Retour en arrière et question philosophique...

Pour parler de tout et de rien, mais surtout de ce qui ne pourrait trouver sa place dans les autres rubriques...
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Avatar de l’utilisateur

Topic author
albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 2002
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 85
Status : Hors-ligne

Retour en arrière et question philosophique...

Message par albina »

Salut tout le monde
Allez savoir pourquoi, cette après-midi je suis tombé sur le chapitre *ce matin ou hier j'ai roulé* de l'année 2020 :)
Et là, je me suis pris au jeu, revivre cette époque bizarre du confinement à 1 kms, et de toutes vos réactions et vos vécus.... du coup j'y ai passé deux bonnes heures !

Et puis, je suis tombé sur cette contribution de Henri :
Pour l'instant, le VAE n'a, à mon avis, pas sa place pour une heure de promenade...encore que...pourquoi pas !?...Voilà encore un des nombreux domaines où je peux changer d'avis :D

Mais, si tu en as l'occasion : essaye, passionné comme tu l'es (et comme je le suis) tu ne délaisseras pas pour autant celle qui t'a fait rêver pendant des décennies !
On découvre alors autre chose, un peu différent, mais l'esprit Cyclo persistera quand-même ! rassures-toi !

N'allez pas croire, pour autant, que je sois devenu un propagandiste acharné du VAE mais, j'en ai tellement été détracteur que je fais de temps à autre mon mea-culpa
Et voilà, c'était prémonitoire :) Depuis, Alex a reçu sa prothèse nucléaire, pour m'aider à traîner le fagot de balais accroché à mon porte-bagages :briques

Voilà que l'autre jour, en roulant entre 2 frontières, m'est venue cette idée loufoque...

Quand je roule en mode "musculaire", c'est à dire entre 70 et 90 % du parcours, je traîne les 7 kilos de la prothèse...
Est-ce que cela pourrait m'absoudre de rouler assisté ???


Siouplait, pas taper...
Charles


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait
Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5339
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par CYCLOHC »

Charles,
Auparavant, la première "prothèse" c'était un cadre deux roues et un guidon...
Puis on a ajouté des prothèses sophistiquées : pedalier pignons puis derailleur...

Lequel des deux est moins Cyclo : celui qui grimpe la bosse en "musculaire " à 4 km/heure sur le 22x34 ou bien celui qui est en assistance électrique minimale ?

Depuis cinq ans maintenant, j'ai expérimenté l'electrique et continue à me faire de monstres plaisirs selon les deux versions, à la journée ou sur plusieurs jours . Je m'en félicite chaque jour un.peu plus !

...Certains jours, je sors balader en assistance maximale. :non :panpan_QQ :langue

...Parfois même, je vais balader en auto... :briques


Sans cap, tous les vents sont contraires....

lucno
Membre néophyte
Membre néophyte
Messages : 9
Inscription : ven. 27 nov. 2020 12:03
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par lucno »

Adepte du musculaire depuis toujours, j'ai voulu essayer le nucléaire de ma compagne.
Résultat des courses, en restant en mode éco, j'ai réalisé le même temps donc même moyenne sur un parcours que je venais de faire en vélo traditionnel
ce dernier pèse 15kg et le VAE 26kg, j'en déduit que l'assistance m'a permis de transporter la différence de poids tout en gardant la même allure avec chacun des 2 vélos.
C'est sans doute raccourci comme raisonnement mais en attendant je me passe de l'assistance quitte à rouler moins vite, moins loin et moins haut.
A chacun de faire comme cela lui plait.


Avatar de l’utilisateur

Ravélo Bernard
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 651
Inscription : ven. 23 févr. 2018 18:18
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Âge : 61
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par Ravélo Bernard »

Yop

Je roule en musculaire (avec un vélo de route) et mon épouse roule en VAE (avec un vélo de ville).

Le choix de mon épouse résulte d'un problème de santé qui ne lui permet plus de rouler en musculaire.

Tant qu'il me sera possible de rouler en musculaire je garderais ce type de vélo
Grâce au VAE de mon épouse nous pouvons encore faire des "balades vélo" à deux :D

En effet, mon épouse n'utilise pas son assistance tout le temps, elle gère cela au mieux et dès qu'elle fatigue ou que ça monte elle enclenche.

Bien à toutes et tous


Ravélo Bernard
Image
Membre de la FFBC
Membre du GRACQ
Mon site : Peuples Cavaliers
Avatar de l’utilisateur

Ray_Mee
Membre actif
Membre actif
Messages : 287
Inscription : dim. 19 janv. 2020 12:43
Localisation : Yvelines
Âge : 65
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par Ray_Mee »

Grace à un ami qui a deux vélos style 'VTC-urbain' électriques avec le moteur Bosch, je fais de temps en temps un petit tour dans le Vexin, chemins de bois et petites routes, je trouve ça génial, l'atmosphère est plus balade qu'avec le musculaire, quand on voit une côte arriver, ça ne change rien ... on arrive en haut frais comme un gardon ! Vu qu'on transpire moins c'est beaucoup plus confort pour s'arrêter à peu près sec regarder ou visiter quelque chose. Par contre la forme physique compte aussi car pour mettre le vélo au taquet à 25 kmh dans les côtes il faut pédaler sérieusement, le poids supplémentaire curieusement je le sens beaucoup dans les descentes, le vélo est assez gros les pneus bien larges, ce n'est donc pas très vif, un petit quelque chose des petites mobylettes d'antan ... il en existe plein de modèles avec des positions plus "engagées" que celui que j'utilise, Si je me décidais à en acheter un mon choix se tournerait par là, 'genre' :D un pur VTT en 29' suspendu devant derrière.


Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 5339
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par CYCLOHC »

Ray_Mee a écrit : jeu. 21 oct. 2021 19:43 ... il en existe plein de modèles avec des positions plus "engagées" que celui que j'utilise, Si je me décidais à en acheter un mon choix se tournerait par là, 'genre' :D un pur VTT en 29' suspendu devant derrière.
Je confirme !
Mais bien sûr tout est question de budget.
Pour ma part, c'est le choix que j'ai fait (VTTAEtout suspendu 29") tout en conservant un usage prioritaire aux velos musculaires avec lesquels j'effectue toujours de belles étapes de montagne.
Mais, lorsque l'on veut la jouer plus contemplatif on pourra river son regard sur autre chose que la roue avant si on prend un peu d'aide électrique....

Pour rassurer ceux qui craindraient d'abandonner le musculaire à cause du VAE, je leur dirais que cette année est donc ma cinquième année d'usage électrique, ce qui ne m'a pas empêché d'atteindre bientôt mon 7000 ème kilomètre de l'année avec plus de 80 000 m de d+ uniquement dans les cols et ce seulement en velo-musculaire.
Je ne recense pas les parcours VAE, seul le compteur les enregistre, et c'est de l'ordre d'environ 3500 km/an en plus.
Vous voyez bien que l'électrique ne retire pas la passion de la Bicyclette ! l'un n'empêche pas l'autre.


Sans cap, tous les vents sont contraires....

vieuxjim
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 572
Inscription : sam. 27 juin 2015 18:30
Localisation : Franche Comté
Âge : 74
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par vieuxjim »

Eh ben, les amis, Charles a allumé un brûlot qui n'a pas fini d'être alimenté !
Je vais y mettre mon grain de sel moi aussi; pour cela , il faudra que j'aie suffisamment roulé avec le VAE et que les modifications pour le mettre en conformité avec mes goûts soient terminées . Ça ne saurait tarder.
A bientôt !

Jimmy


ne buvons pas pour oublier, mais pour nous souvenir !
Avatar de l’utilisateur

Topic author
albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 2002
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 85
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par albina »

Nan Jimmy ce n'était pas mon intention d'allumer quoi que ce soit :mrgreen:
J'avais pourtant prévenu :
cette idée loufoque...
:D :D :D
Hors-sujet
Apparemment tu as fait ça avec ton vélo classique? C'est la forme (même avec un vélo assisté)!
Ben oui c'est mon vélo de (presque) toujours. Il a juste pris 7 kg de "muscles*

Oulala voilà qu'on parle moyenne maintenant :D
Adepte du musculaire depuis toujours, j'ai voulu essayer le nucléaire de ma compagne.
Résultat des courses, en restant en mode éco, j'ai réalisé le même temps donc même moyenne sur un parcours que je venais de faire en vélo traditionnel
Oulala (bis)
Par contre la forme physique compte aussi car pour mettre le vélo au taquet à 25 kmh dans les côtes il faut pédaler sérieusement
Même pas au plat je fais ça... S'il m'arrive de rouler à cette allure (ou plus) c'est sans l'assistance et dans les côtes à l'envers :D

Bonne journée à tous
Charles


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait
Avatar de l’utilisateur

Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1312
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par Manouche »

Ce n'est pas un brulot, je ne crois pas.
lucno a écrit : mer. 20 oct. 2021 20:40 (...) Résultat des courses, en restant en mode éco, j'ai réalisé le même temps donc même moyenne sur un parcours que je venais de faire en vélo traditionnel
ce dernier pèse 15kg et le VAE 26kg, j'en déduit que l'assistance m'a permis de transporter la différence de poids tout en gardant la même allure avec chacun des 2 vélos.
:lol: :lol: :lol:
Il y avait un fil intitulé sorties VAE et je dois dire que ça m'allait bien ! Maintenant tout est mélangé.
Ce que je veux dire n'est qu'une opinion personnelle et non un jugement de valeur.
Pour moi, le vélo comporte aussi une notion d'effort. Je suis plutôt sur cette ligne
lucno a écrit : mer. 20 oct. 2021 20:40 '...) en attendant je me passe de l'assistance quitte à rouler moins vite, moins loin et moins haut.
Et si je ne peux plus, je pousse le vélo et je m'arrête pour contempler.
On rencontre toute sorte de cyclistes en balade, je trouve très chouette ces couples qui ...
Ravélo Bernard a écrit : jeu. 21 oct. 2021 09:39 Grâce au VAE (... peuvent) encore faire des "balades vélo" à deux :D
Ce qui m'énerve, ce sont ces gens plutôt jeunes sans problèmes qui ont un VTTAE pour aller sans effort dans la nature, de plus en plus nombreux, sans respect, juste pour les sensations des descentes, et accentuant l'érosion des chemins. Il y a eu un boom des ventes de VAE. Mais aussi peut-être par ignorance.
Avant de constater que je pouvais faire entre 25 et 30 km (Aller-Retour) pour juste faire mes courses, je croyais que ça allait prendre trop de temps et être fatigant. Mais j'intègre ce temps à mon temps de courses et j'en perds moins à chercher à me garer et j'y vais tranquille !
Les personnes qui ont pris un VAE pendant la Covid : parce qu'un vélo traditionnel leur faisait peur, juste pour faire de la ville ? Je me pose des questions vu l'engouement ! ou ceux qui, pas envie ou capable de faire plus de 30 km pour une balade sur la journée, ont acheté un VAE parce que leur batterie leur permet d'en faire 80 sans effort.
Attention : mode polémique : Le VAE c'est un vélo nucléaire ! C'est bon pour EDF et ses actionnaires. EDF qui déclare environ 3 5OO OOO euros pour ses activités de lobbying (en 2018 !) !
J'ai essayé un VAE une fois. Je n'ai pas éprouvé le même plaisir. Et surtout : quelle désagréable impression quand passé 25 km/h, j'ai cru être brutalement freinée !
Enfin, (mais ce ne doit pas être tout), comme le vélo, pour moi, est synonyme de voyage et de liberté, je ne veux pas non plus avoir ce fil à la patte, ce fil qui implique devoir s'arrêter pour recharger la batterie !
Mais je ne dis pas, qu'un jour, quand je ne pourrais plus faire de vélo, peut-être ... aurais-je un tricycle électrique.
En conclusion : il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt

vieuxjim
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 572
Inscription : sam. 27 juin 2015 18:30
Localisation : Franche Comté
Âge : 74
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par vieuxjim »

albina a écrit : ven. 22 oct. 2021 09:35 Nan Jimmy ce n'était pas mon intention d'allumer quoi que ce soit
ki cé qu'avait raison?
Manouche a écrit : ven. 22 oct. 2021 11:58 Ce n'est pas un brulot, je ne crois pas.
Mais si et c'est très bien : disputons nous , contredisons nous, merci Charly !
Manouche a écrit : ven. 22 oct. 2021 11:58 Et surtout : quelle désagréable impression quand passé 25 km/h, j'ai cru être brutalement freinée !
Bon ,Manouche, ça arrive avec certains VAE. Il en existe avec lesquels tu ne sens aucune décélération ou sensation de freinage quand tu franchis les 25km/h.La sensation de freinage peut se ressentir quand tu changes de braquet au mauvais moment, en côte, alors que tu aurais dû le faire avant. C'est exactement pareil avec un vélo classique : tu changes au mauvais moment et tu pédales un instant dans la choucroute.

à suivre ?

Jimmy


ne buvons pas pour oublier, mais pour nous souvenir !
Avatar de l’utilisateur

Topic author
albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 2002
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 85
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par albina »

Bonjour tout le monde !
Il y avait un fil intitulé sorties VAE et je dois dire que ça m'allait bien ! Maintenant tout est mélangé.
C'est juste :bien
Sauf qu'ici on est dans le Bistrot, et donc on peut parler de tout :D

Amie Manouche, je suis 100% d'accord avec toi, au moins sur un point :
En conclusion : il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau.
:D

Bonne journée
Charles


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait
Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 523
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Alpes du Nord
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par velosiped »

à ceux qui dénigrent le statut de cyclistes aux gens qui pédalent avec assistance électrique, je répondrai en citant ce slogan d'une campagne de sensibilisation d'une grande association d'aide aux handicapés, dont les places de stationnement réservées sont un peu trop souvent occupés par des automobilistes parfaitement valides mais peu scrupuleux : "Tu veux prendre ma place ? Prends aussi mon handicap..."

La cause et le type de handicap peut être très variable, pas toujours très visible, mais si l'assistance électrique permet aux cyclistes affaiblis de profiter des plaisirs de la randonnée, et d'avoir une autonomie raisonnable, je ne vois vraiment pas pourquoi je les critiquerais ! Et je cite un conducteur de taxi kyrgyze avec qui j'avais fait une soixantaine de km pour rejoindre la frontière dans les délais qui me restaient. Je venais de lui expliquer que j'avais cet encombrant vélo spécial (mon tricycle couché) à cause des séquelles d'un accident : il m'a répondu avec un grand sourire "et bien moi aussi, je mériterais 10% d'invalidité, parce que j'ai 10 ans de plus que vous"...

Enfin, indépendamment de ces considérations un peu égoïstes, je souligne que de nombreux cyclistes à assistance électrique viennent au vélo (pas forcément cyclotourisme )grâce à cette "prothèse", sans laquelle ils auraient continuer à se déplacer en voiture ou à rester sédentaires...

Bref, tout ça pour dire que dans quelques années, je n'aurai pas l'ombre d'un scrupule à équiper mon trike, et peut-être aussi mon vélo couché, avec une assistance électrique. La seule chose que ça changera, c'est que je pourrai continuer à rouler sans éliminer les gros dénivelés... Les seuls points qui me font vraiment hésiter, c'est comment gérer les recharges en bivouac dans des coins reculés, et comment acheminer les batteries si je prends un avion. J'en prends rarement, mais c'est difficile à éviter quand on n'est pas en vacances pour une durée illimitée et qu'on veut découvrir des pays éloignés.



vieuxjim
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 572
Inscription : sam. 27 juin 2015 18:30
Localisation : Franche Comté
Âge : 74
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par vieuxjim »

velosiped a écrit : sam. 23 oct. 2021 14:13 La seule chose que ça changera, c'est que je pourrai continuer à rouler sans éliminer les gros dénivelés...
velosiped a écrit : sam. 23 oct. 2021 14:13 comment gérer les recharges en bivouac dans des coins reculés
Eh ben oui...C'est ce que je me suis dit ! Et c'est vrai que j'ai repris goût à monter certains "talus" que je n'osais plus aborder depuis deux ans.
Concernant la gestion de l'autonomie de la batterie, il est vrai qu'au-delà de 90-100km, sur un parcours moyennement vallonné ( 1000 de D+) on peut aller au bout sans connaître la panne, à condition de se montrer économe, donc de produire un minimum d'efforts musculaires. (A distance égale, je dépense un peu plus de Kcalories qu'avec le vélo classique, d'après mon compteur cardio).
Mais il faut recharger la batterie si on veut repartir le lendemain. En hôtel ou gîte ou B&B, voire en camping, c'est facile, mais en bivouac ça va poser problème.
Ma cyclote a définitivement adopté le VAE et je l'approuve (je lui ai offert ce vélo pour qu'elle continue de rouler avec plaisir); quant à moi qui me suis mis également au VAE, j'en réserve -jusqu'ici- l'usage pour des sorties "à la journée" , préférant pour les rando de plusieurs jours, partir avec le vélo classique. L'état d'esprit n'est pas le même, selon qu'on voyage au long cours ou que l'on roule pour 2-3 heures.
Manouche a écrit : ven. 22 oct. 2021 11:58 Il y avait un fil intitulé sorties VAE et je dois dire que ça m'allait bien ! Maintenant tout est mélangé.
Manouche, j'espère ne pas avoir épaissi le mélange !

Amitié et bon dimanche
Jimmy


ne buvons pas pour oublier, mais pour nous souvenir !

promeneur
Membre
Membre
Messages : 75
Inscription : jeu. 27 mars 2008 19:29
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par promeneur »

Si on s'en tient à la randonnée le vae permet à ceux qui ne sont pas sportif, qui n'ont pas beaucoup de muscle, jeunes ou vieux, d'élargir la variété des itinéraires.
On peut ainsi:
- gravir des plateaux (800 m)
- d'envisager la montagne et ses superbes panoramas
- de franchir quelques km de pistes difficiles qu'on rencontre souvent en randonnées.
- de se balader dans le Gers qui n'est qu'une suite de pentes raides et courtes.

Ce qui me rebute est le poids, en moyenne 7 kg de plus. Quand on doit porter le vélo dans les escaliers de la SNCF ou simplement franchir la porte d'un wagon corail ou même du tgv ou le mettre dans le coffre de la voiture ou sur le porte-vélo. Si on est à deux ça passe, mais seul, c’est la galère.

Ce qu'il faudrait, c’est une solution légère et amovible lorsqu'on ne fait pas de randonnées.

Il en existe à base de galet comme par exemple Gboost qui entraine la roue, mais qu'est-ce que ça vaut ?

minimum 2 kg (moteur 1kg, batterie 1 kg), 900 € minimum, pas fait pour les pliants (?), amovible (?)

https://www.gboost.bike/fr/product-cate ... -batterie/

https://www.numerama.com/vroom/719445-g ... rique.html

Une autre solution prometteuse, mais hors de prix ~ 2000 $ :

Un peu moins de 3 kg tout compris, amovible , 750 W pour un couple constant de 50 Nm (100 en crête) mais nécessite un frein à disque

https://www.futura-sciences.com/tech/ac ... bike-83129

https://bimotal.com

Sinon il y a les roues à moyeu moteur électriques. En dehors des randonnées on remet la roue normale.

À suivre.


Avatar de l’utilisateur

velosiped
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 523
Inscription : sam. 26 nov. 2016 20:27
Localisation : Alpes du Nord
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Retour en arrière et question philosophique...

Message par velosiped »

promeneur a écrit : dim. 24 oct. 2021 13:11 (...) Ce qu'il faudrait, c’est une solution légère et amovible lorsqu'on ne fait pas de randonnées. Il en existe à base de galet comme par exemple Gboost qui entraine la roue, mais qu'est-ce que ça vaut ? (...)
https://www.gboost.bike/fr/product-cate ... -batterie/
je ne sais pas, mais j'envisage cette option comme future évolution de ma chaise longue à 2 roues, elle-même relativement légère (je traduis : légère pour un vélo couché, environ 14 kg). Comme j'habite tout près du siège de G-Boost, je leur demanderai si il y a moyen d'essayer. Mais mon vélo actuel n'a pas de plaque "sous-base" pour fixer un tel moteur. Je n'avais pas encore pensé à ça quand j'avais commandé ce vélo...

J'ai appris depuis que le fabricant de mon vélo couché propose cette option de moteur-galet, donc ça doit pas être trop mal, parce que c'est un fabricant suisse qui teste tout avant de vendre, et qui ne vend pas du bas de gamme (https://www.wolfundwolf.ch/fr/)

Par contre, pour un trike à plancher bas, impossible de mettre un moteur-galet. Le jour où je peinerai trop à le faire avancer dans les montées de cols, je changerai la bôme pour mettre un moteur-pédalier. Ca, c'est un gros avantage des tricycles couchés : la transformation reste réversible même si on n'opte pas pour un moteur-roue.

Pour la recharge en itinérant, si on veut conserver la possibilité d'enchaîner des bivouacs, je ne vois guère comme solutions qu'un groupe électrogène portatif (imaginez le tranquille bivouac bucolique pendant la recharge...) , ou un panneau solaire. La 2ème solution a été adoptée par quelques voyageurs au long cours, mais l'engin est alors assez imposant. On perd la possibilité de combiner pédalage et tronçons de liaison en train, bus ou taxi. Alors qu'avec un trike "sec", on ne peut pas trop compter sur train ou bus, mais le taxi (sur galerie de toit ou dans un grand break) ou le camion-stop, ça se fait bien.


Répondre