Le Top de la Randonneuse

Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.

vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1894
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 52
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par vaber » dim. 5 févr. 2017 18:50

albina a écrit :
Et dire que j'hésite à passer d'une roue-libre 5 vitesses à une à 6 vitesses ! :lol:
Je suis ringard et je l'assume !
Euh... Un simple calcul comparatif des développements obtenus te montrera que tu n'es peut-être pas si ringard que ça :bravo3
Les chiffres sont sans pitié pour les modes et le marketing :mrgreen:
A+
Charles

Si je trouvais en 6v du choix pour l'étagement pour moi une RL qui commence en 16 et finisse en 28 ou 30 cela me suffirai le 6 est je trouve un bon compromis en randonné mais voila les fabricants en décident autrement et il faut évoluer et ne pas regarder en arrière. :roll:
En course les choses sont bien différentes et l'important est d'avoir un maximum de développements les moins espacés au possible. Mais comme il n'y a qu'un seul choix nous devons essayer de faire avec ce que l'on nous propose.
A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1798
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par AngstromCyclo » lun. 6 févr. 2017 20:21

vaber a écrit :Je répond au message d'Angstrong. J'ai recopié son message et je répond dans le texte pour simplifier le fil.


A+ Phil
Merci pour ta réponse hyper complète.
Tu sais ce que tu veux. Rien à dire.
Je comprends la plupart de tes points de vue car ils sont en grande partie les miens. Mais j'avoue qu'après avoir été un adepte du triple, je commence à m'ouvrir aux solutions avec double plateaux et pignons plus grands car l'aspect esthétique, que je ressens comme toi car nous avons les mêmes canons de beauté (vélocipédique), me semble être une question d'habitude. Comme j'aime les solutions simples, in fine, le double ne me parait finalement pas mal si on retrouve les développements dont on a besoin. J'évolue doucement. En réalité, j'aimerais tester avant d'avoir une opinion ferme sur ce sujet.
Mais je pense ne pas porter la même attention aux développements que toi. Ayant fait beaucoup de VTT (avec un vieux biclou), j'ai l'habitude de passer avec des braquets longs. Je ne suis pas à la recherche de l'étagement parfait. Je donne la puissance nécessaire avec ce que j'ai sans trop me poser de questions.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1894
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 52
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par vaber » lun. 6 févr. 2017 22:26

AngstromCyclo a écrit :
vaber a écrit :Je répond au message d'Angstrong. J'ai recopié son message et je répond dans le texte pour simplifier le fil.


A+ Phil
Merci pour ta réponse hyper complète.
Tu sais ce que tu veux. Rien à dire.
Je comprends la plupart de tes points de vue car ils sont en grande partie les miens. Mais j'avoue qu'après avoir été un adepte du triple, je commence à m'ouvrir aux solutions avec double plateaux et pignons plus grands car l'aspect esthétique, que je ressens comme toi car nous avons les mêmes canons de beauté (vélocipédique), me semble être une question d'habitude. Comme j'aime les solutions simples, in fine, le double ne me parait finalement pas mal si on retrouve les développements dont on a besoin. J'évolue doucement. En réalité, j'aimerais tester avant d'avoir une opinion ferme sur ce sujet.
Mais je pense ne pas porter la même attention aux développements que toi. Ayant fait beaucoup de VTT (avec un vieux biclou), j'ai l'habitude de passer avec des braquets longs. Je ne suis pas à la recherche de l'étagement parfait. Je donne la puissance nécessaire avec ce que j'ai sans trop me poser de questions.
Moi aussi le double ne m'indispose pas outre mesure car au point de vue esthétique on voit ce que cela donnait sur les randonneuses des années 50. Tu doit en avoir de beaux exemples sur le bel ouvrage que tu a reçu pour noël.

Après on peu limiter les grands pignons à l'arrière en plaçant des petits plateaux à l'avant et le gain de poids est double :wink: Le pédalier compact 50-34 est je trouve adapté à des vélos en carbolinium comme dirait Papounet mais pas forcément pour une randonneuse qui est plus lourde (les machines du concours d'Amber sont je trouve très très lourdes) et cela oblige à aller chercher des 34 ou 36d à la grande couronne et le 42 pointe le bout de son nez :confus .
Pour passer en double je partirais plutôt sur un 42 ou 44 et un petit plateau de 24 ou 26d avec une cassette 9v 12-28 comme ceci par exemple:
Conf 44-26 9v.png
Conf 44-26 9v.png (10.47 Kio) Consulté 1216 fois
ou ceci:
Conf 44-28 9v.png
Conf 44-28 9v.png (10.73 Kio) Consulté 1216 fois
"Je ne suis pas à la recherche de l'étagement parfait. Je donne la puissance nécessaire avec ce que j'ai sans trop me poser de questions."

Hé oui mais quant on est limité en puissance il faut bien ruser avec les braquets :wink: et puis j'ai toujours préféré mouliner que bouriner :lol: Plus sérieusement je n'ai pas les moyens pour bouriner et si je doit avoir trop long je baisse la cadence mais sans pour autant forcer et je passe en tombant parfois à 40-45 tr/min (dans les passages au delà de 12%) mais si j'ai de quoi mouliner à 55-60 tr/min je trouve cela plus confortable mais aussi plus endurant.
Avec une randonneuse tirer plus de sept mètres ne m'intéresse pas car si je veux rouler à plus de 40 sur le plat je crois qu'un coursier de 7kg est plus adapté. Sur ce sujet lorsque le temps sera plus clément il me faudra essayer le coursier de mon fils pour voir la différence entre un vélo de 11kg avec un de 7 D'autant que mon France Loire est en 42x28 et le sien en 39x25.
Pour l'idée que je m'en fait une randonneuse doit permettre de rouler longtemps avec un minimum de fatigue mais je conçois parfaitement que des cyclos très bien entrainés puissent rouler à plus de 26km/h longtemps. Mais ceci n'est pas mon cas... je ne m'en plaint pas c'est comme ça :velo5
Il va falloir parler des moyeux et des roues...

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

Topic author
albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 1557
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 83
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par albina » lun. 6 févr. 2017 23:00

Hé oui mais quant on est limité en puissance il faut bien ruser avec les braquets :wink:
Comme me disait le copain qui jadis m'a initié à la randonnée :

Quand on n'est pas fort il faut être malin :D

Rien de nouveau sous le soleil...

Et puisqu'on parle de double plateau : ma première randonneuse "Fernand", mon vaisseau-amiral de 1958 à 1967 a des roues de 700 et un double plateau de 48 x 30 et les 5 pignons AR de 14 à 26 (présenté dans la rubrique "z avez quoi...", je vais voir si je retrouve le lien)
Ce qui ne l'a pas empêché de faire pas mal de grands brevets alpins et vosgiens

Charles

Banco ! j'ai retrouvé, c'est ici
cyclo 700c 1958


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1798
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par AngstromCyclo » mar. 7 févr. 2017 12:14

albina a écrit : Et puisqu'on parle de double plateau : ma première randonneuse "Fernand", mon vaisseau-amiral de 1958 à 1967 a des roues de 700 et un double plateau de 48 x 30 et les 5 pignons AR de 14 à 26 (présenté dans la rubrique "z avez quoi...", je vais voir si je retrouve le lien)
Ce qui ne l'a pas empêché de faire pas mal de grands brevets alpins et vosgiens

Charles

Banco ! j'ai retrouvé, c'est ici
cyclo 700c 1958
Charles, je la trouve magnifique, ta randonneuse. Et c'est vrai qu'avec un double comme cela (gros écart entre 2 plateaux), tu peux rouler partout sans problème... Il suffit de monter une RL avec du 28 voire 30 derrière. C'est sûr, il doit se produire comme un trou au passage sur le petit plateau qui demanderait de revenir en bas d'un cran à l'arrière mais ça ne me choque pas plus que cela...

Bonne journée.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1798
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par AngstromCyclo » mar. 7 févr. 2017 13:02

vaber a écrit : "Je ne suis pas à la recherche de l'étagement parfait. Je donne la puissance nécessaire avec ce que j'ai sans trop me poser de questions."

Hé oui mais quant on est limité en puissance il faut bien ruser avec les braquets :wink: et puis j'ai toujours préféré mouliner que bouriner :lol: Plus sérieusement je n'ai pas les moyens pour bouriner et si je doit avoir trop long je baisse la cadence mais sans pour autant forcer et je passe en tombant parfois à 40-45 tr/min (dans les passages au delà de 12%) mais si j'ai de quoi mouliner à 55-60 tr/min je trouve cela plus confortable mais aussi plus endurant.
Avec une randonneuse tirer plus de sept mètres ne m'intéresse pas car si je veux rouler à plus de 40 sur le plat je crois qu'un coursier de 7kg est plus adapté. Sur ce sujet lorsque le temps sera plus clément il me faudra essayer le coursier de mon fils pour voir la différence entre un vélo de 11kg avec un de 7 D'autant que mon France Loire est en 42x28 et le sien en 39x25.
Pour l'idée que je m'en fait une randonneuse doit permettre de rouler longtemps avec un minimum de fatigue mais je conçois parfaitement que des cyclos très bien entrainés puissent rouler à plus de 26km/h longtemps. Mais ceci n'est pas mon cas... je ne m'en plaint pas c'est comme ça :velo5
A+ Phil
Sur cette question récurrente de la fréquence de pédalage, je vous avoue que je ne sais même pas quelle est la mienne. Tout au feeling pour moi ... Mais permettez-moi de vous raconter cette courte anecdote, sur ce sujet:

Je discutais il y a peu avec mon cordonnier bien sympa, qui se trouve être cycliste (roulant sur une belle Cyfac carbone sur mesure qui vaut bien plus cher que ma voiture).
Il roule avec les cyclos du club local et me racontais récemment qu'il avait de plus en plus de mal à suivre les gars du groupe rapide du club . Il s'en est ouvert à un ancien coureur (>70 ans je crois) du club qui l'a pris "sous son aile" pour le "coacher" (comme on dit maintenant). Ce dernier lui a dit: "tiens-toi derrière moi; tu changes de braquet quand je le fais: ni avant, ni après".
Le gars s'est exécuté et dans la première côte, il a vu son "lièvre" entamer la montée sans que rien ne se passe au niveau du dérailleur. Mon cordonnier, bien que naturellement tenté de tomber les rapports, a obéi mais souffert. La pente s'est encore un peu accentuée; ils ont fini par monter d'une couronne. Pas plus. Arrivé en haut, mon copain soufflait, bien sûr. Mais l'autre n'a pas bronché.

Ils ont roulé comme ça pendant quelques dimanches. Au fur et à mesure, mon copain suivait plus facilement le groupe jusqu'à pouvoir à peu près garder le contact avec les grimpeurs, ce qu'il n'avait jamais fait depuis qu'il avait rejoint le club il y a plusieurs années.

Il m'a raconté cette histoire car il sait que je suis habitué à rouler chargé (en poids :wink: ), avec des développements pas extraordinaires, sur des bonnes pentes (pour la région) et qu'il a toujours été épaté. Il m'a avoué voir appris une sacrée leçon grâce à son ancien coureur: il s'est musclé les jambes en relativement peu de temps, sans autre artifice que de se forcer un peu dans les montées des sorties du dimanche et en retardant le moment de tomber les rapports. Ce petit supplément de puissance lui a permis d'augmenter significativement ses performances. Pour lui, ça signifiait rouler avec les cracks, mais pour d'autres, ce supplément pourrait servir à atteindre d'autre buts comme de rouler plus chargé, d'éviter de changer de vélo, etc.
On peut quand même retenir de cette leçon qu'en conservant un rythme de pédalage élevé, avec une grande plage de braquets à disposition, et dans une pratique cyclotoursitique "normale", on n'atteint jamais rarement l'intensité qui nous permet de nous muscler. Même si je pense qu'on a des aptitudes (et des motivations) différentes, je pense aussi que de se pousser un peu de temps en temps n'a pas que du mauvais. A force de lire plein de choses sur internet, on en vient à un peu tout mélanger. La recherche du meilleur rendement sans avoir fait le travail de fond n'a pas forcément le même sens. Autrement dit, s'il est vrai qu'on apprend dasn la littérature cycliste ou sur le Net qu'on obtient un meilleur rendement avec des fréquences de pédalage élevées, cela ne signifie pas pour autant qu'il faille renoncer à acquérir un peu de puissance, et ceci aussi bien pour une pratique orientée loisir que performance.

Je fais du ski de loisir uniquement, et particulièrement en rando (mais pas uniquement), le plaisir est bien supérieur quand on a un minimum de forces dans les jambes et qu'elles nous permettent de descendre dans de la neige changeante qui est exigeante en puissance pour se faire plaisir et ne pas arriver trop épuisé en bas. C'est même un enjeu de sécurité. Je pense que cela s'applique, dasn une moindre mesure, au cyclotourisme.
Qu'est-ce que tu en penses Henri?

Bonne journée.


Angström
Il va falloir parler des moyeux et des roues...

A+ Phil
Oui, oui, y'a pas que les développements à choisir pour ton nouveau vélo!!

Mais tout cela est intéressant. Je retiens beaucoup de bonnes idées pour quand je me mettrai en chasse d'un nouveau vélo moi aussi.
Dernière édition par AngstromCyclo le mar. 7 févr. 2017 18:29, édité 1 fois.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

papounet
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 611
Inscription : lun. 18 août 2014 23:26
Localisation : Fontainebleau
Âge : 67
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par papounet » mar. 7 févr. 2017 13:33

Entre la vitesse de pédalage et la force, je pense que c'est comme le régime alimentaire : il faut de tout un peu. Je suis en région de plaine (île de France) et mes développements s'étagent de 6,80 m a 2,60 m. Mon développement de base est 4,75 m. Ma fréquence de base est entre 80 et 90 tr/mn. Je crois qu'en 2016 je n'ai jamais utilisé le grand plateau et peut être 2 fois le petit, et j'ai fait la moitié au moins des sorties sans changer de vitesse ! Avec 4,75, je peux aller à 36 km/h (125 tr/mn) ou à 14 km/h (50 tr/mn). Plus vite, c'est que ca descend donc je suis en roue libre, moins vite c'est que ça grimpe "fort" et je passe un pignon... Forcément l'effort sur les pédales varie constamment, pour m'accorder avec la vitesse du groupe. Résultat : les jambes se musclent sans s'en apercevoir !


« Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage »


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1894
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 52
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par vaber » mar. 7 févr. 2017 14:10

Bonjour à tous.
Très intéressant ton exemple du cordonnier. Il illustre quelque chose que j'ai constaté l'an dernier. La première partie de la saison j'ai roulé avec "Roger" mon demi course France Loire un jeunot de 37 ans :wink: il a deux plateaux très classique pour l'époque 42 et 52d et si la roue libre était à l'origine une 13 ou 14-24 en 5v j'ai monté une 14-28 en 6v car le cadre était déjà à un entraxe de 126mm. Ce n'est pas une enclume, fait d'un peu de Reynolds 531 il accuse moins de 12kg avec la sacoche la pompe et le bidon. J'ai fait environs 1000km comme ça et si au début je restait dans les fonds de vallées c'est quant même vous en conviendrez très frustrant d'être obligé de lever la tête pour voir le ciel :stupid

Donc j'ai commencé à gravir quelques petites rampes puis de plus en plus des modestes de par chez moi qui sont assez semblables avec une longueur de 4 à 6km avec des pourcentages moyens de5-6% et quelques marches d'escalier à 8 ou 9%. Hé bien si au début ça pique dans les jambes :boulet au bout de quelques sorties comme cela c'était déjà beaucoup mieux je plantai moins les clous :velo2 . Bon après j'ai repris la randonneuse et j'ai replongé dans la moulinettes du triple plateaux... :soleil2

Toutefois cela à été suffisant pour me mener à la même conclusion que toi. On mouline sur le plat et les faux plats c'est très bien ça ménage et muscle le cœur mais pas les jambes et quant la route se cabre hé bien nous on tape dans le mur :cogne_mur

Autrefois les cyclotouristes n'avaient pas les petits développement que nous ont amené le VTT. 26x30 était le plus court de disponible et 28 ou 30x26 était la norme. La majorité roulait sur des développements qui allaient de 2m30 ou 2m50 à 7m 7m50.
Aujourd'hui c'est très facile de disposer de développements d'un mètre cinquante. Qu'en aurais on pensé il y a 40 ans?
Aurait ils été adopté ou pas. Le fait est que disposer de tels braquets rend la résistance difficile face à l'envie de s'en servir ailleurs que dans les murs de plus de 18% ou bien comme le fait Henri après avoir enchainé deux ou trois grands cols et quelques milliers de mètres de dénivelé positif. J'ai longtemps roulé sur mon VTT Gitane transformé en randonneuse j'avais viré la cassette 7v 12-32 en changeant les roues pour des plus légères (bonne occase) je m'étais inspiré de P Roques qui utilisait à l'époque mais c'était un standard 28-40-44 à l'avant et une RL 15-25 à l'arrière. N'ayant pas changé les plateaux (dommage je n'ai jamais usé le 48) j'avais mis une cassette 12-25 à l'arrière. Mon vélo pesait en ordre de bataille 17-18kg et je suis toujours passé partout sur le petit plateau mais par contre le 48 ne m'a servi que de rares fois en descente et par vent arrière (8m20 de développement :boulet ). Et pour cause sur le 38x12 je tirai déjà 6m60
Pour terminer et essayer de boucler ce condensé assez confus d'expériences diverses. Je pense que je ne vais pas toucher la randonneuse les deux premiers mois sauf s'il y a vraiment une sortie à faire qui là nécessite mais privilégier les sortie avec Roger afin de taper un peu dans les côtes et refaire un peu de muscle après la trêve hivernale.
Comme Angstrom j'en appelle aux anciens Henri, Charles, Papounet faites nous part de vos expériences car la course aux petits braquets me fait penser que si à 40ans on monte du 12% sur 24x32 sur quoi le montera on à 70ans?

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1894
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 52
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par vaber » mar. 7 févr. 2017 14:11

Merci Papounet ta réponse à paru quant je tapais la mienne :coucou


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1798
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par AngstromCyclo » mar. 7 févr. 2017 20:50

Phil,

JE suis tombé sur cette belle randonneuse en 650B classique mais néanmoins moderne. Jette un œil ça pourrait t'inspirer:
http://www.cycleexif.com/noble-cycles-650b-randonneur

Bonne soirée.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1894
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 52
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par vaber » mar. 7 févr. 2017 21:03

Elle a belle allure et les raccords du cadre sont sympas. Mais pourquoi René Singer :confus :wink:


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1798
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par AngstromCyclo » mar. 7 févr. 2017 21:41

vaber a écrit :Elle a belle allure et les raccords du cadre sont sympas. Mais pourquoi René Singer :confus :wink:
Inspiré par les vélos de René Herse et Alex Singer, je pense.
Dernière édition par AngstromCyclo le mer. 8 févr. 2017 08:33, édité 1 fois.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1894
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 52
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par vaber » mar. 7 févr. 2017 22:15

Possible d'autant que le nom René Herse est une marque déposé aux États-Unis. donc là pour le coup on ratisse large :wink:
A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1798
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par AngstromCyclo » mer. 8 févr. 2017 08:36

vaber a écrit :Possible d'autant que le nom René Herse est une marque déposé aux États-Unis. donc là pour le coup on ratisse large :wink:
A+ Phil
Je pense que c'était vu comme un clin d'œil car le vélo semble avoir été construit dasn le même esprit (c'est aussi un moyen de se positionner en prix à un niveau très élevé).

On y voit un très beau pédalier "argent" en double.

Y'a pas à dire, la transmission en "argent", c'est quand même la grande classe. Surtout que le noir finit souvent par s'user et être marqué.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Topic author
albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 1557
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 83
Status : Hors-ligne

Re: Le Top de la Randonneuse

Message par albina » mer. 8 févr. 2017 10:26

Il est effectivement magnifique ce vélo...
Inspiré par les vélos de René Herse et Alex Singer, je pense.
ça c'est clair comme de l'eau de roche. Le pédalier argent cité plus haut, ce n'est pas de l'inspiration mais carrément de la copie ; de même que les attaches avec la petite poulie pour le câble des freins cantilever.
Sur un Herse de 1956 j'ai eu exactement les mêmes pièces...

Mais, je le répète, magnifique !
Y'a pas à dire, la transmission en "argent", c'est quand même la grande classe. Surtout que le noir finit souvent par s'user et être marqué.
100% d'accord... le noir c'est juste un effet de mode, qui passera comme toutes les autres. L'an dernier quand j'ai voulu passer au cintre papillon, j'ai eu toutes les peines du monde à en trouver un en mode argent... Mon "Alex" avec un guidon noir :cogne_mur juste la honte ! :(

Charles


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait

Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité