chevauchée fantastique dans les alpes,crevé. pas le vélo

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre

Topic author
daloz
Membre actif
Membre actif
Messages : 164
Inscription : jeu. 15 déc. 2005 18:10
Localisation : paris
Âge : 66
Status : Hors-ligne

chevauchée fantastique dans les alpes,crevé. pas le vélo

Message par daloz »

Actualités

Voyages

Finance

Sport

Yahoo! Mon Yahoo! Mail Autres Bienvenue, yamsuz233 Déconnexion Nouveau Yahoo! Mail AideAide

Blog

Donnez votre avis

Yahoo! SearchRecherche: Mail Contacts Agenda Bloc-notes Nouveautés Vos mails sur mobile Options de Mail Mail Plus Options


de retour hier soir a paris a 2 heures du matin... chevauchée fantastique a travers les hauts cols alpins. meteo moyenne chaud orageux au debut parti le 10 septembre et glacial a la fin .aucun probleme mecanique ni physique velo 17 kg charg moi 77 kg donc 94 kg a hisser en haut..135 km en moyenne par jour total 950 km. parcouru et une quinzaine de cols ,j ai mis un jour de moins qu en juin (dans l autre sens) mais la sacrilege j ai escamoté l Izoard(que je connais par coeur) mais ayant froid je voulais finir mardi soir.
donc depart de st michel de maurienne mercredi 10 sept remontée longue vers l Izeran 2600 m altituide avec 2000 metres de denivellé penible apres bonneval pour un echauffement ..76 km de remontee de la maurienne..50 km de decente a fond vers bourg st maurice hotel le soir t quelques ondes orageux mais pas de pluie temps lourd penible
125 km de fait

jeudi 11 bourg st maurice direction le superbe cormet de rooslend puis albertville et bouffe mac do.. puis j attaque la madeleine coté nord.. tre long et dur...passage a l arraché. pas grand monde.. et plongée vers La Chambre ,hotel et 127 km de fait
vendredi 12 la chambre j angoisse brouillard et direction glandon seul dans les brumes.. toujours terrible et long ce glandon(je connais plus l autre cote) et de plus ca descend et ca remonte a plus de 12 pour cent par endroit.. plongée vers bourg oisans puis col d ornon 12 km sympa mais apres le glandon un rien fatigue.. et du col ornon j arrive a la route gap grenoble a gauche vers Corps ou reposera mon corps.. fatigué. temps correct avec du soleil l apres midi 116 km de fait (mais quels km...)

samedi 13 de Corps je decide de foncer et au lieu come en juin en sens inverse de remonter vers col de maure je fonce par la nationale direction digne allure TGV car ca descendet remontée et coucher a St andré de sAlpes.. bilan 174 km d avalé (mais je sens que j ai pedalé)

dimanche 14
je sais que ca va etre dur tres dur, remontée de 52 km jusqu au cols allos a plus de 2000 m et desente et 20 km a droite j enchaine le col de la cayolle a 2300 m..tres long 25 km...lugubre le passage avec des nuages noirs menacant et la nuit qui tombe.. tres longue descente vers Guillaume ou je dors.. mal dans les bras et epaule a force de desendre plus mal que dans les jambes..les descentes ca use.. 132 km de fait

lundi 15 de guillaume je sais que ca va etre le bouquet..14 km de montee au col de valberg meconnu maisi 7 a 8 pour cent en echauffement, puis 7 km de montee col couillole et plongee vers st sauveur sur tinee.. et la la cerise sur le gateau un panneau indique 54 km col de la bonnette a 2700 m alors que la on est au niveau des paquerettes;.. longue ascension et paysage sublime ce coté sud inoubliable la haut dans un froid glacial pas grand monde.. quelqius voitures riches collectionneurs suisse et ces braves motards allemands qui fument.des velos? pas grand monde un ou deux de croiser.. il fait froid passage penible a18 heures et vraiment encore dix metres de plus..kje faisais marche arriere..passage a l arraché et la descente dans le froid vers Jauziers penible.les bras ont mal.. les avant bras excatement..;gloire au tour qui est passé par la la route a ete refaite par endroit;. arrivé a Jausiers au je dors a un gite sympa place du village 124 km de fait

mardi 16 jeépars tot vers 8 heures e jauziers et attaque cols de Vars assez vite et a 11 heures je suis a guillestre et la sacrilege je decide d escamoter l izoard car j ai decide a d arreter ce soir donc nationale a briancon puis remontee a 20 km le lautaret puis direction galibier que je passe a 17 heures et pas chaud.. longue decsente vers st michel d emaurienne en passant par valloire et leger remontee vers col du telegraphe.. je retrouve ma voiture a 18 h 15 et 2 heures du matin je suis a Paris dans mon lit.. donc c etatit mon septieme circuit de ces 1000 km de hauits cols des alpes etj en ai vraiment bavé cette fois ci et j arrete definivement ce periple qui devient trop dur.(55 ans..) quelques sorties journalieres mais plus de longs parcours.. il faut voir que chargé on monte les cols dur a 8 km/h de moyenne (en juin j ai monté le col du telegraphe 12 km entre 14 et 17 km:h) en 45 minutes donc velo de
course ea vide et sur un seul col ca n a rien a voir avec un velo legerement chargé et un enchainement de plusieurs cols..dans ce parcours entre les cols beaucoup d ascension et de decsente entre.; parcours acccidenté donc le denivellé positif durant 7 jour doit depasser les 20 000 metres..beaucoup d ascension sont longues de plus de 25 km...rien a voir avec un col de 12 km.voila ce parcours pour tenter ceux qui voudraient realiser un beau truc car les alpes ala force du mollet c est un beau terrain de jeu inegalé?d ailleurs beaucoup d etranger et j ai croiser quelques equipes cyclistes etrangeres..excusez les fautes mais je corrigerai plus tard bonne route a tous


michel,cinqtoursgrandscolsalpespassion

Avatar de l’utilisateur

Webmaster
Site Admin
Site Admin
Messages : 87
Inscription : sam. 17 août 2002 17:31
Contact :
Status : Hors-ligne

message "indigeste"

Message par Webmaster »

Il suffit de faire un lien vers ton Blog "[url]http:siteperso.fr[/url]"


---------------------------------------
Cyclos-Cyclotes un site qui avance


Sapaudia
Status : Hors-ligne

periple

Message par Sapaudia »

bravo

je vois que préssé tu emploi la même technique d'écriture que moi
bouillon, puis corrtion

j'ai lu : et bravo

le glaude



Répondre