Voyager léger

Un forum entièrement dédié aux matériels, équipements, etc.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1735
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Voyager léger

Message par Hristo » mer. 13 juin 2018 09:54

Aloha,

un site qui m'a beaucoup inspiré dans ma démarche de voyage léger : http://ultralightcycling.blogspot.com/

Que ce soit à pied ou à vélo en effet, je voyage plutôt léger dans ma démarche. Je pars sur de courtes périodes eu égard à mes responsabilités de jeune père de famille. Mais la démarche décrite dans ce site (in english, sorry) est je trouve très intéressante. Je ne mets pas en balance le voyage sacoche classique et la démarche légère mais plus j'avance et plus je m'allège (sur le matériel emporté, sur le poids de mes vélos et sur mon propre poids :lol: ).

En ce jour pluvieux, vous allez voir, ce site est bien illustré...


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2274
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par AngstromCyclo » mer. 13 juin 2018 10:49

Je connais ce site et je le trouve aussi excellent. J'aime l'approche générale très "tête sur les épaules" de cet homme.
Je lis et prends en compte sans appliquer réellement. Ce qui importe, c'est la démarche qui consiste à prendre du recul: prendre ou ne pas prendre. Quel est le besoin? quel est le problème? Le règlement d'un problème m'apporte quoi?

C'est pour ça que j'ai 2 vélos:
- 1 pour la randonnée légère. Je pars pour 1, 2 voire 6 jours, sans ma femme. J'ai envie de faire des parcours plus longs et plus engagés. Le poids a un impact sur la longueur des étapes et donc la faisabilité du projet. Je suis clairement dans une logique de frugalité pour arriver à atteindre mon objectif, mais pas du tout dans celle de progression perpétuelle fondée sur les mesures quantitatives ou les records, même personels. La recherche de l'optimisation jusqu'à l'asymptote ne m'intéresse pas. Ma randonneuse Méral est loin d'être légère selon les critères actuels mais j'ai quand même fait ma traversée des Alpes avec sans souffrir particulièrement. Je n'ai donc pas l'intention de la changer.

- 1 VTT acier de 1992 transformé en vélo de voyage. Je peux le charger avec le matos de cyclo-camping nécessaire pour obtenir un niveau de confort qui convient à mon épouse (très important, le WAF) et qui me permet de rouler à la même allure qu'elle (qui a un vélo plus léger et qui porte moins). Gagner en poids serait très facile, mais pour quel gain concret? On s'arrête de rouler quand elle en a assez, pas quand moi je n'en peux plus.

Donc la recherche du gains de poids en voyage est pour moi un moyen pour atteindre un but identifié, pas une fin.

Je constate sur quelques forums que pour certains, c'est un jeu, un tirage de bourre supplémentaire (à qui fera moins lourd) et même une idée fixe.
Ca ne m'intéresse pas.

Par contre, si je me rendais compte qu'en changeant d'approche et/ou de matos je pourrais découvrir de nouveaux parcours, faire de nouvelles choses impossibles à réaliser en procédant comme je le fais actuellement, alors oui, là je suis ouvert au changement. Le statu quo n'est pas plus un postulat de départ que la recherche du toujours mieux.

Les magasins de vélos sponsorisent les clubs cyclistes car ils savent que l'échange et la comparaison entre membres crée une émulation qui pousse à la consommation. C'est un peu la même chose quand on se rapproche des cercles "MUL" ou "BUL". Il y a une escalade qui peut dériver vers des pratiques zoophiles entomologiques contraires à ma religion.

L'approche MUL ou légère fait partie d'une tendance de fond que je trouve néfaste pour la société de tout mesurer et quantifier, même quand les chiffres ne donnent qu'une vision réduite de la réalité ( comment prendre en compte le vent dans la comparaison de performances, essentielle sur les sites comme Strava??).

Un de mes amis qui s'est mis très sérieusement au vélo (dasn une catégorie "anciens", il a participé aux championnats du monde de cyclosportives) me disait le WE dernier que dans une épreuve de contre-la-montre il était arrivé 3ème mais que son coach lui avait dit qu'il avait délivré 5W de puissance en plus sur la course que le vainqueur. Pourquoi donc mon copain n'a-t-il pas gagné? le premier avait un vélo plus aérodynamique, beaucoup plus cher.

Je trouve que ça illustre bien la futilité de toute cette recherche de performance, spécialement dans le cyclisme amateur. Mon copain ne sera peut-être pas champion car il n'est pas prêt à dépenser autant qu'un de ses concurrents. Alors que manifestement, compte tenu des efforts qu'il met dans le vélo (en heures et impact sur sa vie de famille), c'est très important pour lui.
J'ai du mal à comprendre. Mais ça c'est moi. Lui voit ça différemment. Ca ne nous empêche pas d'être de très bons copains.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Topic author
Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1735
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par Hristo » mer. 13 juin 2018 11:14

Merci pour ta réponse très intéressante. En effet je ne suis pas non plus à la recherche du moindre gramme gagné. J'ai vite vu qu'un vélo léger ne servait à rien si le coureur est lourd ! Mais Avec mon mètre soixante et mes soixante kilos, je grimpe mieux que quand je faisais dix kilos de plus...

Je suis vraiment dans une démarche randonneur mais partir léger en effet me permet de rouler seul plus longtemps ou voyager en mode carte bancaire autorise des parcours différents. Mais je m'autorise cette démarche car je pars sur de courtes périodes.

Ta démarche est saine Armstrong (phrase étrange quand même) et je rejoins ta vision. Toutefois dans une vision de voyage court et léger, ce site m'a inspiré pour m'ouvrir des perspectives inédites. Mais ma démarche minimaliste est également la même en photographie : un boîtier léger télémétrique avec un 35mm pour tout faire ; en dessin encre et aquarelle ; mais aussi en randonnée alpine et surtout adoptée au quotidien avec mon approche de la consommation en me posant toujours la question "en ai-je besoin ?". Le matériel que j'emporte doit être utilisé, sinon il reste à la maison. Cette démarche n'est pas en lien avec la consommation à tout prix mais au contraire à une réflexion sur la consommation à tout prix...


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 290
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par velosiped » mer. 13 juin 2018 11:28

quand je suis passée d'un vélo de route Lapierre alu/carbone à ma randonneuse sur mesure, moins lègère (entre 2 et 3 kg d'écart) mais mieux adaptée à mon gabarit, j'ai très vite constaté que le supplément de poids n'était pas très significatif comparé au gain en ergonomie. Je n'avais plus envie de rouler avec mon vélo de route, même pour les randos du week-end sans mon barda de cyclo-campeur : j'ai fini par le revendre d'occasion. Evidemment, avec un vélo de route sur mesure, j'apprécierais le gain de poids, mais ça finirait par représenter un budget vélos et un volume de stockage un peu trop important pour mon usage...

Quant aux bagages, j'ai réduit au fil des ans le poids de certains équipements (tente, popote, vêtements), mais ma motivation était surtout de compenser le fait que je tenais à emporter d'autres accessoires pesants (par exemple un appareil photo de 900g) sans risquer de devoir pousser le vélo trop longtemps dans les ascensions "sérieuses". J'ai trouvé sur le site MUL
https://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=start
des conseils utiles : les marcheurs engagés dans cette démarche ne sont pas tous dans une logique d'achat d'équipements UL, ultra-light... et ultra-lucratifs pour les négociants en sport & loisirs ? Ces randonneurs ont parfois des astuces intéressantes pour bricoler des accessoires polyvalents ou allégés.

Dans un futur proche, mon curseur va encore se déplacer : je viens de me décider à commander un tricycle couché pour continuer à voyager avec un poignet et une épaule estropiés. Cette enclume à 3 roues fera à elle seule à peu près le poids de ma randonneuse + 2 des 4 sacoches... mais je pourrai monter tranquillement à moins de 4 km/h sans perdre l'équilibre.



Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2274
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par AngstromCyclo » mer. 13 juin 2018 11:50

Hristo a écrit :
mer. 13 juin 2018 11:14
Mais ma démarche minimaliste est également la même en photographie : un boîtier léger télémétrique avec un 35mm pour tout faire ; en dessin encre et aquarelle ; mais aussi en randonnée alpine et surtout adoptée au quotidien avec mon approche de la consommation en me posant toujours la question "en ai-je besoin ?". Le matériel que j'emporte doit être utilisé, sinon il reste à la maison. Cette démarche n'est pas en lien avec la consommation à tout prix mais au contraire à une réflexion sur la consommation à tout prix...
Merci pour ta réponse aussi très intéressante. Je me retrouve parfaitement dans ce que tu écris.

En me relisant, je me rends compte que j'ai été un peu catégorique dans mon expression écrite.

J'ai aussi repris à mon compte plusieurs idées "piquées" sur le site des "MUL" et suis loin de mettre tout le monde dans le même sac car il y a autant d'approches que d'individus. Mon propos n'était pas de réduire tous ceux qui pratiquent la démarche à des extrémistes.

Plutôt que de réécrire ou passer du temps à reformuler, je préfère mettre en avant ce que l'auteur du site cité écrit lui-même avec un flegme et une auto-dérision bien britanniques (en paraphrasant):
"Attention, la recherche de réduction de poids est addictive, ... on peut aller trop loin (comme moi)".

Je pense que cela montre bien que c'est un risque. Comme tous les risques, son existence ne signifie pas qu'il survient avec 100% de probabilité (ça ne serait plus un risque). Il y a un curseur à trouver pour chacun en fonction de sa situation.
C'est l'intérêt du partage sur un forum comme ici ou sur des blogs: s'inspirer de ce que d'autres pensent ou font pour se reposer les questions et y trouver ses réponses propres.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2185
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par vaber » mer. 13 juin 2018 21:13

Bonsoir. Heu, pour ceux qui ne maitrisent pas couramment la langue de Shakespeare vous pouvez traduire ces acronymes :? :gne

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

Manouche
Membre actif
Membre actif
Messages : 360
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par Manouche » jeu. 14 juin 2018 06:18

Bonjour,
"Dites moi ce dont vous avez besoin, je vous expliquerai comment vous en passer" Coluche.
J'avais consulté le site de randonner léger il y a quelques mois, puis j'étais partie en trek avec du matériel photo lourd ! Parce que la photo faisait partie de ce voyage.
J'avais rencontré des gens qui faisaient des trous dans le manche de leur brosse à dents. J'avais coupé le manche de ma brosse à dents, mais c'était pour qu'elle rentre mieux dans ma trousse de toilette.
S"alléger n'est pas un but en soi mais définir ses priorités, oui.
Après chaque voyage, je regarde ce que je n'ai pas utilisé. Ma veste étanche est trop lourde, je ne l'ai pas utilisée la dernière fois, car je ne roule pas sous la pluie. Mais j'ai besoin d'une veste aussi pour m'habiller à l'étape. Il faut que j'en trouve une moins lourde et un peu moins encombrante sans acheter trop cher. Parce que c'est aussi une "mode" que des sites exploitent pour vendre très cher des vêtements ou des équipements.
Mais avoir un t-shirt ou une chemise de plus (superflu), juste pour le plaisir, je fais aussi. C'est ma contradiction que j'assume.
Pour le camping, je prends encore un matelas auto-gonflable. Sur sol dur ou gravillons, il m'est nécessaire. Il y a des matelas très légers et très peu volumineux (vieux campeur) mais assez cher. Et c'est pareil pour les sacs de couchage. Et pour la tente aussi, très léger existe, hors de prix aussi, et beaucoup moins solide que ma tente Dkt.
Et pour le matériel le plus important, le vélo, avoir une monture plus légère passe également pas des cadres légers et chers et des "améliorations" coûteuses également.
Désolée de parler principalement d'argent sur ce sujet.
Manouche



Avatar de l’utilisateur

Topic author
Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1735
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par Hristo » jeu. 14 juin 2018 08:57

Je comprends Manouche mais on ne voyage pas de la même façon. Je suis plus sur des voyages courts en hôtel, en gîte d'étape ou hébergé chez des amis. Je ne suis pas dans une démarche cyclo-camping en ce moment. Donc être léger est quand même important mais comme je le disais je suis assez minimaliste au quotidien.


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2274
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par AngstromCyclo » jeu. 14 juin 2018 10:00

Il y a en effet 2 sujets en 1:
1) la recherche de l'affranchissement de l'inutile. Pour moi, elle est positive car elle amène à se poser des questions sur soi-même. Elle n'est pas liée à l'argent.
2) la recherche de l'allègement. Bien que practicable à des degrés différents, mais elle est très liée à la recherche de performance, elle-même liée à la comparaison avec d'autres et donc consciemment ou non, à une forme de compétition.

Cette dernière est une pente qui peut devenir glissante et on arrive vite à la question de l'argent, même si c'est amusant de trouver des solutions d'allègement par l'ingéniosité sans dépenser. Elle n'est pas forcément néfaste. On peut y trouver du plaisir et de la motivation personnelle. Mais trop poussée, elle devient futile elle aussi.
Personnellement, elle ne m'intéresse pas beaucoup. De moins en moins d'ailleurs...


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Topic author
Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1735
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager léger

Message par Hristo » jeu. 14 juin 2018 10:46

En fait je suis réellement dans l'allègement dans l'affranchissement de l'inutile. Je n'ai pas les moyens financiers de la deuxième catégorie, je ne suis pas un compétiteur et je ne suis pas dans une consommation importante mais plutôt raisonnée.


La paresse est un luxe abordable

Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité