Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: une nouvelle option pour le cyclotourisme?

Un forum entièrement dédié aux matériels, équipements, etc.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2687
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 56
Contact :
Status : Hors-ligne

Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: une nouvelle option pour le cyclotourisme?

Message par AngstromCyclo »

[Edit]
Suite à l'échange intéressant initié par ce post, je l'ai modifié en prenant en compte les remarques judicieuses de Pat et Phil sur la question du triple (et de la progressivité).

L'annonce d'il y a quelques jours de la part de Shimano du groupe GRX démontre l'une des plus importantes évolutions depuis l'arrivée du VTT. Enfin, les fabricants semblent tenir compte des besoins des cyclistes "normaux" et pas uniquement ceux qui recherchent les performances en compétition. Jusqu'ici, les nouveautés étaient quasi systématiquement orientées vers une pratique compétition (ou présentée comme telle) avec un "ruissellement" vers les produits plus grand public et les gammes inférieures.
Je n'ai pas l'intention ni le temps de rentrer dans les détails, mais je vous partage le principal, selon moi.

1) De quoi s'agit-t-il?
Une série déclinée en 3 gammes (équivalent Ultegra, 105 et Tiagra), avec au choix du mécanique ou de l'électronique (Di2). Je n'y connais rien à cette gamme électrifiée à commandes sans fils et ne m'y intéresse pas par principe (déjà assez de batteries avec appareil photo et téléphone).
Transmission:
Un nouveau groupe de transmission destiné au marché en plein boom du Gravel mais en réalité pertinent pour le cyclotourisme tel que je l'entends en tous cas.
Concrètement, il introduit des nouveaux pédaliers en mono (1x11) ou double (2x11 ou 2x10) avec des tailles de plateaux pour gens normaux (48x31 ou 46x30). Le mono est pour ceux qui roulent sur des terrains sans grosses côtes et qui recherchent la simplicité. Le double est pour la plupart des cyclos, à mon avis (je reviendrai sur l'absence de triple). Combinée à des cassettes de 11 à 36 voir 40 ou 42 dents, on a une amplitude de développements adaptée au cyclotourisme dans toutes les géographies, toutes les routes/chemins, toutes les formes du cycliste (aux 2 sens du terme :wink: ) et tous les chargements (raisonnables) pour des vélos de cyclotourisme. Si on veut plus (cyclo-camping tour-du-monde), il reste les groupes VTT qui ont fait largement leurs preuves et si on veut rester sur des triples, on reste sur la gamme Shimano Tiagra ou Sora.
Freins
Shimano a conçu une nouvelle gamme de leviers de freins avec plus de confort, plus de bras de levier pour une puissance de freinage aux cocottes supérieure et quelle surprise, des mini-freins supplémentaires (genre cyclocross) pour freiner du milieu du cintre, en complément des leviers cocotes!
Image
Photo en provenance de l'article (en anglais) de road.cc ici
Vraiment intéressant comme proposition! Une nouvelle preuve que l'innovation radicale n'existe pas mais qu'en étant ouvert, on peut reprendre les idées des anciens en les adaptant/améliorant. Ces freins sont des freins à disques hydrauliques.
Roues
Je n'ai pas regardé mais ils sortent des roues en 700 et 650B adaptées pour des pneus larges (on appelait ça ballon il y a 50 ans :wink: ) et pour freinage à disques.

2) Pas de triple?
Au risque de relancer un débat moult fois discuté sur le forum, le triple ne fait pas partie de ce groupe.
Problèmes avec un triple:
  • prend de la place dont on a besoin pour offrir le choix de pneus larges (>40) en gardant un écartement au pédalier identique (Q Factor)
  • difficultés de réglage avec cassettes 10 ou 11 v et l'indexation
  • coût/prix
Plus besoin de triple?

Il faut bien voir que le triple a été inventé pour offrir des développements supplémentaires à une époque où on avait 5 pignons et 28 voire 30 dents max à l'arrière (et souvent pas plus de 25).
Avec un petit plateau du double à 30 (ce qui était la taille du petit des premiers triples au temps où on avait du 52/42/30) et des cassettes avec pignons à 36, 40 ou 42, on n'a plus besoin de mini-plateaux à 26 ou 28.
Concernant la ligne de chaîne, comme je l'ai déjà écrit, les chaînes modernes sont plus souples. L'angle plus ouvert fait certes perdre théoriquement de l'efficacité (les lois de la physique) mais c'est marginal (j'ai fait rapidos les calculs et on est dans quelques % de perte d'efficacité).
Quant au 46 ou 48, c'est largement suffisant avec un pignon à 11 dents derrière.
Le triple n'est donc plus nécessaire pour répondre aux besoins d'amplitude de développements.

Ceci dit, l'amplitude n'est pas le seul facteur impactant le confort du cyclo: la progressivité entre les développements en fait aussi partie. L'avantage du triple reste inchangé en ce domaine. L'énorme différence entre les 2 plateaux du groupe GRX crée un très gros écart au moment de passer d'un plateau à l'autre, obligeant à jouer sur le dérailleur AR. Certes c'est plus simple avec des manettes au guidon (2 mains pour faire le passage) mais ça reste un problème. Sur un triple comme le mien, je passe souvent dur le petit plateau sasn avoir à revenir sur un plus petit pignon. La transition est assez naturelle.

Le triple plateau reste au catalogue de Shimano (Tiagra) et Campagnolo, contrairement à SRAM (qui voudrait imposer le mono).
Mais la compatibilité des manettes de freins/vitesses GRX avec le Tiagra reste à confirmer.


3) Pourquoi cette annonce est-elle significative?

Depuis la fin des années 80 et l'arrivée du VTT, les fabricants/vendeurs de vélos de route ont lobotomisé le marché (nous) en faisant croire à tout le monde que le meilleur vélo est celui qui est le plus proche de celui utilisé par les coureurs pros sur route. Ils nous ont contraints à acheter des vélos inadaptés à notre pratique. Si on n'était pas content parce qu'on voulait rouler sur des routes "normales" (et de temps en temps des routes non goudronnées), en transportant quelqu'affaires, sans se faire mal à la nuque ou au dos etc., , on n'avait qu'à aller au diable ou:
1) rouler sur des vieux vélo
2) passer au VTT (ce que j'ai fait entre 1987 et 2009)
3) se restreindre en choisissant des VTC
4) plus tard, opter pour des tanks à l'allemande conçus pour rouler autour du monde

Grâce à quelques personnes et à Internet (qui a permis à ces personnes de se faire connaitre sans passer par les canaux dominants que sont les fabricants, la presse du cycle qui ne vit que par et pour les premiers, les détaillants qui vendent ce qu'on leur demande de vendre), un nombre grandissant de cycliste a "vu la lumière". Oui, le vélo peut redevenir ce qu'il a été: un fantastique moyen de découverte, de rencontre. On n'est pas forcé de rouler sur des billards à se chronométrer dans la monté e de l'Alpe d'Huez. On n'est pas forcé de devoir partir avec 2 vélos (route et VTT) si on veut rouler pépère, etc.

C'est parce que Shimano, l'équipementier dominant du cycle, a conçu ce groupe en écoutant les pratiquants non compétiteurs au lieu de viser les coureurs que cette annonce est importante à mes yeux. Comme c'est noté par tous, elle est tardive. C'est un élément supplémentaire qui indique que c'est pris au sérieux par le fabricant car ils semblent avoir fait bien plus que rebadger des produits existants (même si ils reprennent plusieurs concepts déjà mis en oeuvre sur des produits disponibles, notamment les dérailleurs AR). Cette annonce confirme donc la tendance dont nous parlons depuis environ un an, corroborée par la sortie de la gamme Triban 520 par DKT, initiée depuis plusieurs années par des fabricants moins dominants comme Genesis. Mais ces acteurs sont dépendants des équipementiers, peu nombreux, pour doter leurs vélos des groupes adéquats. C'était faisable à des prix élevés. Ca devrait être abordable désormais, (même si on n'a pas encore les prix).

L'élément déclencheur de ce mouvement de retour vers des vélos pour toutes sortes d'utilisations détachées de la compétition sur route a été initié par Jan Heine en démontrant l'intérêt des pneus larges et souples et en prouvant que confort et performance vont de pair alors que la doctrine était qu'il fallait choisir entre les 2. Les pneus larges permettent de rouler sur pistes gravier et sur route avec le même vélo dans une seule sortie. Pas besoin de VTT pour les pistes; pas besoin de vélo de course pour les routes. Grâce au bike-packing, l'image poussiéreuse des sacoches a été éliminée et donc les cyclos se sont remis à envisager les sorties en autonomie légère, et ont logiquement demandé des moyens de fixer des contenants sur le cadre. Les œillets de fixation sont miraculeusement revenus sur les vélos, et en catimini les porte-bagages. Idem pour les garde-boues. Jan Heine a fait ce que personne n'avait fait: il a regardé l'histoire du cycle (particulièrement français) avec un œil bienveillant, intéressé et sans l'a priori que ce qui est nouveau est mieux. Il a utilisé ses compétences d'ingénieur, son amour du cyclisme, ses qualités de communicant pour "recréer" un marché pour des vélos de cyclotourisme performants et donnant du plaisir à rouler en partant à l'aventure.
Bref, le cyclotourisme ringard (les cyclos s'étaient pour beaucoup ringardisés aussi par leur faute) renait de ses cendres par le biais du "gravel" et des "adventure bikes". Franchement, ça me fait sourire mais j'ai arrêté de m'en offusquer puisque désormais, le marketing des grandes marques, celui-là même qui nous a privé des vélos que nous voulions, vient souffler dans le bon sens.

En ce qui me concerne, je trouve qu'un problème persiste: le noir domine !!! Pas possible de s'équiper avec une version "argent" (j'ai poli mon moyeux Shimano LX de 28 ans qui est redevenu comme neuf et il est magnifique!). Il reste les marques plus confidentielles (SunXCD, René Herse, etc.) mais là on paie le prix fort.

PS: je me rends compte que je n'ai pas parlé de la Confrérie des 650. L'évolution du marché leur donne sacrément raison sur de nombreux points techniques en tenant bon sur des choix techniques issus de l'histoire de l'industrie française du cycle et de la pratique cyclotouriste tricolore. Malheureusement, même si leur influence a été décisive au moment où on ne trouvait plus rien, leur impact auprès d'un plus grand nombre reste très limité de par leur approche philosophico-politique et leurs postures qui limite de facto leur audience. Ca n'est pas un problème, c'est un choix (respectable).
Je serai curieux de voir/lire comment il vont réagir à toutes ces annonces qui, objectivement, donne à leurs positions historiques une validation intéressante. Les américains (et notamment Jan Heine) avec leur approche plus pragmatique démontre l'abîme culturel entre eux et nous, les français. Je ne peux m'empêcher de le regretter quand je constate (encore une fois) que les idées de bases et les technologies étaient parfaitement maîtrisées chez nous et que nous allons importer tout cela d'Asie...
Dernière modification par AngstromCyclo le ven. 10 mai 2019 10:31, modifié 10 fois.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

claude19
Membre actif
Membre actif
Messages : 409
Inscription : sam. 6 juin 2015 15:57
Localisation : sud Corrèze / nord du Lot
Âge : 73
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: enfin!

Message par claude19 »

Merci pour cette présentation bien expliquée et détaillée .



Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1963
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: enfin!

Message par Hristo »

Chouette présentation et bonne nouvelle en effet. On considère enfin les cylotouristes


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

Singerse
Membre
Membre
Messages : 73
Inscription : lun. 31 déc. 2018 19:25
Localisation : Béziers nord
Âge : 61
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: enfin!

Message par Singerse »

Bonjour à tous,
super présentation de la part d' AngstromCyclo (comme d'habitude) et bravo pour ces produits qui vont dans le bon sens. 2 petits bémols quand même: 48/31 et 46/30, c'est 17 et 16 dents d'écart entre les deux plateaux, pour moi c'est trop et associés à des cassettes 11/32 ou, pire, 11/36 ça fait des braquets avec des trous trop importants. De plus, quand le 48 devient trop gros sur un faut-plat montant, le passage sur le 31 obligera à croiser d'une manière qui me dérange, même si les chaines 10 ou 11 vitesses l'encaissent assez bien. Les manettes de frein en haut du guidon gênent pour mettre un décaleur de sacoche ou un klick-fix. Vous allez me dire que je pinaille mais pour moi c'est important, je ne crache pas dans la soupe et je trouve que ça va plutôt dans le bon sens, mais ça ne remplacera jamais un triple (je crois que le tiagra 10 v triple existe toujours)et une cassette bien étagée. Sur une randonneuse légère moderne, il me semble qu'un 46/34 associé à une cassette 11 v 11/30 ou 11/32 permet de passer partout. Depuis quelques temps on nous explique qu'il faut énormément mouliner et avoir de tous petits braquets. C'est vrai pour un cyclocampeur mais pas forcément pour le cyclo qui roule avec seulement une sacoche de guidon, à trop vouloir pédaler "petit" on perd la faculté d'emmener du braquet et on perd de la puissance. Voilà, c'est mon avis et ça n'engage que moi. :wink: A ++++++++++++++

PAT.


Bof, moi ça passe ou ça casse ............

Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2687
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 56
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: enfin!

Message par AngstromCyclo »

Singerse a écrit :
jeu. 9 mai 2019 17:51
Bonjour à tous,
super présentation de la part d' AngstromCyclo (comme d'habitude) et bravo pour ces produits qui vont dans le bon sens. 2 petits bémols quand même: 48/31 et 46/30, c'est 17 et 16 dents d'écart entre les deux plateaux, pour moi c'est trop et associés à des cassettes 11/32 ou, pire, 11/36 ça fait des braquets avec des trous trop importants. De plus, quand le 48 devient trop gros sur un faut-plat montant, le passage sur le 31 obligera à croiser d'une manière qui me dérange, même si les chaines 10 ou 11 vitesses l'encaissent assez bien. Les manettes de frein en haut du guidon gênent pour mettre un décaleur de sacoche ou un klick-fix. Vous allez me dire que je pinaille mais pour moi c'est important, je ne crache pas dans la soupe et je trouve que ça va plutôt dans le bon sens, mais ça ne remplacera jamais un triple (je crois que le tiagra 10 v triple existe toujours)et une cassette bien étagée. Sur une randonneuse légère moderne, il me semble qu'un 46/34 associé à une cassette 11 v 11/30 ou 11/32 permet de passer partout. Depuis quelques temps on nous explique qu'il faut énormément mouliner et avoir de tous petits braquets. C'est vrai pour un cyclocampeur mais pas forcément pour le cyclo qui roule avec seulement une sacoche de guidon, à trop vouloir pédaler "petit" on perd la faculté d'emmener du braquet et on perd de la puissance. Voilà, c'est mon avis et ça n'engage que moi. :wink: A ++++++++++++++

PAT.
Merci Pat pour ta contribution très intéressante (et accessoirement ton compliment).
Je dois dire que n'ayant pas utilisé cette configuration, je ne peux pas faire de commentaire lié à une expérience. Tu as raison qu'au moment de changer du 46 au 30, il va aussi falloir tomber des pignons. La progressivité du triple est perdue. Actuellement, je ne peux utiliser mon 52 donc je suis sur un double et passe de 40 à 30. Mais en réalité, même avec 5 vitesses entre 14 et 28, je ne passe pas très souvent sur le petit (30). Quand il est temps de le faire, effectivement, je n'ai pas besoin de redescendre de pignons. Il y a une progressivité intéressante. Donc ton point est valide.
Par contre, je n'ai pas l'expérience de 10 ou 11 v mais j'imagine que je ne devrais pas souvent basculer d'un plateau à l'autre. Dès que j'approcherais une montée assez raide, je passerais sur le 30 et j'y resterais. Par contre, la plupart du temps, si ça n'est pas trop raide, je pense que le 46 devrait suffire avec un 36 derrière (2,75m) (10 km/h environ). Donc le nombre de changement de plateaux doit être assez limité in fine.

Mais cette remarque est quand même intéressante et montre que je ne suis pas comme vous (avec Phil) très calé en braquets. Je grimpe sans faire de calcul mental :lol: (j'écoute le cui-cui des oiseaux :wink: )

Pour les mini-leviers, effectivement, plus compatible avec système klick-fix. Mais ça doit marcher avec une sacoche sur porte-paquet pas trop haute. Evidemment ces mini-leviers ne sont pas obligatoires, surtout que les nouveaux leviers sont censés être beaucoup plus doux et nécessiter moins de force avec l'hydraulique et leur bras de levier plus long.
à trop vouloir pédaler "petit" on perd la faculté d'emmener du braquet et on perd de la puissance.
+1
Je l'ai déjà écrit ici. Je trouve qu'on en fait trop sur le "moulinage". J'emmène des braquets plus gros que pas mal de gens et je n'ai jamais eu de douleurs. Je pense que ça me donne une capacité à rouler avec mon vieux vélo même un peu chargé (j'ai traversé les Alpes par les grands col en autonomie légère - pas de tente- avec un 52/40/30 et 14-28). Il y a des moments où j'aurais pu utiliser un 30 derrière ou un 28 devant, masi dasn l'ensemble je n'ai pas le souvenir d'avoir souffert de développements trop longs.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Singerse
Membre
Membre
Messages : 73
Inscription : lun. 31 déc. 2018 19:25
Localisation : Béziers nord
Âge : 61
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par Singerse »

46 devant et 36 derrière 2,75 m, certe mais tu croises complètement et ça veut dire que tu as une 11/36 qui, même en 11 v est mal étagée. J'ai eu beaucoup de mal à me faire au pédalier compact à cause de l'écart important de 16 dents et sur mes courses carbone j'ai "triché" en remplaçant le plateau de 34 par un 36, ça m'a obligé à mettre une cassette plus "grosse" (et moins bien étagée) 11/30 au lieu de 11/27 ou 28 car autrement je piochais dans les grosses bosses (Ventoux par exemple). On me répondra que si j'avais des jambes, une 11/25 me suffirait et elle serait bien étagée mais, voilà, je n'ai pas les jambes, donc ... Dans l'absolu, un pédalier 46/30 et une grosse cassette 11/36 permet à un cyclocampeur de s'en sortir à peu près partout mais au détriment de l'étagement, donc de la progressivité. :mrgreen: A ++++++++++

PAT.


Bof, moi ça passe ou ça casse ............


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2444
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 54
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par vaber »

Ah je suis partagé là dessus. D'un coté c'est bien qu'un équipementier comme Shimano s'intéresse aux cyclotouristes d'autant qu'il n'avait qu'à piocher dans son catalogue en mariant des composants venus du cyclocross avec ceux venus de la route. Mais ne pinaillons pas c'est un début. Après c'est vrais vous avez dus vous en rendre compte j'ai la manie des braquets et des tableaux de développements. Pour satisfaire à cette manie j'ai réfléchi là dessus cet hiver afin de voir ce que donnerais pour moi une transmission avec 46-30 devant et 9 ou 10v derrière. Les pédaliers TA pro ont cet avantage de pouvoir êtres "malléables" au niveau des dentures de plateau. J'avais buté sur ce, que je considère aussi avec Pat, comme un handicap ou plutôt une gêne. C'est à dire le fait de se retrouver sur les faux plats ou par vent de face le cul entre deux chaises. Trop court sur le petit ou chaine en travers et trop long sur le gros. Ou bien à prendre du 46-34 mais avec d'énormes couronnes de 34 ou 36 dents derrière que je trouvent bien disgracieuses tout comme les dérailleurs à très longues chapes mais bon ceci n'est pas dénudé d'un peu (beaucoup) de partialité.
Personnellement je n'arrive pas à trouver plus polyvalent et adapté à mes besoins qu'un triple avec 7 ou 8v à l'arrière et pas plus car sinon il y a trop de doublons. Peut être que dans des régions plus plates ou avec de vrais cuisses le 46 ou 48-30 s'impose mais vu ma pratique je suis 65% du temps sur le 40 dent avec 17-19 ou 21 derrière. Le petit plateau (30d) c'est pour tout ce qui est inférieur à 3m de développement et le 50 dents avec les trois couronnes de gauche 19-17-15d pour les descentes et les faut plats descendants, avec vent de dos :wink:
Bien sur je suis conscient que je devrait tirer plus gros mais d'une j'aime bien mouliner et de deux je n'arrive pas à emmener efficacement le 50/15 sur le plat et dans du 10% le 30/28 se fait dur si cela dépasse 2 ou 3km.

Après quel va être l'accueil de la clientèle. Acceptera elle de braver les quolibets des autres cyclos avec ces petits moulins :lol: C'est peut être bête mais un plateau de 50 ou 52d ça vous pose un cyclo quitte à l'emmener à 60tr/min à 25km/h. C'est pas vraiment idiot mais c'est humain. Quant je sort ma Méral avec son pédalier 44-40-26 il y en a qui restent perplexes mais ils ne viennent pas me pousser dans le dernier des cinq kilomètre à 9% de la cote de Costecalde :wink: C'est marrant mais les cyclotouristes du club de St Affrique je ne les croise jamais dans ces raidillons mais toujours dans la plaine à enquiller à 27km/h. Un de leurs membre m'a même avoué qu'il sortait de moins en moins avec eux car ils privilégiais toujours les 2 ou 3 parcours habituels avec une seule bosse mais refusaient d'aller user les dents de droite sur des parcours bien accidentés. Un voisin à moi de 70ans est passé il y a deux ans d'un 52-39 et 11-23 qu'il avait plaisir à me dire que c'était des braquets de "pro" et que c'était pas pour tout le monde a un VAE de route mais avec la batterie très discrète et un grand plateau de 50d :diablotin .
C'est comme ça. Je suis curieux de voir la part de marché de ces nouveaux groupes et quel pourcentage les utilisera sur des machine dédiées à la route.

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2687
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 56
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par AngstromCyclo »

Intéressantes vos réponses. Merci.
Le problème de l'étagement est réel et c'est ce que tu confirmes aussi Phil. Pat a l'expérience du compact. Je privilégie toujours les retours réels sur la théorie.
Ce que tu dis sur les sorties club, Phil, je suis d'accord; l'avis des copains du club est très important. Maintenant, je pense que la pratique club ça n'est pas la plus dynamique en ce moment. Il y a de plus en plus de gens qui pratiquent de manière plus informelle. Je pense que le gars qui se met au vélo de route va être intéressé par les avantages d'un vélo polyvalent mais qui reste roulant. Le marché gravel est encore très limité mais il est très dynamique. Mon propos était de dire qu'avec une offre adaptée à des pratiques plus polyvalentes, ces pratiques vont se développer plus vite que celle en club (comme tu l'écris Phil, les cyclos de club tendent à faire toujours les mêmes circuits sur des routes très roulantes qui permettent de soigner les moyennes; je l'ai constaté personnellement chez moi et c'est pas du tout attirant).

On va voir comment ça va prendre, notamment en France qui est un marché un peu particulier.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Singerse
Membre
Membre
Messages : 73
Inscription : lun. 31 déc. 2018 19:25
Localisation : Béziers nord
Âge : 61
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par Singerse »

Bonjour,
je persiste à penser qu'un bon étagement (maxi 0,50 m d'écart entre deux braquets) est crucial pour rouler longtemps sans à-coups, c'est impossible avec les cassettes 11/34 ou 11/36. Conjugués avec les plateaux 46/30 ou, pire, 48/31 ça induit des trous énormes difficilement gérables. J'ai du mal à penser que l'on pourra avec ce système remplacer les bon vieux triples, mais les nouveaux cyclos, qui n'auront rien connu d'autre, vont certainement s'y habituer, quant à nous, les tatillons du braquet "parfait", nous ferons avec ou continuerons de rouler avec nos vieilleries. Ne pensez pas que je suis un passéiste, je pense que 10 ou 11 pignons derrière sont mieux que 5 ou 6 (je roule avec les deux configurations, donc je peux comparer) et je ne suis pas un adepte de l'étagement en "dent et demi" (Phil comprendra :coucou2 ) mais j'aime rouler avec fluidité, c'est moins fatiguant quand on fait des sorties longues à vitesse soutenue. Et je ne vous ai pas (encore) parlé de la longueur des manivelles qui est aussi très importante(pas tout le même jour) :lol:
A +++++++++++++++

PAT.


Bof, moi ça passe ou ça casse ............

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1963
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par Hristo »

Perso j'ai étage ma randonneuse en compact 10v en 44/34 et 11/28. Pas trop de trous et ça permet de tout passer sereinement y compris en montagne (quoique au delà de 15% un 32 serait bien mais c'est pas fréquent).


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

Singerse
Membre
Membre
Messages : 73
Inscription : lun. 31 déc. 2018 19:25
Localisation : Béziers nord
Âge : 61
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par Singerse »

Tu dois avoir des bonnes jambes car 34/28, à partir de 12 %, je pioche sévèrement si ça dure. C'est pourquoi ma nouvelle randonneuse très légère, qui arrive dans quelques jours ( mon cadeau pour mes 60 ans) sera en 46/34 et 11/30. Avec ça, je devrais être tranquille dans tous les cas de figure.


Bof, moi ça passe ou ça casse ............

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1963
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par Hristo »

Singerse a écrit :
ven. 10 mai 2019 10:18
Tu dois avoir des bonnes jambes car 34/28, à partir de 12 %, je pioche sévèrement si ça dure. C'est pourquoi ma nouvelle randonneuse très légère, qui arrive dans quelques jours ( mon cadeau pour mes 60 ans) sera en 46/34 et 11/30. Avec ça, je devrais être tranquille dans tous les cas de figure.
La pente est rarement à plus de 12 % tout de même... :yikes


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2687
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 56
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par AngstromCyclo »

Hristo a écrit :
ven. 10 mai 2019 10:19
La pente est rarement à plus de 12 % tout de même... :yikes
Chez nous c'est vrai.

Il y a des pays (Grande Bretagne et notamment l'Ecosse, E-U, Islande, et aussi Thailande comme l'a souvent dit Bababobo sur ce forum) etc. où leur DDE ne s'embarrasse pas de faire des routes à lacets: ils les tracent "tout droit" et ça taquine assez souvent les 20%.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1963
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: parfait pour le cyclotourisme!

Message par Hristo »

AngstromCyclo a écrit :
ven. 10 mai 2019 10:39
Hristo a écrit :
ven. 10 mai 2019 10:19
La pente est rarement à plus de 12 % tout de même... :yikes
Chez nous c'est vrai.

Il y a des pays (Grande Bretagne et notamment l'Ecosse, E-U, Islande, et aussi Thailande comme l'a souvent dit Bababobo sur ce forum) etc. où leur DDE ne s'embarrasse pas de faire des routes à lacets: ils les tracent "tout droit" et ça taquine assez souvent les 20%.
J'ai eu le cas vers chez moi mercredi matin, une centaine de mètres à se dévisser les cervicales ! Debout sur le vélo à 6 km/h... Le 32 m'aurait aidé.


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

Singerse
Membre
Membre
Messages : 73
Inscription : lun. 31 déc. 2018 19:25
Localisation : Béziers nord
Âge : 61
Status : Hors-ligne

Re: Nouveau Groupe Shimano GRX Gravel: une nouvelle option pour le cyclotourisme?

Message par Singerse »

Dans le Tarn, au dessus de la Bastide Rouairoux, il y a des passages à 15 ou 16 % plusieurs fois de suite et rapprochés, les premiers tu les passes " à l'arrache " et les suivants , ben tu les montes comme tu peux et des fois à pieds. Comme quoi, les braquets parfaits n'existent pas, les circonstances commandent ! :yikes


Bof, moi ça passe ou ça casse ............

Répondre