La Transcontinental Race en deuil

Présentation et critique des manifestations pour le Cyclotourisme.
Si vous n'êtes pas satisfait ou content de votre randonnée, dites le ICI.
J'espère que les organisateurs tiendront compte de vos remarques.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4679
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 70
Status : Hors-ligne

La Transcontinental Race en deuil

Message par CYCLOHC » jeu. 13 avr. 2017 07:20

L'organisation de la Transcontinental Race est en deuil :
On vient d'apprendre le décès de son organisateur Mike HALL, lors d'une course longues distances en Australie (Perth - Sydney), comme il les affectionnait.

http://www.smh.com.au/sport/cycling/cha ... vaj79.html

Condoléances à sa famille et un petit geste amical à tous les sympathisants de ce type d'épreuves Cyclistes qui ont gardé leur source originelle de non-assistances et non-aides (et tricheries) diverses.
Seules les forces morales et physiques permettant de réaliser ces performances. Hélas, toutes ces épreuves exposent les participants, du fait de la non fermeture des routes, du manque de vigilance nocturne et lié à la fatigue.

Certainement que la Revue 200 lui consacrera les pages méritées.


Sans cap, tous les vents sont contraires....

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1581
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 42
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par Hristo » jeu. 13 avr. 2017 15:40

J'ai appris cela le jour de son décès et en effet c'est triste !


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2049
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par AngstromCyclo » lun. 19 juin 2017 19:29

Encore un concurrent tué lors d'une course ultra-longue distance transcontinentale, aux Etats-Unis cette-fois: https://cyclingtips.com/2017/06/competi ... s-america/
Je pense que cette série noire, malheureusement, ne résulte pas que de la faute à malchance...


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1581
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 42
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par Hristo » mar. 20 juin 2017 09:17

AngstromCyclo a écrit :
lun. 19 juin 2017 19:29
Encore un concurrent tué lors d'une course ultra-longue distance transcontinentale, aux Etats-Unis cette-fois: https://cyclingtips.com/2017/06/competi ... s-america/
Je pense que cette série noire, malheureusement, ne résulte pas que de la faute à malchance...
C'est en effet triste mais le risque de manque de vigilance lié à la très longue distance n'est-il pas un facteur supplémentaire de risque d'accident ? Malgré tout les automobilistes doivent prendre en compte les autres utilisateurs de la route. Je le vois au quotidien...


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2049
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par AngstromCyclo » mar. 20 juin 2017 10:26

Hristo a écrit :
mar. 20 juin 2017 09:17
AngstromCyclo a écrit : Encore un concurrent tué lors d'une course ultra-longue distance transcontinentale, aux Etats-Unis cette-fois: https://cyclingtips.com/2017/06/competi ... s-america/
Je pense que cette série noire, malheureusement, ne résulte pas que de la faute à malchance...
C'est en effet triste mais le risque de manque de vigilance lié à la très longue distance n'est-il pas un facteur supplémentaire de risque d'accident ? Malgré tout les automobilistes doivent prendre en compte les autres utilisateurs de la route. Je le vois au quotidien...
Je pense qu'il est difficilement discutable que la très longue distance comporte des risques particuliers, et notamment celui que tu mentionnes.

Je laisse évidemment chacun libre et je ne juge pas. Je pense cependant que cette tendance à vouloir en faire toujours plus, toujours plus loin fait arriver dans une zone ou ça n'a plus trop de sens. C'est à l'image de la société, je le sais. J'y vois une forme d'hédonisme. Paradoxalement, ceux qui s'élancent dans des défis toujours plus fous sont souvent aussi ceux qui remettent en question le matérialisme. Ils abordent ces exercices comme un moyen de remettre la notion d'accomplissement personnel au dessus des excès de la vie moderne aliénante. Mais j'y vois finalement une même dérive qui part d'un objectif humain naturel ( repousser les limites) mais qui finit par devenir absurde: prendre des risques pour gagner quoi, finalement? Ne pas avoir le temps de rencontrer de gens, pousser son corps dans des retranchements certes insoupçonnés, mais dans quel but? Cette question n'est pas nouvelle. Bernard Moitessier (le navigateur) l'avait posée et y avait répondu en choisissant de ne pas finir la course "seul autour du monde sans escale" qu'il était entrain de gagner mais de retourner naviguer et rencontrer les polynésiens (entre autres).
Pour Mike Hall, il semble avoir continué malgré des signes avant-coureurs de perte de vigilance ou de vision. Rouler de nuit en Australie est très dangereux et c'est déconseillé aux automobilistes certes à cause des animaux (donc pas de pb pour les cyclistes) mais aussi car en raison des énormes distances et des risques d'assoupissement qui viennent avec, compte tenu de la faible circulation, des tracés rectilignes etc. Un cycliste même bien éclairé prend un risque énorme de se trouver sur une nationale avant l'aube. Quand en plus il est en état second à cause du manque de sommeil et de la fatigue, ça devient quasi suicidaire.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2014
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par vaber » mar. 20 juin 2017 21:54

AngstromCyclo a écrit :
mar. 20 juin 2017 10:26
C'est en effet triste mais le risque de manque de vigilance lié à la très longue distance n'est-il pas un facteur supplémentaire de risque d'accident ? Malgré tout les automobilistes doivent prendre en compte les autres utilisateurs de la route. Je le vois au quotidien...
Je pense qu'il est difficilement discutable que la très longue distance comporte des risques particuliers, et notamment celui que tu mentionnes.

Je laisse évidemment chacun libre et je ne juge pas. Je pense cependant que cette tendance à vouloir en faire toujours plus, toujours plus loin fait arriver dans une zone ou ça n'a plus trop de sens. C'est à l'image de la société, je le sais. J'y vois une forme d'hédonisme. Paradoxalement, ceux qui s'élancent dans des défis toujours plus fous sont souvent aussi ceux qui remettent en question le matérialisme. Ils abordent ces exercices comme un moyen de remettre la notion d'accomplissement personnel au dessus des excès de la vie moderne aliénante. Mais j'y vois finalement une même dérive qui part d'un objectif humain naturel ( repousser les limites) mais qui finit par devenir absurde: prendre des risques pour gagner quoi, finalement? Ne pas avoir le temps de rencontrer de gens, pousser son corps dans des retranchements certes insoupçonnés, mais dans quel but? Cette question n'est pas nouvelle. Bernard Moitessier (le navigateur) l'avait posée et y avait répondu en choisissant de ne pas finir la course "seul autour du monde sans escale" qu'il était entrain de gagner mais de retourner naviguer et rencontrer les polynésiens (entre autres).
Pour Mike Hall, il semble avoir continué malgré des signes avant-coureurs de perte de vigilance ou de vision. Rouler de nuit en Australie est très dangereux et c'est déconseillé aux automobilistes certes à cause des animaux (donc pas de pb pour les cyclistes) mais aussi car en raison des énormes distances et des risques d'assoupissement qui viennent avec, compte tenu de la faible circulation, des tracés rectilignes etc. Un cycliste même bien éclairé prend un risque énorme de se trouver sur une nationale avant l'aube. Quand en plus il est en état second à cause du manque de sommeil et de la fatigue, ça devient quasi suicidaire.
Je n'ai rien a rajouter tu a parfaitement exprimé ma pensée :wink:
A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 1600
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 83
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par albina » mar. 20 juin 2017 22:31

Vincent tu as tout dit... et bien dit :bravo3
+1
Charles


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait

Avatar de l’utilisateur

Topic author
CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4679
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par CYCLOHC » mar. 20 juin 2017 23:00

C'est aussi "Un peu" mon avis ...MAIS...

L'expression "à chacun son Everest" prend ici toute sa valeur.
En Montagne ou en Mer il y a surtout les dangers naturels. Sur la route, depuis ces cinquante dernières années, le danger c'est les autres, à quoi il faut ajouter les éléments qu'a exposés Vincent.
Nous sommes ici plusieurs à avoir tenté ou accompli des brevets officiels ou pas qui dépassaient le raisonnable pour le commun des mortels...nous n'en sommes pas tous morts !
Je n'ai plus l'âge de me lancer pareil défi, mais l'aurais volontiers tenté il y a 20 ou 30 ans.

Il est bon d'aller à la rencontre de ses limites, l'important étant de surtout jamais les dépasser.
Les Grands Explorateurs, Navigateurs ou Alpinistes passaient pour des inconscients à leur époque. Certains en revenaient d'autres en mourraient...

Bon, le Cyclotourisme n'a pas cette prétention...


Sans cap, tous les vents sont contraires....


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2014
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par vaber » dim. 25 juin 2017 22:25

Bonsoir à tous.
Les flèches c'est pas un peu cet esprit? On roule le maximum et on dort le minimum pour faire le meilleur temps d'un point à un autre?
C'est ce que j'avais compris en lisant des livres.
A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

Topic author
CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4679
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par CYCLOHC » lun. 26 juin 2017 07:50

...Ben oui la pratique de la Bicyclette a de multiples facettes, il faut savoir les accepter et ne pas affirmer que l'on détient la SEULE vérité !!


Sans cap, tous les vents sont contraires....

Avatar de l’utilisateur

Topic author
CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4679
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par CYCLOHC » jeu. 3 août 2017 19:13

La Transcontinental Race 17 a bien pris le départ vendredi soir dernier malgré le décès accidentel de son organisateur quelques semaines auparavant dans l'exercice de sa passion.

Hélas, dès la nuit suivante un nouvel accident venait endeuiller une nouvelle fois la course, donnant malheureusement de la pâture à ses détracteurs.
L'épreuve se poursuit malgré tout, sur les insistance de la propre famille du malheureux concurrent.
En tout état de cause, si j'étais participant, je signerais également tout de suite un papier pour que l'épreuve se poursuive si il m'arrivait pareille mésaventure ! Rien n'est plus beau qu'une Passion !!

...Je sais, ce n'est pas l'avis de certains par ici...

Aujourd'hui jeudi 6 ème journée de course : le premier concurrent -James Hayden- est en train d'atteindre les 2500 kms...il y a encore de la route !

Ils approchent de la célèbre route montagnarde Roumaine des Carpates : Transfagarasan....un bel os parait-il, héritage de l'époque Ceausesçu...

http://trackleaders.com/transconrace17


Sans cap, tous les vents sont contraires....


Milesandmilesagain
Membre actif
Membre actif
Messages : 299
Inscription : sam. 27 août 2011 17:14
Localisation : Cholet (49300)
Âge : 47
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par Milesandmilesagain » jeu. 3 août 2017 20:04

AngstromCyclo a écrit :
lun. 19 juin 2017 19:29
Encore un concurrent tué lors d'une course ultra-longue distance transcontinentale, aux Etats-Unis cette-fois: https://cyclingtips.com/2017/06/competi ... s-america/
Je pense que cette série noire, malheureusement, ne résulte pas que de la faute à malchance...
Je pense le contraire: certes, on peut s'interroger sur l'incidence d'une perte de vigilance liée à la pratique d'une course de très longue distance.

Pour autant.

Il ne faudrait pas oublier que mourir sur la route, par la faute d'un conducteur de bagnole ou de camion, cela peut arriver n'importe où, n'importe quand, sans la moindre raison, y compris au beau milieu d'une journée ensoleillée, sur une petite départementale peu fréquentée, en France. Pas besoin de participer à la TCR pour risquer sa vie: il suffit de rouler en mode cyclotouriste ou sacochard, ou plus banalement encore, de partir travailler en prenant son vélo. Les exemples d'accident uniquement imputables à des chauffards sont innombrables, et comme beaucoup ici, j'ai failli mourir, ou être gravement blessé, à plusieurs reprises, malgré mon extrême prudence, et le port de tenues bariolées extrêmement visibles, en plus d'un éclairage digne de ce nom, le cas échéant. Apparemment, ce n'est pas suffisant pour être visible et respecté. Et ce ne le sera peut-être jamais, hélas.

Alors, malgré ce constat terrible, faut-il s'interdire de participer à une TCR, de pratiquer le cyclotourisme, ou d'aller travailler à vélo? Non, bien évidemment. Parce que, dans ce cas, cela revient à ne plus rien vivre, ne plus rien pouvoir. J'ai bien conscience de cela, à chaque fois que je prends le vélo: même la sortie la plus brève, la plus anodine, peut très mal finir. C'est ainsi. Malheureusement.

A+

Miles.


Méfiez-vous des gens qui ne rient pas: ce ne sont pas des gens sérieux.


pilpoil
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 517
Inscription : ven. 10 oct. 2014 19:46
Âge : 71
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par pilpoil » ven. 4 août 2017 09:46

on est bien d'accord , mais l'objectif et la disposition d'esprit n'est pas la même pour le vélotafeur et le mec qui se fait plaisir en TCR ,ou autre etc....
et effectivement ..... le résultat sera le même , ils ne manqueront qu'à leurs familles et leurs proches
That's life



Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2049
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par AngstromCyclo » ven. 4 août 2017 15:05

Je pense le contraire: certes, on peut s'interroger sur l'incidence d'une perte de vigilance liée à la pratique d'une course de très longue distance.
Donc on est d'accord...
Alors, malgré ce constat terrible, faut-il s'interdire de participer à une TCR, de pratiquer le cyclotourisme, ou d'aller travailler à vélo? Non, bien évidemment. Parce que, dans ce cas, cela revient à ne plus rien vivre, ne plus rien pouvoir. J'ai bien conscience de cela, à chaque fois que je prends le vélo: même la sortie la plus brève, la plus anodine, peut très mal finir. C'est ainsi. Malheureusement.
On est tout à fait d'accord. Ai-je à aucun moment dit et même sous-entendu qu'il ne faudrait pas participer ni organiser ce genre de course?

Mon propos était ailleurs: la longue distance est une discipline qui comporte ses risques spécifiques. C'est tout.
Ces risques sont, entre autres, le manque de vigilance mais aussi de se trouver sur des routes à des heures où les automobilistes les mieux intentionnés et pas forcément des chauffards ne s'attendent absolument pas à voir un cycliste. Si en plus, celui-ci a sa propre vigilance ou ses aptitudes atténuées par la fatigue, ça rajoute aux facteurs de risques habituels du vélo.

Ai-je à aucun moment indiqué que
- je considère le cyclotourisme ou le vélotaf sans risque, contrairement à la longue distance?
- que je n'accepte pas le risque?
- qu'il faudrait s'interdire de faire ce qu'on a envie de faire?
Personnellement, en plus du vélo je fais d'autres sports comme le ski de randonnée qui comportent des risques. A chacun de prendre ses responsabilités et ses risques. L'important est d'en être conscient ... et de ne pas faire comme s'ils n'existaient pas.

En fait, Miles, je pense qu'on est d'accord sur tout. :wink:


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2049
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: La Transcontinental Race en deuil

Message par AngstromCyclo » ven. 4 août 2017 23:23

J'ai répondu à Miles sans avoir lu les posts précédents et donc sans avoir remarqué ce nouveau décès:
CYCLOHC a écrit :
jeu. 3 août 2017 19:13
La Transcontinental Race 17 a bien pris le départ vendredi soir dernier malgré le décès accidentel de son organisateur quelques semaines auparavant dans l'exercice de sa passion.

Hélas, dès la nuit suivante un nouvel accident venait endeuiller une nouvelle fois la course, donnant malheureusement de la pâture à ses détracteurs.
Sans revenir sur le propos que je tenais dasn le post précédent, on peut désormais dire que les faits établissent qu'avec 3 morts sur les 3 dernières courses (qui ont moins de 100 concurrents au départ) la course très longue distance est le sport le plus dangereux qui existe (à part peut être le vol en wingsuit, et encore).
De plus, les circonstances semblent identiques: des accidents dans les heures avant le lever du jour.

Les TCR ont selon moi un très gros défaut: leur règles poussent à rouler sur des routes pas du tout adaptées au vélo, à des heures particulièrement dangereuses. Je sais bien que les militants vont dire que le cycliste est un usager de la route comme les autres (presque; il ne circule pas sur autoroute) et que c'est aux autres de les respecter. Mais personnellement, je ne comprends pas qu'on puisse désirer rouler pour ses loisirs ou ses vacances sur des routes nationales ou même des départementales passantes.
Or pour espérer faire une performance sur la TCR on ne peut tout simplement pas renoncer à rouler sur les axes les plus directs et les plus rapides, ce qui entraîne fatalement (c'est le cas de le dire) sur des routes dangereuses pour les cyclistes à des heures ou l'exercice s'apparente à la roulette russe (heures auxquelles j'hésite à rouler en voiture).
Non, je ne suis pas pour l'interdiction de la TCR, car chacun est libre, mais vous l'aurez compris, je ne comprends pas qu'à la réflexion, tant de gens mettent leur vie en danger alors qu'il y a tant d'autres moyens de relever de beaux défis à vélo (French divide par exemple).

@ Henri: que l'accident donne de la pâture à ses détracteurs est totalement insignifiant par rapport à ce que les proches du disparu vivent après ce tragique accident, sans oublier les organisateurs. J'ai une pensée pour eux. Ils sont dans une situation vraiment épouvantable: ils ont repris le flambeau de la course organisée par Mike Hall, décédé, j'imagine en grande partie pour faire vivre cette flamme et se trouvent devant un cas de conscience abyssal (continuer ou arrêter), tout en devant animer le reste de la course avec un certain enthousiasme puisque les coureurs le veulent mais sans en rajouter non plus, par décence; le tout en croisant les doigts des 2 mains et des 2 pieds...
Non, franchement, malgré ce que j'ai exprimé sur cette course qui me classe dans les détracteurs, de toute évidence, je regrette évidemment cette triste nouvelle totalement indépendamment de mon avis sur la TCR.
Si elle s'arrête après cette édition, ça ne sera pas à cause de détracteurs derrière leur ordinateur comme moi mais parce que ces enchaînements de circonstances feront réfléchir les organisateurs eux-mêmes. Il n'ont besoin ni de moi ni de personne d'autre. Les arguments que j'ai exposés ils les connaissent mieux que moi. Pareil pour les coureurs.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité