Randonneuse "Plus" de rêve par Grade9

Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.

Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1515
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Montpellier
Âge : 54
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Randonneuse "Plus" de rêve par Grade9

Message par AngstromCyclo » lun. 10 oct. 2016 08:23

albina a écrit :
Ces retours confirment donc selon moi que le "vrai cyclotouriste" est donc un peu conservateur dans le sens où la conformité à un style de vélo ayant culminé dans les années 60 à 80 est le critère pricipal. Les constructeurs d'aujourd'hui qui fabriquent dans cet esprit (vagabonde par exemple) semblent recevoir votre préférence, mais ceux qui s'affranchissent de ces canons d'il y a 50 ans ont du mal à plaire.
Je crois qu'on ne se comprend pas bien... Les cyclos ne sont pas conservateurs, au contraire... Ne sont-ce pas eux qui ont adopté par exemple le dérailleur bien avant les coureurs, pour lesquels il était encore interdit ? Et les manivelles en dural à emmanchement carré qui les ont adoptés les premiers ? Et... et...?
En quelle année? Belle démonstration que les constructeurs et les cyclotouristes n'ont pas toujours été conservateurs.
Le problème c'est que comme je l'ai dit plus haut, le but principal des constructeurs n'est plus d'obtenir du meilleur matériel, plus fiable, plus léger etc, non, c'est de maintenir le business en mouvement.
JE pense au contraire que les fabricants continuent la course perpétuelle au gramme en moins, inutilement. Je suis cependant complètement d'accord avec toi que leur motivation est bien plus tournée vers la recherche de la nouveauté pour faire consommer et alimenter le business que la recherche de l'amélioration.
D'où l'avalanche de nouveaux "standards", de "normes" qui changent plus vite que les fleurs d'automne, de systèmes "nouveaux" souvent boiteux et qui seront obsolètes l'année qui suit...
Je suis d'accord que l'épisode des roues VTT passées de 26 en 29 pouces puis en 27,5 est ridicule et totalement contre-productif, motivé par la volonté de faire changer des vélos à des gens qui n'en avaient pas besoin.
Ceci dit, mon expérience personnelle de 45 ans de vélos (environ une vingtaine de vélos utilisés, entretenus et bricolés entre les miens, ceux de ma femme et de mes 4 enfants) montre que je n'ai eu des problèmes de compatibilité qu'avec les standards français (ou italiens, j'imagine mais ne connait pas).
Il n'y a qu'à voir qu'un groupe de cycliste ait du se prendre en charge lui-même pour continuer de rouler en 650b.
Dasn la pratique, je trouve l'offre de pièces aux standards internationaux abondante, y compris pour réparer de vieux vélos. En plus avec le NEt on ne dépend plus des approvisionnements de son bouclard.
Alors, les cyclos, qui ne disposent en général pas de camion de matériel et d'équipes de mécanos pour les accompagner dans leurs périples, n'ont confiance que dans le matériel qui a fait ses preuves et ne risque pas de les abandonner au coin d'un bois un soir d'orage :)

J'aimerais savoir qui s'est fait abandonner par son matériel au coin du bois un soir d'orage récemment?
Encore une fois, mon expérience est que le matériel ne casse quasiment jamais, du moins s'il est à peu près entretenu et monté correctement. La casse, ça vient par accident (dérailleur qui accroche, chute) ou par erreur humaine pas simplement au coin du bois (j'ai subi une rupture de plongeur qui aurait du m'être fatale mais qui ne l'a pas été par pure chance. La cause était ma négligence et mon ignorance: j'avais sorti le plongeur au delà de la marque maximum). Il y a aussi le problème des pièces d'usure qu'on fait durer et qui peuvent rompre au mauvais inopportun mais cela n'a rien à voir avec la qualité du matériel.
Cela n'a rien à voir avec du conservatisme, c'est juste une attitude critique vis-à-vis de tout ce qu'on essaye de nous faire avaler sous prétexte de "progrès" :cogne_mur
Je partage cette attitude de méfiance vis à vis des progrès annoncés par l'industrie du cycle.
Et quand une nouveauté technique en présente vraiment un , de progrès, son adoption par les cyclos ne se fait pas attendre, voir par exemple les éclairages LED, ou aussi les moyeux Rohloff dont il est question plus haut
Si la seule innovation depuis le dérailleur est l'éclairage LED et le moyeux Rohloff, alors je crois que je vais garder mon opinion sur le conservatisme... :wink:
Je roule actuellement sur 3 vélos (je fais leur entretien complet également):
-1 randonneuse Méral des années 80 équipée "à la française" (Maillard 700, MAFAC Racer, jantes Rigida, etc.). C'est celle dont je me sert le plus en ce moment et ma préférée.
-1 VTT Peugeot de 1990 26" acier Reynolds 531 monté en Shimano Deore LX transformé en randonneuse cyclocamping
- Un course Look acier Colombus monté en Campagnolo Alvira cassette 8v, manettes frein intégrés aux vitesses indexées
Je peux donc comparer à l'usage et pour la fiabilité.
Incontestablement, le VTT a le plus servi et a encaissé le plus de contraintes mécaniques car je m'en suis servi en vrai VTT, en ville et en cyclocamping chargé.
Je peux donc affirmer mon expérience:
-Tout le matériel est fiable, Shimano, Campagnolo, MAFAC/Maillard
- Les poignées combinées freins et vitesses Campagnolo apportent un vrai plus à l'utilisation. Elles permettent de dégager le cintre ce qui est plus esthétique et plus pratique avec sacoche de guidon. C'est indiscutablement une bonne innovation.
- le freinage MAFAC avec jantes alliage Rigida non usinées sur ma randonneuse est de loin le moins performant. Les progrès en matière de freinage (étriers et usinage des jantes) est incontestable. Le meilleur rapport polyvalence efficacité et prix est l'étrier de type V-Brake. Une innovation apporté pour le VTT.
- les pignons et système hyperglide combinés à l'indexation permettent des changements de vitesse les plus rapides et confortables. C'est une innovation performante et durable apportée par le VTT je crois, qui bénéficient aux cyclos

A cette lecture, on pourrait être surpris que je roule encore avec ma Méral. En fait, c'est assez simple. Ma Méral est plus adaptée à mon style de cyclisme actuel et les inconvénients réels de ce vélo (ceux sur lesquels je trouve qu'il y a eu des progrès indiscutables depuis 40 ans), je les accepte car les avantages surpassent les inconvénients. J'ai de plus une très nette préférence pour son esthétique et j'assume ma nostalgie pour "la belle époque" de l'industrie du cycle.
L'ami RoueLibre a d'ailleurs très bien résumé ce propos :
Cette machine doit reprendre tous les composants derniers cris de l'année pour lesquels la durée de vie prévisible en sera d'autant réduite du fait que de nombreux composants ne sont pas stabilisés. (et peut-être ne le seront-ils jamais...). Pas regardé en détail mais je pense que ce constructeur doit le proposer avec un groupe 11V qui deviendra donc obsolète dès que le 12V pointera son nez et qui en attendant occasionnera à son propriétaire des dépenses de remplacement de ces chaines qui tiennent à peine 3000Km.
Je ne suis pas d'accord. Les cassettes 11 v n'ont pas rendu obsolètes les cassettes 6,7,8,9 v. On en trouve encore dans le commerce. Il ne faut pas confondre offre supplémentaire et obsolescence.
Sur les cassettes 10 et 11v: elles servent pour ceux qui préfèrent un double devant, et non pas seulement pour avoir plus de rapports. On aime ou pas, il y a des pour et des contre et des situations différentes. Il n'est pas forcément stupide de vouloir garder un double au lieu du triple. Le triple est arrivé à un moment où les cassettes n'avaient que 6 pignons (voire moins) et que la denture max derrière était limitée à 30 (je sais qu'on peut discuter sur la ligne de chaîne etc.).

Les anglais ont une expression: "Horses for courses" qu'on pourrait traduire "le bon cheval est celui qui est adapté au chemin qu'on doit emprunter"
C'est la même chose pour le vélo: on devrait trouver le bon vélo correspondant à ses besoins, selon les circonstances et les contraintes. C'est pour cela que plusieurs d'entre-nous ont plus d'un vélo.

Ce qui m'a gêné ces dernières années était que ma pratique du vélo, la randonnée cyclotouriste, était totalement ignorée par les grandes marques. Coincée entre course, VTC, VTT, voire vélo de voyage, je ne trouvais pas de randonneuse dasn le commerce, hors couturiers. En exprimant mon cahier des charges et en mentionnant la randonneuse, on me prenait pour un passéiste, sur cette seule base.
Je reconnais que des artisans n'ont jamais cessé de répondre à ce besoin, mais à quel prix? Pas dasn mes cordes.
Désormais, avec la mode du gravel, autant le discours marketing sur la nouveauté venue d'Amérique m'horripile, autant je suis content de voir cette pratique reconnue car je me dis que peut-être un jour on pourra acheter un vélo correspondant à mon usage accessible avec un budget "normal", comme un "vélo de course". La randonneuse renait, tel le sphinx en tant que vélo Gravel: à la bonheur!
P.S. A propos du prix... pour 7000 euros tu as deux "Cevennes" et il te restera encore un peu quelque chose pour les sacoches :mrgreen:
Chez Vagabonde ou Singer il faudra déjà chercher dans le très sophistiqué pour atteindre ce prix...
Là je crois qu'il y a soit mauvaise lecture, soit mauvaise foi (à moins que ce ne soit tout simplement de l'humour) :wink: .
Le vélo titane de Grade9 ne peut être comparé avec le Cévennes de la confrérie. Il est plus correct de le comparer avec le "très sophistiqué" de Singer ou Vagabonde.
Dans un cas on a un vélo sur mesure, avec un matériau le plus cher (Titane) et le plus long à travailler, avec des composants "exclusifs" hyper haut de gamme achetés à l'unité; dasn l'autre, avec la Cévennes, on a un vélo conçu pour rester sous la barre des 2000€, fabrication en petite série de conception bénévole mais tout de même en tailles standard, avec choix délibéré de composants au bon rapport qualité prix mais permettant de rester sous les 2000€.


A+

Angstrom
Mon (nouveau) blog pour partager: Mon Expérience Vélo


pilpoil
Membre actif
Membre actif
Messages : 463
Inscription : ven. 10 oct. 2014 19:46
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: Randonneuse "Plus" de rêve par Grade9

Message par pilpoil » lun. 10 oct. 2016 19:00

papounet a écrit :.
Pour 7000 € je file à Levalois...
et moi je file à boulogne billancourt voir Patrick ......celui qui monte ses vélos !




Topic author
AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1515
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Montpellier
Âge : 54
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Randonneuse "Plus" de rêve par Grade9

Message par AngstromCyclo » lun. 10 oct. 2016 19:42

vaber a écrit :Sinon pour revenir sur ce que disait Roue Libre je suis en train de réfléchir à me monter un vélo autour d'un cadre de qualité mais pas forcément d'un très grand couturier. Un peu du genre que j'ai mais en tout Reynolds ou Colombus.
Je pense que Vagabonde vend des cadres + fourche. J'ignore le tarif en cadre + fourche mais le Touring semble correspondre pas mal à ce que je comprends de ton style.
Donc ok pour le 8 mais si au niveau du pédalier on doit trouver quelque chose de pas trop mal chez TA ou Strongliht au niveau des roues il y a les Ambrosio de la Confrérie mais les moyeux, et les dérailleurs? Je ne pense pas que l'on trouve encore des moyeux de qualité à grande flasques.
J'ai acheté un magnifique triple SUGINO XD600T acheté chez G. Berthoud pour mon cyclo-campeur, après voilage accidentel de celui d'origine. Pas donné, mais pas beaucoup d'autres options. Certains le vendent complet en 48x36x26 mais je l'ai acheté nu et monté avec des plateaux TA.

C'est cher Des moyeux à roulement annulaires il y en a mais avec un aspect surement très typé compétition...
Regarde chez Dia Compe si tu veux rester "classique" https://www.sjscycles.co.uk/hubs-front/ ... front-hub/
Ils ont une version pour cassette Shimano (voir plus bas).
Au niveau des dérailleurs pour rester Européen Campagnolo fait il des 8v avec les manettes au cadre?
En neuf route, pas vraiment possible d'échaper au 9-10v si on veut de la pérennité. Le 11, c'est un autre monde donc le 9-10 va durer. Les chaines sont plus étroites et surement moins durables, mais si on es achète pas trop cher, ça deveint presque du consommable (malheureusement).
Je ne crois pas que Campagnolo fasse encore des cassettes 8v. Faut chercher l'occaz. Campa monte à 29 dents max, alors que Shimano est compatible sur cassettes route et VTT donc monte au delà de 30.
Pourquoi ne pas partir sur une cassette Miche (Italien) 9v (qui est compatible Shimano, plus manettes de cadre Gran Compe (9v max) et dérailleur Shimano 105 10v (compatible 9 v) ? Tu ne te fermerais pas trop de portes et le budget serait contenu (sauf manettes Gran Compe)

A+

PS: je n'ai pas planché sur le triple AV. Attention, car l'amplitude entre le grand et le petit plateau peut restreindre les choix sur les modèles route et sur les modèles VTT c'est la taille du grand qui est "limitante". De plus, pour les dérailleurs AV route, il exite 2 types, avec support brasé ou collier. Pas facile!
Mais il y a pas de pb de compatibilité si pas d'indexation.


A+

Angstrom
Mon (nouveau) blog pour partager: Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

EgaregEtKristell
Membre actif
Membre actif
Messages : 496
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 35
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Randonneuse "Plus" de rêve par Grade9

Message par EgaregEtKristell » ven. 28 oct. 2016 16:19

J'apporte juste mon avis :
  1. 7000 € c'est trop cher pour moi. Je trouve déjà que les 2100€ de la Cévennes sont rédhibitoires pour mon porte-monnaie ; à moins de 1500€, on a déjà du choix pour un vélo qui tient la route, je trouve.
  2. c'est tout de même un vélo qui fait rêver car il semble tailler pour rouler et pas juste sur la piste d'un vélodrome couvert
  3. il montre qu'une partie des pratiquants se recentre sur l'essence du cyclisme : sortir rouler,
    • quelque soit la météo (garde-boue de rigueur),
    • quelque soit la durée (éclairage de rigueur, position confortable),
    • quelque soit le revêtement de la route empruntée (gros pneus possibles)
La mode actuelle passe par le "Gravel", parce que c'est tout nouveau tout beau, que ça vient d'outre Atlantique.
Si l'on y regarde de plus près, les gravels ont commencé en s'appuyant sur une base "routière" ; maintenant, ils tendent de plus en plus à ressembler à des VTT rigides (comme aux débuts du VTT). Le balancier va revenir à une valeur médiane et nous offrir de vraies randonneuses contemporaines avec toutes les bonnes innovations depuis l'âge d'or du cyclo-tourisme :
- vitesses aux leviers de frein
- freins à disque
- transmissions avec un étagement progressif des développements
- matériaux et géométries éprouvés
- éclairage fiable et performant
- ...



Répondre