Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.

loulou
Membre actif
Membre actif
Messages : 295
Inscription : mer. 1 mars 2006 09:34
Localisation : Lyon
Âge : 49
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par loulou » ven. 13 oct. 2017 17:50

On fait comme on aime, non? Et nos envies évoluent en vieillissant...




Beaba
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Beaba » lun. 16 oct. 2017 10:01

claudio avé prévu en 2017
Brest menton, la fameuse diago en mode cyclo touristique en 13 jours au lieu des 5 accordés par l'Audax club
déjà en 13 j claudio trouve que ça peut faire assez costo
http://cbandiera.free.fr/parcours/brest-menton/
finalement projet reporté en Année+N et peut être aux calendes grecques
claudio rêve Bcq et voyage autour de sa chambre comme Xavier
https://fr.wikipedia.org/wiki/Voyage_au ... ma_chambre


Image

apres une bambée de fou en 1996
http://cbandiera.free.fr/recits/1996-brest-menton/



Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre actif
Membre actif
Messages : 496
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 35
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » mar. 17 oct. 2017 17:52

Beuzeville 130 a écrit :
ven. 13 oct. 2017 16:07
Mais qui a dit que la longue distance serait du cyclotourisme ?

Ne pas confondre les genres...

Je connais beaucoup de cyclos LD qui pratiquent les deux... soit d'un côté des brevets en temps limité et de l'autre des randos sans contrainte.
+1

J'en ai fait l'expérience cet été sur ma randonnée de 690km autour de la Bretagne.
J'étais parti avec l'objectif de respecter les délais d'un BRM 600. Et mes trop longues et fréquentes pauses (notamment à Tréguier) m'ont fait basculer dans un mode "cyclo-touriste" que je n'ai pas su ou voulu quitter.

Sur le BRM 400 que j'ai validé en Normandie en Juillet, le premier à rentrer au bercail a fait du cyclo-tourisme en prenant le temps de faire des photos. Mais entre les photos, il sait rouler à 31 km/h sur la durée ! Ca aide. :wink:
Etant moins rapide, j'ai regretté, sur ce BRM, la partie roulée de nuit : des paysages magnifiques dont je n'ai pas vraiment pu profiter à la lumière de mon phare. Je me dis que j'aurais presque dû m'arrêter au milieu de la nuit pour finir le parcours juste dans les délais mais avec le soleil pour mieux apprécier. C'est comme ça que naît l'expérience. :wink:



Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre actif
Membre actif
Messages : 496
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 35
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » ven. 20 juil. 2018 17:21

Paris-Brest-Paris approche de plus en plus : c'est l'année prochaine, en Août 2019 !

Voici mon plan d'entraînement prévu initialement :
Pour ne pas me griller tout de suite et pour gérer les contraintes les unes après les autres, j'ai établi un petit "plan d'entraînement" :
  • faire une balade de 200 km en N-4 (N étant l'année du PBP visé)
  • faire un BRM 200 officiel et une balade de 300 km en N-3
  • faire un BRM 200 et un BRM 300 officiels ainsi qu'une balade de 400 km en N-2
  • faire un BRM 200, un BRM 300 et un BRM 400 officiels, plus une balade perso de 600 km en N-1 ; cela me permettra de me pré-inscrire au PBP
  • faire la série des 4 BRM pour valider l'inscription au PBP de l'année N
Les deux premières étapes ont été conformes aux prévisions, mais l'année dernière je n'ai pas réussi à faire tout le programme prévu : je prévoyais un BRM 200 et un BRM 300 + une balade perso de 400km.
Au final, j'ai abandonné sur un BRM 300 auquel j'avais rajouté de la distance... mais réussi un BRM 400 ! Donc tout n'était pas perdu...
La balade perso de 691km était instructive, mais hors des délais des BRM pour être significative.

Cette année, je devais au minimum faire 3 BRM (200, 300 et 400) ainsi qu'une balade perso de 600km pour rester dans mon plan d'entraînement.
Pas de temps, des contraintes matérielles ont modifié le programme. J'avais prévu de participer au BRM 600 qui a fait le trajet Rennes-Brest-Rennes début Juin... mais je n'ai pu que regarder les cyclos passer devant la maison... :(
Heureusement, j'avais prévu un joker : un autre BRM 600 organisé de main de maître depuis Montebourg (50) sur le week-end du 14 juillet.

En guise de préparation : mes trajets quotidiens pour le boulot (4 km aller) et deux sorties plus longues :
  • Une de 150 km en passant par le Mont Pinçon, point culminant du Calvados
  • Une de 238 km, qui m'a fait passer sur une section prévue dans ce BRM 600 : de fameuses côtes autour de Camembert, Crouttes et Le Renouard
C'est peu, trop peu...

Mais je me suis tout de même présenté au départ du BRM 600 et j'ai réussi à boucler le parcours grâce à l'aide précieuse et efficace de cyclos plus forts et/ou expérimentés que moi. J'ai pédalé toute la journée du samedi avec un couple qui pédale fort et a eu la patience et la bonté de m'attendre en haut des côtes. Je les ai laissé filer à Bagnoles de l'Orne car j'avais besoin d'une pause dîner et ils voulaient arriver à l'hôtel réservé à Gacé.
Le dimanche, j'ai eu la bonne surprise de retrouver un participant devant le haras du Pin et il m'a tiré durant toute la journée jusqu'à l'arrivée à Montebourg ! Deux PBP dans sa sacoche, une gentillesse énorme : il m'a poussé pour que je fasse la pancarte malgré moi à l'arrivée à Montebourg... alors que j'étais dans sa roue depuis 200 km.
De bons moments de partage !

Lorsqu'on est sur la fin de ces 600 km pas tout plats, qu'on a faim... on met de côté Pairs-Brest-Paris et on se dit qu'on va accrocher le vélo au plafond.
Mais dès le lendemain, voire dès le soir-même, après la pizza, on ne se souvient que des belles émotions et on se reprend à rêver d'un gâteau tout rond avec plein de crême dedans ! :wink:

Donc, un BRM 600 validé en N-1 : ça veut dire une pré-inscription possible dès la fin janvier ! Plus les BRM à enchaîner entre février et juin : je risque de rouler un peu plus en 2019 !
Mais pour mieux me préparer, je vais tenter de faire un dodécaudax : 200 km en moins de 24h au moins une fois par mois. Le plus dur sera de trouver du temps dans l'agenda familial et la motivation malgré le froid et la pluie en hiver...




pilpoil
Membre actif
Membre actif
Messages : 463
Inscription : ven. 10 oct. 2014 19:46
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par pilpoil » ven. 20 juil. 2018 19:58

salut
bravo pour ces "défis" longues distances que tu t'imposes mais ......mais ....faut que ça reste du plaisir ! :D
en dehors bien sûr de côtoyer des mecs sympas ou des nanas ....peut être , ou de recevoir la breloque commémorative
mais tu es jeune ,alors profites en ....à 85 ans ça sera plus compliqué ! :lol:



Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre actif
Membre actif
Messages : 496
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 35
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » dim. 22 juil. 2018 16:57

C'est tout le paradoxe du vélo : on souffre dans les montées, mais on oublie vite la difficulté face aux paysages, aux sensations de liberté, aux rencontres...

Finalement, plus c'est dur et plus les beaux souvenirs restent gravés dans la tête. Les difficultés s'évaporent vite.

Pour l'instant, je n'ai pas encore fait le Paris-Brest-Paris, mais je garde déjà quelques pépites en souvenir. Les breloques en toc, très peu pour moi. Les souvenirs après la balade me récompensent davantage. Le bilan est largement positif pour l'instant. :wink:




pilpoil
Membre actif
Membre actif
Messages : 463
Inscription : ven. 10 oct. 2014 19:46
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par pilpoil » dim. 22 juil. 2018 19:38

salut
je comprends la satisfaction que peuvent avoir les cyclos comme toi , qui s'alignent sur des trucs un peu hors "normes " pour moi en tous cas
motivation ,capacités physiques ,préparation , je dis bravo :bravo2 :bravo3 à ceux qui peuvent ....
perso dans le mortirolo , chargé comme une mule , j'avais eu du mal à apprécier le paysage vu que je regardais mes pompes en permanence pour éviter de sauter des "étriers" de la pauvre bête ..... :briques



Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre actif
Membre actif
Messages : 496
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 35
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » ven. 5 oct. 2018 16:17

Comme j'ai réussi à boucler le BRM 600 sans être trop esquinté en juillet et comme l'organisateur nous a dit, redit et soutenu que le Paris-Brest-Paris est moins difficile, je crois que je vais tenter l'aventure ! La validation de ce BRM 600 me permettra de me pré-inscrire dès le 29 janvier 2019. Il ne me restera ensuite qu'à réaliser les 4 BRM réglementaires (200, 300, 400 et 600) pour confirmer mon inscription et m'aligner au départ.
Sauf que... ces formalités administratives doivent se préparer un peu sur le vélo ! J'ai bien vu sur le BRM 600 que je manquais d'entraînement et qu'il me serait profitable d'augmenter le nombre de sorties.
D'où l'idée, farfelue, de tenter un "dodécaudax" : c'est un petit défi personnel dont les règles sont simples car il s'agit tout bonnement de faire au moins une sortie à vélo de 200 km minimum par mois. La sortie doit se faire en moins de 24h.

Un dimanche "blanc" (sans activité imposée) se profilait le 16/09 : déjeuner entre amis à Pont-L'Evêque. Ca signifie, matinée perdue et après-midi largement entamée... L'idéal pour caser une sortie longue ; surtout que Pont-L'Evêque est dans le Pays d'Auge avec ses collines propices aux randonnées cyclistes et puis, il me reste quelques coins à découvrir : je n'ai pas encore roulé partout, loin s'en faut ! Je voulais notamment voir à quoi ressemble le marais vernier près de la Seine.

J'ai donc planifié mon itinéraire pour caser 165 km AVANT le déjeuner et ne garder que les 45 km du retour sur routes tranquilles APRES. Ca me fait un total de 211 km, que j'ai réalisé en ... 17h ! (Déjeuner compris, mais on reste bien sous les 24h du dodécaudax).
Dodé-01.jpg
Balade en pays d'Auge
Dodé-01.jpg (227.3 Kio) Consulté 128 fois
Parti à 1h30, après 2h de sommeil (mais c'est pour m'entraîner au PBP) :sommeil , je prends au sud pour éviter les routes trop connues et les routes trop passantes. 10 km après le départ, je me rends compte que j'ai oublié mon second bidon et que celui qui est sur le vélo n'est pas très plein... :oops: Il va falloir trouver un point d'eau avant les bosses augeronnes !
Je pensais trouver à Saint Sylvain où mon trajet quittait l'azimut sud pour prendre de l'est, mais c'est le cimetière de Mézidon-Canon qui étanchera ma soif future. Jusqu'au sud de Lisieux, le relief n'est pas trop difficile : c'est du plat ou du faux plat, un simple échauffement au milieu de la nuit.
Après, ça monte et ça descend ! Clin d'œil : j'ai franchi la Vie juste avant l'épisode de montées et descentes... presqu'une allégorie ! :D
Je contourne Lisieux par Moyaux et Pont-Audemer où je m'arrêterais prendre un petit-déjeuner bien mérité : les descentes dans les bancs de brouillard m'ont forcé à enfiler ma veste, mon bonnet et mes gants ! Je sens que le dodécaudax va être difficile en hiver...

Avant ce petit-déjeuner, je me suis octroyé une micro-sieste de 5 minutes vers 06h20 : pas d'hallucination, pas vraiment d'endormissement sur le vélo comme certains peuvent l'expérimenter, juste le sentiment d'une baisse de vigilance. J'ai donc préféré m'arrêter sur le talus avant d'entamer la descente.

Il est 7h45 quand je m'extirpe de Pont Audemer : le soleil commence à poindre, le brouillard reste présent dans les vallées, les paysages se révèlent alors que pendant la nuit, j'ai navigué à l'ouïe et à l'odorat (après quelques kilomètres, on distingue facilement si l'on longe un verger de pommiers, un pré avec des chevaux ou un autre avec des vaches...).
Je ne traîne pas en route : je veux aller voir le marais Vernier avant de tourner bride vers Pont L'Evêque. C'est vers 08h15 que je suis au fond du cirque du marais Vernier. C'est calme, il reste quelques bancs de brouillard, mais le soleil est levé et commence à bien me réchauffer dans le dos. La campagne est paisible, c'est l'ouverture de la chasse, mais j'ai croisé plus de gibier insouciant que de fusils.

La sortie du marais Vernier m'effrayait... mais, en fait, c'est juste... un TRAQUENARD !! :yikes
Ca monte tout droit dans la pente sous les arbres, on ne voit pas le bout du tunnel ! Je mets tout à gauche, mais ça ne suffit pas vraiment... J'improvise donc quelques arrêts pour profiter encore du paysage et regarder autre chose que ma roue avant. Les départs en côte sont délicats, mais j'arrive au sommet et je plonge dans la vallée suivante.
Une portion de route passante plus tard, me revoilà au calme, à suivre à rebours le cours d'un ruisseau : je suis encore sous les arbres et je suis encore en train de monter... lentement, mais sûrement. Je croise quelques chasseurs qui répondent à mon salut. Je ne fais pas demi-tour pour leur signaler les animaux aperçus plus loin. :wink:

Une fois à Beuzeville, ça redescend tout seul vers Pont L'Evêque et j'arrive bon premier de toute la bande !

:trinque :piquenique Je passe sur le déjeuner et compagnie et nous revoilà à l'heure du goûter : 45 km pour rallier la maison.

Ca monte tout de suite vers Beaumont en Auge : j'ai choisi d'éviter soigneusement l'ancienne nationale qui est encore très fréquentée.
Après Beaumont, dans les parages du chemin du calvaire (sic), je jardine un peu : mon GPS s'appuie sur les données OpenStreetMaps qui n'étaient pas vraiment correctes et ce chemin de terre en herbe était considéré comme une route de service... Bof...
Une fois remis sur les rails, je file vers Beuvron en Auge que j'attrape au bout d'une belle descente sur une route lisse et bien goudronnée !

Et je poursuis ensuite par des routes habituelles : Le Ham, Troarn, Sannerville et la maison. Contrat rempli ! :velo5
Première étape du dodécaudax réalisée.


A voir si j'arriverai à tenir dans la durée...




AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1499
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Montpellier
Âge : 54
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par AngstromCyclo » ven. 5 oct. 2018 17:06

Bravo!

Tu as du bien dormir dimanche soir... :sommeil
EgaregEtKristell a écrit :
ven. 5 oct. 2018 16:17
Une fois à Beuzeville...
Tiens, tu ne l'as pas croisé sur son vélo?
Ca fait un bail qu'on ne l'a pas revu sur le forum...


A+

Angstrom
Mon (nouveau) blog pour partager: Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre actif
Membre actif
Messages : 496
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 35
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » ven. 5 oct. 2018 17:27

C'est vrai que je n'ai pas fait d'heures sup' ce soir-là avant d'aller au lit ! :lol:
Mais c'était une saine fatigue physique, rien d'insupportable.





Beuzeville 130 continue à rouler à son rythme, il me semble... mais il est "de l'autre côté de l'eau" (de l'autre côté de la Seine). Je me suis promis de traverser la Seine sur un bac au moins une fois : ce sera probablement fait à l'occasion d'une prochaine balade de 200km ou plus. :wink:



Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1442
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 42
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par Hristo » ven. 5 oct. 2018 21:39

Chouette récit qui donne envie. En tous cas rouler la nuit est une expérience fabuleuse...


La paresse est un luxe abordable


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 1709
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 52
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par vaber » ven. 5 oct. 2018 23:04

Hristo a écrit :
ven. 5 oct. 2018 21:39
Chouette récit qui donne envie. En tous cas rouler la nuit est une expérience fabuleuse...
Il y a longtemps que cela me tente de faire une sortie de nuit mais il faut arriver à convaincre la chef qui me voit toujours sous une voiture...
Samedi dernier je suis rentré à près de 22h mais comme j'empruntais le parcours des 100km de Millau pour rentrer il faisait nuit mais il y avait affluence de marcheurs en tout genre. Toutefois la dernière côte était très agréable et j'aurais bien aimé quelle dure quelques kilomètres de plus (et puis pour une fois que je doublais tout le monde :lol: ) Les 5 derniers kil j'avais laissé les marcheurs repartir vers Millau et là par contre j'étais vraiment pénard et s'il y avait eu 4 ou 5° de plus en température j'aurais eu du mal à ne pas rajouter une trentaine de kilomètre.

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

titoune1469
Membre actif
Membre actif
Messages : 426
Inscription : mar. 11 févr. 2014 18:15
Localisation : 14
Âge : 48
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par titoune1469 » sam. 6 oct. 2018 14:39

Merci pour le récit de cette belle aventure normande ! et bravo pour la performance, et le courage de repartir après le repas !
C'est aussi motivant pour moi de te lire, mes objectifs étant loin des tiens, ça motive !



Avatar de l’utilisateur

emilpoe
Membre actif
Membre actif
Messages : 104
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 50
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par emilpoe » sam. 6 oct. 2018 17:11

Salut,

Bravo pour cette belle première étape :bravo2
Tu-as fais ça avec ton Triban ? Je n'y ai pas remarqué d'éclairage arrière, c'est un truc amovible à pile ?


Evadé spacio-temporel...

Avatar de l’utilisateur

Topic author
EgaregEtKristell
Membre actif
Membre actif
Messages : 496
Inscription : mar. 6 mars 2012 10:48
Localisation : Démouville (14)
Âge : 35
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Et si je tentais Paris-Brest-Paris ?

Message par EgaregEtKristell » jeu. 11 oct. 2018 14:35

Cette année, j'utilise moins mon Triban 540 pour aller au boulot, mais c'est toujours lui qui est de la partie pour les balades. C'est avec ce vélo que je tenterai le Paris-Brest-Paris, autant m'entraîner avec directement ! ;)

Pour rouler la nuit, il faut surtout un bon éclairage à l'avant et... partir au moins une fois ! :D Tant qu'on n'a pas testé, c'est difficile d'oser franchir le pas.

C'est pourtant assez magique de continuer à rouler ou de commencer une balade quand tout le monde dort. On se croit seul au monde. L'atmosphère change du tout au tout, on redécouvre les routes qu'on croyait pourtant connaître par cœur.
On apprécie les îlots de lumière de certaines villes, mais on retourne avec plaisir dans l'obscurité de la campagne. Les odeurs et les sons prennent plus de place. Le relief ne s'apprécie pas de la même façon. On ressent plus de différences de températures suivant l'environnement.

Au niveau de la sécurité, il faut être visible et identifiable comme un vélo (ie, un véhicule ne roulant pas vite) par ceux qui vont arriver par derrière : lumière et catadioptre rouges derrière, catadioptres oranges sur les pédales, gilet jaune sur le dos (et non pas caché par le sac à dos). Un écarteur de danger est également bien utile et force les automobilistes à faire un écart. Il n'est pas nécessaire de forcer la puissance, juste éviter que la lumière soit masquée (sacoche, sac à dos, haubans...).
A l'avant, il n'y a pas 36.000 solutions : il faut VOIR. Si votre éclairage avant vous permet de voir suffisamment bien la route pour rouler à 25 ou 30 km/h (voire plus dans les descentes), vous serez forcément visibles pour quelqu'un qui arrive en face. Ca remplit donc les deux fonctions : VOIR et ETRE VU.



Répondre