Balade automnale...

Vous recherchez des renseignements concernant un voyage, une randonnée, une région.
Règles du forum
Pas de publicité. Respect de la thématique. Courtoisie bienvenue.
Répondre
Avatar de l’utilisateur

Topic author
emilpoe
Membre actif
Membre actif
Messages : 424
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 51
Status : Hors-ligne

Balade automnale...

Message par emilpoe » dim. 3 nov. 2019 18:36

Salut,

Vu le temps qu'il fait pas grand monde doit rouler...
Voilà un peu de lecture ;)

Balade automnale...

Samedi 5h30, le réveil sonne... je me lève mais ce n'est pas la grande forme... J'ai du attraper froid cette semaine... De toute façon il est trop tard pour annuler... Après un copieux petit déjeuné et deux aspirines j'enfourche ma fidèle randonneuse.
Il ne fais pas très froid mais j'ai volontairement mis ma tenue d'hiver, on est tout de même le 26 octobre... Ce soir on change d'heure, je dormirais une heure de plus...
A Montmélian le brouillard est là, épais, la buée se forme sur mes lunettes, la température baisse et je sent mes bronches se congestionner...
Chambéry est rejoint à 7h45, j'ai bien roulé... Daniel (alias Roue-Libre), qui va m'accompagner un bout de chemin, est là à 8h00 comme convenu. On ne s'attarde pas, on file en direction de Cognin sur l'ancienne nationale 6 vers le Col-de-Couz.
Le jour c'est levé mais le brouillard est toujours là et je sent que l'état de ma poitrine ne s'arrange pas ! Je souffle comme une vielle locomotive à vapeur... Je commence à me demander s'il ne faut pas annuler... On verra au sommet... Si ça ne va pas il faudra prévenir Franck que je ne serais pas au rendez-vous...
Au col je ne sais pas trop quoi faire. Je m'habille, le brouillard n'est plus la mais il ne fait pas chaud. Et puis j'ai faim ! Direction les Echelles !..
On se lance dans la descente, tout d'abord sur de longues lignes droite puis à travers un tunnel. Quand on débouche de l'autre côté l'instant est splendide ! Ciel bleu et premiers rayons du soleil ! Mais cela ne dure pas, la "mer de nuage" est là et nous replongeons dans le brouillard...
Aux Echelles, la première boulangerie est la bonne, elle est bondée mais ce n'est pas grave. J'y passe une dizaine de minute à attendre mon tour dans une ambiance surchauffée, je sent mes bronches reprendre leur aspect normal. Je reprends confiance, il n'est plus question d'abandonner !
Quelques kilomètres plus loin, après Villette, je m'envoie deux croissants. Il faut reprendre des forces avant le Col-de-la-Placette. Durant cette dernière ascension de Chartreuse le brouillard laisse enfin sa place au soleil. Au Sommet Daniel décide de m'accompagner jusqu'à Pont-en-Royans. On cassera la croûte là-bas.
A Voreppe c'est parti pour une bonne vingtaine de kilomètres sur la piste cyclable le long de l'Isère. Puis vers Rovon un tas de petites routes à travers les plantations de noyer nous mène jusqu'à la hauteur de St-Marcelin. Là, changement de rive pour arriver à St-Romans, au pied du Vercors.
C'est Daniel qui ouvre la route mais c'est moi qui règle l'allure, dès que la pente s’accentue je me met en "mode survie", la journée est encore longue...
Pont-en-Royans est rallié avant 13h, on s'arrête devant un snack, Daniel commande une pizza, je l'accompagne avec une pression et en finissant mes viennoiseries. Attablé sur une terrasse ensoleillée dans cette charmante petite cité, la pause dure une bonne heure. Mon accompagnateur matinal décide de rentrer par St-Antoine-l'Abbaye ce qui va lui faire un sacré balade pour aujourd'hui. La pause terminée on se sépare, je me "cale" sur la D-518.

Image
Pont-en-Royans, les Maisons suspendues...

A Ste-Eulalie-en-Royans je n'en crois pas mes yeux : "Route barrée", "Tunnels fermé", "Déviation", etc... J'en rage ! Dépité ! Arrêté au carrefour pour consulter ma carte. Un car arrive de la route soi-disant fermée, un type descend du bus, je l’interpelle en lui demandant si "ça passe à vélo", il me répond que "oui", je lâche un "ouf" de soulagement...
A la sortie du village une succession de petits tunnels sont effectivement en travaux mais vu que nous sommes samedi la route est ouverte...
Il y a très peu de circulation sur cette route habituellement assez fréquentée et je me pose la question sur l'ouverture du tunnel de Gd-Goulets une petite dizaine de kilomètres plus haut... Un piéton lèvera mes doutes quelques instants plus tard, la route est belle et bien praticable !
N’empêche que le tunnel des Gd-Goulets est tout de même un tantinet angoissant, 1700 mètres de long avec une pente à 6%... Heureusement il y a une bande cyclable (de moins d'un mètre) et l'éclairage est bon. Mais le bruit y est impressionnant ! La sortie est une délivrance...
J'emprunte momentanément la D-103 pour retrouver la D-518 une bonne dizaine de kilomètres plus loin à St-Agnan-en-Vercors. Là j'y trouve aussi un bon vent du sud, il fallait s'y attendre... La tactique est simple, éviter de regarder le compteur et penser à autre chose...
Au petit village de Rousset j'avise le cimetière histoire de refaire le niveau de mes bidons. Les sept kilomètres d'ascension pour rejoindre le Col-de-Rousset se font tranquillement à allure réduite, je suis dans les temps et je sais que trois grosses journées de balade restent à faire.
Au col je tente de trouver un commerce ouvert pour faire "tamponner mon carton" mais tout est fermé... Je dois me résoudre à la "photo devant le panneau"...

Image
Col-de-Rousset...

Le Col-de-Rousset se franchi par un tunnel, certes moins long que celui des Gd-Goulets mais de 700 mètres tout de même. Et avec un terrible vent de face glacé !..
Côté sud, la vue est grandiose ! Je plonge dans la descente. Après un petit kilomètre je stoppe pour m'habiller plus chaudement, l'air est glacial et la descente est longue...
Une demi-heure plus tard je rejoins Die. J’envoie un message à ma compagne et me met en route pour l'Hôtel-des-Alpes, lieu de rendez-vous fixé par Franck. L'hôtel est facilement trouvé et dans le hall mon compagnon est là depuis un quart d'heure. Lui vient d'Aix-en-Provence...
Après une douche, une bonne balade est entamée dans la cité drômoise histoire de trouver un petit bistro pour y boire quelques bières... On a pas mal de chose à se raconter, nous ne nous sommes pas revu depuis le BRA. Après un repas plus que correct retour à l'hôtel. Le réveil est réglé sur 6h...Tans-pis pour le petit déjeuné...
194 kilomètres pour 3100 mètres de dénivelée.
...
Dimanche à 6h30 les vélos sont près. Nous arpentons les ruelles de Die à la recherche d'une boulangerie. En vain... Un bon double café dans le premier bar ouvert fait l'affaire, pour les croissants nous verrons plus tard...
A 7h la route est prise dans un épais brouillard. Franck mène. Je l'ai prévenu que je ne prendrais pas de relais car la grande forme n'est toujours pas là. Les deux aspirines avalées ce matin font leur effet mais je crains plus que tout ce froid et surtout cette humidité.
A Saillant une boulangerie ouverte apparaît enfin ! Le plein de viennoiseries est fait.
Un automobiliste assez âgé, un ancien cyclo, nous questionne sur notre destination, ses encouragements et sa promesse d'un bon vent arrière nous font grand plaisir.
Les croissants sont bons et les quelques rayons solaires qui parviennent à crever la couche de brouillard réchauffent notre moral.
La pause ne dure qu'un quart d'heure, la descente de la vallée de la Drôme peut reprendre. Tantôt rive droite, tantôt rive gauche, Crest est atteins. Le brouillard à complètement disparu et a fait place à un ciel légèrement voilé par quelques nuages d'altitude...
Le cap est maintenant mis au nord. Le but est de traverser rapidement toute la région comprise entre le Rhône à l'ouest, la Drôme au sud et l'Isère au nord tout en évitant l’agglomération Valentinoise...
J'ai tracé le parcours tranquillement à la maison et envoyé la "trace-GPX" à mon équipier qui est depuis peu muni d'un GPS. C'est assez bluffant, l’association de son appareil et de ma traditionnelle feuille de route est diablement efficace ! Nous n'avons pas une seule fois sorti la carte !..
Une courte pause café - pain au raisins près de St-Marcel-les-Valence puis l'Isère est traversée à Châteauneuf-sur-Isère. C'est ensuite la remonté de la rivière de l'Herbasse en direction de Bathernay, site BPF-BNC... Comme trop souvent il n'y a plus de commerces dans ce sympathique village et c'est encore une fois avec une photo que je dois prouver mon passage ici...

Image
Bathernay...

A la sortie du patelin il faut prendre un virage serré à gauche et là ... Un mur ! Heureusement nous avons le temps de "mettre tout à gauche" ! 400 mètres entre 15 & 20% ! Ca c'est du raidard ! Par contre arrivé en haut, perché au sommet d'une colline une vue magnifique sur 360° comble nos rétines !...
Après la montée, la descente, vingt kilomètres pour rejoindre St-Vallier, lieu choisi pour traverser le Rhône et enfin pénétrer en Ardèche...
St-Vallier est une ville étrange, des commerces partout mais rien d'ouvert... Après dix minutes de recherche nous finissons par trouver une boulangerie, on peut enfin casser la croûte !..
La carte est sortie, il reste une cinquantaine de kilomètres avec pas mal de dénivelée... Je reprends deux aspirines et "en selle" ! Le Rhône est traversé ainsi que la bourgade de Sarras et la route commence à s'élever tout doucement. Il va falloir gravir 850 mètres pour rejoindre Lalouvesc...
Nous remontons la rivière de l'Ay, le temps est beau et le paysage superbe...
La première rampe, jusqu'à Ardoix se passe bien, les jambes sont bonnes, s'il n'y avait pas ces fichues bronches qui sifflent dès que l'allure s’accélère...
La deuxième rampe, après Satillieu, est plus sérieuse, il faut "mettre le triple". Je me cale à 10-11 km/h... Franck, toujours à l'aise, une fois devant, une fois derrière photographie à tout va ! Il faut dire que le coin vaut le coup !...
Au sommet, à Lalouvesc un arrêt boisson est fait. Nous ne sommes plus qu'à quinze kilomètres du "Repaire du lézard", gîte tenu par mes amis Mathilde & Ivan près de Rochepaule...
Cette fois-ci la route descend ! Trois kilomètres et c'est une crevaison pour Franck, à l'avant, dix minutes de réparation et c'est reparti ! Toujours en descente ! Je commence d’ailleurs à trouver que nous descendons beaucoup... Beaucoup trop... Ca ne rate pas ! Après le Pont-du-Doux la route s'incline brutalement dans l'autre sens et un panneau indique Rochepaule 4,5km...
Courte halte pour poser les vêtements chauds enfilés à Lalouvesc. Je repars sur le triple pour une nouvelle parti de manivelles. Curieusement ça va bien, les jambes mais aussi les bronches ! Rochepaule est rapidement rejoint.
J'essaie de me repérer, la dernière fois que je suis passé par là c'était en 2010 et en voiture... Je fini par apercevoir "Rapine", le lieu-dit où sont installés mes amis. Il faut prendre la route de St-Agrève, puis à droite, puis la piste en terre...
Nous y sommes... Des chiens, des poules, des moutons... Puis des enfants, puis Ivan puis Mathilde...
Il y a dix ans, à 45 ans, Ivan a tout envoyé balader pour nous faire un superbe "retour à la terre" dans ce magnifique coins d'Ardèche...
On passe une très bonne soirée, pleine de souvenir, de bières, de pâtes et de champignons !...
Comme hier le réveil est réglé sur 6h...
Quelques gouttes viendront marteler le vélux durant la nuit...
177 kilomètres pour 2160 mètres de dénivelée.
...
Lundi à 6h45 la route de St-Agrève est prise. Elle est agréable, elle descend, elle descend longtemps... Puis elle remonte... Je commence à comprendre l'Ardèche. Le triple est mis, il y a huit bons kilomètres pour "monter sur le plateau"...
Le temps est gris mais pas moche. Le ciel est "chargé" mais beau, il ne pleut pas.
Aujourd'hui c'est la "journée tampons", pas moins de cinq site BPF-BNC à visiter entre Haute-Loire et Ardèche.
La séance de tamponnage commence à St-Agrève à "l'Auberge des Cevennes". On ne traîne pas, le petit noir matinal est vite avalé et le cap et mit au nord en direction de la Haute-Loire...
La route descend et nous quittons le plateau...
A Tence, nouvelle opération tampon. Cette fois-ci dans une boulangerie où le plein de pain au raisins et de sandwiches est fait. Devant la Mairie un banc nous accueille et les viennoiseries son avalées.
On repart, direction sud vers Mazet-St-Voy... Nous remontons sur le plateau...

Image
Peu avant la pluie...

Le soleil fait une timide apparition qui ne dure pas. Le ciel se charge. Quelques kilomètres après Mazet la pluie fait son entrée. Franck met sa veste et moi ma cape. L'averse durera trois quart d'heure jusqu'à Saint-Front...
Sur la place de ce superbe petit village nos casse-croûtes quittent les sacoches pour être expédiés au fond de nos estomacs, puis, à la recherche d'un troisième coup de tampon, nous allons boire un verre dans la sympathique "Auberge de St-Front".
Le ciel est maintenant bien moins menaçant et durant la montée vers les Estables le soleil viendra même nous faire une petite visite. Le paysage est grandiose, le ciel, les couleurs d'automne, le Mt-Mézenc, magnifique...
Plus loin, la route menant au Béage à été tracé façon "montagnes-russes" ! J'ai rarement emprunté un chaussée aussi "casse-patte" que celle-là. Heureusement aujourd'hui mes bronches ne bronchent plus !
Puis la belle D-16 rejoint en huit kilomètres de descente le joli Lac-d'Issarlès, quatrième site BPF-BNC de la journée. La "quette du tampon" (et la faim) nous mène au "Restaurent-Panoramic" où deux superbes omelettes sont commandées, dévorées et réglées en moins de vingt minutes !
La route reprend par la courte ascension du Col-de-Gage puis rejoint la rive droite de La-Loire au Barrage-de-la-Palisse. Là, on traverse pour prendre une toute petite route rive gauche qui file jusqu'à Rieutord...

Image
Franck au Col-de-Gage...

Dorénavant la direction est le Mont-Gerbier-de-Jonc et le chemin est La-Loire... Treize kilomètres de paysage magnifique... Treize kilomètres de bonheur...
Le sommet est atteins à 15 heure et le dernier coup de tampon de la journée est récolté au café des "Sources-de-la-Loire" accompagné d'une Grim' et d'une part de tarte aux myrtilles !...

Image
La-Loire, le Mt-de-Gerbier-de-Jonc, Treize kilomètre de bonheur...

J'ai dit à mon ami Rémi qu'on serait chez lui vers 18h. Il nous reste soixante kilomètres pour rejoindre St-Michel-de-Chabrillanoux... C'est jouable !... La première quinzaine de kilomètres est plutôt plate avec une incroyable vue sur à peu près 360° ! Puis a Mézilhac c'est le plongeons pour quarante-cinq minutes dans une superbe descente le long de La-Glueyre jusqu'à St-Sauveur-de-Montagut !...
Après une belle descente, et bien il faut remonter ! Une dizaine de kilomètres sur une belle petite route en lacets.
Je tiens une super forme, les jambes, les bronches, le moral, tout va bien !
Je parviens aisément tenir l'allure de mon compagnon, je m'accroche à lui en tirant un braquet de jeune couraillon (42x24) et je tiens !... Je tiens !...
Je tiens jusqu'à l'ultime épingle où "l'élastique me pète à la tronche"... Franck m'attend en haut en rigolant, on est de vrais gosses et qu'est-ce-que c'est bon !...
arrivons chez Rémi à 18h juste. Nous étions au lycée ensemble, maintenant il est instituteur ici...
Encore une belle soirée chargée de souvenirs. Quelques bières aussi. Et au menu des pâtes et des champignons (coutume ardéchoise ? )...
Le réveil est mis pour cinq heure, demain grosse journée. Demain c'est fini, on rentre. Aix-en-Provence pour Franck et Montailleur pour ma pomme...
La nuit sera pluvieuse...
178 kilomètres pour 2760 mètres de dénivelée.
...
A six heure nous quittons St-Michel-de-Chabrillanoux. La route descend jusqu'aux Ollières-sur-Eyrieux. C'est là que nos chemins se séparent. Une bonne poignée de main accompagné d'un "bonne route" de circonstance et nous prenons chacun notre route, chacun notre cap...
Pour moi, c'est simple rejoindre et traverser le plus rapidement possible le Rhône et sa vallée... Facile à dire...
Sur la rive droite, jusqu'à Charmes-sur-Rhône (nom trompeur) tout va bien si ce n'est une circulation de plus en plus importante et oppressante... Le jour ce lève mais le brouillard est là...
Le Rhône traversé le cap est mis à l'est jusqu'à Etoile-sur-Rhône (nom trompeur également). A partir de là, avec ce brouillard mais surtout sans le GPS de Franck je vais partir dans pas mal de séances de "jardinage"...
Il me faudra plus d'une heure pour rejoindre Chabeuil et la D-125 qui doit me sortir de cette morne plaine....
Vers dix heure le brouillard se lève enfin laissant place à un soleil radieux. Je peux enfin tenir une allure raisonnablement correct !...
L'Isère est traversée peu avant St-Nazaire-en-Royans. Rive droite je retrouve les plantations de noyer parcourues samedi avec Daniel. La piste cyclable est ralliée, j'y fais un arrêt casse-croûte en mangeant les viennoiseries achetées ce matin dans le brouillard du côté de Beaumont-les-Valence.
Si a l'aller, accompagné de Daniel cette véloroute m'avait parue courte et sympathique ce n'est plus le cas aujourd'hui. Je la trouve maintenant longue et ennuyeuse et j'ai tendance à m'endormir au guidon...
Le premier bar à Voreppe est le bon ! Un grand café-double et un demi ! Les deux potions magique, l'italienne et la belge, sont très rapidement prisent et je repars !...
Le Col-de-la-Placette est très fréquenté par les automobilistes et par les camions mais globalement ça se passe bien et la montée n'est pas trop stressante.
Après le col une courte descente permet de rejoindre la joli Plaine-du-Guiers (?). Aujourd'hui plus de brouillard, je peux pleinement en apprécier la verte beauté, magnifique...

Image
Verte beauté...

Quelques détours dans les ruelles des Echelles à cause des travaux et c'est parti pour l'ascension du Col-de-Couz. Quelles superbes vues sur la vallée du Guiers ! La Chartreuse est un beau massif !...

Image
LLa Chartreuse est un beau massif...

Une fois le Tunnel-des-Echelles passé le décors est beaucoup moins attrayant. Le col est rapidement rejoint. Je m'habille pour la longue descente sur Chambéry.
La Cité-des-Ducs est comme d'habitude facilement traversée. Je récupère la piste cyclable qui me permet de rejoindre sans encombre la Combe-de-Savoie.
A Myans il me reste encore plus de trente kilomètres et il va falloir s'alimenter de nouveau. Je trouve une espèce de boulangerie industrielle à Montmélian, "la Pannière", encore une tromperie, où je choisi une tarte à la tomate, c'est ce qu'il y a d'écrit sur l'étiquette, et où il me faut payer par le biais d'une machine (?!)... On vit une époque formidable... La vendeuse -- je devrais dire la serveuse puisqu'elle n'a pas accès à la caisse --doit me prendre pour un extra-terreste...
Le premier banc publique sera le bon pour expédier cette chose au fond de mon estomac...
Il me reste 24 kilomètres et je me sent très bien. Cette dernière partie de balade, cette dernière heure se passe à très bonne allure... Me remémorant ces quatre dernières journées j'arrive à la maison sans trop m'en rendre compte...
Il est 18 heure et je reçois un SMS d'Aix-en-Provence : "Bien arrivé, 253 km"...
Je vais me boire une bière ou deux et pourquoi pas me faire quelques pâtes aux champignons...
220 kilomètres pour 2050 mètres de dénivelée.
...
Au total : 770 kilomètres pour près de 10000 mètres de dénivelée.


L'horizon est inépuisable...

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2284
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par AngstromCyclo » dim. 3 nov. 2019 22:06

Extra, ton récit. Mais là les gars, vous me rendez bien humble. Vous ne boxez pas dans ma catégorie..

L'Ardèche est belle, surtout en cette saison. Un vrai paradis de cyclos.

Merci pour ce compte-rendu et encore une fois, félicitations.


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo

Avatar de l’utilisateur

albina
Vétéran
Vétéran
Messages : 1668
Inscription : jeu. 3 juil. 2008 17:07
Localisation : Suisse (Jura)
Âge : 83
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par albina » lun. 4 nov. 2019 09:09

Extra, ton récit. Mais là les gars, vous me rendez bien humble. Vous ne boxez pas dans ma catégorie..
Oui, Vincent... Y a des gens qui ne doutent de rien ! Et tout ça à fin octobre :mrgreen:
Chapeau les gars :bravo3

Moi je pense à hiberner maintenant :)

Charles


Tout ce qu'on fait, mérite d'être bien fait

Avatar de l’utilisateur

Hristo
Vétéran
Vétéran
Messages : 1742
Inscription : sam. 19 mai 2012 01:13
Localisation : Pau
Âge : 43
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par Hristo » lun. 4 nov. 2019 09:27

Chouette récit et quelle sortie ! Magnifique...


La paresse est un luxe abordable

Avatar de l’utilisateur

CYCLOHC
Vétéran
Vétéran
Messages : 4772
Inscription : mar. 9 août 2011 19:27
Localisation : Alpes
Âge : 70
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par CYCLOHC » lun. 4 nov. 2019 10:15

Ah ouais, super !
Dire que les jours qui ont précédé ton périple ont été calamiteux : J'étais en Ardèche du lundi 21 au samedi 26 octobre, les trois premiers jours étaient sous la flotte en permanence. Nous n'avons sorti les vélos que le vendredi 25 octobre, pour gravir aussi le Gerbier de Jonc sous un vent de nord qui est venu nous cueillir à Lachamp-Raphaël.
Malgré tout, toujours aussi beau ce coin !

Bravo pour votre périple, Maurice tu as fait une sacré saison ! :bravo3


Sans cap, tous les vents sont contraires....

Avatar de l’utilisateur

Beuzeville 130
Membre actif
Membre actif
Messages : 272
Inscription : sam. 24 mars 2007 18:57
Localisation : Beuzeville
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par Beuzeville 130 » lun. 4 nov. 2019 14:04

Messieurs... vous avez la santé ! merci pour le CR et les photos.
J'ai déjà roulé sur ces routes du Vercors... mais en plein été... et il y a bien 30 ans. Je me souviens en particulier de la route en balcon de la Combe Laval... magnifique.



Avatar de l’utilisateur

Topic author
emilpoe
Membre actif
Membre actif
Messages : 424
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 51
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par emilpoe » lun. 4 nov. 2019 15:56

Salut,

Merci pour vos commentaires :)
CYCLOHC a écrit :
lun. 4 nov. 2019 10:15
...
Dire que les jours qui ont précédé ton périple ont été calamiteux : J'étais en Ardèche du lundi 21 au samedi 26 octobre, les trois premiers jours étaient sous la flotte en permanence. Nous n'avons sorti les vélos que le vendredi 25 octobre, pour gravir aussi le Gerbier de Jonc sous un vent de nord qui est venu nous cueillir à Lachamp-Raphaël.
Malgré tout, toujours aussi beau ce coin !
...
La pluie avant, la pluie après, c'est vrai qu'on a eu de la chance :)
C'était une balade prévue l'année dernière, on avait du annuler...
CYCLOHC a écrit :
lun. 4 nov. 2019 10:15
...
...Maurice tu as fait une sacré saison ! :bravo3
Merci, j'ai passé les 10000 le premier jour à Voreppe ;)
AngstromCyclo a écrit :
dim. 3 nov. 2019 22:06
...
L'Ardèche est belle, surtout en cette saison. Un vrai paradis de cyclos.
...
Tu l'as dis ! Je vais y retourner, il me reste quelques coups de tampon à prendre ;)


L'horizon est inépuisable...


Frango
Membre néophyte
Membre néophyte
Messages : 11
Inscription : mer. 1 mai 2019 08:42
Localisation : Liège
Âge : 40
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par Frango » lun. 4 nov. 2019 19:35

Quel récit! Et quel parcourt!!!
Vous habitez, amis Français, un pays absolument magnifique!
Moi qui suis pour l'instant sans monture, je rouge mon frein en vous lisant!!




vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2199
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par vaber » lun. 4 nov. 2019 22:18

Je me joint aux copain pour te remercier pour cette bien agréable lecture. Mais comme Vincent je me dit que je ne roule pas non plus dans la même catégorie que toi.
10 000km fin octobre ... hé bien ça me fait rêver moi qui ai du mal à passer les 35000km. Qu'est ce que ce sera quant tu sera à la retraite ? :lol: Moi je ne peu pas consacrer plus de temps au vélo :roll:

A+ Phil















,


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

AngstromCyclo
Vétéran
Vétéran
Messages : 2284
Inscription : lun. 22 août 2016 17:04
Localisation : Proche Montpellier Ouest
Âge : 55
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par AngstromCyclo » lun. 4 nov. 2019 22:52

vaber a écrit :
lun. 4 nov. 2019 22:18
... hé bien ça me fait rêver moi qui ai du mal à passer les 35000km.
A+ Phil
:yikes
Cachotier!! :wink:


A+

Angstrom

"Un cyclotouriste n’a pas de palmarès, il n’a que des souvenirs… » Jean Taboureau

Mon blog : Mon Expérience Vélo


vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2199
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par vaber » mar. 5 nov. 2019 06:54

Hé oui, tout augmente et avec ce temps humide les zéro poussent comme les champignons :wink: mais c'était bien 3500 :boulet


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

lucb
Membre
Membre
Messages : 59
Inscription : ven. 12 juil. 2019 10:53
Localisation : Liège Belgique
Âge : 50
Contact :
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par lucb » mar. 5 nov. 2019 10:34

Bravo et merci pour ce partage. Qu'il est bon de rêver ainsi :icon_aime


Luc


RoueLibre
Membre hyperactif
Membre hyperactif
Messages : 702
Inscription : mar. 1 avr. 2014 22:44
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par RoueLibre » jeu. 7 nov. 2019 12:17

Le récit de la ballade d'Emilpoe du fait de son ton très plaisant et vivant m'a quasiment permis de faire le tour complet avec lui! J'ai re-roulé le long de "bébé-Loire" comme dit mon épouse entre Rieutord et le Mt Gerbier de Jonc où la route qui passe son temps à slalomer avec le "fleuve" est un vrai régal.
Par contre je ne sais pas si Emilpoe a été repris dans les comptages de la LPO lors de son passage du 45ème parallèle dans le Vercors.
Emilpoe repris dans les comptages du 26 octobre?
Emilpoe repris dans les comptages du 26 octobre?
Emilpoe au 45ème parallèle.JPG (96.3 Kio) Consulté 116 fois
EXIF-Data show/hide
Original image recording time :
2019:11:07 11:54:33
Image taken on :
jeu. 7 nov. 2019 10:54
Hormis-ça je note la recette pour soigner les bronches: un paquet de km en vélo avec du dénivelé et ce à doses pas vraiment homéopathique!
RoueLibre




vaber
Vétéran
Vétéran
Messages : 2199
Inscription : jeu. 4 févr. 2010 22:18
Localisation : Sud-Aveyron
Âge : 53
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par vaber » jeu. 7 nov. 2019 22:15

RoueLibre a écrit :
jeu. 7 nov. 2019 12:17
Hormis-ça je note la recette pour soigner les bronches: un paquet de km en vélo avec du dénivelé et ce à doses pas vraiment homéopathique!
RoueLibre
Je confirme la thérapie. l'an passé j'avais les bronches bien encombrées et je me préparais à passer une mauvaise nuit puis à 22h j'ai eu l'idée de monter sur le vélo de mon fils qui reste à demeure l'hiver sur le home trainer. J'ai fait une séance d'une bonne trentaine de minutes sur le 53 dents avec le frein bien serré. Après une bonne suée, une douche et au lit. Mes bronches mon laissés tranquille et lendemain ça allais bien mieux.

A+ Phil


On ne possède vraiment que ce que l'on sait...

Avatar de l’utilisateur

Topic author
emilpoe
Membre actif
Membre actif
Messages : 424
Inscription : ven. 15 juin 2018 19:43
Localisation : Savoie
Âge : 51
Status : Hors-ligne

Re: Balade automnale...

Message par emilpoe » sam. 9 nov. 2019 18:18

Salut,
Frango a écrit :
lun. 4 nov. 2019 19:35
...
Vous habitez, amis Français, un pays absolument magnifique!
...
Ohh que oui ! :)
RoueLibre a écrit :
jeu. 7 nov. 2019 12:17
...
Par contre je ne sais pas si Emilpoe a été repris dans les comptages de la LPO lors de son passage du 45ème parallèle dans le Vercors.
...
Je ne sais pas si j'ai été contabilisé mais je peux te dire que j'ai sacrément apprécié le 45ème Parallèle dans le Vercors car il est juste à la sortie de ce satané Tunnel-des-Grands-Goulets :lol:


L'horizon est inépuisable...

Répondre
Cyclos-Cyclotes | Forum  : Responsabilité