Attention sujet sensible : les vieux dans les clubs (avec humour svp...)

Le forum général où l'on discute de tout ce qui touche à l'actualité du cyclo-tourisme et bien d'autres choses encore...
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Avatar de l’utilisateur

papounet
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 590
Inscription : lun. 18 août 2014 23:26
Localisation : Fontainebleau
Âge : 67
Status : Hors-ligne

Re: Attention sujet sensible : les vieux dans les clubs (avec humour svp...)

Message par papounet » jeu. 2 nov. 2017 14:41

+1
Je suis tombé dedans quand j'avais 14 ans... Un ''camp d'ado''... (1300 km en cyclo camping, ça dégoûte ou ça contamine définitivement) ensuite j'ai fait des balades solo de plus en plus longues, mais presque toujours avec un but : une abbaye, un château. Et puis des aller retour Rouen (120 km aller) de nombreuses vacances à velo, des expéditions jusque dans l'Aveyron...
Le club est venu quand j'ai eu 25 ans, sur l'invitation d'un collegue de travail. Je suis tombé dans un club de cyclotourisme ou l'ambiance était excellente, le côté couraillon presque inexistant... Mais il est vrai que j'y étais le plus jeune. Le temps a passé, je suis dans un club de vieux... Dont certains se prennent pour des champions !


« Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage »


AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1586
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Montpellier
Âge : 54
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Attention sujet sensible : les vieux dans les clubs (avec humour svp...)

Message par AngstromCyclo » jeu. 2 nov. 2017 16:15

Ta question est intéressante. La réponse de Phil me semble très juste et je vais essayer de ne pas redire ce qu'il a dit.
J'ai aussi des enfants et même s'ils sont un chouya plus âgés que toi, je vois ce qui les intéresse et ce qui ne les intéressent pas. Je me suis donc posé la même question que tu viens nous poser.
Nos enfants, nous les avons emmenés à vélo depuis l'âge de 3 mois en remorque. Comme Phil nous étions cyclotouristes sans le savoir et aussi un peu sans le vouloir. Même si tous roulent à vélo utilitaire, ils font de la montagne, Trail, high line etc. Des sports sensation, mais pas (encore) de cyclotourisme, une discipline à l'image désastreuse à une époque où l'image est déterminante, particulièrement pour les jeunes.

Donc ma réponse courte: le cyclotourisme à une image super ringarde et peu attirante. Un sport de papis. La raison: historiquement, le vélo a eu 2 fédérations (FFCT, cyclotourisme) et FFC (compétitions). La FFCT a longtemps défendu un cyclotourisme évoluant peu, opposé à la compétition. Les jeunes veulent de l'excitant et des "idoles" que la compétition fournit et met en scène. Le cyclotourisme, par son classicisme, n'a ni l'un ni l'autre à proposer aux jeunes.

Réponse longue (je suis parti pour un long voyage en train) :? :


En effet, la FFCT (la fédération française de cyclotourisme) est une organisation qui était sensée représenter et organiser la pratique du cyclotourisme qui s'est historiquement bâtie selon une doctrine assez précise et forte et a évolué beaucoup trop tardivement. Une sorte de confrérie (remarque: des nostalgiques ont créé un groupe adeptes de la randonneuse 650 et l'on appelée "Confrérie du 650"). Ce particularisme a été exacerbé depuis la seconde guerre mondiale par la concurrence avec la Fédération Française de Cyclisme (FFC ) sensée s'occuper de la compétition sur le même créneau du vélo et avec d'autres groupes comme l'UFOLEP (fédération d'œuvres laïques: je traduis pour toi qui as 16 ans: les gens plutôt anti-cléricaux qui promouvaient le sport dans un esprit collectif non affilié religieusement (mais pas totalement politiquement)). La France est le seul pays qui a 3 fédérations pour le même sport (dont 2 organisent des championnats de France) :roll: .

Pourquoi raconter tout ça ? Tout simplement pour dire qu'historiquement, l'organisation du cyclisme s'est faite avec des groupes bien identifiés qui, pour justifier leur existence, se sont affirmés de manière complètement déconnectée des questions importantes pour les gens de l'extérieur et souvent même éloignées des questions sportives proprement dites. Il se sont même "institutionnalisés", positionnés dans des rôles "d'acteurs de la société civile". Alors que l'époque et la population changeaient, la FFCT s'est occupée des gens (nombreux) à l'intérieur, de son rôle de représentation vis à vis des organismes d'état et de maintenir son identité et sa spécificité. Pas génialement attirant; surtout pas pour les jeunes.

La propension de ces derniers à vouloir "ne pas faire comme papa", leur recherche de trucs exitants et de nouveauté, leur envie d'inventer, les pousse déjà naturellement à prendre la tangente. Mais avec en plus l'attitude dogmatique des "cyclotouristes expérimentés" estampillés, c'est un peu le mélange de l'huile et de l'eau. J'ai toujours fait du vélo mais quand les 1ers VTT sont apparus dans les années 80, je me suis rué sur cette discipline pour faire du cyclotourisme sur les chemins (je ne le savais pas et même si je l'avais su je ne l'aurais pas dit comme ça) mais je n'ai pas du tout regardé la FFCT. Je suis allé direct dans un club aussi nouveau que la discipline. La FFCT a mis pas mal de temps à l'accueillir, cette discipline, ce qui démontre leur conservatisme; car s'ils avaient fait seulement une seule sortie avec mon club de VTT, ils auraient tout de suite compris que ce que nous faisions était du cyclotourisme mais dans une ambiance jeune et hors des routes. Dans mon club c'était pas les vieux qui "connaissaient" (avaient le savoir) mais des copains du même âge. Il y avait de nouvelles marques de vélo etc.
Je suis naturellement revenu au cyclotourisme sur route vers 45 ans car ma femme commençait à avoir des douleurs suite aux secousses subies sur nos VTT (non suspendus) et c'était aussi moins "violent" dans l'effort. J'ai mis un orteil dans un club mais j'ai vite compris que ça n'était pas pour moi.

En résumé le terme même de cyclotouriste a agi comme un repoussoir pour énormément de gens, le VTT ayant capté une grande partie des cyclistes qui voulaient rouler pour le plaisir de découvrir du pays, dans la nature sans rentrer "en confrerie". La FFC chargée de la performance avec des vélos de route qui devaient systématiquement être plus légers et rigides et perdaient ainsi progressivement les qualités d'un vélo de cyclotourisme. Dans les années 90, l'individualisme s'est développé et le marketing a pris le dessus.

Mais tout cela, c'était avant l'arrivée du "Gravel". En effet, comme dit précédemment, le VTT, c'est assez physique. Les jeunes aiment l'effort, certes, mais ils aiment la nature, rouler vite. Donc finalement, une approche "hors des sentiers battus" proche de la nature, mais pas exempte de perfs ça leur parle. En plus, les vieux ils connaissent pas et mieux, ils dénigrent. Il y a des nouvelles marques de matos, des groupes FB donc pas besoin de s'emmerder avec des fédés et des clubs affiliés pour se retrouver sur un spot cool pour s'éclater. La pratique et les vélos sont très proches de l'esprit des premiers cyclotouristes mais ça, il faut surtout pas le dire car c'est la hantise des promoteurs de la discipline : qu'ils soient associés à un renouveau du cyclotourisme.
Avec le Gravel vient le le bike-packing, qui consiste à transporter des sacoches sur le cadre au lieu de porte-bagages. En fait, la raison première du bike-packing est de se démarquer du look "sacochard" qui, inévitablement, ferait l'association avec le cyclotourisme d'antan, honnit, dont l'emblème est la sacoche de guidon.

Donc voilà selon moi la réponse (longue) à ta question. Le cyclotourisme est totalement ringard. Non pas par ce qu'il est (qui a de l'avenir) mais sous sa forme classique, ce qu'il représente. Pour attirer les jeunes, il faut de la nouveauté, de la rupture avec la génération précédente, des marques, des totems nouveaux. Le bike-packing et le "Gravel" aident à cela.

Donc tu es un vrai martien sur notre planète mais c'est génial. Le mieux que tu puisses faire (et tu le fais) c'est d'apprendre par les anciens mais de remettre en question ce qu'on te dit, faire tes propres expériences, inviter tes copains pour partager l'expérience du voyage, des rencontres et de la nature car c'est ça le plus important dans le voyage à vélo.
Le Gravel est trop récent pour que les prix des vélos et de l'équipement soient décents mais ça va venir. Mais je pense que pour les jeunes, c'est le bon moyen de découvrir le vélo de voyage sur toutes surfaces.

Oublie vite toutes les histoires de fédérations car c'est chiant au possible et n'a aucune importance. La moyenne d'âge à la FFCT augmente chaque année et elle finira par s'éteindre (je prédis qu'elle finira par perdre les subventions qui la maintiennent à flots) car elle ne sert quasiment à rien (sauf pour les membres qui y ont des copains et qui continueront jusqu'à plus pouvoir rouler).
Traine un peu sur les sites d'autres disciplines comme la randonnée ultra-légère car il y a plein de bonnes idées à tirer pour le voyage à vélo et continue de venir nous aiguillonner. Tu progresseras tellement vite et tu nous partageras tes expériences!


A+

Angstrom
Mon (nouveau) blog pour partager: Mon Expérience Vélo


lucas78
Membre
Membre
Messages : 75
Inscription : mer. 29 mars 2017 20:49
Status : Hors-ligne

Re: Attention sujet sensible : les vieux dans les clubs (avec humour svp...)

Message par lucas78 » jeu. 2 nov. 2017 16:15

bonjour à tous
Pour ma part j'ai un tempérament de "fonceur" (d'ou ce choix d'un vélo typé course)
en découvrant le cyclotourisme notre moyenne était de 16km/h certains se plaignaient de certaines personne n'allant pas assez vite (je globalise)
je trouve que cela ne pouvait être que bénéfique pour nous (sinon le paris angers en 3 jours c'était fini :D )
franchement je sais faire la différence entre une sortie cyclosportive et un voyage à l'ambiance détendue (je vais tenter paris chartres en 2 jours allé retour)
je ne souhaite pas m'inscrire dans un club de cycloutourisme car :
-pour moi cyclotourisme = partir entre amis choisir son itinéraire et faire des détours si envies
-une moyenne d'age assez élevée
-je doute de la présence de club dans mon coin

Je changerai surement d'avis en grandissant mais je préfère tout organiser moi même et puis les rencontres se font en roulant
on verra bien au fur et à mesure des voyages

amitiés



Avatar de l’utilisateur

papounet
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 590
Inscription : lun. 18 août 2014 23:26
Localisation : Fontainebleau
Âge : 67
Status : Hors-ligne

Re: Attention sujet sensible : les vieux dans les clubs (avec humour svp...)

Message par papounet » jeu. 2 nov. 2017 17:25

Je voulais dire : j'ai fait du cyclotourisme sans club pendant 10 ans (de 15 à 25 ans) sans club, en choisissant mes itinéraires, les étapes etc. Seul car l'essai fait avec un copain n'a pas été transformé. Donc cyclotourisme n'est pas réservé aux vieux !
En club, ou en groupe, les jeunes ou ado ont tendance à se tirer la bourre.
Pour la moyenne, je faisais mes prévisions sur 18 km/h. Avec les bagages, c'était réaliste.
Bonne route !


« Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage »


lucas78
Membre
Membre
Messages : 75
Inscription : mer. 29 mars 2017 20:49
Status : Hors-ligne

Re: Attention sujet sensible : les vieux dans les clubs (avec humour svp...)

Message par lucas78 » jeu. 2 nov. 2017 18:41

Je pense aussi que le coût de ce loisir/passion est l'un des principaux facteurs du manque de jeune
en effet il est recommandé d'avoir une randonneuse ou un vélo prévu à cet effet + l'équipement (assez coûteux les sacoches montent vite)
si l'on continue à voyager c'est parce que l'on fait exception à cette règle (3 de mes amis roulent en rockrider 340)
https://www.decathlon.fr/vtt-rockrider- ... 21326.html
avec sacoches premier prix et porte bagage aussi
moi je suis du genre chanceux (j'ai trouvé mon vélo pour 400euros d'occas)

après le voyage en lui même n'est pas si coûteux que cela

je pense aussi que c'est pas assez connu le seul moyen de faire connaitre cette passion est le bouche à oreille (la ffct n'est visiblement pas assez visible)
et puis quel est l'avantage pour un jeune de partir à l'aventure alors que l'on est si bien avec papa et maman au soleil ;)

c'est un choix que j'ai décidé de mener toute ma vie j'ai du mal à comprendre ceux qui ne pratiquent pas
après chacun sa mentalité et sa façon de vivre j'aime le gout de l'aventure c'est peut être le fait d'être scout qui prend le dessus
(pour ma part j'essaye de faire en sorte que le camp de fin d'année deviennent un camp itinérant en vélo ;) )

amitiés



Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4647
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 69
Status : Hors-ligne

Re: Attention sujet sensible : les vieux dans les clubs (avec humour svp...)

Message par CYCLOHC » jeu. 2 nov. 2017 18:59

Ma première licence cyclisme FFC j'avais 15 ans...puis me suis aperçu que j'étais mieux en mode Cyclotourisme.
16 ans : premier voyage cyclotourisme entre copains du même âge. Marseille - arrière pays Niçois a/r en 8 jrs.
Plusieurs ensuite, puis...
18 ans : premier "grand voyage " Marseille - Bayonne - Marseille par les grands cols Pyrénéens à l'aller et au retour avec des étapes de folie équivalentes à celles du Tour. Nous arrivions morts tous les soirs...et ressuscitions tous les matins.
...Depuis...ça ne m'a jamais quitté :vieux ...68 piges

Trouve des copains et foncez ! Le Cyclotourisme à beaucoup d'avenir et a bien repris parmi les jeunes.
Cela n'empêchera pas de goûter à quelques brevets, cyclosportives ou même compètes pour se faire une idée.

Oui bien...pourquoi pas ?...devenir un potentiel futur vainqueur du Tour de France !!


Sans cap, tous les vents sont contraires....


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1748
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 52
Status : Hors-ligne

Re: Attention sujet sensible : les vieux dans les clubs (avec humour svp...)

Message par vaber » jeu. 2 nov. 2017 21:29

Bonsoir à tous.
Ce qui me vient à l'esprit en vous lisant c'est que vu le retour des pneumatiques de grosses sections supérieure à 32 et vu le retour en grâce de l'acier et du 650b je pense que lorsque tous les vieux pratiquants sur leurs antiquités seront morts et enterrés alors l'heure sera venu pour que des industriels ressortent des randonneuses à la française mais avec un cadre sloping pour ne pas trop faire rétro ... On sera alors parti pour un nouveau cycle avec des pratiquant qui ignoreront totalement ce que leur vélo doit aux artisans de l'école française mais qui apprécierons de pouvoir rouler confortablement et rapidement sur la route tout en ne s'interdisant pas des escapades hors des routes asphaltés.
Ceci dit et sur le sujet des clubs je n'éprouve pas du tout le besoin de rouler avec car la plus part du temps je ne sais pas en enfourchant le vélo où je vais aller mais par contre sortir avec quelques copains ne m'est pas désagréable mais pas indispensable.

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité