Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Pedrodelaluna
Membre actif
Membre actif
Messages : 450
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par Pedrodelaluna »

Une question un peu bête, mais quand on démarre un tour de plus en plus grand, un voyage plus lointain, apparaissent les questions d'arrêt pour les petites commission (plus ou moins facile), mais également les grosses commission.

Alors que le nombre d'emplacement où même le roi va seul diminuent drastiquement, je me posais cette question lors de trajets transfrontaliers et transnationaux, comment gérer la pause toilette en randonnée (cycliste ou non d'ailleurs), car contrairement au tour de France où s'ils se débrouillent au nom du sport comme ils veulent/peuvent, les quidam ne seront jamais aussi tolérants vis-à-vis de nous...

Du papier toilette en plus dans les bagages? Un sac en plastique comme pour les chiens, ... :mrgreen: Peut-être ce sujet "tabou" justifie de parler au "neutre" plutôt qu'au "Je/nous", mais je trouve les options possibles intéressantes, comme les références URL que l'on trouverait sur le web (on pourrait parler d'un livre ou un autre nous expliquant "comment chier dans les bois (dixit le titre)", et autre).


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2783
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 56
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par AngstromCyclo »

Pedrodelaluna a écrit : jeu. 28 mai 2020 17:37 Alors que le nombre d'emplacement où même le roi va seul diminuent drastiquement,
Pas d'accord.
Après une baisse très nette, désormais je suis surpris de l'effort qui est fait par les municipalités, y compris dasn les zones rurales, pour proposer des lieux d'aisance souvent à un niveau de propreté "acceptable" à "bon". Le problème de propreté résultent plus des comportements des usagers que de celui des collectivités.

En camping sauvage comme en randonnée à la journée, il faut adopter un comportement responsable. Le moins que l'on puisse faire est d'enterrer sa production personnelle et de le faire loin des passages de promeneurs.

Mais il est toujours préférable de profiter des infrastructures qui, je le répète existent en nombre assez important, surtout quand on prend en compte les cafés où on aime bien s'arrêter pour boire un verre ou prendre un petit noir, les offices du tourisme, etc.

Mais de toute évidence, cette question qui me semble assez évidente ne l'est pas pour tout le monde. Un agriculteur que je connais sur l'Aubrac a des terres qui jouxtent le chemin de St Jacques de Compostelle m'a raconté que ses enfants avaient fait une cabane sous un arbre à côté du GR. De retour à leur cabane l'après-midi après le déjeuner, ils l'ont retrouvée souillée par des randonneurs qui s'en étaient servis comme de toilettes publiques.

C'est difficile à croire mais c'est vrai.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Milesandmilesagain
Membre actif
Membre actif
Messages : 304
Inscription : sam. 27 août 2011 17:14
Localisation : Cholet (49300)
Âge : 49
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par Milesandmilesagain »

Pedrodelaluna a écrit : jeu. 28 mai 2020 17:37 Une question un peu bête, mais quand on démarre un tour de plus en plus grand, un voyage plus lointain, apparaissent les questions d'arrêt pour les petites commission (plus ou moins facile), mais également les grosses commission.

Alors que le nombre d'emplacement où même le roi va seul diminuent drastiquement, je me posais cette question lors de trajets transfrontaliers et transnationaux, comment gérer la pause toilette en randonnée (cycliste ou non d'ailleurs), car contrairement au tour de France où s'ils se débrouillent au nom du sport comme ils veulent/peuvent, les quidam ne seront jamais aussi tolérants vis-à-vis de nous...

Du papier toilette en plus dans les bagages? Un sac en plastique comme pour les chiens, ... :mrgreen: Peut-être ce sujet "tabou" justifie de parler au "neutre" plutôt qu'au "Je/nous", mais je trouve les options possibles intéressantes, comme les références URL que l'on trouverait sur le web (on pourrait parler d'un livre ou un autre nous expliquant "comment chier dans les bois (dixit le titre)", et autre).

Bonjour,

Je ne peux guère évoquer les trajets transfrontaliers ou transnationaux, par contre, pour ce qui concerne les voyages en France... je gère mes dépôts de bilans et autres démoulages de cakes assez simplement: un rouleau de papier-toilette fait parti de mon attirail de cyclo-campeur (puisque les campings incluent rarement le papier dans leurs prestations, même si cela arrive occasionnellement), mais il est rare que je sois dans l'urgence au point de devoir m'arrêter au fin fin d'un bois. Ou dans un endroit tout aussi discret et peu fréquenté. La plupart du temps, il y a moyen de patienter jusqu'au prochain village achalandé d'un bistrot, même cradingue et peu accueillant.

Jusqu'à maintenant, jamais je n'avais envisagé l'idée du sac plastique, et ça n'est pas dans mes projets, ni immédiats, ni lointains: que nous ayons, collectivement, nous autres les cyclotouristes, à respecter les autochtones, soit. En évitant de nous soulager n'importe où, et dans n'importe quelle cabane. Mais enfin, nous ne sommes pas des chiens. Et je n'imagine trimbaler un kilo de merde pendant what kilomètres, en attendant la prochaine poubelle...

Parenthèse: souvent, lorsque je m'arrête sur des bords de route ou des aires de repos, je constate l'effroyable quantité de déchets qui infeste la moindre départementale de notre beau pays. Rapporté à la production de quelques cyclotouristes, je me dis que les ordres de grandeur ne sont pas les mêmes. D'ailleurs, puisque j'évoque le sujet des déchets et détritus divers, il y a toujours, dans mon attirail, une poche plastique réutilisable qui fait office de poubelle provisoire. Autrement dit: je ne laisse rien derrière moi, si ce n'est quelques rares étrons. :yikes :mrgreen:

A+

Miles.


Méfiez-vous des gens qui ne rient pas: ce ne sont pas des gens sérieux.
Avatar de l’utilisateur

Manouche
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 555
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par Manouche »

Tiens, il faudra que j'aille vérifier comment les toilettes publiques sont indiquées, dans mon village. En tout cas, l'eau de la petite fontaine sur la place est potable, car il y avait eu volonté d'y offrir de l'eau potable aux promeneurs et cyclistes !!
Il y a dans les villages des toilettes publiques, mais pas souvent indiquées.
J'en ai fait l'expérience à l'automne dernier, ayant dérangé un vieux monsieur pendant sa sieste pour faire remplir ma gourde, je me suis aperçue à environ 50 mètres plus loin qu'il y avait point d'eau et toilette au centre du village. Mais c'est en voulant photographier l'église et que j'ai eu posé mon vélo contre le petit bâtiment en question, que je me suis aperçu que c'était les WC-lavabos du village.
Sinon, un champ de maïs en creusant un petit trou. mais surtout pas derrière un arbre ou dans un bosquet que l'on repère facilement car déjà (mal) utilisé par des promeneurs précédents qui ont largement laissé des traces de leur passage.
En résumé, on arrive quand même à trouver quelque endroit et à repartir en laissant le lieu dans "l'état dans lequel on aurait voulu le trouver".
Mais oui, que des gamins retrouvent leur cabane souillée ne m'étonne pas.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

Ravélo Bernard
Membre actif
Membre actif
Messages : 408
Inscription : ven. 23 févr. 2018 18:18
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Âge : 60
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par Ravélo Bernard »

Yop

Pedrodelaluna habite, comme moi, en Belgique et faut bien avouer que chez nous, les toilettes publiques ne sont pas légion, voir même inexistantes.

Par contre, en France, on en trouve quand même bcp plus facilement et souvent dans un très bon état.


Ravélo Bernard
Image
Membre de la FFBC
Membre du GRACQ
Mon site : Peuples Cavaliers
Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 403
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par velosiped »

Pedrodelaluna a écrit : jeu. 28 mai 2020 17:37 Du papier toilette en plus dans les bagages? Un sac en plastique comme pour les chiens, ... :mrgreen:
j'emporte toujours un peu de PQ, mais j'ai toujours sous la main (enfin sur le sommet d'une sacoche) un sachet ziplok avec un chiffon microfibre humide + un bout de savon, et je me rince avec ça + un peu d'eau. Ca permet de garder le popotin + propre sans laisser des monticules de papier derrière soi. Quand le sol s'y prête, j'enfouis ma production, mais il arrive que je l'abandonne en plein air, comme le font les vaches et les moutons.


Avatar de l’utilisateur

pimou
Membre actif
Membre actif
Messages : 202
Inscription : mar. 6 août 2019 09:38
Localisation : Waremme (Be)
Âge : 42
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par pimou »

Je confirme que les toilettes publiques semblent extrêmement rares par ici. Les latrines publiques ne semblent pas intéresser les politiciens :lol: Idem pour les accès à l'eau mais je connais peut-être mal tous les bons filons. A priori peut-être du côté des toutes les infrastructures publiques ou communales : centres sportifs, points d'info touristique, gares,..
Dans l'urgence et à défaut de café ouvert, il m'est déjà arrivé d'utiliser la toilette mobile trouvé sur un chantier de construction ("caty cabine" par ici ;-) ). Quel bonheur malgré le côté spartiate du lieu ;-)



masu39
Membre actif
Membre actif
Messages : 98
Inscription : mar. 19 mai 2020 18:35
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par masu39 »

Bonjour,

pour avoir par mon ancien métier, eu l'occasion de beaucoup chier dans les bois, j'ai pu faire quelques observations qui devraient vous rassurer. Les forêts sont peuplées d'animaux, et pourtant vous y trouver nettement moins de fèces que sur un trottoir parisien, même si le ramassage de crottes s'est malgré tour répandu. Dans la nature ceux que nous nommons avec difficulté, un peu gênés par ce déchet organique qu'il faut bien évacuer, fait le bonheur de bien d'autres êtres vivants dont il est le pain quotidien. Merci mouches, bouviers et autres coprophages qui valorisez en le réutilisant le déchet merdeux d'êtres vivants bien plus gros que vous.
Je n'ai jamais lu le fameux best-seller, mais je tire de mes observations de terrain :
- en période active de végétation, la merde disparait en quelques jours.
- la méthode qui me parait la plus écologique. Trouver un coin un peu éloigné des chemins. Déposer son offrande à même le sol en osant à la regarder en face. Je ne suis pas partisan de l'enterrer, pas la peine de déranger la faune qui vit sous terre parce que nos parents nous ont dit que le caca c'était sale, éventuellement mettre quelques feuilles dessus, même si le risque, faible, est qu'un promeneur posant innocemment le pied sur des feuilles mortes se mettent à pousser des jurons. Et plutôt que de se torcher le derrière, on utilise de l'eau, à la musulmane. La mousse humide c'est pas mal aussi, mais on dérange aussi des petites bêtes. L'hiver, la neige c'est pas mal et ça resserre les tissus. :)
On évite évidemment les bordures de cours d'eau et la flotte en général (fausse impression de propreté et vrai risque bactériologique).
Et on évite les bords de parking, où nos frères humains, habitués à la présence de lieux d'aisances (que la densification de l'habitat rend nécessaires), ornent d'étrons jetés à la va-vite, plus effrayé par la forêt que par le risque d'être surpris accroupi.


Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2783
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 56
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par AngstromCyclo »

masu39 a écrit : ven. 29 mai 2020 10:10 Bonjour,

pour avoir par mon ancien métier, eu l'occasion de beaucoup chier dans les bois, j'ai pu faire quelques observations qui devraient vous rassurer. Les forêts sont peuplées d'animaux, et pourtant vous y trouver nettement moins de fèces que sur un trottoir parisien, même si le ramassage de crottes s'est malgré tour répandu. Dans la nature ceux que nous nommons avec difficulté, un peu gênés par ce déchet organique qu'il faut bien évacuer, fait le bonheur de bien d'autres êtres vivants dont il est le pain quotidien. Merci mouches, bouviers et autres coprophages qui valorisez en le réutilisant le déchet merdeux d'êtres vivants bien plus gros que vous.
Je n'ai jamais lu le fameux best-seller, mais je tire de mes observations de terrain :
- en période active de végétation, la merde disparait en quelques jours.
- la méthode qui me parait la plus écologique. Trouver un coin un peu éloigné des chemins. Déposer son offrande à même le sol en osant à la regarder en face. Je ne suis pas partisan de l'enterrer, pas la peine de déranger la faune qui vit sous terre parce que nos parents nous ont dit que le caca c'était sale, éventuellement mettre quelques feuilles dessus, même si le risque, faible, est qu'un promeneur posant innocemment le pied sur des feuilles mortes se mettent à pousser des jurons. Et plutôt que de se torcher le derrière, on utilise de l'eau, à la musulmane. La mousse humide c'est pas mal aussi, mais on dérange aussi des petites bêtes. L'hiver, la neige c'est pas mal et ça resserre les tissus. :)
On évite évidemment les bordures de cours d'eau et la flotte en général (fausse impression de propreté et vrai risque bactériologique).
Et on évite les bords de parking, où nos frères humains, habitués à la présence de lieux d'aisances (que la densification de l'habitat rend nécessaires), ornent d'étrons jetés à la va-vite, plus effrayé par la forêt que par le risque d'être surpris accroupi.
Tu as tout à fait raison et ton expérience professionnelle donne du crédit à ton avis.

Quand j'enterre, c'est qu'il y a un petit risque que des promeneurs passent dans le coin. En forêt, je quitte les sentiers et ça suffit.

Finalement, la seule chose vraiment indispensable, à ne pas oublier, c'est tout simplement du savon, puisqu'on a en général de l'eau dans un bidon.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo
Avatar de l’utilisateur

EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 684
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 37
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Un sujet tabou... Arrêt du coin, feuillée, ... toilettes publiques???

Message par EgaregEtKristell »

Personnellement, j'ai toujours pu trouver un café pour siroter un coca ou un café avant d'utiliser les toilettes et sur les BRM ça permettait aussi de tamponner la carte de route.


Répondre