Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Pour parler de tout et de rien, mais surtout de ce qui ne pourrait trouver sa place dans les autres rubriques...
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1032
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par Manouche »

Lundi matin, je faisais une balade, qui, si elle ne valait pas un CR dans "Aujourd'hui ou hier, j'ai roulé ...", mérita une photo sur le retour.
A l'aller, passant sous l'autoroute, je constatais que sur les trois voies en direction de Béziers, les véhicules étaient à l'arrêt complet, moteurs arrêtés.
Au retour, deux heures plus tard rien n'avait bougé !
Un semi-remorque avait traversé le terre-plein central et percuté un autre poids-lourd arrivant en sens inverse. Les six voies neutralisées pendant plusieurs heures ! Un blessé léger (seulement), mais le chargement répandu, du lait pour l'un et de l'huile hydraulique pour l'autre, a nécessité l'intervention d'une équipe "risque chimique" ! Ce n'est qu'à la nuit que la circulation a pu reprendre normalement.
a l'arrêt
a l'arrêt
autoroute.JPG (312.34 Kio) Consulté 291 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2021:05:03 10:29:51
Image taken on :
lun. 3 mai 2021 08:29
Focus length :
10.9 mm
Shutter speed :
1/1300 Sec
F-number :
f/5.6
ISO speed rating :
200
Whitebalance :
Auto
Flash :
Flash did not fire, compulsory flash mode
Camera-manufacturer :
Panasonic
Camera-model :
DMC-LX100
Exposure program :
Landscape mode (for landscape photos with the background in focus)
Exposure bias :
0 EV
Metering mode :
Pattern
Là, je passais au-dessus de l'autoroute. J'imaginais l'horreur pour le ou les enfants dans la voiture en-dessous.
C'était aussi un sacré bazar, sur les routes secondaires que j'avais croisées juste avant. Voitures et camions qui avaient pu sortir de l'autoroute cherchaient à contourner cette portion.
Mais il y eut une suite le lendemain, témoin cet article paru dans une page locale.
camion sur chemin
camion sur chemin
article camion.jpg (224.35 Kio) Consulté 291 fois
On aurait pu aussi intituler l'article du journal : quand un camion prend un chemin VTT !
C'est à pleurer !
Heureusement, pour le chauffeur, la solidarité a joué. Réconforts et vivres lui ont été apportés par la population.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Vétéran
Vétéran
Messages : 1019
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par Pedrodelaluna »

Il faut TOUJOURS suivre les indications du GPS !!!

S'il vous dit tout droit, il FAUT le croire! C'est que de l'autre côté du mur (maison, fossé, champ, fontaine, ...), il y a la route... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mdr :mdr :mdr


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 3143
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 57
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par AngstromCyclo »

Ce genre de situations n'est pas rare. Normalement, les PL doivent utiliser des applications spéciales car sinon, les mauvaises surprises peuvent causer ce genre de situations scabreuses.
En Lozère, on m'a raconté l'histoire d'un routier des pays de l'Est qui avait passé 15 jours bloqué dasn la neige après avoir emprunté un petite route de montagne en suivant son GPX., qui certes faisait gagner des kilomètres, mais n'était pas du tout au gabarit d'un semi-remorque. Il s'est trouvé bloqué. Les habitants lui ont apporté à manger mais il est resté un moment!

Phil devra nous renseigner, mais j'imagine que si c'est si fréquent c'est que les routiers doivent souvent prendre des libertés avec les restrictions PL et que la plupart du temps "ça passe", jusqu'au jour où ...


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo
Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5198
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par CYCLOHC »

Les anecdotes de poids lourds ou cars égarés sur les routes de montagnes sont déconcertantes :

-J'ai vu démonter un semi-remorque directement par la Maison SCANIA, dans la montée du Col de la Bonette pour pouvoir le remettre dans le sens de la descente car il ne pouvait plus manoeuvrer.

-Dans la grimpée du Col de la Cayolle, un car de touriste Allemands s'apprêtait à me dépasser dans les très étroites Gorges du Bachelard. Je me suis permis de lui faire signe qu'il ne pourrait absolument pas passer un peu plus haut : rien à cirer, il me dépasse quand-même....Un kilomètre plus loin, le car était encastré sur un petit pont, les touristes dehors, il attendait le dépannage !

-Mais, le record de la connerie, je l'ai vécu au Col du Parpaillon : J'allais attaquer la descente, avant d'aller trouver un coin pour le casse-croûte. Un papy arrive avec sa caravane (oui-oui !!). Je lui dit que le passage est impossible...Mais, le Môssieu il avait l'habitude ! :lol:
Pendant que je cassais la croûte, je vois arriver "débilou" au pas, avec tout le côté de la caravane écorché :mrgreen:


Sans cap, tous les vents sont contraires....
Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre actif
Membre actif
Messages : 461
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Alpes du Nord
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par velosiped »

AngstromCyclo a écrit : jeu. 6 mai 2021 10:26 Ce genre de situations n'est pas rare. Normalement, les PL doivent utiliser des applications spéciales car sinon, les mauvaises surprises peuvent causer ce genre de situations scabreuses.
encore faut-il qu'ils aient ces applis chargées dans un GPS opérationnel ; et visiblement, il n'y a pas que des routiers d'Europe de l'Est qui font du dumping à l'Ouest qui sont mal équipés...

2 fois en 3 mois, en compagnie d'autres passagers de mon TER, j'ai dû prendre un autocar de dépannage : la 1ère fois, à cause d'une voiture engagée sur un passage à niveau au moment d'un passage de train ; et la 2ème fois à cause d'une panne du train venant en sens inverse sur un tronçon "voie unique" comme il en reste trop, y compris sur des voies pas si secondaires que ça (en l'occurrence, la ligne Grenoble - Annecy - Genève). Eh bien les 2 fois, le conducteur de l'autocar affrété par la SNCF, qui travaillait pourtant pour un autocariste de la région, ne connaissait pas le chemin et n'avait pas d'appli type GPS avec itinéraire PL.

Résultat : pour le premier trajet, nous avons fait + de 100 km de détour inutile ; et la 2ème fois, le car s'est retrouvé coincé dans un carrefour trop étroit pour lui dans Grenoble (heureusement, il a pu faire marche arrière puis demi-tour sur une place voisine, et ensuite je l'ai guidé jusqu'au terminus).



loz
Vétéran
Vétéran
Messages : 1744
Inscription : lun. 20 nov. 2006 00:35
Localisation : Grenoble
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par loz »

Manouche a écrit : jeu. 6 mai 2021 08:43 mais le chargement répandu, du lait pour l'un et de l'huile [...] pour l'autre,
On a raté une belle mayonnaise !


Avatar de l’utilisateur

Topic author
Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1032
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par Manouche »

Je suis étonné (un peu) que les réactions soient surtout sur le fait qu'un chauffeur aille se perdre sur un chemin et non sur un chauffeur Moldave au volant d'un camion espagnol allant en Allemagne et la photo de ces centaines de camions sur deux files ! Il n'y a que velosiped qui aborde le sujet dumping. Et il y a aussi le sujet production CO2 et transports routiers vs ferroutage.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Vétéran
Vétéran
Messages : 1019
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par Pedrodelaluna »

Ben, il vaut mieux sourire un peu du ridicule, plutôt que s'enfoncer dans le surréalisme du capitalisme et du consumérisme d'ultra-distance, de délocalisations, des pollutions et déchets comme de toutes ces aberrations à l'opposé de nos cyclos :mrgreen: Sinon, on en pleurerait trop :yikes


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 941
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par emilpoe »

Salut,
Manouche a écrit : ven. 7 mai 2021 07:28 Je suis étonné (un peu) que les réactions soient surtout sur le fait qu'un chauffeur aille se perdre sur un chemin et non sur un chauffeur Moldave au volant d'un camion espagnol allant en Allemagne et la photo de ces centaines de camions sur deux files ! Il n'y a que velosiped qui aborde le sujet dumping.
N'oublions pas que tous ces camions viennent (ou vont) car nous (les consommateurs) les faisons venir (ou aller)... :|
Manouche a écrit : ven. 7 mai 2021 07:28Et il y a aussi le sujet production CO2 et transports routiers vs ferroutage.
le train n'est pas partout la solution, n'oublions pas les voies fluviales.


"En équilibre au milieu des fous..." Patrick Plaine
Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Vétéran
Vétéran
Messages : 1019
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par Pedrodelaluna »

Économie de flux... plutôt qu'économie de stock, et de "prendre son temps".


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Avatar de l’utilisateur

JessicaB
Membre actif
Membre actif
Messages : 309
Inscription : sam. 24 oct. 2020 19:05
Localisation : fRance, Bretagne, Finistère Nord, Croas Ar Nezic
Âge : 53
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par JessicaB »

J'ai le permis SPL (Semi Remorque donc) et j'ai travaillé (y'a déjà longtemps, plus de 15 ans) dans ce domaine.

Je faisais de la livraison en régional autour de paris (j'étais basée à Garonor dans le 93) avec le semi.

Plusieurs fois, et c'était avant les GPS, je me suis retrouvée dans des situations scabreuses avec une fois une marche arrière de plus de 1 km !!! et pas en ligne droite bien sur....

Une autre fois, je devais aller livrer dans une petite ZI, dans un recoin de cette ZI juste après un pont de chemin de fer et y'avais pas de panneau de limitation de hauteur, donc il faisait au moins 4.3m. Enfin normalement....

A l'aller, en charge donc, c'est passé tranquillou en me mettant bien au milieu pour ne pas taper les arrondis.

Au retour ce fut moins drôle mais je l'avais senti venir...

Je suis arrivée plus qu'au pas, et le haut de la remorque a tapé dans le pont, sans dommage pour les deux puisque j'allais très doucement, je suis descendue du camion pour voir si quelqu'un était derrière, heureusement non, puis j'ai reculé.
Pour passer j'ai dégonflé les suspattes arrières du tracteur, surélevées celle de la remorque, je me suis arrêtée au milieu du pont (dessous donc), j'ai regonflé les amortisseurs du tracteur, dégonfler au max celles de la remorque et ça a fini par passer, tout ça m'a pris pas loin de 20 minutes (voir davantage) car j’avançais d'un mètre, je descendait du tracteur, montais pour voir le dessus de la remorque et ainsi de suite...
Pfff bonjour la galère ! et pourtant ma remorque ne faisait que 4 mètres de haut !


"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche
"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)
Image
Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5198
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par CYCLOHC »

Manouche a écrit : ven. 7 mai 2021 07:28 Je suis étonné (un peu) que les réactions soient surtout sur le fait qu'un chauffeur aille se perdre sur un chemin et non...
C'est aussi une réaction sur l'obstination absurde des conducteurs qui suivent le GPS plutôt que le bon sens...
Quant à la démesure du fret routier...la faute aux consommateurs.
Nous ne referons pas le monde avec nos Bicyclettes, mais nous avons le droit de réfléchir et d'essayer d'être intelligents.


Sans cap, tous les vents sont contraires....
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1032
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par Manouche »

CYCLOHC a écrit : ven. 7 mai 2021 13:46 C'est aussi une réaction sur l'obstination absurde des conducteurs qui suivent le GPS plutôt que le bon sens...
Quant à la démesure du fret routier...la faute aux consommateurs.
Nous ne referons pas le monde avec nos Bicyclettes, mais nous avons le droit de réfléchir et d'essayer d'être intelligents.
Des nouvelles du camion : deux jours plus tard, il a été sorti de son inconfortable position par une grue venue spécialement du pays basque (600 km) et le chauffeur, en pleurs, fut soutenu et ravitaillé par un habitant proche. (source : journal local).
J'ai une fois aidé un chauffeur dans le fossé (petit fossé) sur une petitissime route. Le camion étant couché sur le talus, il ne pouvait même pas accéder à son coffre où étaient ses panneaux de signalisation. J'ai prêté mon triangle, fait la circulation, une autre automobiliste a téléphoné à la gendarmerie, on a attendu avec lui ... Originaire d'un pays de l'Est, il ne parlait pas français. Les conditions de vie et de travail de ces chauffeurs est à la limite de l'esclavagisme. Surveillé par des traceurs sur leur camion, ils livrent et, parfois (souvent, toujours ? je ne sais pas), doivent attendre sur place une autre mission.
Oui, nous aussi, nous sommes responsable par notre façon de consommer. Mais la solution n'est pas non plus au niveau individuel.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 3143
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 57
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par AngstromCyclo »

Pedrodelaluna a écrit : ven. 7 mai 2021 11:14 Économie de flux...
= Pléonasme.

Le stock sans flux c'est de la géologie.
:wink:


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2609
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 55
Status : Hors-ligne

Re: Chez nous aussi : après le porte-container dans le canal de suez

Message par vaber »

AngstromCyclo a écrit : jeu. 6 mai 2021 10:26 Ce genre de situations n'est pas rare. Normalement, les PL doivent utiliser des applications spéciales car sinon, les mauvaises surprises peuvent causer ce genre de situations scabreuses.
En Lozère, on m'a raconté l'histoire d'un routier des pays de l'Est qui avait passé 15 jours bloqué dasn la neige après avoir emprunté un petite route de montagne en suivant son GPX., qui certes faisait gagner des kilomètres, mais n'était pas du tout au gabarit d'un semi-remorque. Il s'est trouvé bloqué. Les habitants lui ont apporté à manger mais il est resté un moment!

Phil devra nous renseigner, mais j'imagine que si c'est si fréquent c'est que les routiers doivent souvent prendre des libertés avec les restrictions PL et que la plupart du temps "ça passe", jusqu'au jour où ...
Bonjour à tous.

J'imagine bien le bazar un lundi matin sur l'A9 :yikes. Concernant les libertés prise avec les interdictions il y a plusieurs choses. Par chez moi plusieurs camions qui ont nécessités l'intervention de grues pour pouvoir reprendre leur chemin. Pas mal n'étaient pas sur des routes interdites aux PL mais seulement sur des routes avec des petit ponts en virage trop serrés pour pouvoir passer avec des ensembles de 16m50 mais j'ai eu pris plusieurs avec des semi en benne de TP et ça passais sans problèmes car la remorque était plus courte.
Rare sont les chauffeurs surtout ceux qui font de la longue distance qui vont prendre le risque de prendre des routes de chèvre car le temps perdu sur ces route leur manquera pour honorer le rendez vous suivant pour charger ou décharger. D'autant qu'avec les tachygraphes à carte à puce les moindre fait et geste sont gardé en mémoire un an et peuvent être verbalisé durant 28 jours. Sur la route on a droit à 9h de conduite maximum par jour et la possibilité de faire 10h maximum deux fois par semaine à condition que le total sur deux semaines ne dépasse pas 90h et on doit impérativement caser un repos continu de 11h par période de 24h à partir de l'heure de départ le lundi avec là aussi la possibilité de ne prendre que neuf heures deux fois dans la semaine.

Ensuite les interdictions ou plutôt les limitations de tonnage elles sont de plusieurs sortes Les absolues pour des ouvrage d'art et bien peu de professionnels au vrais sens du terme n'en tiennent pas compte et ceux là sont des criminels en puissances et on a eu un exemple il y a un ans ou deux.
Les limitations dans les lotissements ou villages celles là souvent ça ne sert à rien de les enfreindre si ce n'est de rester coincer entre deux murs. J'ai un collègue qui livre des piscines en semi remorque et parfois celles là il les prends pour s'approcher des maisons mais il prend soin avant de faire un état des lieux sur G map pour voir si cela ne sent pas trop mauvais (surtout dans les petits villages languedociens :lol: )
Perso et comme beaucoup de collègue quant il me faut m'engager en semi sur une route à peine plus large que mon camion j'essaye d'en savoir un peu plus avant (maintenant avec G map c'est plus commode avec la vue satélite) et surtout de m'assurer un endroit pour pouvoir faire demi tour. Mais là quant je vois des gars qui traversent la moitié de la France suivre aveuglément leur GPS qui leur dit de quitter la nationale pour prendre des routes à la con ça me démonte. un peu de jugeote et on se doute bien que ce ne peut être la bonne route :gne

La dernière catégorie ce sont les ex nationales qui sont interdites au PL en transit. Celles là j'en connais beaucoup qui les prennent pour une occasion précise. C'est à dire que sur certaines autoroutes qui doublent ces nationales les places de parc pour les PL sont en nombre bien trop faible et c'est un vrai problème au niveau national. De plus certaines de ces aires ne sont pas surveillées est sont de vrais coupe gorge la nuit avec la forte probabilité de se faire, au mieux, voler le gazole au pire déchirer la bâche et voler la marchandise. Je connais un chauffeur qui il y a deux semaine avait par mégarde oublié de verrouiller les portes de la cabine et à été réveillé à 2h de matin par l'allumage de ses plafonniers :yikes
Son voisin de parc avait eu plus de chance ses portes étaient fermées et l'intrus n'a fait qu'essayé d'ouvrir mais ça l'a aussi réveillé. Donc pas mal préfère aller finir leurs heures sur la nationale où certains relais ont des gardiens de nuit pour le parking ou bien s'arrêtent dans des petites zone artisanales qui sont souvent tranquille la nuit. J'en reviens sur ces histoire d'heure et d'amplitude mais quant c'est 9h de conduite ce n'est pas 9h10 et si tel est le cas pour une histoire d'aire complète on reste verbalisable 28 jours durant pour 15 minutes.
Voila je m'excuse d'avoir été un peu long mais je préférais remettre le tout dans son contexte. Ce qu'il faut retenir c'est que aujourd'hui le métier de routier est un des métier les plus surveillé et pisté. Beaucoup de boites ont équipé leur véhicules de boitiers connectés qui servent à la fois de télétransméteurs pour envoyer des messages et documents mais aussi de compteurs d'heures (conduite et amplitude) de GPS avec la cartographie adapté aux limitations et interdiction PL et de balise GPS pour savoir où sont les camions. Cela sert surtout pour l'exploitation pour prendre du travail en fonction de la position des camion mais aussi des heures qu'il restes aux chauffeurs. En dernier recourt cela sert aussi en cas de vol du véhicule.
Le problème avec les boites des pays de l'est c'est ces boites font enlever à la commande tout ce qui peut être enlevé et ne s'ennuient pas avec des GPS à cartographie PL et les chauffeurs font avec ce qu'ils peuvent.

Allez je me tais pour ce soir mais je parlerais du problème de l'engorgement des routes par les camions une autre fois.
Bonne nuit :sommeil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...
Répondre