Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre

Topic author
Libertof
Membre néophyte
Membre néophyte
Messages : 5
Inscription : lun. 15 juin 2020 20:47
Status : Hors-ligne

Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par Libertof »

Bonjour mes nouveaux amis virtuels,

Je compte me lancer en solo sur la Vélodyssée cet été,entre La Rochelle et Lacanau (puis dernière étape Lacanau Bordeaux pour retour en train)
Mon objectif est aussi de visiter et buller à plage, en terrasse et sur un surf ou me taper quelques longueurs dans une piscine (le beurre, l'argent du beurre et la crémière !)
Comme je suis novice ET en rando vélo ET en camping j'ai plein de questions, d'incertitudes, de craintes, d'envies...
A la lecture des posts et de mon expérience à bourrer mon coffre de voiture je vais forcément avoir plein de choses dans mes sacoches qui seront inutiles...
Déjà donc les sacoches :
- Les Ortlieb et Vaude étanches sont elles réellement étanches ou nécessitent elles que les affaires à l'intérieur soient placées dans des sacs étanches ?
- Leur chargement : j'ai compris que le volumineux à l'arrière et répartir le plus lourd vers l'avant. Avez vous des exemples de comment vous répartissez les affaires dans chaque sacoche ?
Côté Camping, si je n''ai pas de logis
- je lorgne sur une Vaude Taurus 2 places parce que je veux de la place et qu'elle me parait simple à monter (je répète que je suis novice)
- est ce que vous mettez un tapis sous la tente (footprint ?
- je ne compte pas faire de repas lyophilisés ou grignotage de viande séché et graines, donc une popote pour faire cuire des pates/riz réchauffer une boite de légumes ... et le réchaud avec la la bombonne de gaz
- un duvet, là aussi j'ai j'envisage un Vaude, le Scout, et un tapis de sol. Pour ce dernier autogonflant ou pas ? quid de la place si non autogonflant? 2,5 mm suffisent ?
- un oreiller gonflable
- est ce que certain(e)s utilisent un siege de camping ?
... il y a aussi de quoi s'éclairer et les affaires de toilette
- qu'est ce que vous prenez au petit déjeuner ? Vous emmenez de quoi le faire avec vous, et dans quel contenant, dans quelle sacoche ?
- Faites vous des lessives ? si oui comment faites vous sécher le linge

Bon je suis crever à force de gamberger et l'exaltation... alors je complèterai avec d'autres posts et merci pour votre contribution


Avatar de l’utilisateur

EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 684
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 37
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par EgaregEtKristell »

Mes dernières randonnées se sont faites plutôt en mode bivouac sauvage : un sac de couchage dans la sacoche, quelques provisions (briques de jus de fruit pour le petit-déj', boîte de pâté Hénaff pour le dîner), un abribus comme tente facile à installer car déjà montée.

Sinon, j'ai pratiqué une forme plus conventionnelle de cyclo-camping en tandem autour de la Bretagne.
Nous avions 4 sacoches pour 2 personnes.
Dans les sacoches arrières, les habits (2 jours d'habits de vélo + 1 tenue civile + affaires de toilette + lessive). Chacun avait sa sacoche pour ne pas s'embrouiller.
Les sacs de couchage et la tente étaient chargés par-dessus, sur le porte-bagage arrière.

A l'avant, nous avions les outils et les vêtements de pluie dans une sacoche et la popote et quelques provisions dans l'autre.


Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Membre actif
Membre actif
Messages : 450
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par Pedrodelaluna »

Hello,
Libertof a écrit : lun. 15 juin 2020 23:21 ...
Déjà donc les sacoches :
- Les Ortlieb et Vaude étanches sont elles réellement étanches ou nécessitent elles que les affaires à l'intérieur soient placées dans des sacs étanches ?
- Leur chargement : j'ai compris que le volumineux à l'arrière et répartir le plus lourd vers l'avant. Avez vous des exemples de comment vous répartissez les affaires dans chaque sacoche ?
...
Les Ortlieb et Vaude sont parmi celles qui sont les plus connues comme références actuellement dans nos contrées, mais ce ne sont pas les seules, ni seules à pouvoir être totalement étanche.

J'utilise des Ortlieb, et globalement assez satisfait. BackRollerPro classic à l'arrière, et SportRoller classic à l'avant ou arrière.
Je leur donnerais 2 points moins bons:
- la présence de ligne plastique pour le calage bas induit une pression localisée sur le porte-bagage... Et chez moi, cela a endommagé légèrement un ou deux porte-bagage. => j'ai mis une protection intermédiaire en caoutchouc d'une part, et en tuyau flexible pour l'autre. Une alternative est la suivante, mais pas handmade by yourself ;)
https://www.tubus.com/en/products/acces ... on-set#ass
- l'autre est la possibilité que la vis de serrage du calage bas puisse se dé-serrer très très occasionnellement, suite à vibration ou mauvais serrage initial (mais si on force, on traverse le filetage plastique...
=> vérifier son harnachement au démarrage, après quelques km et à chaque redémarrage...

Globalement donc satisfait, étanchéité: rien à redire, c'est certain.
Mais ce ne sont pas les seules, et selon le vélo, certaines marques ou d'autres pourraient mieux correspondre au look du vélo, au goût de l'utilisateur ou à l'usage.


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2783
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 56
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par AngstromCyclo »

Libertof a écrit : lun. 15 juin 2020 23:21 Bonjour mes nouveaux amis virtuels,
Salut!


Je pratique le cyclo-camping depuis des années. Je te réponds:

Déjà donc les sacoches :
- Les Ortlieb et Vaude étanches sont elles réellement étanches ou nécessitent elles que les affaires à l'intérieur soient placées dans des sacs étanches ?
Ne pas rechercher l'étanchéité forcément et pour toutes les sacoches. J'ai choisi des Vaude non étanches car plus de poches et meilleur rangements. Housse pour la pluie suffit la plupart du temps. J'utilise un sac Exped de gonflage de mon matelas qui me sert de sac étanche si j'en ai besoin. Les affaires légèrement humides sont mieux rangées dasn un sac qui respire que des sacs trop étanches (dasn les 2 sens). Une bonne solution est de prendre une paire étanche et l'autre pas étanche, si au niveau look ça ne dérange pas. Ne pas se restreindre à Vaude et Ortlieb. Même le matos chinois est bon, le plus souvent.
- Leur chargement : j'ai compris que le volumineux à l'arrière et répartir le plus lourd vers l'avant. Avez vous des exemples de comment vous répartissez les affaires dans chaque sacoche ?
Matériel commun dasn Sport Roller à l'avant: popote, réchaud, bouffe.
Matériel perso à l'AR: sac de couchage et tout le matos de nuit dans une sacoche (mettre un petit ruban de couleur noué à une poignée pour s'en souvenir). Reste des habits dasn l'autre. Petit matos dont on ne se sert pas tout le temps dasn les poches. Maillot de bain dasn poche du dessus quand sec, sur la tente quand mouillé. En cas de très mauvasi temps, les habits peuvent être passés dasn les sacoches étanches. LE matos de nuit est protégé dasn sac étanche (qui sert au gonflage).
Côté Camping, si je n''ai pas de logis
- je lorgne sur une Vaude Taurus 2 places parce que je veux de la place et qu'elle me parait simple à monter (je répète que je suis novice)
connais pas mais marque très sérieuse. Bonne disponibilité de pièces de rechnage. DKT fait de très bonnes tentes aussi.
- est ce que vous mettez un tapis sous la tente (footprint ?
J'achète des sacs à gravats de 50 l à 2 balles qui me servent à tout: isolation herbe mouillée, footprint, nappe, etc. Je les ouvre en découpant dasn le sens long pour les ouvrir par leur base et je mets du scotch sur les côtés pour éviter que ça s’effiloche. Si on les oublie qq part, ça coûte pas cher. On a chacun le nôtre et sur des sols humides ou tranchants, ça protège le tapis de sol de la tente.
- je ne compte pas faire de repas lyophilisés ou grignotage de viande séché et graines, donc une popote pour faire cuire des pates/riz réchauffer une boite de légumes ... et le réchaud avec la la bombonne de gaz
Réchaud camping gaz pour voyage en France. On trouve des cartouches partout.
- un duvet, là aussi j'ai j'envisage un Vaude, le Scout, et un tapis de sol. Pour ce dernier autogonflant ou pas ? quid de la place si non autogonflant? 2,5 mm suffisent ?
pour ce que tu appelles tapis de sol et que j'appelle matelas, je prend du bon: Exped Airmat Lite Plus 5. Ne pas lésiner, c'est essentiel de bien dormir. Ils sont épais et isolants. Très contents. J'ai aussi un Thermarest, très bonne marque, mais il est autogonflant et je trouve que ça n'est pas assez confortable (pas assez épais).
- un oreiller gonflable
Idem oreiller, c'est important. Ps de recommandations (je vasi en acheter un)
- est ce que certain(e)s utilisent un siege de camping ?
Commence sasn. Je vasi en acheter une pour ma femme qui a des pb de dos. La dernière fois elle a pris une sorte de sciatique en étant mal assise. On a fait 35 ans de camping sasn, et c'est un cas spécifique donc je ne préconise de s'alourdir de ça que si on sait qu'on en a besoin.
... il y a aussi de quoi s'éclairer et les affaires de toilette
Petite lampe à LED DKT qui s'accroche partout, se pose et se charge en USB.
- qu'est ce que vous prenez au petit déjeuner ? Vous emmenez de quoi le faire avec vous, et dans quel contenant, dans quelle sacoche ?
Cérélaes avec lait en poudre. On a découvert ça sur le tard mais c'est de loin le plus pratique. Si on veut un bon petit déj, on s'arrête de temps en temps pour un croissant. Le lait en poudre ne pèse rien, ne se gâte pas. Il faut juste un peu d'eau.
- Faites vous des lessives ? si oui comment faites vous sécher le linge
Lessive tous les jours (sauf les 2 derniers).
Poudre en sac ou boîte ou savon de marseille tous usages. Cordelette nylon pour étendre le soir. Prévoir assez long. Ca ne pèse rien et il faut pouvoir tendre entre des arbres qq fois éloignés. Mini 5 m.
Bon je suis crever à force de gamberger et l'exaltation... alors je complèterai avec d'autres posts et merci pour votre contribution
[/quote]
Je pars dans un peu plus d'1 semaine. Si ça te dit je prends en photos et je partage tout ça ici ou sur mon blog.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Topic author
Libertof
Membre néophyte
Membre néophyte
Messages : 5
Inscription : lun. 15 juin 2020 20:47
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par Libertof »

Merci pour vos réponses.
vous mettez vos sac de tente et matelas sur le porte bagage au dessus des sacoches? si oui, ils prennent la pluie ?



masu39
Membre actif
Membre actif
Messages : 98
Inscription : mar. 19 mai 2020 18:35
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par masu39 »

Ca dépend. J'ai plusieurs tentes. Si je pars seul, la tente que j'emporte tient dans une sacoche. J'uilise un matelas gonflable léger de chez Décathlon que je glisse dans le sac de couchage que je roule et place dans un sac étanche que je pose sur le porte bagage. Si je pars en famille, j'ai une tente plus grosse que je mets dans son sac sur le porte bagage après l'avoir enroulée dans une bâche couverture de survie.


Avatar de l’utilisateur

papounet
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 724
Inscription : lun. 18 août 2014 23:26
Localisation : Fontainebleau
Âge : 68
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par papounet »

Je n'ai pas cyclocampingé depuis quelques dizaines d'années. Les sacoches étaient relativement étanches, mais c'était limite sous un orage ou une pluie persistante. Toutes mes fringues étaient dans des sacs à congélation soigneusement fermés avec leurs liens. Je n'ai jamais eu de problème.
La tente ne tenait pas dans les sacoches, elle était sur le porte bagages arrière, mais je roulait la toile intérieure dans le double toit étanche. Je n'ai jamais eu de soucis.
Deux ou quatre sacoches, selon les années et la longueur de l'itinéraire prévu. La répartition se faisait au petit bonheur, les habits changeant de sacoche selon leur statut propre/sale et route/étape.
La sacoche de guidon est super pratique, elle contient les papiers, les cartes (on dit maintenant GPS) l'appareil photo, les pellicules (on dit maintenant cartes microSD) la bouffe de la journée, l'opinel, le K-Way, les lunettes de soleil, les rustines... toutes choses précieuses, qu'on promène avec soi quand on visite quelque chose.


« Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage »
Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 403
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par velosiped »

bonjour,

j''apporte ma contribution en essayant de ne pas trop m'étendre en redites :

• oui les sacoches Ortlieb et la gamme waterproof de Vaude sont vraiment étanches. Les Crosso aussi, et sont moins chères. Mais possibilité aussi de commencer avec des sacoches non étanches moins chères, en rangeant tout ce qui craint l'eau dans des sacs souples et étanches à l'intérieur des sacoches.

• la Vaude Taurus est bien conçue au niveau montage, et chez Vaude (entre autres ! ) les textiles sont de bonne qualité

• rangement des sacoches : popote et outils devant (dense), vêtements tente et couchage derrière (volumineux). Autre critère : séparer ce qui craint l'eau (duvet, vêtements chauds, appareils électroniques) de ce qui peut être humide (tente, veste de pluie, certains aliments)

• je mets toujours un tapis de sol sous ma tente, mais pas obligatoirement celui vendu par le fabricant de la tente, parce que c'est souvent cher pour ce que c'est. On peut très bien mettre sous la tente une "couverture de survie réutilisable" qu'on trouve pour quelques € dans des magasins spécialisés rando. Ca se découpe facilement à la dimension de la tente. Il faut couvrir le sol sous la tente intérieure, et de préférence un peu plus devant la porte d'entrée pour poser les pieds quand on se déchausse, mais pas déborder du double toit sinon l'eau de pluie se stockera entre cette couverture et le sol de la tente

• au petit déj, s'il fait un peu frais, je me fais une gamelle de soupe instantanée aux vermicelles, mais j'ai des goûts parfois un peu atypiques... Sinon, lait en poudre + müsli, ou mieux si j'ai pu en acheter la veille au soir : yaourt + müsli (faut pas trop transporter le yaourt quand il fait chaud)

• toilette : à moins que vous ayez des cheveux très délicats, le savon de Marseille ou le savon d'Alep peut tout faire : savon, shampoing, vaisselle, lessive. Une petite lessive chaque jour (chaque jour la culotte, et tous les 2 ou 3 jours, en tournant, cuissard chaussettes ou T-shirt). Comme ça pas besoin d'un gros stock de rechange. Pour gagner de la place, vous pouvez aussi remplacer le PQ par un chiffon microfibre humide (à laver quotidiennement) + un petit bout de savon dans un sachet étanche de type ziplok.

Enfin, important : ne pas stresser en cherchant à tout prévoir parfaitement dès le premier voyage à vélo. Même si y a de petits ratés au début, il y a de très fortes chances pour que vous en gardiez largement + de bons souvenirs que de mauvais ! Et tant que vous n'êtes pas dans des coins trop paumés, vous pourrez rectifier le tir en route si nécessaire, en achetant un truc qui manque ou en renvoyant par colis postal un truc inutile.

Après, si vous n'êtes pas saturé de lire les conseils de "vieux" cyclo-campeurs bavards, vous pouvez aller lire la page de mon blog consacrée à mes petites habitudes en cyclo-camping :
http://blog.khushomaded.fr/pages/Equipement-bivouac


Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 403
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par velosiped »

bonjour,

j''apporte ma contribution en essayant de ne pas trop m'étendre en redites :

• oui les sacoches Ortlieb et la gamme waterproof de Vaude sont vraiment étanches. Les Crosso aussi, et sont moins chères. Mais possibilité aussi de commencer avec des sacoches non étanches moins chères, en rangeant tout ce qui craint l'eau dans des sacs souples et étanches à l'intérieur des sacoches.

• la Vaude Taurus est bien conçue au niveau montage, et chez Vaude (entre autres marques ! ) les textiles sont de bonne qualité

• rangement des sacoches : popote et outils devant (dense), vêtements tente et couchage derrière (volumineux). Autre critère : séparer ce qui craint l'eau (duvet, vêtements chauds, appareils électroniques) de ce qui peut être humide (tente, veste de pluie, certains aliments)

• je mets toujours un tapis de sol sous ma tente, mais pas obligatoirement celui vendu par le fabricant de la tente, parce que c'est souvent cher pour ce que c'est. On peut très bien mettre sous la tente une "couverture de survie réutilisable" qu'on trouve pour quelques € dans des magasins spécialisés rando. Ca se découpe facilement à la dimension de la tente. Il faut couvrir le sol sous la tente intérieure, et de préférence un peu plus devant la porte d'entrée pour poser les pieds quand on se déchausse, mais pas déborder du double toit sinon l'eau de pluie se stockera entre cette couverture et le sol de la tente

• au petit déj, s'il fait un peu frais, je me fais une gamelle de soupe instantanée aux vermicelles, mais j'ai des goûts parfois un peu atypiques... Sinon, lait en poudre + müsli, ou mieux si j'ai pu en acheter la veille au soir : yaourt + müsli (faut pas trop transporter le yaourt quand il fait chaud)

• toilette : à moins que vous ayez des cheveux très délicats, le savon de Marseille ou le savon d'Alep peut tout faire : savon, shampoing, vaisselle, lessive. Une petite lessive chaque jour (chaque jour la culotte, et tous les 2 ou 3 jours, en tournant, cuissard chaussettes ou T-shirt). Comme ça pas besoin d'un gros stock de rechange. Pour gagner de la place, vous pouvez aussi remplacer le PQ par un chiffon microfibre humide (à laver quotidiennement) + un petit bout de savon dans un sachet étanche de type ziplok.

Enfin, important : ne pas stresser en cherchant à tout prévoir parfaitement dès le premier voyage à vélo. Même si y a de petits ratés au début, il y a de très fortes chances pour que vous en gardiez largement + de bons souvenirs que de mauvais ! Et tant que vous n'êtes pas dans des coins trop paumés, vous pourrez rectifier le tir en route si nécessaire, en achetant un truc qui manque ou en renvoyant par colis postal un truc inutile.

Après, si vous n'êtes pas saturé de lire les conseils de "vieux" cyclo-campeurs bavards, vous pouvez aller lire la page de mon blog consacrée à mes petites habitudes en cyclo-camping :
http://blog.khushomaded.fr/pages/Equipement-bivouac



Topic author
Libertof
Membre néophyte
Membre néophyte
Messages : 5
Inscription : lun. 15 juin 2020 20:47
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par Libertof »

j'avoue que la soupe au vermicelle au petit déj...


Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Membre actif
Membre actif
Messages : 450
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: Première fois sur la Vélodyssée : les sacoches et le bivouac

Message par Pedrodelaluna »

Libertof a écrit : mer. 17 juin 2020 20:40 j'avoue que la soupe au vermicelle au petit déj...
Sisi je confirme aussi, c'est intéressant, en vélo comme en voile ^^
:drink_beer


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Répondre