Nationale 7

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Avatar de l’utilisateur

mpl75
Membre actif
Membre actif
Messages : 451
Inscription : lun. 27 juil. 2015 23:29
Localisation : Nord Isère
Âge : 71
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par mpl75 » mer. 4 avr. 2018 15:16

Quand les tunnels de Tignes / Val d'Isère (où un ami de mon toubib a trouvé la mort, ce dernier préférant emprunter des sentiers de rive plutôt que rentrer "là-dedans") seront-ils aménagés de la sorte ?

Merci pour ce topic devenant "tunnels".
Qui sait si une liste des tunnels aménagés existe ? Soit de manière globale où peut-être par région ou massif ?
J'avoue que ce sujet m'intéresse.


____________________________________
Flo dit Dudu - N° 91 Confrérie des Fêlés du Grand Colombier
"L'important, ce n'est pas ce que tu fais, mais avec qui tu le fais"

Image

Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4655
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 69
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par CYCLOHC » mer. 4 avr. 2018 15:51

Pour ce qui est de ces fameux tunnels Tignes/Val d'Isère, aucun sentier n'existe pour les contourner, j'avais cherché vraiment en vain et c'est réellement impossible.
Le seul sentier "acceptable" se trouve en rive gauche de l'Isère, et il comporte certains passages plutôt scabreux, probablement là qu'il s'est accidenté.

Par contre, dans les Hautes-Alpes, les tunnels dangereux (Col Lebraut, Gorges du Guil) ont été éclairés depuis de nombreuses années sous la pression des Clubs Cyclotouristes...eh oui !!
...Bon, pour le Tunnel du Col du Parpaillon, il vaut mieux trimballer sa lampe de poche avant d'aller affronter les 500 mètres de ténèbres, à 2650 m d'altitude :yikes

Allez, sous les impulsions de Claudio...ouvrons un topic sur les Tunnels... :wink:


Sans cap, tous les vents sont contraires....

Avatar de l’utilisateur

mpl75
Membre actif
Membre actif
Messages : 451
Inscription : lun. 27 juil. 2015 23:29
Localisation : Nord Isère
Âge : 71
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par mpl75 » mer. 4 avr. 2018 16:13

Le cyclo est bien mort dans un tunnel.
Mon toubib prenait bien les sentiers. De quel côté ?
Il préférait çà plutôt que les bagnoles. Et il a cessé les portions Bourg St Maurice / Tignes / Val d'isère de ce fait (démarrait ensuite de Val d'isère)

Pour info il (mon toubib) a monté 450 fois l'Iseran, des 2 côtés moitié/moitié à peu près.
Disposant d'une résidence des 2 côtés

Effectuait tous les week-end :
Tour-du-Pin Cruzille/Epine/Granier/Cucheron et retour durant 10 ans toutes saisons.
Fracture du fémur lors d'une chute.
Bref un phénomène lui aussi, comme beaucoup ici.
Mais cette histoire de tunnel l'avait traumatisé. On peut le comprendre.
Allez, sous les impulsions de Claudio...ouvrons un topic sur les Tunnels... :wink:
YES !


____________________________________
Flo dit Dudu - N° 91 Confrérie des Fêlés du Grand Colombier
"L'important, ce n'est pas ce que tu fais, mais avec qui tu le fais"

Image


Topic author
Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par Beaba » sam. 7 avr. 2018 12:45

ce ne fut certainement pas la plus belle bambée, trop de galères
geais même roulé sur la rn7 (ca allait ! ) pas pire que certaines petites routes
même si ya mieux comme ambiance


Image

Image

Image

Image

Image



Image

Image

Image

Image

Image


Image

Image


Image




Topic author
Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par Beaba » sam. 7 avr. 2018 19:51

je ne puis résister
c'est en cours mais
http://cbandiera.free.fr/recits/2018-N7/F/2.html
claudio



Avatar de l’utilisateur

mpl75
Membre actif
Membre actif
Messages : 451
Inscription : lun. 27 juil. 2015 23:29
Localisation : Nord Isère
Âge : 71
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par mpl75 » sam. 7 avr. 2018 20:23

Faut l'faire !!
Bravo...


____________________________________
Flo dit Dudu - N° 91 Confrérie des Fêlés du Grand Colombier
"L'important, ce n'est pas ce que tu fais, mais avec qui tu le fais"

Image


Topic author
Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par Beaba » sam. 7 avr. 2018 20:34

merci
mais je crois avoir poussé un peu trop
geais encore très mal alle zambe 12 jours après ..
il faut revoir les standards à la baisse

je vais essayer la jouvence de l'abbé souris
claudio



Avatar de l’utilisateur

mpl75
Membre actif
Membre actif
Messages : 451
Inscription : lun. 27 juil. 2015 23:29
Localisation : Nord Isère
Âge : 71
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par mpl75 » sam. 7 avr. 2018 20:46

La jouvence de la belle souris... peut-être


____________________________________
Flo dit Dudu - N° 91 Confrérie des Fêlés du Grand Colombier
"L'important, ce n'est pas ce que tu fais, mais avec qui tu le fais"

Image


RoueLibre
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 537
Inscription : mar. 1 avr. 2014 22:44
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par RoueLibre » sam. 7 avr. 2018 21:29

Beaba a écrit :
sam. 7 avr. 2018 12:45
ce ne fut certainement pas la plus belle bambée, trop de galères
Pour limiter la galère sur le trajet Avignon/Cavaillon il faut suivre le réseau de petites routes le long de la ligne TGV en sortie d'Avignon, passer au niveau de Caumont sur Durance direction Isle/Sorgues et ensuite utiliser le réseau de routes "blanches" dans les vergers pour atteindre Cavaillon.

RoueLibre




Topic author
Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par Beaba » sam. 7 avr. 2018 22:08

merci
en effet
a cet endroit je me suis fait un peu ch
surtout dans avignon et sortie
jai essayé de suivre la durance mais pas facile
il me semblait avoir entendu parler de voie verte
merci
je regarde ca pour .. la prochaine fois ..
cb



Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4655
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 69
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par CYCLOHC » dim. 8 avr. 2018 06:19

C'était déjà sacrément courageux de se lancer avec les sacoches à pareille époque !
Bravo Claudio. La Jouvence de l'abbé Souris, il y en a plein en Favergie et région proche : Apremont, Chignin, Mondeuse...et j'en passe... : :trinque


Sans cap, tous les vents sont contraires....


Topic author
Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par Beaba » dim. 8 avr. 2018 08:56

oui en effet
le froid le matin -2°c parfois, glace les sens et durcit les jambes
et malgré un parcours assez plat à part qlq côtelettes assassines et qlq incursions sur la grd route (la nationale 7 n"étant pas la pire ..)
j'ai cependant évité soigneusement l’arrière pays que HC connait bien je crois

http://cbandiera.free.fr/recits/2018-N7/F/212.html

Image




Topic author
Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par Beaba » lun. 9 avr. 2018 08:12

ca y est après N+1 heures à tailler et commenter ces fotos et mettre les liens
la visite est possible
http://cbandiera.free.fr/recits/2018-N7/F/index.php

reste a poser les titres
et les récits peuvent commencer
http://cbandiera.free.fr/recits/2018-N7/e1.php
avant un nouveau départ en avril
http://cbandiera.free.fr/recits/2018-lacs-de-Savoie/




Topic author
Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par Beaba » lun. 9 avr. 2018 09:16

Départ frileux du plateau de Champel, pour rejoindre la France voisine

Alors qu'un flot continu de Fruzes, sort de toutes parts, des fourrés, de la moindre ruelle ; claudio avance cahin-cahin sous ce gris et glacial plafond : Même les patrouilleuses scolaires, frigorifiés le regardent bizarrement : "il est fou, il est bizarre ce mec là .."
https://www.youtube.com/watch?v=QXbQP6LEjEM


Le but avoué de cette bambée étant de jeter une première occhiata sur le parcours dit des lacs de Savoie, nous ne choisissons pas le parcours le plus facile par Saint Julien, la douce campagne Genevoise, Hummilly et ses côtes assassines.

Nous rallions Frangy et Seyssel par Desingy , le château de Clermont, non visités une fois d eplus, toussotant et crachant, expiant ainsi tous les péchés de l'hiver.

La contrée qui s'étend entre le village au doux nom de Crempigny Bonoguette et Lornay est Cependant magique et endorphinatoire.

Nous retrouvons l'agitation à Rumilly la passenaille, sous le coup de midi : et puis, paninini et cruspies , rapidement engloutis, nous tentons de suivre un parcours à peu près cyclable et direction d'Albens.

C'est au prix de quelques gourances, raidards et incursions sur la mortelle D 1201 que nous arrivons à Aix les bains.

Nous louperons au passage les chemins de traverses de saint Félix et Crosagny : ce sera pour une autre fois.

Ce n'est plus une vélo-route qui attend les sacochards mais une vélo-dé-routes, il faudra soit un chien d'aveugle soit un GégéPS pour réaliser ce cheminement.




Topic author
Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Nationale 7

Message par Beaba » mar. 10 avr. 2018 10:44

ET
http://cbandiera.free.fr/recits/2018-N7/e2.php

Cyclotourisme : Récit de la randonnée ViaRhôna Genève - Lyon - Avignon - Menton Nationale 7 : 2018 : Etape Deux
de Saint Genis sur Guiers - Lyon ; le Mardi 20 mars 2018

Pas très chaud stamatin, nous sommes bien dans les terres dites froides du nord Isère : Le thermomètre indique -2°C, frisquet, mais pas de quoi arrêter Mon-Coeur.

Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite au tour de vous ; Alors que les travailleurs s’affairent à rejoindre leur lieu de travail,

Nous attrapons, ayant roulé quelques kilomètres : ViaRhôna peu après Saint genis sur Guiers.

Effectivement, nous vivons un grand moment de solitude le long du Rhône en furie, balloté par un fort vent venu directement de Moscou, les stigmates des crues hivernales étant encore bien visibles : Sable, branches et dégradation de la voie en sont les témoins.

Le pont de Groslée marque l'entrée dans le pays dit des couleurs, qui sont plutôt ternes en se jour, le plafond bas et la bise, conférant à la contrée, un aspect un peu morne.

Elle est certes triste cette zone, mais calme et envoûtante, d’autant plus que nous contournons le château de Brangues et la demeure éternelle de paulo, Paul Claudel en l’occurrence.

Le balisage ViaRhôna est correct, et c'est par une succession de bosquets, de prairies habitées par quelques bovins grincheux que nous passons sans coup férir Morestel.

Nous ne verrons pas le musée de la giscardie, Geais nommée la Centrale de Creys Malville, où s'affairent encore pas mal de gens : d'ailleurs je ne sais pas ce qu'il s'y passe.

Mais comme disait Mazza le maçon de la favergie, "Faire et défaire, c'est faire .."

Nous rouletons un grand moment le long des marais et étangs en compagnie de quelques hérons, canards huppés et autres civettes.

Les anciennes usines d'Arendon tiennent encore debout tant bien que mal, et pourraient servir de décor à quelques films noirs, avant que le temps qui passe ne s'occupe de les bouter définitivement à terre.

Nous retrouvons le grand fleuve sous les ronronnements de Lafarge, à Montalieu Vercieu et Vallée bleue, déserte en cette pérriode.

Le fameux mais fumeux pont de lagnieu enjambant de fleuve Rhône D1075Alors que la bise redouble de mordant, nous Passons sans soucis ; Sault Brenaz , et puis le fameux pont de Lagnieu, qui d'après la gente cyclote, devrait être refait.

Il se dit même dans les vestiaires, que ce pont, qui : Mon cœur peut le confirmer , est bien situé sur le parcours de ViaRhôna, ne verra pas une prise en compte des cyclistes :

Ma bicyclette en doute, mais restera vigilante.

Etant en retard pour la soupe, nous optons pour la grand' route, déserte en ce jour , pour passer au pied des tourelles de la centrale du Bugey, chère à Corinne.

Le thème à présent étant de vérifier le cheminement et le balisage entre : Hieres sur Amby, Jalionas, Jons et Lyon.

Et bien nous confirmons que : si au carrefour de l'arbre : D 65 D, 65 B, D 65 E, les balises sont belles et bien visibles : au niveau du chemin du Peillard, 1ere arbre en fleur en 2018 au bord du haut Rhônepeu avant St Romain de Jalionas, que Neni, une balise à sauté..

Nous avançons tout d'abord vers Peillard, le Port les Serpollières et puis les 4 chemins, Gotheron et à l’instinct par Chavanoz, pour rejoindre Anthon, par la dangereuse D55.

Sur la carte nous voyons bien des chemins dits : du Belmont et chemin du Veylon qui pourraient rejoindre Anthon, mais cette fois ci nounou ne z'y risquerons pas de peur de rencontrer des sangliers.

Nous ne manquons pas de jeter un œil, mais un seul , à la fameuse confluence dSisi : ViaRhôna c'est bien par là : descendez l'escalier Juliettee l'ain et du Rhône pour filer en direction de Villette d'Anthon par une barotière du bois des Franchises .

Le passage est intéréssant, mais le roulage un peu trop rustique :Jons est atteint comme la tarte, par un dernier coup de rein et une plongée par l'escalier de service, ou de sévices c'est selon. (Balisage encore défectueux) : Imaginez les familles par ici ..

Etant à présent en terrain connu nous nous laissons couler tranquillement en direction de la capitale des Gaules le long du canal de Jonage, en compagnie des cygnes et quelques joggeurs et joggeuses ainsi que les premiers cyclistes aperçus en cette froide journée.

Alors que le nuit tombe rapidement à force de péripater, nous arrivons sur les quais du Rhône, en serrant les fesses et prions la Madonna dei ciclisti de ne pas finir engloutis par les eaux du fleuve.

Claudio ayant l’œil polisson mais la vue basse, il lui faut demander N+1 fois son chemin à quelques indigènes affables.

Apres cette période de stress, nous dénichons enfin notre IBis situé à Gerland.

Toute la nuit nous serons bercés par le ronronnement de la centrale de brûlage des déchets, située dans l’encadrement de la fenêtre de la chambrette.

152 kilomètres parcourus en ce jour.



Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité