Dolce Via 2022

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Stef26
Membre actif
Membre actif
Messages : 180
Inscription : ven. 9 avr. 2021 17:35
Localisation : 26450 Roynac
Âge : 68
Contact :
Status : Hors-ligne

Dolce Via 2022

Message par Stef26 »

Dolce Via les 18 et 19 juin 2022

Prévu au printemps, cette escapade a eu finalement lieu en juin. Lors de la préparation, je ne pensais pas, qu'en cette fin de printemps, nous aurions de telles températures. 6 participants (2 couples et 2 "garçons").

Samedi : Partis de la maison, les bicyclettes sur le porte-vélo, nous arrivons à la gare de St-Laurent du Pape (proche de la Voulte) vers 9 heures. La photo de l'équipe prise, nous enfourchons nos montures pour 35 kms environ.

Image

La Dolce Via "remonte" la vallée de l'Eyrieux en suivant une ancienne voie ferrée. Cela implique une montée quasi permanente (je devrais plutôt parler de faux plat vu le pourcentage). Inutile de dire que nous prenons notre temps : le cyclotourisme à l'état pur. De nombreux panneaux, tout au long du parcours expliquent le cours de la rivière, les anciennes industries, les diverses cultures, la faune, la flore et toutes choses très intéressantes à qui sait être curieux. Dunières/Eyrieux passé, nous poursuivons tranquillement.

Image

Image

Une heure plus tard, alors que nous n'avons parcouru qu'une dizaine de kilomètres, je propose une halte. Un thermos de café et un autre de thé, accompagnés de biscuits et autres friandises, réjouissent les cyclistes.

Image

Le soleil commence à chauffer nos dos. Tantôt nous pédalons sur du bitume (voie verte ou bouts de route partagée) et parfois nous devons nous contenter de gravier. Mieux vaut venir avec un VTT, VTC ou un gravel. Nous traversons la départementale qui serpente en suivant les méandres du cours d'eau aux Ollières.
A St-Sauveur de Montagut, nous avons parcouru la moitié de l'étape. Nous nous octroyons une petite pause à l'ombre de platanes.

Image

Encore une heure et nous pique-niquerons. Nous n'avons jamais été aussi lentement. Le compteur révèlera un 12 km/h de moyenne ! Inutilement de se presser. Je suis étonné du peu de cyclistes sur la Dolce Via pour une mi-juin. Il est vrai que "l'Ardéchoise" bat son plein et beaucoup de confrères y participent. Un peu avant le Pont de Chervil, nous commençons à chercher une table libre et à l'ombre. Beaucoup de critères, finalement, nous nous rabattons sur un carré d'herbe.
Le pique-nique partagé nous réjouit : cakes, picodons (tommes de chèvre) et un melon en dessert. Je portais ce dernier et sa fin allégera ma sacoche ! Jean-Luc, en allant placer son casse-croute dans ses sacoches entend un sifflement caractéristique d'une crevaison émanant du vélo de José, le petit dernier de la troupe. Effectivement, la roue arrière se dégonfle. Isa lui a dit, avant de partir d'investir dans une chambre au cas où … Sage précaution ! Jean-Luc, le mécano attitré lors de nos périples, sort les démonte-pneus et entreprend la réparation. Peu après, la roue remontée, nous pouvons entamer la sieste.
Malgré le fait que nous ayons le temps et que le soleil indique "son midi", il nous faut repartir. La chape de plomb s'abat sur nous. Nous pédalons sans penser, appuyant sur les pédales et avançant ainsi comme des automates.


Image

Au croisement d'une petite route, je lis sur un panneau gîte à 0,9 km. Nous arrivons. Nous avons réservé dans une chambre-table d'hôtes dont on m'a vanté la gentillesse. Cathy est surprise de notre arrivée ou du moins de nous voir si tôt. Les chambres ne sont pas prêtes mais la piscine tente les filles. José, reste avec elles. Ayant laissé nos sacoches, Roland, Jean-Luc et moi partons jusqu'au Cheylard (distant d'environ 10 kms) pour boire une bière (raison invoquée aux autres membres du groupe : trop tôt pour la piscine, pas assez de kilomètres, etc… bref des prétextes bidons !).
La moyenne monte tout de suite d'un cran malgré la chaleur. Bon, nous ne sommes pas à fond mais ça avance plus vite. A l'entrée du Cheylard, la gare nous accueille avec des tables de pique-nique mais pas de troquet. Nous poursuivons vers le centre-ville. Un premier bistrot fermé nous renvoie au cœur du village. Là, une grande place entourée de tavernes satisfait notre soif. Nous nous attablons et commandons des bières. La serveuse tient le parasol car une bourrasque se lève. A la table voisine, un groupe de cyclistes participant à l'Ardéchoise boivent et rigolent. Nous savourons notre breuvage avant de repartir à la descente.
Arrivés à l'hébergement, nous plongeons dans la piscine. L'eau fraîche (au départ du moins) nous fait un bien fou. Éric, notre hébergeur, a du mal avec une biquette blanche. Elle ne veut pas rester avec ses congénères et s'échappe. Elle préfère grignoter prés de la piscine en notre compagnie.

Image

L'heure de l'apéro (moment crucial) sonne et nous nous retrouvons autour de la table. Le menu rassasie les plus gourmets et gourmands. La conversation n'engendre pas la mélancolie et nous allons nous coucher après avoir passé une excellente soirée.

Dimanche
Petit déjeuner prévu à 8 heures 30 pour un départ à 9 heures. Avec un très léger retard (nous avons du mal à quitter nos hôtes), nous partons. Malgré la descente, nous devons pédaler car le vent du sud (inhabituel, nous sommes plus habitués au mistral) souffle en rafales. Pause au Pont de Chervil pour faire le plein d'eau pour ceux qui ont oublié de la faire en partant et nous continuons.

Image

Nouvelle pause à St-Sauveur de Montagut pour photographier une fresque du chemin de fer que je n'avais pas vu à l'aller.

Image

Roland doit trouver que nous nous trainons aussi part-il devant. Nous ne le retrouverons qu'à l'arrivée. Il s'est égaré puis, ayant retrouvé le circuit, ne savait pas si nous étions devant ou derrière lui. Nous pique-niquons avant d'arriver aux voitures. Jean-Luc pense être à 3 kms de l'arrivée, moi à 2. En fait, nous avons tort tous les 2 car nous n'en sommes qu'à un petit ! Roland fait sa sieste dans son auto. Les vélos chargés, nous papotons encore un peu avant de rentrer chez nous pour aller voter (2ème tour des législatives).
Un magnifique périple. Ces petites escapades sur le week-end nous font un bien fou, nous rechargeons les batteries et quel plaisir de se retrouver entre amis ! A refaire !
Y a plus ka !


Ceux qui ont fait du vélo savent que dans la vie rien n’est jamais plat. René Vallet.
Avatar de l’utilisateur

Ray_Mee
Membre actif
Membre actif
Messages : 432
Inscription : dim. 19 janv. 2020 12:43
Localisation : Yvelines
Âge : 66
Status : Hors-ligne

Re: Dolce Via 2022

Message par Ray_Mee »

mais mais mais ... vous avez oublié de monter à Saint Agrève :D ça continue au Cheylard après cette porte, vestige d'un petit pont , 25 km à 3 % ... ce qui n'est pas mauvais pour nos petits cœurs !!!

Image

bravo et bonne continuation ...



Quidam
Membre
Membre
Messages : 20
Inscription : lun. 27 juin 2022 17:10
Localisation : sud Isère
Status : Hors-ligne

Re: Dolce Via 2022

Message par Quidam »

Et à Saint Agreve il y a (ou avait ?) une excellente brasserie ! :)

Je note le chemin d'accès Ray_mee



laurentsc
Nouveau membre
Nouveau membre
Messages : 2
Inscription : mar. 21 mai 2019 21:00
Status : Hors-ligne

Re: Dolce Via 2022

Message par laurentsc »

La Dolce Via a été faite sur une ancienne voie ferrée. J'ai un ex-collègue, retraité depuis un moment (né en 1950), ardéchois, qui prenait ce train pour aller au lycée...


Avatar de l’utilisateur

Topic author
Stef26
Membre actif
Membre actif
Messages : 180
Inscription : ven. 9 avr. 2021 17:35
Localisation : 26450 Roynac
Âge : 68
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Dolce Via 2022

Message par Stef26 »

Pas plus de kms car pas plus de temps (juste un weekend) et surtout des cyclistes "petits mollets" mais lorsque nous aurons plus de temps (et pas les "débutants"), nous irons jusqu'à St-Agréve et Lamastre. Maintenant que l'on a trouvé l'hébergement "central"!


Ceux qui ont fait du vélo savent que dans la vie rien n’est jamais plat. René Vallet.
Avatar de l’utilisateur

Pedrodelaluna
Vétéran
Vétéran
Messages : 1607
Inscription : mer. 5 févr. 2020 21:46
Status : Hors-ligne

Re: Dolce Via 2022

Message par Pedrodelaluna »

Très sympa le reportage. J'avais pas eu le temps plus tôt de m'y plonger.


La vie, c'est comme la bicyclette.

Il faut avancer pour ne pas tomber.
Répondre