bivouac et autonomie

Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Manouche
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 555
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

bivouac et autonomie

Message par Manouche »

AngstromCyclo a écrit : mar. 26 mai 2020 10:21 JE suis parti dans la config cyclo-camping de mon vieux VTT. Je vous donne quelques détails.
(...)
  • 3 porte-bidons/bouteille + vache à eau pour disposer de la quantité nécessaire pour un bivouac (cuisine, toilette, etc.). Evidemment, le plein d'eau n'est fait qu'en fin de journée.
Je serais interessé par des détails sur cette vache à eau. J'avais acheté une douche solaire, qui avait éclaté au premier remplissage !
AngstromCyclo a écrit : mar. 26 mai 2020 10:21
  • J'ai emporté pour tester pour la première fois un panneau solaire reçu en cadeau. J'ai été bluffé. Je croyais qu'il serait efficace seulement lorsque les panneaux seraient face au soleil (donc très peu de temps) mais pas du tout, il charge quasiment toute la journée, même à l'ombre (pas dasn une grotte!). Donc pour la recharge d'appareil en été, le moyeux est superflu.
Même question. Habituellement, je me débrouille en chargeant dans un bar où je m'arrête pour faire une pause dans la journée.
AngstromCyclo a écrit : mar. 26 mai 2020 10:21 Le vélo est aussi équipé d'une solide béquille (tellement commode!) mais lourde.
La béquille, qui serait tellement pratique, mais lourde, donc pas encore installée sur mon vélo. Mais qu'il est lourd à redresser quand il n'y a pas d'arbre ou de poteau contre lequel l'appuyer lors d'un arrêt !
AngstromCyclo a écrit : mar. 26 mai 2020 10:21 Nous n'étions de toutes façons pas dans une tenue très chic (car il faut avouer que question look, c'est pas ça).
Pour les chaussures, pas facile de n'en avoir qu'une paire : vélo, bivouac, douche au camping, visite de musée ... Faire "respirer" suffisamment ses chaussures de vélo est aussi une notion d'hygiène.
J'essaie d'avoir un pantalon, une chemisette qui peut passer pour une tenue classique pour visiter un monument ou un musée, mais ne pourrait , évidemment, pas aller pour un resto 3 étoiles. Et si je suis hébergée, cela me permet d'avoir une tenue "non cyclotte". J'ai aussi viré tout t-shirt trop sombre pour la route pour être mieux vue le soir, entre chien et loup.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2783
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 56
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: bivouac et autonomie

Message par AngstromCyclo »

Manouche a écrit : ven. 29 mai 2020 09:01
AngstromCyclo a écrit : mar. 26 mai 2020 10:21 JE suis parti dans la config cyclo-camping de mon vieux VTT. Je vous donne quelques détails.
(...)
  • 3 porte-bidons/bouteille + vache à eau pour disposer de la quantité nécessaire pour un bivouac (cuisine, toilette, etc.). Evidemment, le plein d'eau n'est fait qu'en fin de journée.
Je serais intéresse par des détails sur cette vache à eau. J'avais acheté une douche solaire, qui avait éclaté au premier remplissage !
Cette vache à eau de 4 l est fabriquée par Sea-to-summit (un essai sur le site Expemag ici).
Elle est très adaptée au vélo grâce à ses options de fixation. Ce voyage-ci, nous l'avions attachée avec des sangles de cales-pieds aux arceaux sous la selle puis fixée en bas sur le sandow qui tient la tente pour éviter qu'elle ne bouge trop. C'était parfait (je n'arrive pas à croire que je n'y avais pas pensé avant :shock: ).

Le bouchon est dur à enlever mais le système de "robinet" est pratique. J'accroche la vache à eau à une pédale (grâce au passant intégré à la vache) et pose la casserole en dessous pour la remplir.

Nous avons pris le modèle 4 l mais il en existe un de 6 l, peut être bien pour une "mini-douche". En tous cas, avec les 3 porte-bidons sur mon vélo + 2 sur celui de ma femme, la 4 l nous convient. On se lave au gant et ça va bien. Quand on est au bord de l'eau c'est encore mieux. :mrgreen:
AngstromCyclo a écrit : mar. 26 mai 2020 10:21
  • J'ai emporté pour tester pour la première fois un panneau solaire reçu en cadeau. J'ai été bluffé. Je croyais qu'il serait efficace seulement lorsque les panneaux seraient face au soleil (donc très peu de temps) mais pas du tout, il charge quasiment toute la journée, même à l'ombre (pas dasn une grotte!). Donc pour la recharge d'appareil en été, le moyeux est superflu.
Même question. Habituellement, je me débrouille en chargeant dans un bar où je m'arrête pour faire une pause dans la journée.
Il s'agit du modèle de DKT Forclaz. Ici.
Je l'attache avec les mêmes sangles cales-pieds et de la même manière que la vache à eau, sous la selle. J'évalue la possibilité de coudre des sratch sur ma sacoche de guidon ou sur la housse du panneau car les 2 en sont équipés mais ils ne sont pas fixés en face. Ce serait très commode de l'avoir à la place de la carte (ma femme avait la carte lors de ce voyage).
AngstromCyclo a écrit : mar. 26 mai 2020 10:21 Le vélo est aussi équipé d'une solide béquille (tellement commode!) mais lourde.
La béquille, qui serait tellement pratique, mais lourde, donc pas encore installée sur mon vélo. Mais qu'il est lourd à redresser quand il n'y a pas d'arbre ou de poteau contre lequel l'appuyer lors d'un arrêt !
Je ne peux plus m'en passer. Je m'en sers plusieurs fois par jour; en cyclo-camping comme en vélo de ville. Je la retire seulement pour des randos sportives VTT en montagne ou gros dénivelé quand le poids est vraiment à chasser.
Mais attention, il faut quand même faire attention. J'ai fait braser une plaque spéciale à la jonction des tubes de base et de la boîte de pédalier qui a 2 fonctions: 1) il évite que la base de la béquille ne pivote avec le poids. AU début j'avais mis des morceaux de caoutchouc pour accroître le frottement et empêcher ce phénomène. C'était pas mal. 2) La plaque renforce le cadre car les forces qui s'appliquent en un point aussi précis peuvent endommager irrémédiablement le cadre lorsque le vélo est chargé. Evidemment, c'est l'avantage du vélo en acier de pouvoir faire braser ce qu'on veut même sur un vélo de série. Fabien Bonnet l'a fait pour pas cher (j'ai refait moi-même la peinture).
Je crois me souvenir que tu as un vélo en alu. Je pense qu'il faudrait faire une plaque intermédiaire qui pourrait être soudée avec des guides pour prendre exactement dasn le triangle de ton vélo du côté cadre et qui aurait des rebords adaptés à la plaque du support de béquille. Il existe aussi des colles alu pour qu'elle ne bouge pas trop (masi ça ne serait pas la colle qui assurerait la résitance, ça serait toujours le serrage du boulon à travers les bases). Si tu es intéressée par ce sujet, on pourra échanger en plus et je te ferai un schéma car j'ai conscience que je ne suis pas très clair sur ce coup-là).
AngstromCyclo a écrit : mar. 26 mai 2020 10:21 Nous n'étions de toutes façons pas dans une tenue très chic (car il faut avouer que question look, c'est pas ça).
Pour les chaussures, pas facile de n'en avoir qu'une paire : vélo, bivouac, douche au camping, visite de musée ... Faire "respirer" suffisamment ses chaussures de vélo est aussi une notion d'hygiène.
D'accord. Ma femme était partie avec une paire de sandales. Ca lui va bien .... tant qu'il ne pleut pas. Il faut alors avoir prévu de bonnes chaussettes. Je crois que je vais finir par suivre le conseil de notre copain anglais qui m'a recommandé depuis des années les chaussettes de la marque Sealskinz spécialisée dans les chaussettes imperméables. Les anglais s'y connaissent là-dedans (je crois que le produit a été "inventé pour leurs troupes de marine). JE vais en acheter une paire pour ma femme pour cet été (la Bretagne est au programme :wink: ).
J'essaie d'avoir un pantalon, une chemisette qui peut passer pour une tenue classique pour visiter un monument ou un musée, mais ne pourrait , évidemment, pas aller pour un resto 3 étoiles. Et si je suis hébergée, cela me permet d'avoir une tenue "non cyclotte". J'ai aussi viré tout t-shirt trop sombre pour la route pour être mieux vue le soir, entre chien et loup.
Manouche
Je m'arrange aussi pour avoir une tenue "non-cyclo". Je suis passé au cuissard sous-vêtement qui me permet de rouler en short "normal" sasn devoir renoncer au confort du cuissard, mais je me suis rendu compte le week-end dernier que quand il fait chaud, le cuissard "simple" (normal) est plus agréable et qu'il est facile d'enfiler un short par dessus si je veux camoufler mon statut de cyclo. Donc quand je repartirai, je reprendrai le cuissard "sous-vêtement" et le cuissard "normal et j'alternerai ( c'est ce que j'ai fait la semaine dernière et c'était bien).


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo
Répondre