Quel vélo est plus rapide: course ou randonneuse?

Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Membre actif
Membre actif
Messages : 423
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: Quel vélo est plus rapide: course ou randonneuse?

Message par Pedrodelaluna »

pimou a écrit : mer. 16 sept. 2020 12:55...
On peut bien sûr prendre plaisir à réaliser des performances mais la performance en elle même n'est pas nécessairement source de plaisir (ex : couché sur un vélo ...).
...
On pourrait presque croire que tu n'aimes pas les vélos couchés :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Bon d'accord, c'est de la manipulation de texte, en fait presque ^^ juste un extrait. :mrgreen: :jesors:

---------------

Bien d'accord avec vous Pimou, Ang., ...
Le plus important est le plaisir du voyage, qu'il soit de 20km sur une Rosalie ou de 200km sur un enduro qui préservera votre assise, et ce pour éviter les mal au c..xyz et autres difficultés (hanches, genous, tendons...)
paddy a écrit : mer. 16 sept. 2020 12:12 ...
Et puis il faut être réaliste 10 kg de gras humain sont plus pénalisant qu'une K7 mal étagée!
...
Attention l'inverse est sensiblement vrai aussi, car en absence de réserve de gras, y a plus de carburant pour terminer la performance touristique d'endurance ^^ Un petit peu c'est toujours bien. Certains rencontrent la situation où ils doivent lutter pour avoir juste 1 kilos de gras de réserve...) Pour un athlète, le pourcentage de masse grasse se situe entre 6% et 13 % chez l'homme et entre 14% et 20% chez la femme. Pour une personne normale, ce taux se situe entre 14% à 24 % pour un homme et entre 21 et 24% pour une femme. :mrgreen:


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4928
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 71
Status : Hors-ligne

Re: Quel vélo est plus rapide: course ou randonneuse?

Message par CYCLOHC »

Quel vélo ?

Je me plais à venir vous raconter ici une petite anecdote....

1990 : Embrunman Triathlon...J'avais la passion, l'avais terminé l'année précédente sur les distance Ironman et, pour la première fois de son histoire, on rajoutait le passage mythique au Col d'Izoard....
Une semaine avant l'épreuve, l'organisateur Gérald IACONO, me téléphone en catastrophe : "Henri, j'ai invité des Triathlètes Américains et leur leader -Mac MARTIN - n'a pas reçu son vélo en arrivant à l'aéroport...tu n'aurais rien à lui prêter avant qu'il le reçoive ?".
Mon fils ainé, 16 ans à l'époque, avait entendu la conversation et insistait absolument pour lui prêter le sien, tout fier de l'aubaine. Un LIBERIA cadre acier à 1 200 Frs à l'époque....

Qu'à cela ne tienne, ce sera mieux que rien, d'autant plus que c'est la bonne taille....

Deux jours plus tard, je vais dans l'Izoard avec un équipier et croise Mac MARTIN qui en redescendait.
"ça va pour le vélo, Mac ?"
"Ben oui, c'est OK, je l'ai grimpé en 44 minutes, ça doit être bon ?"......

Pour info, lors de l'arrivée du Tour en juillet 2017, Warren BARGUIL faisait sauter le chrono en 38 minutes sur un vélo de pro dans la bagarre d'une arrivée de Tour....6 petites minutes d'écart, 23 ans auparavant sur une "trapanelle" à l'entrainement...si mon fils lit çà, il ne me parle plus que j'ai nommé ainsi sa Bicyclette Chérie de l'époque !! :lol: :lol:

Cette année là, Mac MARTIN terminera second derrière Gabor KLOKZL, après avoir craqué sa combi de natation au moment du départ, pris le départ en maillot de bain dans une eau à 18°, pour nager 3,5 kms...et déréglé le dérailleur de son propre vélo qu'il avait récupéré juste à temps. Il était retourné au Parc à vélos pour effectuer les réglages et...m'avait redépassé en trombe dans la première grimpée en me faisant une petite tape amicale sur l'épaule :D
J'abandonnais sur le marathon, complètement cuit car j'avais mal géré (ou digéré l'Izoard :lol: )...et il aura fallu que j'attende 1992 pour terminer une nouvelle fois ce monument !

Tout çà pour dire que qui est rapide ? le vélo ou bien le pilote , :wink:


Sans cap, tous les vents sont contraires....

vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2468
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 54
Status : Hors-ligne

Re: Quel vélo est plus rapide: course ou randonneuse?

Message par vaber »

CYCLOHC a écrit : mer. 16 sept. 2020 18:00 Tout çà pour dire que qui est rapide ? le vélo ou bien le pilote , :wink:
Personnellement j'ai roulé sur de l'acier à ferrer les ânes, sur un alu de qualité sur de l'acier de moyenne gamme et sur du carbone de qualité mais je me suis aperçus qu'à la fin ce qui fait avancer le vélo ce sont les jambe et lorsque je change de monture les jambes elles restent les même. Donc à mon humble niveau le vélo compte pour trois fois rien sur le plat. En montagne l'étagement des braquets me permet non de monter plus vite mais de m'économiser mais franchement entre un carbone de 8kg un demi course de 10kg500 une randonneuse de 13kg je ne trouve pas de différence.
Pour mon usage ce qui compte je crois le plus c'est d'avoir un bon accord avec sa machine. Être bien posé dessus pour rouler longtemps sans douleurs.
C'est le point que je travaille le plus sur mes biclous mais pour l'instant je n'ai pas encore trouvé l'optimum car j'ai souvent des douleurs aux trapèze supérieur (épaules, bras, coudes et mains)
Concernant le poids. Le magasine 200 à fait deux pages là dessus où ils montrent bien que si l'on est pas en compétition ou peut être aussi en haute montagne, hein Maurice :wink: Le poids n'a que peu d'importance et une paire de roue ultra légère peut même devenir pénible car dépourvue d'inertie obligeant à relancer à la moindre bosse.

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Milesandmilesagain
Membre actif
Membre actif
Messages : 304
Inscription : sam. 27 août 2011 17:14
Localisation : Cholet (49300)
Âge : 49
Status : Hors-ligne

Re: Quel vélo est plus rapide: course ou randonneuse?

Message par Milesandmilesagain »

Bonjour à tous,

Un bref avis sur la question: j'ai plusieurs vélos (3, au total) dont un Koga Randonneur (16,5 kg) et un Cannondale Quick je-ne-sais-plus quoi (11 kg). J'ai utilisé l'un et l'autre pour tous types de randonnées jusqu'à 200 km / jour, avec ou sans bagages. La différence, même en voyage avec sacoches, je la perçois facilement, même à vide, mais l'écart de poids entre ces deux montures est considérable, tout comme leurs caractéristiques, très différentes. Nous avons d'un côté un cadre acier et une multitude d'équipements axés voyage (moyeu dynamo, porte-bagages avant, deux béquilles, etc...) tandis que pour le Cannondale, il n'est muni que d'un porte-bagages arrière, et de garde-boues minimalistes. De fait, je roule beaucoup plus vite, sans fournir plus d'efforts, avec le Cannondale et sa fourche carbonée. Il y a facilement 5 km / h d'écart sur ma vitesse moyenne. Malgré un confort un peu moindre, mais suffisant pour encaisser des journées de route sans avoir mal partout.

Si ces deux vélos avaient des poids sensiblement plus proches, l'écart de vitesse moyenne serait bien plus faible, voire inexistant, je pense.

Et soi dit en passant, j'apprécie quand même de rouler avec le Koga, au sens où il est reposant, et presque nerveux, malgré son poids élevé. En outre, je le considère plus adapté à des voyages très chargés en bagages: pour cette utilisation, il est idéal, et on oublie très vite sa relative inertie, pour ne focaliser que sur le plaisir d'utiliser l'équivalent d'une Rolls de voyage.

A+

Miles.


Méfiez-vous des gens qui ne rient pas: ce ne sont pas des gens sérieux.
Avatar de l’utilisateur

pimou
Membre actif
Membre actif
Messages : 192
Inscription : mar. 6 août 2019 09:38
Localisation : Waremme (Be)
Âge : 42
Status : Hors-ligne

Re: Quel vélo est plus rapide: course ou randonneuse?

Message par pimou »

bonjour,
Un paramètre de poids, si je peux dire ainsi, est l'aérodynamique. Sur le plat, à "bonne" vitesse, la résistance aérodynamique due à la surface frontale et à la traînée est la force prédominante que le cycliste doit vaincre. Saut erreur, mais la puissance nécessaire à la vaincre est alors proportionnelle au cube de la vitesse et proportionnelle à la surface frontale. Le poids devient, lui, prédominant dans les ascensions et les accélérations. Sur un trajet "normal", nous devons régulièrement accélérer :obstacles, croisements, ..
Bref, le surpoids de votre très beau Koga est certainement une raison mais la position joue certainement aussi.
Je l'ai encore constaté cette semaine, vers 30km/h sur un tronçon tout plat et monotone le long d'un canal, on gagne directement des km/h en attrapant le bas du cintre et en prenant une "bonne" position.
Bonnes routes, quelle que soit l'allure !


Répondre