vélo couché

Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Manouche
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 556
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

vélo couché

Message par Manouche »

Bonjour,
Ma dernière tentative de départ s'étant soldé par un mal de dos terrible (et qui ne passe pas ), dû principalement à une lutte de plusieurs heures contre un vent rafaleux, ce matin je reviens sur une idée : le vélo couché.
Idée qui m'a été remise en mémoire par ce clip
Il y a quelques années, je m'étais dite que ce serait mon prochain (dernier ?) vélo.
Nécessite-t-il un certain apprentissage ? Développe-ton vraiment une force sensiblement plus importante que sur un vélo assis ?
Et accesssoirement, peut-il être une solution pour mes histoires récurrentes de lumbago ?
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Membre actif
Membre actif
Messages : 455
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par Pedrodelaluna »

En essais one-shot (*2), je dirais que le vélo couché nécessite un certain apprentissage au niveau de l'équilibre et la maniabilité:

- plus on est haut, et plus le fait que le vélo penche un peu d'un coté ou de l'autre est rapidement corrigé par un mouvement allant du bassin à la tete du cycliste. (La hauteur est donc un atout ici, contrairement à ce que l'on pourrait croire quand on parle de stabilité du vélo où l'a on vise le poids le plus bas possible).
Dès lors en étant couché, le balancier est raccourci, et la perception est légèrement réduite. De plus les mouvements d'équilibrage du corps ne sont pas les memes, et il faut les identifier sans doute à l'usage. Moi après quelques tours, cela allait, mais l’arrêt démarrage était pas zen (je rappelle, n'avoir essayé que 2 fois des modèles différents: un modèle 2 roues - un modèle trois roues dont 2 avant avec inclinaison libre du châssis),

- selon le siège, j'ai vraiment eu l'impression d'un confort... mais sur moins de 5km que peut-on dire??? Je crois qu'on a un adepte ici qui pourra préciser le confort d'une bonne assise de ce type ^^

- selon le modèle, la répartition de masse est à prendre en considération, et donc l'adhérence de la roue avant tout particulièrement. C'est peut-être une impression, mais j'ai réellement l'impression que la position à prendre sur le vélo est à travailler pour améliorer l'accroche, et c'est un autre geste à apprendre.

- si j'avais les sous, si j'avais la place, et que ma moitié ne trouverait pas cela encombrant, j'en aurais un très probablement... en tandem Hase, ou en solo (y a quelques marques disponibles).


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 404
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par velosiped »

oui, passer au vélo couché nécessite un ré-apprentissage, mais variable selon la géométrie du vélo. Certains vélos sont faciles à prendre en main, on peut commencer à rouler sans stress ou presque après une demi-journée d'entraînement sur un grand parking ou une petite route déserte.

Côté effort et puissance : ce ne sont pas tout-à-fait les mêmes muscles qui travaillent de la même façon, donc au début, on va moins vite en montée et on se fatigue un peu plus. Ou du moins, les cuisses fatiguent, par contre la position étant plus relax, on est moins vermoulu en fin d'étape. La musculature s'adapte avec la pratique, plus ou moins facilement selon la géométrie du vélo et les choix d'équipement : différence de hauteur siège/pédalier, inclinaison du dossier, et longueur de manivelles. On ne peut pas se mettre en danseuse dans les raidillons mais on pousse sur le dossier, donc au final ce n'est pas très différent une fois les muscles habitués.

Concernant tes douleurs dans le dos, je ne peux pas répondre de manière sûre sans savoir ce qui te fait mal : l'idéal serait de pouvoir interroger un médecin ou un kiné qui fait du vélo couché. Mais il y a de fortes chances pour que le vélo couché résolve ce problème. Si on laisse de côté ceux qui voulaient gagner en aérodynamisme ou épater la galerie, le mal de dos est un motif fréquent de conversion au vélo couché. Pour ma part, ce sont les petites séquelles d'un accident au niveau épaule droite, poignet gauche et cervicale C5, qui m'ont convertie, et ça se passe très bien !

Avant de craquer pour un vélo couché, je ne peux que te conseiller ce que m'ont dit tous ceux qui en faisaient avant moi : il faut essayer des vélos. Pour ça, le plus simple est de t'inscrire sur le forum du vélo horizontal
http://velorizontal.1fr1.net/forum
de t'y présenter brièvement et de demander qui pourrait te faire essayer un vélo dans ta région ou sur ton passage quand tu voyages. Un avantage des vélos couchés est que le réglage siège-pédalier est souvent possible sur 10 à 20 cm en modifiant la sortie de la bôme et la longueur de chaîne, et est indépendant de la hauteur siège/sol. Ca peut rendre possible, éventuellement, un essai quand on n'a pas la même taille que le propriétaire du vélo, même si d'autres paramètres limitent la gamme de tailles de cycliste pour un vélo donné.

Ah, pour terminer, si la prise en main d'un vélo couché s'avérait difficile, notamment en montée, il reste la possibilité de la conversion au tricycle couché. C'est bien sûr très différent de la conduite d'un vélo, mais c'est quand même ludique et très sympa en voyage. Et là, pour le coup, l'apprentissage est très facile, la seule difficulté étant la maîtrise des virages serrés et rapides. Pendant ma convalescence, j'avais commencé par le trike. Même si j'ai plaisir à rouler de nouveau sur 2 roues, je ne regrette pas cette expérience sur 3 roues, et... j'y reviendrai très probablement quand le poids des ans se fera plus sentir.


Avatar de l’utilisateur

pimou
Membre actif
Membre actif
Messages : 202
Inscription : mar. 6 août 2019 09:38
Localisation : Waremme (Be)
Âge : 42
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par pimou »

Bonjour Manouche, velosiped,
Sympa la valse du vélo couché ! C'est un engin que j'ai toujours trouvé attirant et intrigant...Si je devais faire une évolution dans la pratique du vélo, je me dirigerais vers cela aussi.
Peu de pratiquant ici ?


Avatar de l’utilisateur

jacquesolivier
Membre néophyte
Membre néophyte
Messages : 10
Inscription : dim. 22 nov. 2015 16:51
Âge : 55
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par jacquesolivier »

J'ai essayé le VC il y a 2 ans en pensant que ce serait la solution à mes petites douleurs.
J'avais acheté un Nazca Pioneer d'occasion
Dans l'optique de faire un tour de Corse, j'ai fait quelques sorties d'essai avant dans ma région (nord-Isere) afin de valider mon choix et j'ai vite déchanté.
Ma vitesse dans les raidillons trop faible (environ 5km/h) me faisait louvoyer et plusieurs fois mon pied à touché la roue avant, me faisant chuter.
Je me suis dit que sur les petites routes de Corse, le problème serait rédhibitoire et j'ai revendu le VC dans la foulée.
Peut-être qu'un vélo avec une roue de 20' à l'avant aurait été préférable mais je n'ai pas insisté dans cette voie et je suis revenu au vélo droit.
D'accord avec Velosiped, il faut absolument essayer avant.


Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Membre actif
Membre actif
Messages : 455
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par Pedrodelaluna »

velosiped a écrit : lun. 22 juin 2020 00:08...
Ah, pour terminer, si la prise en main d'un vélo couché s'avérait difficile, notamment en montée, il reste la possibilité de la conversion au tricycle couché. C'est bien sûr très différent de la conduite d'un vélo, mais c'est quand même ludique et très sympa en voyage. Et là, pour le coup, l'apprentissage est très facile, la seule difficulté étant la maîtrise des virages serrés et rapides. Pendant ma convalescence, j'avais commencé par le trike. Même si j'ai plaisir à rouler de nouveau sur 2 roues, je ne regrette pas cette expérience sur 3 roues, et... j'y reviendrai très probablement quand le poids des ans se fera plus sentir.
Se faire gratter par une troupe de cycliste + 1 vélo couché restera dans mes petits souvenirs... Ils devaient faire du 30-35km/h sur plat en groupe, et dont le tricycle... Pour dire que le tricycle couché est sans doute aussi difficile en montée, mais doit certainement avoir des avantages, notamment en Hollande avec le vent :mrgreen: Maintenant côté rangement, ça prend plus de place...


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 404
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par velosiped »

jacquesolivier a écrit : jeu. 24 sept. 2020 10:54Peut-être qu'un vélo avec une roue de 20' à l'avant aurait été préférable
possible, et évidemment, ne pas avoir à se soucier de toucher la roue avec un talon facilite la gestion de l'équilibre dans les lacets en montée, ou dans les manœuvres aux intersections. Mais noter que sur certains modèles, quand on a des jambes courtes et des pieds pas spécialement petits, on peut toucher même avec une roue avant de 20".

Ceci dit, la facilité à se sentir à l'aise dépend fortement de la géométrie cadre + fourche, et ce n'est pas évident à voir en se basant juste sur les principales cotes du vélo (empattement et hauteur) et la taille de roues. C'est une des raisons pour lesquelles il faut, autant que possible, essayer des vélos couchés avant d'en choisir un, ou a minima essayer le modèle qu'on envisage d'acheter, même s'il faut faire quelques heures de route ou de train pour cela. Autre détail important si on souffre du dos : il faut se sentir bien sur le siège. Si la cambrure du siège n'est pas au bon endroit, il faut changer a minima de siège, mais toutes les marques ne proposent pas plusieurs tailles de siège, et les fixations ne sont pas du tout standardisées entre différentes marques de vélo couché. Au besoin, on peut bricoler en collant des cales en mousse découpées dans un matelas de bivouac ou de gym premier prix. Ou essayer un vélo d'une autre marque...
pimou a écrit : jeu. 24 sept. 2020 06:10Peu de pratiquant ici ?
peu de pratiquants du vélo couché d'une manière générale, c'est vraiment ce qu'on appelle un "marché de niche", avec comme conséquence qu'à qualité d'équipement égale, un vélo couché est + cher qu'un vélo droit. C'est dommage, je trouve que le vélo couché gagne vraiment à être connu. Il a quelques inconvénients par rapport au vélo droit, mais aussi des avantages fort intéressants pour le cyclotourisme, en particulier un confort vraiment grandement amélioré !
Dernière modification par velosiped le mar. 29 sept. 2020 17:42, modifié 1 fois.


Avatar de l’utilisateur

EgaregEtKristell
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 684
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 37
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par EgaregEtKristell »

De ce que j'ai pu appréhender, lire, observer, j'ai l'impression que le vélo couché a les mêmes avantages (ou terrains de prédilection) que le tandem et les mêmes défauts.

En gros :
- il faut un temps d'adaptation pour être à l'aise
- ça marche plutôt mieux sur le plat et en descente
- ça marche plutôt mieux contre le vent
- ça marche plutôt moins bien en montée
- capital sympathie supérieur avec les personnes rencontrées

J'essaierais bien un de ces quatre... :roll: :lol:


Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 404
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par velosiped »

EgaregEtKristell a écrit : mar. 29 sept. 2020 16:50 j'ai l'impression que le vélo couché a les mêmes avantages (ou terrains de prédilection) que le tandem et les mêmes défauts.(.......) J'essaierais bien un de ces quatre
pourquoi pas ! S'il n'y a pas de détaillant spécialisé dans votre région (ils sont encore rares en France), vous pourrez vous inscrire sur le forum velorizontal, pour chercher un cyclo qui pourrait vous faire essayer sa machine. On a souvent (mais pas toujours, ça dépend des modèles ! ) plus de marge de réglage de taille en vélo couché qu'en vélo droit, ça peut faciliter les choses.

NB : il existe un marché de micro-niche dans le marché de niche du vélo couché : le tandem couché ! C'est rarissime, et à vrai dire, la majorité de ces très rares tandems sont hybrides : demi-vélo couché à l'avant, demi-vélo vertical à l'arrière (voir par exemple Hase Pino, ou Circe Morpheus). En tandem 100% couché, je n'ai vu qu'un modèle, le Azub Twin.

// petit erratum : il existe aussi un tandem couché chez M5
Dernière modification par velosiped le dim. 4 oct. 2020 01:22, modifié 1 fois.



jfv34
Membre néophyte
Membre néophyte
Messages : 12
Inscription : dim. 12 août 2018 14:58
Localisation : Sète (34)
Âge : 69
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par jfv34 »

J'ai roulé successivement sur un catrike speed (tricycle couché)
Image

Bon, on se fait des impressions de pilotage (position ras du sol), de stabilité exceptionnelle (montées à 1km/h si on veut). Mais! Ça ne roule pas très vite malgré les apparences, ça monte mal, très mal. C'est lourd et encombrant. Par exemple la circulation en "grande" ville il faut oublier (on ne peut se faufiler entre les voitures) et monter un tricycle dans un train c'est ... l'aventure.

Puis sur un "high racer" vkhi.
Image
Tout carbone, léger, roues de 700. Il m'a bien servi, notamment pour quelques BRM (longue distance), un Bordeaux-Paris. Ça roule vite, vraiment. Ça ne monte pas si bien que ça. Et la finition n'était pas au rendez-vous.

Ensuite, avec mon épouse, 2 metabikes 20x26.
Image
Image
Cadre aluminium, joueur, sympa. Pas très rigide, mais jamais d'interaction pied-roue avant. Position suffisamment basse pour ne pas se faire peur en cas de chute. On a même pris ces vélos pour faire l'EV6 des sources du Danube à la mer noire, très peu chargés (2 sacoches, pas de tente). Et aussi un Montpellier-Croatie par l'EV8, avec une rmorque Bob!

Enfin, des cadres un peu au dessus de mes modestes moyens physiques, en 700
Un zockra
Image
Carbone, ultra léger, ultra rigide. Un vélo magnifique. Un peu difficile dans les épingles en montée.
Et mon actuel dernier, un <<encore>>.
Image
Carbone, pas de bôme réglable, c'est le siège qui coulisse. Design très malin. J'ai fait un Paris-Brest-Paris avec. Je le possède encore.

Bon, la conclusion. Pourquoi ce type de vélo? On n'a jamais mal au dos, ni aux poignets, ni aux trapèzes, et évidemment encore moins aux fesses. Fini les cuissards! En gros après 100km, à bonne allure, on est encore décontractés, et ça compte énormément pour le plaisir, les longues distances. On se fait aussi des petits plaisirs à doubler des cyclistes aguerris quand c'est roulant. Attention par contre dès que ça monte on/je traîne un peu.

Par contre pour des randonnées longues avec tente et matériel, il existe des versions adaptées, beaucoup plus lourdes, mais je préfère ma randonneuse.

Comme dit plus haut, une seule référence: le forum "jaune", des centaines d'avis, de contributions.

Ah oui, un essai est possible, j'habite Sète...


Avatar de l’utilisateur

pimou
Membre actif
Membre actif
Messages : 202
Inscription : mar. 6 août 2019 09:38
Localisation : Waremme (Be)
Âge : 42
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par pimou »

belles machines ! Les pratiquants ne sont ici peut-être pas nombreux mais certains possèdent une belle expérience ! Ils ont tous des guidons "au-dessus". C'est plus maniable que les modèles guidons sous le siège ?


Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Membre actif
Membre actif
Messages : 455
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par Pedrodelaluna »

+1 : belles machines, et beau descriptif. Ca donne envie d'essayer aussi, mais y a plus de place à la maison :lol:
pimou a écrit : ven. 2 oct. 2020 22:04 belles machines ! Les pratiquants ne sont ici peut-être pas nombreux mais certains possèdent une belle expérience ! Ils ont tous des guidons "au-dessus". C'est plus maniable que les modèles guidons sous le siège ?
La question guidon intervient je rois sur l'équilibre, l'habitude et la rigidité/réactivité, selon ce dont je me rappelle avoir lu a une époque sur ces engins.


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 404
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Grenoble
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: vélo couché

Message par velosiped »

pimou a écrit : ven. 2 oct. 2020 22:04 Ils ont tous des guidons "au-dessus". C'est plus maniable que les modèles guidons sous le siège ?
souvent, mais pas forcément : la maniabilité dépend surtout de la largeur du guidon et de possibles interférences entre guidon et jambes, ou talon et roue avant.

Autres différences : avec un guidon au-dessus (ASS = above seat steering en anglais) , on peut utiliser davantage de pièces standard pour la direction ; enfin, pour un vélo couché à 2 roues, pas pour un trike. Les trikes ont généralement un guidon "en-dessous" (USS = under seat steering), sauf si un éventuel carénage conduit à privilégier un guidon haut étroit.

Les vélos à 2 roues avec guidon en-dessous ont une tringle de renvoi et une direction indirecte, un peu moins rigide. Mais le guidon sous le siège est très agréable pour encore mieux profiter du paysage, et permet plus facilement de déplacer le centre de gravité du pilote en usage "tout-terrain". Détail à surveiller pour les cyclotes (ou cyclos) de petite taille : le guidon bas oblige souvent à avoir l'assise un petit peu plus haute par rapport aux roues, qu'un même vélo à guidon haut.

Certains fabricants, dont AZUB et Velotechnik, proposent des modèles de vélo avec le choix entre guidon sous le siège, ou au-dessus (en U, ou timon rétractable) ; ce sont des vélos plutôt typés rando - cyclotourisme. Les vélos couchés typés route & vitesse ont un siège plus incliné (+ horizontal) => guidon au-dessus. Enfin, les vélos couchés à traction avant (mais oui, il y en a !) ont le plus souvent un triangle avant qui porte à la fois traction et direction, et donc un guidon haut ; ce sont les plus déroutants quand on débute. Je n'ai pas encore essayé...


Répondre