Voyager en train avec votre vélo

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Beuzeville 130
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 533
Inscription : sam. 24 mars 2007 18:57
Localisation : Beuzeville
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par Beuzeville 130 »

Exact...

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 04951.html

Sachant que les TER sont des trains régionaux (achat entretien), il faudra s'attendre à des mesures "régionales"...

Maintenant payer 3 € pour y mettre mon vélo ne me gène pas... c'est quand même un service en plus offert à l'usager lambda...


Avatar de l’utilisateur

JessicaB
Membre actif
Membre actif
Messages : 486
Inscription : sam. 24 oct. 2020 19:05
Localisation : fRance, Bretagne, Finistère Nord, Croas Ar Nezic
Âge : 53
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par JessicaB »

Manouche a écrit : dim. 19 sept. 2021 16:43
JessicaB a écrit : dim. 19 sept. 2021 12:20 Ben non malheureusement cet été Assan Céhèf a décrété que c'était obligatoire de réserver une place pour les biclous en Bretagne et qu'il fallait payer 3€ en sus :( :(
et ils disent qu'ils veulent "nous faire aimer le train" mais ils ne font pas grand chose dans ce sens :evil: :? :( :( :( :pleure
en TER ??????
Oui tout à fait :cry:


"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche
"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)
Image
Avatar de l’utilisateur

JessicaB
Membre actif
Membre actif
Messages : 486
Inscription : sam. 24 oct. 2020 19:05
Localisation : fRance, Bretagne, Finistère Nord, Croas Ar Nezic
Âge : 53
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par JessicaB »

Beuzeville 130 a écrit : lun. 20 sept. 2021 09:31 Exact...

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 04951.html

Sachant que les TER sont des trains régionaux (achat entretien), il faudra s'attendre à des mesures "régionales"...

Maintenant payer 3 € pour y mettre mon vélo ne me gène pas... c'est quand même un service en plus offert à l'usager lambda...
C'est relatif, 3€ pour un trajet à 5 ou 10€ ça fait carrément cher !

De plus et c'est ça qui me gêne c'est qu'on est obligé de passer par un smartphone ou un ordinateur pour faire cette réservation c'est impossible en gare !!! Et ça c'est inadmissible.


"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche
"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)
Image
Avatar de l’utilisateur

Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1245
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par Manouche »

Beuzeville 130 a écrit : lun. 20 sept. 2021 09:31 Maintenant payer 3 € pour y mettre mon vélo ne me gène pas... c'est quand même un service en plus offert à l'usager lambda...
Là, je ne vais pas être d'accord. (mais ce n'est pas la première fois :mrgreen: )
Quelqu'un qui prend le TER 2 fois par jour pour aller bosser, une famille qui prend le train, et si le trajet fait prendre 2 TER?, promouvoir l'usage du vélo ... pour toutes ces raisons, et d'autres, en cherchant bien.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

Beuzeville 130
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 533
Inscription : sam. 24 mars 2007 18:57
Localisation : Beuzeville
Âge : 72
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par Beuzeville 130 »

Manouche a écrit : lun. 20 sept. 2021 13:20
Là, je ne vais pas être d'accord. (mais ce n'est pas la première fois :mrgreen: )
Quelqu'un qui prend le TER 2 fois par jour pour aller bosser, une famille qui prend le train, et si le trajet fait prendre 2 TER?, promouvoir l'usage du vélo ... pour toutes ces raisons, et d'autres, en cherchant bien.
Manouche
Ah bon :D
Moi, neuf fois sur dix, quand je ne suis pas d'accord je ne réponds pas... :D et une fois oui... :D
Lis bien le communiqué Manouche : c'est provisoire ( de juin à sept) et c'est pour les usagers occasionnels. Pour les abonnés rien à voir. Alors quand un touriste décide de prendre le TER une ou deux fois durant l'été, je considère qu'il peut ajouter 3 € pour transporter son vélo...


Avatar de l’utilisateur

JessicaB
Membre actif
Membre actif
Messages : 486
Inscription : sam. 24 oct. 2020 19:05
Localisation : fRance, Bretagne, Finistère Nord, Croas Ar Nezic
Âge : 53
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par JessicaB »

Beuzeville 130 a écrit : lun. 20 sept. 2021 14:14 c'est provisoire ( de juin à sept) et c'est pour les usagers occasionnels. Pour les abonnés rien à voir. Alors quand un touriste décide de prendre le TER une ou deux fois durant l'été, je considère qu'il peut ajouter 3 € pour transporter son vélo...
Ben moi j'suis pas abonnée même si je suis Bretonne mais franchement ces 3€ et le système de réservation ont fait que j'ai pas pris le train :roll:


"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche
"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)
Image
Avatar de l’utilisateur

Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1245
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par Manouche »

Beuzeville 130 a écrit : lun. 20 sept. 2021 14:14 Lis bien le communiqué Manouche : c'est provisoire ( de juin à sept) et c'est pour les usagers occasionnels. Pour les abonnés rien à voir. Alors quand un touriste décide de prendre le TER une ou deux fois durant l'été, je considère qu'il peut ajouter 3 € pour transporter son vélo...
J'avais mal lu et vous prie de m'en excuser.
Trop colère de voir qu'au lieu d'améliorer l'offre pour les vélos, on fait payer.
Mais il reste le fait de devoir réserver, comme sur les bus et raison pour laquelle on n'a pas fait certaines portions prévues en Bretagne. En vélo, je n'aime pas devoir prévoir et fonctionne à l'improvisation. Et puis, le vélo, les distances, les haltes, c'est un peu aléatoire. Je m'autorise à flâner ou à aller plus vite parfois.
Un tarif différent d'une région à l'autre, c'est aussi une écorne dans le principe d'égalité entre les français : le transport et le transport SNCF en est une histoire.
De toute façon, difficile de réserver sans le "matériel" nécessaire.
De la même façon, il m'est arrivée plusieurs fois de "frauder" : guichet fermé, pas possible de prendre un billet sans carte dans une petite gare ... En étant pas très tranquille ensuite, au cours du trajet, car même en se signalant, maintenant, on risque une forte amende. Tout cela est récent. J'avais toujours pris un billet, avant, jamais de problèmes de guichet.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

JessicaB
Membre actif
Membre actif
Messages : 486
Inscription : sam. 24 oct. 2020 19:05
Localisation : fRance, Bretagne, Finistère Nord, Croas Ar Nezic
Âge : 53
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par JessicaB »

Manouche a écrit : mar. 21 sept. 2021 07:58 De toute façon, difficile de réserver sans le "matériel" nécessaire.
De la même façon, il m'est arrivée plusieurs fois de "frauder" : guichet fermé, pas possible de prendre un billet sans carte dans une petite gare ... En étant pas très tranquille ensuite, au cours du trajet, car même en se signalant, maintenant, on risque une forte amende. Tout cela est récent. J'avais toujours pris un billet, avant, jamais de problèmes de guichet.
Manouche
Eh oui nous sommes dans l'ère du tout numérique et la SeuNeuCeuFeu (comme les autres entreprises) réduit ses effectifs en imposant le "dématérialisé" mais ils se foutent bien des usagers (et non pas clients...) qui n'ont pas moyens d'accéder au numérique quelqu'en soit la raison (pas d'ordinateur chez soi ou en vadrouille, pas de smartphone....) :evil: :twisted: :roll:


"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche
"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)
Image
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 3279
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 57
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par AngstromCyclo »

Je vois que ce sur ce sujet "touchy", il suffit d'une étincelle pour lancer le débat. Peut-être faudrait-il créer un nouveau fil à partir de celui-ci.

Je vais m'y mettre, mais au préalable, je vais partager ce que j'ai découvert cet été en Suisse (je n'ai pas fini de raconter mais ça va venir), un pays qui est toujours mis en avant (à juste titre) pour sa bonne prise en compte du vélo dans les trains (et les routes).
En Suisse, dans les trains régionaux équivalents aux TER, il faut prendre un billet pour soi-même et pour son vélo, ... au même prix. :yikes
Heureusement, il est possible d'acheter un billet valable une journée entière, au prix de 14 FS (environ 14€). De plus, les tarifs des trains n'est pas du tout bon marché comparé au TER. Ca pique....

Ma pratique: Je travaille en ce moment à Nîmes et habitant Montpellier, je roule à vélo jusqu'à la gare et là j'embarque mon vélo dans le TER. Par ailleurs, dès que je peux, je pars en TER le week-end avec mon vélo pour élargir mon rayon d'action.
Mon constat: avec l'explosion de la pratique, autant vélotaf que voyage à vélo, les régions prisées des cyclistes et les tronçons entre 2 grandes villes régionales où les "navetteurs" sont nombreux, il y a clairement une difficulté à certaines heures liée à la faible capacité des rames en termes de transport de vélos. Pour le voyage à vélo, nous avons Via Rhôna par chez nous, avec les retours vers le Nord pour ceux qui sont arrivés jusqu'à Sète.

Mon avis:
1) La SNCF ne prend pas suffisamment en compte la demande pour le transport de vélos et freine l'offre délibérément. MAIS la SNCF est soumise à des injonctions contradictoires et il est donc, selon moi, très difficile de savoir isoler la mauvaise volonté, réelle et historique, de la SCNF par rapport aux injonctions de l'Autorité Organisatrice des Transports (OAT) qui est la région. On a bien vu que l'ouverture à la concurrence va permettre de clarifier ce qui ne l'était pas. Y aura-t-il plus de places vélo sur Marseille Nice avec Transdev comme opérateur? Il existe des solutions et plein d'idées mais sans connaitre tous les aspects (techniques, économiques, réglementaires) , il est excessivement difficile de savoir ce qui n'est réellement pas possible de ce qui n'est pas possible car la SNCF ne veut pas que ce soit possible.

2) Les usagers militants du vélo (dont je fais partie) sont souvent aussi (mais pas toujours) des militants politiques (ce que je ne suis pas) et je trouve qu'ils peuvent aussi faire preuve d'un certain dogmatisme voire, dans certains cas, d'une mauvaise foi assez symétrique à celle de la SNCF. Peu d'espoir de faire réellement avancer les dossiers dans cette configuration, car il y a des "totems", des positions de principes qui sont par définition non-négociables. Or moi, je trouve que l'efficacité est plus souvent atteinte par le pragmatisme (partir de la réalité et écouter les contraintes, en triant les vraies des fausses) que par le rapport de force et les postures. En l'espèce, la SNCF est en position de force donc cette stratégie est inefficace. Peut-être cela changera-t-il, en fonction des échéances politiques, mais en ce qui me concerne je sépare les 2 questions.
Et pour moi, étant sur la même ligne que Michel (Beuzeville), il est nécessaire de trouver un système qui permet d'écrémer la demande de places vélo dans les périodes où elle est la plus forte. Et je précise que selon moi, c'est dans l'intérêt des voyageurs à vélos voire des vélo-tafeurs qui dépendent de ce moyen de transport, car je vous assure que de devoir se battre pour trouver une place pour son vélo n'est pas agréable. Alors certes, la réponse simpliste qui consiste à dire "il faudrait plus de places vélo" est tentante, dans le feu de l'exaspération. Mais objectivement, payer 3€ sa place et réserver pour éviter la cohue, je trouve que c'est un bon compromis. Franchement, je le vois bien, la pagaille de vélos pose problème aux autres usagers, peut causer des retards qui sont vilipendés par tous. Si quelqu'un est en désaccord avec moi sur le fait que cette cohue doit être maitrisée, à certains moments de l'année ou de la journée, c'est que cette personne ne l'a pas vécue ou est de mauvaise foi. Que ceux qui sont contre le fait de payer le prix d'un café (en grande ville) proposent une meilleure alternative qui parte de la réalité du comportement humain. SVP, pas de réponse dogmatique qui satisfait des positions philosophico-politiques tout à fait respectables mais qui élude la réalité, à savoir que l'argent est l'un des régulateurs les plus simples à mettre en place en confrontant chacun à des arbitrages. J'ai bien conscience que ce n'est pas idéal. Je demande juste à voir des alternatives, que je soutiendrais si elles sont effectivement susceptibles d'atteindre le but (réguler temporairement la demande de places de vélos dan les TER) sans les inconvénients de la tarification.
Je précise que je suis tout à fait d'accord qu'il est inadmissible que ces systèmes ne soient pas disponibles en gare, sans accès internet. Il faut distinguer les 2 sujets: 1) principe de tarification en période d'affluence et 2) moyen de le mettre en œuvre.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo
Avatar de l’utilisateur

Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1245
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par Manouche »

AngstromCyclo a écrit : mar. 21 sept. 2021 13:35 (...)
2) Les usagers militants du vélo (dont je fais partie) sont souvent aussi (mais pas toujours) des militants politiques (ce que je ne suis pas) et je trouve qu'ils peuvent aussi faire preuve d'un certain dogmatisme voire, dans certains cas, d'une mauvaise foi assez symétrique à celle de la SNCF. (...)
Itou, mais je prends aussi en compte l'intérêt "écologique". Il faut savoir ce que l'on veut. "on" étant cette foutue société dans laquelle on vit.
Déjà à partir de deux personnes, il est moins cher de prendre sa voiture que le train. Si on augmente le coût avec le paiement du vélo ... Et si on est 3 ou 4 ....
Je trouve qu'en France on a cette chance d'avoir des TER où l'on peut embarquer le vélo gratuitement. Et je ne veux pas que cette situation évolue dans le mauvais sens.
Prendre le bon sens serait d'avoir d'autres rames où l'on puisse monter avec son vélo.
Je comprends le problème de la surfréquentation de certaines portions par des cyclistes, mais ma seule solution sans téléphone et sans carte bancaire (parfois) sera de prévoir de faire le trajet ... en vélo.
De plus, j'aimerais bien que les bus qui relient les villages à la ville soient munis de porte-vélos comme dans certaines villes dans d'autres pays.
Je regarde ce qu'il y a de mieux ailleurs, et non pas ce qu'il y a de pire !
AngstromCyclo a écrit : mar. 21 sept. 2021 13:35 Peut-être faudrait-il créer un nouveau fil à partir de celui-ci.
On va encore demander à Michel de transférer cette partie du fil ailleurs. Je demande bien pardon ... :mrgreen:
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

JessicaB
Membre actif
Membre actif
Messages : 486
Inscription : sam. 24 oct. 2020 19:05
Localisation : fRance, Bretagne, Finistère Nord, Croas Ar Nezic
Âge : 53
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par JessicaB »

Tout à fait d'accord avec toi Manouche :trinque

AngstromCyclo a écrit : mar. 21 sept. 2021 13:35 Je précise que je suis tout à fait d'accord qu'il est inadmissible que ces systèmes ne soient pas disponibles en gare, sans accès internet.
C'est mon principal grief.


"Pour ces messieurs la moralité devient rigide quand le reste ne l'est plus" © Coluche
"Sauf pour les dictateurs et les imbéciles, l'ordre n'est pas une fin en soi." © Michel Audiard (Le président)
Image

LauretteàBicyclette
Membre
Membre
Messages : 29
Inscription : mar. 15 sept. 2020 22:52
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par LauretteàBicyclette »

Pour rajouter de l'eau au moulin, je crois que la Loire à Vélo demandait aussi de réserver cet été, à confirmer. En tout cas la Nouvelle Aquitaine n'est pas encore touchée, et c'est tant mieux à mon sens car ça permet de partir au pied levé en prenant le premier TER :D

Je ne vois pas comment un changement d'exploitant des TER peut changer la donne, dans la mesure où la SNCF comme les autres répondent à des appels d'offres publics dont le cahier des charges fait des demandes précises. Demandes qui sont également tenues par le matériel d'ores et déjà en place, puisque sauf erreur de ma part les trains sont propriétés des régions, la SNCF étant sur les réseaux TER un simple exploitant. C'est donc a priori plus une actions politique à mener pour réfléchir à comment améliorer le service pour les vélos. Quitte à réfléchir à des réaménagements de rame si c'est possible, ou attendre malheureusement des dizaines d'années d'avoir un renouvellement des rames pour augmenter la place pour les vélos. Je suis assez d'accord sur les heures de pointe où il est parfois compliqué de caser son vélo sans déranger les autres usagers (on a déjà eu la chance d'accrocher nos vélos dans un TER car première gare, arrivés à l'avance, mais le train s'étant rempli fortement, certains ont voyagé debout avec leurs vélos debout devant eux, le maintenant en position verticale grâce au frein, et ce pendant tout le trajet).

Je dirais donc également pragmatisme, avec un soupçon d'orientation politique pour aider la machine :wink:


------------------------------------------------------
Laurette à Bicyclette
Le goût du cyclotourisme accessible !

Consultez nos sorties à vélo sur notre blog :
https://lauretteabicyclette.com/
Suivez-nous sur Facebook et sur Instagram
:velo4 :velo3
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 3279
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 57
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par AngstromCyclo »

LauretteàBicyclette a écrit : mer. 22 sept. 2021 00:00 Pour rajouter de l'eau au moulin, je crois que la Loire à Vélo demandait aussi de réserver cet été, à confirmer. En tout cas la Nouvelle Aquitaine n'est pas encore touchée, et c'est tant mieux à mon sens car ça permet de partir au pied levé en prenant le premier TER :D

Je ne vois pas comment un changement d'exploitant des TER peut changer la donne, dans la mesure où la SNCF comme les autres répondent à des appels d'offres publics dont le cahier des charges fait des demandes précises. Demandes qui sont également tenues par le matériel d'ores et déjà en place, puisque sauf erreur de ma part les trains sont propriétés des régions, la SNCF étant sur les réseaux TER un simple exploitant. C'est donc a priori plus une actions politique à mener pour réfléchir à comment améliorer le service pour les vélos. Quitte à réfléchir à des réaménagements de rame si c'est possible, ou attendre malheureusement des dizaines d'années d'avoir un renouvellement des rames pour augmenter la place pour les vélos. Je suis assez d'accord sur les heures de pointe où il est parfois compliqué de caser son vélo sans déranger les autres usagers (on a déjà eu la chance d'accrocher nos vélos dans un TER car première gare, arrivés à l'avance, mais le train s'étant rempli fortement, certains ont voyagé debout avec leurs vélos debout devant eux, le maintenant en position verticale grâce au frein, et ce pendant tout le trajet).

Je dirais donc également pragmatisme, avec un soupçon d'orientation politique pour aider la machine :wink:
Parfaitement d'accord avec cette intervention.

Je m'étais exprimé rapidement et donc je suis conscient du biais qui ressortais de ma réponse. Donc je clarifie:

1) comme indiqué, c'est la région qui fixe le cahier des charges. Si les régions voulaient réellement faire plus de place aux vélos, elle en ferait la demande dans le cahier des charges. Je voulais dire que la SNCF se prend tout dans la gueule alors que selon moi, la région est plus concernée par les aspects politiques de transports et on devrait autant taper sur les régions que la SNCF.
2) Le pragmatisme, je le demande pour gérer la réalité que nous avons à vivre au quotidien. La vision politique pour agir sur le temps long (une rame a une durée de vie de plusieurs années), c'est effectivement une question politique et je milite pour influencer cette vision politique de la place du vélo, notamment en multimodal avec le train. La manière dont on vote aux élections a un impact, mais surtout (selon mon expérience à Montpellier), l'établissement de liens avec les décideurs politiques pour 1) établir un "rapport de force" et 2) coopérer pour les "éduquer" aux problématiques vélo, car très souvent ils n'y connaissent rien et en coopérant (carotte) et en se manifestant de manière à peser sur les débats publics (bâton), on arrive à progresser, même parfois assez vite (grâce aussi au Covid).
3) Concurrence: je connais bien le monde des affaires, ayant répondu à des dizaines d'appels d'offres dans ma vie. Je sais très bien qu'ils sont largement influencés en amont par ceux qui y répondront. LA SNCF a été seule maître à bord dans le domaine ferroviaire depuis la fin de la 2ème guerre mondiale; c'est elle qui a établi l'étalon de ce qui était faisable ou pas. Donc la situation actuelle, avec peau de chagrin comme place accordée au vélo en France, cela résulte de l'attitude de la SNCF depuis des dizaines d'années*. Comme dit très justement, les appels d'offres avec le matériel roulant déjà en place laissent peu de place à des changements d'ampleur. Mais ce qui va changer, sur le long terme, c'est qu'on n'aura plus qu'un seul son de cloche sur ce qu'il est possible de faire ou pas. Actuellement, c'est la SNCF qui dicte cela et je ne me fais aucune illusion, la pauvreté de la place faite au vélo actuellement, même dans le contenu des appels d'offres, résulte largement de ce qu'en pense la SNCF depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

* Ca n'est un secret pour personne, la SNCF est une entreprise où le PCF et la CGT étaient chez elles depuis la seconde guerre mondiale. Evidemment, actuellement, c'est un peu différent pour le PCF qui a perdu beaucoup de place à gauche depuis 20-30 ans. Or le moins qu'on puisse dire c'est que le PCF n'était pas sur une ligne écolo. Excusez l'euphémisme. Les classes ouvrières, logiquement très représentées dans ce parti, étaient totalement inféodées à la bagnole. Ca ne fait pas plaisir à certains de dire cela aujourd'hui, mais le revirage "vert" au PCF ça date de quelques années seulement. A la CGT, je ne connais pas de l'intérieur, mais ils ont plutôt une attitude en retrait sur les questions de verdissement de l'économie, compte tenu de l'importance de l'emploi ouvrier dans le secteur automobile, en dépit des baisses drastiques d'effectifs dans les usines des constructeurs français qui ont été fortement délocalisées. Donc je ne suis pas surpris que la culture de la SNCF ait été défavorable à la place du vélo, considéré dès l'origine comme un truc d'écolo bobo, certes de gauche, mais très éloigné de leur vision de la gauche prolétaire et marqueur d'un concurrent électoral.
Ce commentaire n'expose aucun jugement de valeur. Ce forum n'est pas le lieu pour discuter politique. Il ne vise qu'à partager mes clés de compréhension sur le sujet.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo
Avatar de l’utilisateur

Manouche
Vétéran
Vétéran
Messages : 1245
Inscription : jeu. 30 mars 2017 12:31
Localisation : Languedoc
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par Manouche »

AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28 2) Le pragmatisme, je le demande pour gérer la réalité que nous avons à vivre au quotidien.(...)
On DOIT aussi faire pression de toutes les façons possibles.
ATTENDRE que des rames en fin de vie soient remplacées ou DEMANDER que des aménagements soient fait dans des rames existantes ?
Vouloir, c'est pouvoir !
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28 3) Concurrence: je connais bien le monde des affaires, ayant répondu à des dizaines d'appels d'offres dans ma vie. Je sais très bien qu'ils sont largement influencés en amont par ceux qui y répondront.
? Je n'ai pas bien compris.
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28 (...) Les classes ouvrières, logiquement très représentées dans ce parti, étaient totalement inféodées à la bagnole. Ca ne fait pas plaisir à certains de dire cela aujourd'hui, mais le revirage "vert" au PCF ça date de quelques années seulement. A la CGT, je ne connais pas de l'intérieur, mais ils ont plutôt une attitude en retrait sur les questions de verdissement de l'économie, compte tenu de l'importance de l'emploi ouvrier dans le secteur automobile, en dépit des baisses drastiques d'effectifs dans les usines des constructeurs français qui ont été fortement délocalisées.
Défense de l'emploi avant défense de la santé, de l'air, la terre ...
Mais des nouveaux slogans apparaissent aussi sur la fin du mois et la fin du monde.
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28Donc je ne suis pas surpris que la culture de la SNCF ait été défavorable à la place du vélo, considéré dès l'origine comme un truc d'écolo bobo, certes de gauche, mais très éloigné de leur vision de la gauche prolétaire et marqueur d'un concurrent électoral.
La voiture était aussi un rêve pour les classes prolétariennes.
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28 Ce commentaire n'expose aucun jugement de valeur. Ce forum n'est pas le lieu pour discuter politique. Il ne vise qu'à partager mes clés de compréhension sur le sujet.
C'est juste, de la part de tous les politiques : la recherche du pouvoir.
Mais la politique, au sens noble du terme, est partout et à tous moments dans ce que NOUS faisons ou dans ce que nous vivons.
Manouche


“We are defined by the lines we choose to cross or to be confined by”
Antonia Suzan Byatt
Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 3279
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 57
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Voyager en train avec votre vélo

Message par AngstromCyclo »

Manouche a écrit : mer. 22 sept. 2021 08:57
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28 2) Le pragmatisme, je le demande pour gérer la réalité que nous avons à vivre au quotidien.(...)
On DOIT aussi faire pression de toutes les façons possibles.
ATTENDRE que des rames en fin de vie soient remplacées ou DEMANDER que des aménagements soient fait dans des rames existantes ?
Vouloir, c'est pouvoir !
Pas d'accord avec ce slogan.

Il n'y a certes pas de POUVOIR sans VOULOIR préalable, c'est une évidence.
Mais faire croire que "parce qu'on veut, on peut", c'est bon pour les manifs et la galvanisation des foules, pas pour la réussite des projets.
En général, on utilise ces slogans, soit pour vendre des livres de développement personnel, soit pour mobiliser les foules, lobotomiser les masses voire les transformer en la chair à canon dont on a besoin pour faire avancer les choses. Mais ceux qui brandissent généralement ces slogans savent pertinemment qu'il ne suffit pas qu'une chose soit voulue pour qu'elle devienne possible. Et très souvent, ils laissent leur place au front à ceux qui croient ce genre de choses (ou n'ont pas le choix) pendant qu'eux restent à l'arrière et souvent, en tirent les marrons du feu sur le dos des gens qui les ont crues. Cf histoire du bolchévisme.
Il y a une différence entre avoir la clairvoyance qu'une chose apparemment impossible le soit en réalité et croire que "parce qu'on veut, on peut". Dans le premier cas, c'est de l'intelligence et de la hauteur de vue, et du courage si on s'engage quand personne n'y croit. Dans le second c'est de la mobilisation. Pour le meilleur comme pour le pire.
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28 3) Concurrence: je connais bien le monde des affaires, ayant répondu à des dizaines d'appels d'offres dans ma vie. Je sais très bien qu'ils sont largement influencés en amont par ceux qui y répondront.
? Je n'ai pas bien compris.
Ce que je veux dire, c'st que le contenu d'un appel d'offres ne sort pas d'un chapeau. Pour qu'un appel d'offres soient concluant, il faut que les répondants puissent réaliser ce qui est demandé. Donc il est logique que celui qui lance un appel d'offres ait soit des contacts préalables avec ceux qui seraient amenés, non seulement à répondre, mais à exécuter le marché, soit dispose dans ses équipes de gens issus du secteur sur lequel porte l'AO pour demander des choses réalistes et puisse juger de la capacité du répondant à exécuter le marché. De cette nécessité découle une déviance (illégale mais réelle et fréquente), qui consiste pour celui qui répond à être de connivence avec l'entité requérante pour influencer le cahier des charges, soit de manière à éviter de demander ce qu'on ne sait pas faire (ou pas envie) soit au contraire, à demander quelque chose qu'on sait être les seuls à pouvoir faire, empêchant ainsi les concurrents de concourir avec les mêmes chances de réussite.
On a vu ce que peut donner un appel d'offres foireux avec le changement d'opérateurs sur le remplacement des vélib à Paris. In fine, tout le monde est perdant.
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28 (...) Les classes ouvrières, logiquement très représentées dans ce parti, étaient totalement inféodées à la bagnole. Ca ne fait pas plaisir à certains de dire cela aujourd'hui, mais le revirage "vert" au PCF ça date de quelques années seulement. A la CGT, je ne connais pas de l'intérieur, mais ils ont plutôt une attitude en retrait sur les questions de verdissement de l'économie, compte tenu de l'importance de l'emploi ouvrier dans le secteur automobile, en dépit des baisses drastiques d'effectifs dans les usines des constructeurs français qui ont été fortement délocalisées.
Défense de l'emploi avant défense de la santé, de l'air, la terre ...
Mais des nouveaux slogans apparaissent aussi sur la fin du mois et la fin du monde.
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28Donc je ne suis pas surpris que la culture de la SNCF ait été défavorable à la place du vélo, considéré dès l'origine comme un truc d'écolo bobo, certes de gauche, mais très éloigné de leur vision de la gauche prolétaire et marqueur d'un concurrent électoral.
La voiture était aussi un rêve pour les classes prolétariennes.
Nous sommes d'accord. C'est le comble de la société de consommation: penser qu'on progresse sur l'échelle sociale individuelle ou collective grâce à ce qu'on consomme et aux attributs associés à des biens matériels.
NB: Je suis conscient que l'automobile a apporté plus qu'une reconnaissance sociale. Elle a permis la mobilité géographique, elle même essentielle à l'ouverture au monde. Donc perso, je ne jette pas le bébé avec l'au du bain. Je ne suis pas du tout anti-voiture en absolu. Je suis juste contre son hégémonie, qui a connu son apogée dans les année 1965-2000.
AngstromCyclo a écrit : mer. 22 sept. 2021 07:28 Ce commentaire n'expose aucun jugement de valeur. Ce forum n'est pas le lieu pour discuter politique. Il ne vise qu'à partager mes clés de compréhension sur le sujet.
C'est juste, de la part de tous les politiques : la recherche du pouvoir.
Mais la politique, au sens noble du terme, est partout et à tous moments dans ce que NOUS faisons ou dans ce que nous vivons.
Manouche
Pour moi, il n'y a pas d'un côté un côté sale du terme politique (la recherche du pouvoir) et le côté propre et noble, comme tu le dis avec les citoyens blancs comme neige.
Toute société a besoin d'une organisation, que je souhaite démocratique. Il est indispensable pour que cela fonctionne que la vie de la société s'organise, avec des propositions faites aux citoyens de modèles politiques, leur permettant de choisir, d'intervenir. Et il faut des volontaires pour accéder au pouvoir. La recherche du pouvoir est nécessaire. Ce qui ne l'est pas est de s'affranchir des lois et de la morale (un gros mot, je sais; j'aurais du dire "l'éthique") pour y parvenir et pour l'exercer. Mais la nature humaine étant ce qu'elle est, il est nécessaire d'avoir des contre-pouvoirs et des institutions qui fonctionnent pour encadrer tout cela et faire en sorte que "la démocratie reste le pire des systèmes politiques à l'exception de tous les autres".
Il y a aussi le pouvoir de chacun, donné par le bulletin de vote. Tout le monde tape sur les politiciens, mais il y a plein de gens qui continuent de voter pour des politiciens pourris. Je sais de quoi je parle. G. Frêche a été réélu plusieurs fois dans ma région en dépit de ses méthodes très douteuses connues de tous. Qui est plus à critiquer? G. Frêche ou ceux qui ont continué de voter pour lui même s'ils connaissaient ses méthodes? C'était quelqu'un de très intelligent. Il savait mieux que quiconque qu'au moment de placer leur bulletin de vote, ses électeurs joueraient la carte de leur intérêt personnel ou de l'affect plutôt que l'éthique. Donc il faisait ce qu'il fallait pour gagner les" voix des cons ", comme il osait le dire clairement à des étudiants (à écouter absolument).

Enfin, je ne suis pas fan de cette vision "tout est politique". Je trouve ça fatigant, de vivre avec des gens qui voient tout sous le prisme de la politique. Je pense qu'on est d'accord que dans la vie de tous les jours, nous pouvons agir plus ou moins en accord avec nos idées, politiques ou autres, et que "voter avec ses pieds ou son porte-monnaie" c'est nécessaire. Dans l'idéal, il faudrait être parfaitement cohérent entre ce qu'on pense, ce qu'on dit qu'on pense, et ce qu'on fait. Mais ça c'est plus un cap sur une boussole qu'un but à atteindre. La cohérence parfaite, je pense, n'existe que très peu. Il est illusoire d'espérer qu'une démocratie de notre bas monde puisse un jour fonctionner sur le modèle de l'idéal que certains ont et qu'eux-mêmes ont du mal à vivre tous les jours. Certes, on a besoin d'utopies pour progresser, mais à la fin de la journée il nous faut aussi vivre le monde tel qu'il est et pour paraphraser Georges Frêche, vivre avec 94% de cons (vous avez remarqué que les cons, ce sont toujours les autres. Nous on est dans les 6% de gens intelligents).


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo
Répondre