera le plaisir de profiter du chant des oiseaux, de grimper une côte dans le noir juste guidé par le faisceau de mon éclairage.

Pour en revenir à ce tragique accident, cela fait partie du risque malheureusement. Pratiquant aussi l'alpinisme, on y constate aussi des accidents. Me concernant ces courses extrêmes ne correspondent pas à ma vision mais chacun son Himalaya.


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1892
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par AngstromCyclo » ven. 19 oct. 2018 09:39

CYCLOHC a écrit :
jeu. 13 avr. 2017 07:20
L'organisation de la Transcontinental Race est en deuil :
On vient d'apprendre le décès de son organisateur Mike HALL, lors d'une course longues distances en Australie (Perth - Sydney), comme il les affectionnait.

http://www.smh.com.au/sport/cycling/cha ... vaj79.html

Condoléances à sa famille et un petit geste amical à tous les sympathisants de ce type d'épreuves Cyclistes qui ont gardé leur source originelle de non-assistances et non-aides (et tricheries) diverses.
Seules les forces morales et physiques permettant de réaliser ces performances. Hélas, toutes ces épreuves exposent les participants, du fait de la non fermeture des routes, du manque de vigilance nocturne et lié à la fatigue.

Certainement que la Revue 200 lui consacrera les pages méritées.
L'enquête de la police australienne a déterminé que Mike Hall roulait avec une tenue sombre et sans vêtements suffisamment réfléchissants, avec un feu AR rouge pas assez lumineux.
Il a été heurté de l'arrière à environ 100 km/h (pas de dépassement de limit de vitesse), proche d'une intersection, raison pour laquelle l'automobiliste était passé des pleins phares aux feux de croisement réduction de la portée et moindre réfléchissement des catadioptres et autres bandes réfléchissantes).
Il a été tué sur le coup.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


loz
Vétéran
Vétéran
Messages : 1504
Inscription : lun. 20 nov. 2006 00:35
Localisation : Grenoble
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par loz » ven. 19 oct. 2018 21:49

J'ai du mal à le croire, faut être aveugle pour ne pas voir les éléments réfléchissants (à condition d'allumer ses phares et de regarder devant soi).



Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 235
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par velosiped » lun. 22 oct. 2018 09:30

AngstromCyclo a écrit :
ven. 19 oct. 2018 09:39
L'enquête de la police australienne a déterminé que Mike Hall roulait avec une tenue sombre et sans vêtements suffisamment réfléchissants, avec un feu AR rouge pas assez lumineux.
Il a été heurté de l'arrière à environ 100 km/h (pas de dépassement de limit de vitesse), proche d'une intersection, raison pour laquelle l'automobiliste était passé des pleins phares aux feux de croisement réduction de la portée et moindre réfléchissement des catadioptres et autres bandes réfléchissantes).
Il a été tué sur le coup.
mouais... j'ai quand même des doutes :

- le cycliste était un habitué des rallyes longue distance, dans le cadre d'une course organisée, donc très probablement équipé conformément aux normes, ou mieux. Il avait envoyé plusieurs messages depuis le début de la course en se plaignant de dépassements rasants (y compris de jour)

- si j'ai bien lu et compris, l'accident s'est produit en rase campagne et sans témoins : c'est l'immobilisation de la balise GPS du cycliste qui a conduit les organisateurs à déclencher les secours. La nécessité de passer de phares en codes à l'approche d'une intersection sur une route déserte n'est pas forcément avérée, et quand bien même, un gilet fluo, ça se voit de loin...

J'ai un peu le sentiment que l'automobiliste, qui s'est apparemment enfui sans donner l'alerte après avoir percuté le cycliste, a exposé une version qui l'arrange pour atténuer sa responsabilité. Et c'est tellement plus simple pour la Police de le croire...



Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1892
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par AngstromCyclo » lun. 22 oct. 2018 14:19

velosiped a écrit :
lun. 22 oct. 2018 09:30
AngstromCyclo a écrit :
ven. 19 oct. 2018 09:39
L'enquête de la police australienne a déterminé que Mike Hall roulait avec une tenue sombre et sans vêtements suffisamment réfléchissants, avec un feu AR rouge pas assez lumineux.
Il a été heurté de l'arrière à environ 100 km/h (pas de dépassement de limit de vitesse), proche d'une intersection, raison pour laquelle l'automobiliste était passé des pleins phares aux feux de croisement réduction de la portée et moindre réfléchissement des catadioptres et autres bandes réfléchissantes).
Il a été tué sur le coup.
mouais... j'ai quand même des doutes :

- le cycliste était un habitué des rallyes longue distance, dans le cadre d'une course organisée, donc très probablement équipé conformément aux normes, ou mieux. Il avait envoyé plusieurs messages depuis le début de la course en se plaignant de dépassements rasants (y compris de jour)

- si j'ai bien lu et compris, l'accident s'est produit en rase campagne et sans témoins : c'est l'immobilisation de la balise GPS du cycliste qui a conduit les organisateurs à déclencher les secours. La nécessité de passer de phares en codes à l'approche d'une intersection sur une route déserte n'est pas forcément avérée, et quand bien même, un gilet fluo, ça se voit de loin...

J'ai un peu le sentiment que l'automobiliste, qui s'est apparemment enfui sans donner l'alerte après avoir percuté le cycliste, a exposé une version qui l'arrange pour atténuer sa responsabilité. Et c'est tellement plus simple pour la Police de le croire...
Je n'ai mis volontairement aucun commentaire, mais je vois qu'un cycliste militant devient facilement complotiste...
C'est fou comme le vélo (comme l'automobile, d'ailleurs) polarise...

Ceux que ça intéressent peuvent faire des recherches sur internet car il est très facile de trouver de l'info, mais ce procès à mis en évidence que rien n'est certain et définitif dans cette affaire (visibilité du cycliste, éclairage de la voiture peut-être non conforme, comportement du cycliste, etc.).

l'automobiliste qui s'est apparemment enfui sans donner l'alerte après avoir percuté le cycliste, a exposé une version qui l'arrange pour atténuer sa responsabilité
Info ou intox? Rien lu de tel.
Ceux qui suivaient la course en "live" on bien vu qu'il y avait quelque chose qui s'était passé et sans savoir exactement que M. Hall était décédé. La Monaro Highway était déjà fermée: la police était déjà sur place avec l'automobiliste. Le fait de ne pas s'arrêter est un délit de fuite, en Australie comme en France. Il aurait été poursuivi si c'était le cas.

L'automobiliste a juste dit qu'il avait initialement pensé avoir heurté un kangourou. Quiconque heurte un kangourou s'arrête pour voir les dégâts sur sa voiture donc s'arrête.

Comme je l'ai écrit, je connais cette route sur laquelle j'ai roulé en voiture. De jour, je ne roulerais pas de gaité de cœur sur la Monaro Highway qui est très rectiligne et barbante, pas toujours très large mais souvent à 3 voies.
Image source : wikipedia, Licence cc

A 6h22 du matin, dans le noir, aucun automobiliste ne s'imagine croiser ou doubler un vélo!!!! La distance entre chaque ville est de plusieurs dizaines de km et souvent, la route contourne les petites villes/villages. Certes la loi est la loi: le cycliste a le droit de s'y trouver et l'automobiliste le devoir de l'éviter.

Pour moi, la question n'est pas une question de loi ni de responsabilité légale. Je persiste à penser que la pratique du vélo, dans ces conditions c'est quasi-suicidaire.

Pour d'autres personnes, ce genre d'accident médiatisé est un enjeu dogmatique.

Bien que j'admire la détermination des cyclistes ultra-endurants, je pense que ce type de course est propice aux accidents. Comme lorsque les courses automobiles se déroulaient sur routes ouvertes (Paris Madrid, en 1903, course arrêtée à Bordeaux en raison de l'hécatombe), il faut se rendre à l'évidence que les règles du jeu choisies concourent à faire prendre des risques mortels aux concurrents. Même si, contrairement aux courses auto, ils n'en sont pas la cause, ils en sont les victimes avec peu de chance de survie en cas d'accident. Un peu de la roulette russe, quoi...
Dernière édition par AngstromCyclo le lun. 22 oct. 2018 14:44, édité 1 fois.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1920
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par vaber » lun. 22 oct. 2018 14:29

Bien que j'admire la détermination des cyclistes ultra-endurants, je pense que ce type de course est propice aux accidents. Comme lorsque les courses automobiles se déroulaient sur routes ouvertes (Paris Madrid, en 1903, course arrêtée à Bordeaux en raison de l'hécatombe), il faut se rendre à l'évidence que les règles du jeu choisies concourent à faire prendre des risques mortels aux concurrents.

Je pense personnellement qu'il en est de même avec les diagonales quant je lit l'article de 200 sur leur diagonale Brest-Menton face à un tandem des années 30 au bout de trois jour ils avaient déjà presque une journée de retard et étaient complètement abrutis par le flot incessant de camions et autos. Pour eux le vrais voyage à commencé lorsqu'ils ont pris la tangente et les chemins de traverse en envoyant au diable le chrono...

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 235
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par velosiped » lun. 22 oct. 2018 19:38

AngstromCyclo a écrit :
lun. 22 oct. 2018 14:19
l'automobiliste qui s'est apparemment enfui sans donner l'alerte après avoir percuté le cycliste, a exposé une version qui l'arrange pour atténuer sa responsabilité
Info ou intox? Rien lu de tel.
OK, j'ai mal interprété. J'avais lu un article en ligne (je ne me souviens plus sur quel site) où il était écrit que les organisateurs avaient tenté d'appeler Mike Hall en constatant l'immobilisation de sa balise GPS, et que "la police ne connaissait pas encore précisément les circonstances de l'accident". Visiblement l'auteur n'avait pas trop fait d'effort pour s'informer...
AngstromCyclo a écrit :
lun. 22 oct. 2018 14:19
L'automobiliste a juste dit qu'il avait initialement pensé avoir heurté un kangourou. Quiconque heurte un kangourou s'arrête pour voir les dégâts sur sa voiture donc s'arrête.
"quiconque", théoriquement. Le conducteur qui m'a propulsée sur la chaussée l'an dernier, il ne s'est pas arrêté...
AngstromCyclo a écrit :
lun. 22 oct. 2018 14:19
je pense que ce type de course est propice aux accidents.
hélas, oui. D'ailleurs, dans une course un peu plus "bon enfant" comme https://www.thesuntrip.com/ (itinéraire 2018 : Lyon - Canton) , les organisateurs ont interdit aux participants de rouler de nuit. Remarquez, pour des VAE alimentés par panneau solaire, c'est pas plus mal :wink:



Avatar de l’utilisateur

papounet
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 620
Inscription : lun. 18 août 2014 23:26
Localisation : Fontainebleau
Âge : 67
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par papounet » lun. 22 oct. 2018 20:28

velosiped a écrit :
lun. 22 oct. 2018 19:38
AngstromCyclo a écrit :
lun. 22 oct. 2018 14:19
L'automobiliste a juste dit qu'il avait initialement pensé avoir heurté un kangourou. Quiconque heurte un kangourou s'arrête pour voir les dégâts sur sa voiture donc s'arrête.
"quiconque", théoriquement. Le conducteur qui m'a propulsée sur la chaussée l'an dernier, il ne s'est pas arrêté...
il avait vu qu'il ne s'agissait pas d'un kangourou ! :jesors:


« Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage »

Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 235
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par velosiped » lun. 22 oct. 2018 23:45

papounet a écrit :
lun. 22 oct. 2018 20:28
il avait vu qu'il ne s'agissait pas d'un kangourou ! :jesors:
oui, sans aucun doute... :wink:
Pour info, le policier qui a enregistré ma plainte le lendemain m'a dit que les délits de fuite n'étaient pas si rares, du moins en France.



Avatar de l’utilisateur

EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 522
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par EgaregEtKristell » mar. 30 oct. 2018 18:11

velosiped a écrit :
lun. 22 oct. 2018 19:38
AngstromCyclo a écrit :
lun. 22 oct. 2018 14:19
je pense que ce type de course est propice aux accidents.
hélas, oui. D'ailleurs, dans une course un peu plus "bon enfant" comme https://www.thesuntrip.com/ (itinéraire 2018 : Lyon - Canton) , les organisateurs ont interdit aux participants de rouler de nuit. Remarquez, pour des VAE alimentés par panneau solaire, c'est pas plus mal :wink:
Personnellement, j'aime beaucoup rouler de nuit et je trouve que c'est le moment le moins dangereux :
  • moins de voiture qui roulent
  • avec des équipements adéquats, on devient plus visible
Et je prends parfois des routes départementales que je préférerais ne pas emprunter de jour.




Mais je ne pense pas que j'aimerais rouler sur la Monaro Highway... :evil:
Et je comprends que certaines organisations limitent les risques (luminosité, fatigue des participants...).



Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1892
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par AngstromCyclo » mer. 31 oct. 2018 09:57

EgaregEtKristell a écrit :
mar. 30 oct. 2018 18:11
velosiped a écrit :
lun. 22 oct. 2018 19:38
AngstromCyclo a écrit :
lun. 22 oct. 2018 14:19
je pense que ce type de course est propice aux accidents.
hélas, oui. D'ailleurs, dans une course un peu plus "bon enfant" comme https://www.thesuntrip.com/ (itinéraire 2018 : Lyon - Canton) , les organisateurs ont interdit aux participants de rouler de nuit. Remarquez, pour des VAE alimentés par panneau solaire, c'est pas plus mal :wink:
Personnellement, j'aime beaucoup rouler de nuit et je trouve que c'est le moment le moins dangereux :
  • moins de voiture qui roulent
  • avec des équipements adéquats, on devient plus visible
J'aime aussi rouler de nuit. C'est un autre sujet.

Effectivement, la circulation est moindre donc on peut se sentir moins exposé.

Le principal danger de rouler de nuit sur petites routes est que certains automobilistes ont un comportement radicalement différent la nuit. Ils ne s'attendent pas à rencontrer des cyclistes, donc ils conduisent à une vitesse inadaptée, postulant qu'une éventuelle voiture serait visible de loin grâce à ses phares puissants (pour les véhicules en sens inverse). De la même manière, ils pensent qu'en rattrapant un véhicule plus lent, ils verront les feux AR bien avant d'être "à leur cul" (idem dans le brouillard). Leur cerveau fonctionne dans un mode où le différentiel de vitesse est de 10 ou 20 km/h maxi, inadapté à la rencontre avec un cycliste (et d'animaux sauvages).

Un cycliste, de par sa vitesse lente et des phares AV moins puissants est un "intrus", indépendamment de la qualité son équipement. Il n'est pas attendu à 4h du matin sur une route considérée comme déserte par les chauffards locaux.

Pour les situations comme celle de Mike Hall, sur la Monaro Highway, et toute route prévue pour rouler à 100 km/h (donc potentiellement 120 km/h avec dépassement de vitesse courant), ce problème du différentiel de vitesse est multiplié. Il se conjugue alors à une probabilité supérieure de distraction éphémère et à l'obscurité car la route étant très rectiligne, elle est très "prévisible". De fait, le conducteur (même lorsqu'il respecte le code de la route) est moins vigilant (contrairement à la petite route sinueuse où la conduite rapide exige une forte concentration dans lequel le cerveau est en recherche des moindres détails pouvant servir d'indice de danger).

PS: il y a une grosse différence entre "sentiment d'insécurité" et insécurité.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 522
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 36
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par EgaregEtKristell » mer. 31 oct. 2018 11:17

+1
Tout à fait d'accord avec toi.



Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 235
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par velosiped » sam. 3 nov. 2018 15:08

AngstromCyclo a écrit :
mer. 31 oct. 2018 09:57

J'aime aussi rouler de nuit. (...) Le principal danger de rouler de nuit sur petites routes est que certains automobilistes ont un comportement radicalement différent la nuit. (...) ils conduisent à une vitesse inadaptée, postulant qu'une éventuelle voiture serait visible de loin grâce à ses phares puissants
je garde un très beau souvenir d'un petit col dans les vignobles d'Alsace par une nuit de pleine lune. Mais en voyage, j'évite de rouler de nuit pour les raisons décrites par Angstrom, et parce que la lune n'est pas toujours plus efficace que des loupiotes de vélo entrée de gamme.

Cette observation sur la conduite de nuit est très juste : dans le col en question, dans le tronçon où la pente et l'état de la route permettait de prendre de la vitesse, je me souviens très bien que que si je ne voyais pas de lueur de phares poindre en face, je ne freinais moins avant le virage suivant...



Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1522
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 42
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par Hristo » sam. 3 nov. 2018 21:22

J'ai fait l'Aubisque de nuit il y a dix jours, un délice ! Une belle nuit de pleine lune sans voitures... Bien équipé de phares puissants qui éclairent à 100m et d'un éclairage de type runlight pour être vu.


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

Beuzeville 130
Membre actif
Membre actif
Messages : 247
Inscription : sam. 24 mars 2007 18:57
Localisation : Beuzeville
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par Beuzeville 130 » mer. 21 nov. 2018 14:02

Bien que j'admire la détermination des cyclistes ultra-endurants, je pense que ce type de course est propice aux accidents. Comme lorsque les courses automobiles se déroulaient sur routes ouvertes (Paris Madrid, en 1903, course arrêtée à Bordeaux en raison de l'hécatombe), il faut se rendre à l'évidence que les règles du jeu choisies concourent à faire prendre des risques mortels aux concurrents.

Je pense personnellement qu'il en est de même avec les diagonales quant je lit l'article de 200 sur leur diagonale Brest-Menton face à un tandem des années 30 au bout de trois jour ils avaient déjà presque une journée de retard et étaient complètement abrutis par le flot incessant de camions et autos. Pour eux le vrais voyage à commencé lorsqu'ils ont pris la tangente et les chemins de traverse en envoyant au diable le chrono...

Je découvre ce post...

Je pense Philippe qu'il ne faut pas faire l'amalgame entre la TCR (donc une course) et les diagonales qui sont des brevets avec temps limite...
Et surtout pas prendre en référence la tentative d'Alain Puiseux et son coéquipier comme un fonctionnement normal d'une diagonale en 2018...
Déjà, ils voulaient refaire le même parcours qu'à l'origine... avec il faut bien le dire une préparation plus que légère...

Une diagonale aujourd'hui, cela se prépare bien à l'avance... outre le découpage, il faut trouver le parcours le plus tranquille et qui ne rallonge pas trop...
Je vous mets un CR d'un couple qui a réalisé Dunkerque / Menton à la fin de l'été...
C'est bien au-dessus de mes moyens mais j'ai beaucoup de respect pour ces cyclos longues distances...

Bonne lecture... CR qui est obligatoire pour valider le brevet.




Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité